NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 CONTEXTE #2 → tour de grande roue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff → les habitués du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: CONTEXTE #2 → tour de grande roue   Mer 20 Mar - 23:21





Tour de grande roue

(avec Beth & Devon)


Devon réalise un reportage pour le Good Evening Oregon sur le Fête du Printemps, et passe sa journée dans la fête foraine de celle-ci. Au moment de faire un tour de grande roue, caméra à la main, il est obligé de partager sa nacelle avec Beth.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → tour de grande roue   Jeu 21 Mar - 21:12





Manquait plus que toi ...


« Eeeeeet … COUPE ! » Le dernier coupé du film. Petite larme à l’œil de beaucoup, moi comprise. Ce film je m’y suis attachée, et c’est une fois de plus une histoire qui se termine. Je ressens cette fierté au creux de mes entrailles qui en fait palpiter mon cœur. Il reste encore toute la post-production, mais toutes les images sont en boite. Je soupire.
C’était la semaine dernière.

Depuis je tourne un peu en rond dans mon appart, avec Sasha. Elle n’a rien à faire si ce n’est chercher un autre tournage sur lequel travailler, moi je dois plancher sur un nouveau scénario. Mais les idées ne me viennent pas. Il y a bien trop de chose qui se passent à l’extérieur pour que je reste concentrée sur mon écran. La Fête du Printemps ! Voilà le nom de ce qui me trouble. J’entends des rires, de la musique, de la joie : le printemps quoi ! Et puis ça fait deux jours que je suis enfermée dans l’appart, avec Eustache, à ne sortir que pour que ce dernier se soulage sur les pneus.
Page blanche.
Eustache me gratte la jambe. Il me regarde avec ses grand yeux qui me disent : sors-moi ! Sors-moi ! Pipi ! Je regarde ma page de texte : blanche. Soupir. Allez on va prendre l’air ça me fera du bien. J’attrape ma veste, la laisse et c’est parti.
Une bouffée d’air frais se plaque sur mon visage, quel bien ça fait. Je respire à fond, mais je suis vite de retour sur le trottoir en bas de chez moi avec Eustache qui tire comme un bourrin. Ben oui il y a une jolie chienne en face. Forcément. Monsieur drague, je trouve ça drôle, du moment qu’il ne me ramène pas un jour des chiots à l’appart. Une fois le tour du quartier fini, j’entends deux personnes parler de la fête foraine. Ça me donne envie d’y aller. Ben oui après tout. Sasha n’est pas là ce soir parce qu’on a besoin d’elle sur un petit tournage. Et rester encore seule ne me disait rien. Mais alors vraiment rien. On rentre donc à l’appart avec Eustache. J’essaye de me sortir de la tête quelques idées pour un scénar, mais rien. J’ai la tête ailleurs, envie de changer d’air. Je suis hyperactive, que voulez-vous. Restez des heures devant un écran sans avoir la moindre petite idée c’est de la torture. J’ai envie de bouger, de me défouler. Ce soir ça sera fête foraine !

Douche, habillage, maquillage, coiffage et autres mots en « age ». La nuit est tombée. On a beau être au printemps la nuit tombe vite. Je fait un bisou sur la truffe d’Eustache qui réplique par une léchouille, et let’s go to the party ! Je descends, guillerette. Ça fait longtemps que je ne suis pas allée à une fête foraine. Les lumières scintillent au loin, je sens mon cœur se soulever, mon sourire s’accrocher derrière mes oreilles, et je me surprends à sautiller en me dirigeant vers toutes ces lumières, comme une enfant. « Nage droit devant toi ! Nage droit devant ! » Retour direct à l’enfance. Ça fait des années que je ne suis pas allée à une fête foraine, trop absorbée par mon travaille et les sensations fortes. Les odeurs de barbe à papa, de churros, les guimauves qui tournent. J’ai l’impression d’être dans Charlie et la Chocolaterie, j’ai la musique qui passe dans ma tête en tout cas. Ou c’est peut-être simplement la musique qui passe dans les hauts parleurs. Je regarde tout autour de moi avec des yeux enfantins, puis là … des étoiles filantes traverses mon regard. Face à moi : la Grande Roue. Je sens mon cœur faire un bon. Je veux aller tout en haut, avoir cette sensation de vide sous moi. Je ne réponds plus de rien, Dame Hyperactivité a pris les commandes. Je demande un ticket au monsieur dans la cabine, je m’installe avec la pomme d’amour que j’ai prise juste avant et je commence à la déguster. Je pensais être seule, mais une caméra s’approche de moi et s’installe à côté de moi. Destin ou Hasard, partout où je vais mon métier me colle au cul ! J’avais l’impression que la caméra me disait « et ton scénario il en est où ? Tu t’amuses au lieu de bosser. C’est mââââââle !!! » Je soupire. Fait chier. « Hey vous ! Vous n’auriez pas pu prendre la nacelle suivante ?! » Le mec baisse sa caméra. « Oh non, pas vous… » La nacelle se referme et nous commençons à monter. Fait chier. J’allais faire le tour de la Grande Roue avec Devon Griffinth, le mec que j’avais salement rembarré suite à l’invitation qu’il m’avait faite pour son venir à son émission. Je sentais le destin se foutre de ma gueule. Imbécile.


Revenir en haut Aller en bas
 

CONTEXTE #2 → tour de grande roue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CONTEXTE #2 → tour de grande roue
» Un tour de grande roue ? [Pv. Célizée]
» HUITIEME INTRIGUE ♫ LE COACHELLA activités du festival : PANNE DU CÔTÉ DE LA GRANDE ROUE.
» ▬ Grande roue | [0/8]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: LA FÊTE DU PRINTEMPS :: FÊTE FORAINE-