NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ino S. Ivorra
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 27
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptySam 1 Juin - 15:32

I always tell the truth.
Even when I lie.
La « fibre morale ». Voyons, c’est quoi au fond, la « fibre morale » ? Avant, je croyais que c’était toujours dire la vérité, se montrer généreux, donc à la base, se prendre pour un putain de scout. Mais maintenant je vois les choses différemment. Ce qui compte le plus sur le plan moral, c’est de trouver ce qui est essentiel pour soi.



Ne pas paniquer. Inspirer. Expirer. Inspirer. Expirer. C'était toujours les mots d'ordre quand Crash touchait un verre. Pourquoi avait-il bu ses quelques 6 shots de tequila à la suite sachant qu'il ne supportait pas l'alcool ? La réponse était simple on les lui avait généreusement offert. Merci les copains majeur. Sauf qu'à l'heure actuelle ça tournait sévère dans sa tête. « Poulpe pas frit et langue de chat c'est logique » Oui cette phrase n'avait aucun sens mais avait le mérite de démonter à quel point Crash ne se voyait plus les mains. « Et si je montais sur le bar ? » Et c'est l'escalade du mont Everest qui commence, un pied, une main, un genoux « Mais noooonn, je la connais elle ! » Il a parlé fort mais elle est loin, trop loin pour entendre, elle traverse la foule à grand pas, elle semble pressée, un peu trop pressée, le genre qui ne présage rien de bon.
Et là c'est le drame. Mari embrassant langoureusement le frère de James « C'est quoi cette mauvaise blague ? » Pensa-t-il tout fort alors que ses amis le tiraient vers le sol visiblement pas enclin à le voir monter sur le bar. Crash ouvrait grand la bouche avec cette air ébahie qui lui était commun, ne pouvant en croire ses yeux. Se remettant de ses émotions et une fois les deux pieds sur terre il entama une marche zizaguante dans la direction de Marilyn encore sous le choc de ce qu'il venait de voir. Mais une fois arrivé sur place la jeune femme et son compagnon de jeu avaient déjà disparu.

***

Le fameux lendemain de cuite. Se souvenir, ou préférer oublier. Crash était encore sous le choc au matin levé. Une illusion ? Non il y avait peu de chance, les images étaient bien trop claires dans sa tête. Puis qui irait inventer un truc comme ça ? Quand James lui avait parlé de ses doutes à propos de sa petite amie Mari, Crash ne l'avait pas vraiment pris au sérieux, elle semblait être une fille bien, pas vraiment le genre à s'envoyer en l'air dans son dos. Puis James était décédé même pas 2 jours plus tard et toute cette histoire lui était un peu sortie de la tête. L'important sur le moment lui avait semblé être de prendre soin de Mari, de se soutenir mutuellement dans ce moment difficile, d'être la simplement aussi étrange que ça puisse être, non pas qu'ils n'aient jamais été proches. Ils avaient déjà eu quelques conversations et le courant était plutôt bien passé mais James étant son ami, elle n'avait jamais été que la copine du copain. Puis elle était devenu la copine du copain mort. Pas facile à gérer, mais sa loyauté lui avait dicté de ne pas filer en douce, alors il avait été là pour elle comme il le pouvait, elle qui semblait totalement anéantie. Rien de bien extraordinaire vous me direz quand on perd la personne dont on est censé être le plus proche. Et une certaine amitié c'était tisée, rien de trop fort, rien de très ambigu.... Juste une sorte d'amitié douce qu'ils partageait en pensant à James. Ou du moins c'est ce qu'il avait toujours pensé. Maintenant son esprit était confus.


Il attrapa son téléphone 11:35 c'était une heure descente pour envoyer un message non ? Oui mais que dire ? « Hello dis-moi voir t'avais pas ta langue dans la bouche du frère de James hier ? » « Traîné je t'ai vu » « Pas que ça me regarde mais dans le genre je me tape tout la famille.... » Non, tout ça n'était clairement pas le style de Crash, bien qu'il l'ait un peu amer, il était un peu plus sensible que ça et avait au moins la délicatesse de lui laisser le bénéfice du doute. Une sœur jumelle ? Un clone ? Un hologramme ? Bref il se décida à envoyer son message

Citation :
Hello Mari, j'ai retrouvé ce fameux vieux film français que tu voulais voir, je comprend toujours pas pourquoi, mais je peux passer dans le courant de la semaine qu'on se le regarde si c'est okay pour toi?

Ce message pouvait sembler étrange et sonner comme une sorte de rendez-vous mais c'était plutôt devenu un rituel, la télé c'était le moyen le plus efficace de faire taire cette pipelette de Crash et ce sans malaise.
La réponse ne se fit pas attendre bien longtemps

Citation :
Hey Crash, parfait je me réjouis de le voir, pas libre avant jeudi soir alors je te vois jeudi à l'heure habituelle.

Maintenant il ne lui restait plus qu'à dégoter ce fameux film. Ça risquait d'être peu sympa comme recherche. Se rendant compte que la semaine allait être longue il soupira et se laissa tomber lourdement sur le lit pour finir sa nuit post-cuite.

***

18h35 l'heure habituelle, c'est peu commun oui, mais la vie n'est elle pas plus drôle comme ça ? Le film sous le bras Crash frappa à la porte non sans une pointe d'angoisse. Il ne c'était jamais senti très à l'aise dans ce genre de situation. Lui était un petit gars sans problème et les drames et les crises n'étaient clairement pas son dada.
Alors que la porte s'ouvrait, il inspira un grand coup avant de commencer son éternel et trop connu monologue :

« Me voila, film et pop-corn sous la main ! Tu peux le croire que je l'ai trouvé ce film ? Je ne te raconte même pas comment j'ai galéré. Enfin à pars que ça t’intéresse évidement. En tout cas, si c'est pas le meilleur film que j'ai vu de ma vie ça va clairement barder pour toi ! Et sinon toi comment tu vas ? Rien de... Nouveau ? »La question sous entendait évidement beaucoup de choses mais il ne lui laissa pas le temps de répondre et enchaîna. « Moi je vais bien, un peu une semaine de fou au magasin à croire que les gens vont pas en s'améliorants. Un gars m'a demandé si j'avais pas un tigre à lui vendre ? Genre le gars en envie de mourir dans d’atroce souffrance ! T'y crois ça un tigre. J'avais presque envie de lui demander si je devais le livrer à l’hôpital psychiatrique. Enfin bref, tu me fais pas rentrer mais je connais le chemin. »

Crash se fraya un chemin dans la maison, profitant de l'occasion pour poser un baisé amical sur la joue de Mary. Sa logorrhée verbale n'était pas de plus anormale quand on le connaissait, mais on pouvait facilement voir qu'il n'était pas à son aise. Se tortillant comme un verre de terre, il allait déjà dans la cuisine histoire de mettre le pop-corn au micro onde. Évitant soigneusement le regard de Mary.


made by pandora.





_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyLun 3 Juin - 17:59





Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être?


Aujourd’hui, je ne fais rien. Comme tous les jours où j’évite Sam et ne travaille pas. J’ai honte d’avoir fait ça, je me demande si les gens savent, je ne veux pas être la traînée de service mais je crois bien que c’est mal parti, genre très mal parti… Je suis une salope, voilà ce que je suis. Déjà, avant que James ne casse sa pipe, j’aimais son frère en secret et maintenant je couche avec : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Je n’aimais même pas mon petit ami officiel, cette période de papillons et de petits oiseaux avait été de courte durée, mais j’ai joué la comédie pendant toutes ces années. Comme il m’avait dit ce soir-là, je suis une sacré comédienne. Je ne trouve rien de mieux à faire que de larver sur le canapé devant des émissions qui ne cassent pas trois pattes à un canard… A 11 : 35, je reçois un message de Crash :

Citation :
Hello Mari, j'ai retrouvé ce fameux vieux film français que tu voulais voir, je comprend toujours pas pourquoi, mais je peux passer dans le courant de la semaine qu'on se le regarde si c'est okay pour toi?
Je réfléchis… Il vaudrait mieux qu’on se voit un soir mais j’ai quelques répétitions à faire avec la troupe, je ne serais disponible qu’à partir de jeudi et j’avoue qu’aujourd’hui, je n’ai pas très envie de bouger de mon canapé. Je lui réponds simplement :

Citation :
Hey Crash, parfait je me réjouis de le voir, pas libre avant jeudi soir alors je te vois jeudi à l'heure habituelle.

Ouais, parce qu’on a une heure habituelle, un peu comme les petits vieux avec leurs médocs et leurs repas toujours réglés à la seconde près. Ça craint mais c’est comme ça, c’est ma vie.

Le lendemain, il débarque comme convenu à 18 : 35. Je lui ouvre la porte et il fait comme moi, il parle un peu beaucoup et a du mal à canaliser son trop plein d’énergie, ou d’angoisse je ne sais pas. C’est sûr que de voir l’ex d’un ami décédé, c’est pas toujours le top. J’avoue, il a toujours été là après le décès de James mais s’il savait à quel point ça ne m’avait pas affecté autant que tout le monde pouvait le croire. J’étais la pauvre petite Marilyn qui avait perdu son petit ami tragiquement dans un accident de voiture à qui on apportait des plats de lasagnes pour la consoler. Quelle tradition ridicule… Comme si de la bouffe pouvait combler le manque d’une personne, c’est psychologique tout ça. Sauf que personne ne savait que la pièce qui manquait au puzzle était juste son frère et mes sentiments pour lui…

En fait, je ne me souviens plus trop du film en question, j’avais l’impression qu’il pouvait être bien alors j’en avais parlé avec lui. Je ne sais même plus quel est le synopsis. Je le vois aussi débarquer avec le stock de popcorns sous le bras. Il demandait s’il y avait quelque chose de neuf dans ma vie, et là c’était le malaise total… Est-ce que je suis supposée lui révéler que j’ai couché avec Sam ? Il me prendrait vraiment pour une garce, ce que je suis. L’air de rien, je m’apprêtais à lui répondre mais il enchainait directement en me racontant ce qui se passait au boulot. Je faisais semblant de rire pour qu’il ne se rende compte de rien. Je crois même que je l’avais à peine écouté tellement j’étais obsédée parce que j’avais fait. J’ai jamais autant été une ordure qu’après ça… Je ne sais même pas ce que Sam ressent et je ne suis même pas sûre de vouloir le savoir, ça ne ferait qu’accroitre ma culpabilité.

Dans tous les cas, il fallait que j’évite de parler d’amour et de tout ce que ça pouvait engendrer. Il rentrait et faisais comme chez lui, ce que je lui permets étant donné que c’est
un bon ami. Il va mettre les popcorns au micro-onde et je lui dis en toute honnêteté :

« Ça me fait plaisir de te voir ! Je suis contente que tu ais fait en sorte de trouver ce film, c’est cool. T’as l’air d’aller bien. Ça va pour moi aussi. »

Pff, quelle menteuse… Je ne vais pas réussir à mentir à mon ami… C’est vrai qu’il faut que je garde à l’esprit que c’était aussi celui de Jamie, mais il verra forcément qu’il y a quelque chose qui cloche dans mon comportement, ou peut-être même dans mon regard. Je soupire, je n’ai pas vraiment le choix on dirait…

« Enfin non… Non ça va pas. J’ai fait la plus grosse connerie possible… Je… J’ai… »

Et merde. Me voilà qui craque, je commence à pleurnicher alors que je ne peux m’en prendre qu’à moi-même… Ouais, mais bon, j’aime Sam, est-ce que j’ai vraiment le droit d’oublier cette nuit qu’on a passée ensemble ? Je ne peux pas lâcher le morceau, je ne poursuis pas ma phrase. Il faut que je trouve une histoire pour ne pas avoir à lui révéler ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ino S. Ivorra
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 27
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyMar 11 Juin - 21:22

I always tell the truth.
Even when I lie.
La « fibre morale ». Voyons, c’est quoi au fond, la « fibre morale » ? Avant, je croyais que c’était toujours dire la vérité, se montrer généreux, donc à la base, se prendre pour un putain de scout. Mais maintenant je vois les choses différemment. Ce qui compte le plus sur le plan moral, c’est de trouver ce qui est essentiel pour soi.



Plip. Plog. Toc. Pinp. Le pop-corn sautait dans le micro-onde comme les idées dans la cervelle de Crash. 15 milles pensées lui traversait l'esprit et il aurait aimé les sortirent toutes en même temps, pour s'en libérer, mais c'était impossible. Que doit-on faire dans ce genre de situation ? Il n'en savait rien, il restait donc les yeux rivés sur le micro-onde. Il avait envie de parler encore et encore, de ne pas lui laisser une minute pour placer un mot. Car si elle le faisait il serait obligé de lui avouer. Dire qu'il sait. Qu'il la vu. Affronter la problème, le fait qu'il lui en veut car il la croyait mieux que ça. Pourtant il se tait pour la laisser parler. C'est son tour. A ce qu'il parait, c'est comme ça que marche les conversations. Toi, moi. Toi, moi.....

« Ça me fait plaisir de te voir ! Je suis contente que tu ais fait en sorte de trouver ce film, c’est cool. T’as l’air d’aller bien. Ça va pour moi aussi. » On dirait que sa voix tremble. Si Crash avait été un peu différent il aurait sans doute déjà répondu pas une offensive. « Comment tu peux aller bien après ce que tu as fait ? C'est sale tellement sale j'en ai envie de vomir » Au lieu de ça il restait sans rien dire contemplant les grains de mais qui explosaient sous ses yeux.

Il ne c'était pas rendu compte qu'il avait autant de colère en lui. Autant d’incompréhension. Il pensait pouvoir faire avec, peut-être même éviter le sujet mais là tout de suite ça lui semblait impossible. Il bouillonnait. « Enfin non… Non ça va pas. J’ai fait la plus grosse connerie possible… Je… J’ai… » Crash se retourna intrigué est confus, pour se retrouver face à une Marilyn avec les larmes aux yeux. Il ne lui avait pourtant encore rien dit. C’était à ne plus rien y comprendre.

On pourrait croire qu'il était normal pour Crash de la voir pleurer. Au fond il avait été la quand son petit ami était mort, on aurait pu s'attendre aux flots de larmes, mais non. Il ne pouvait même pas se souvenir d'une seule fois ou il avait vu une larme pointé à ses yeux en sa présence. Comme si elle avait gardé toutes ses émotions bien enfouit en elle, pour un moment spécial. Ce moment était là.

Elle paraissait tout d'un coup tellement fragile. Prête à se confier à la expliquer ce qu'elle semblait cacher depuis si longtemps. Puis elle s'arrêta, ses yeux pleins de larmes, elle ne semblait pas prête à dire un mot de plus. Il s'approcha d'elle et lui attrapa la main. C'était un geste étrange, leur relation n'avait jamais été tactile. Pas un câlin, à peine une bise amicale pour se dire bonjour et c'était comme ça depuis toujours. Mais là, il la sentait tellement perdue. Comme si elle avait juste besoin d'un ami pour se confier. Mais il n'était pas sûr d'être la bonne personne. Pour ça il lui fallait être amical et compréhensif, et lui avait toujours cette amertume coincée dans la gorge. Et toutes les larmes du monde ne pourraient changer ça.

« Qu'est ce qu'il y a ? Tu peux me le dire » Je le sais déjà, voulait-il hurler. Il avait ce besoin d'être en colère mais ne savait pas comment le faire, surtout quand elle était si faible face à lui. Alors il se raccrochait à cet infime espoir. Si c'est elle qui le dit, si elle se confie tout sera plus facile Il voulait lui laisser un chance de ne pas devenir un vague mensonge.

Pourtant il n'était pas persuadé de vouloir entendre cette vérité. Il n'avait peut-être juste pas envie de lui pardonner, pas envie d'écouter une quelconque excuse sortir de sa bouche. Il voulait être en colère. Comme l'aurait été James. Il ne voulait pas oublier son ami, pas le remplacer par son frère comme elle semblait le faire. Et au fond il savait que c'était égoïste de penser comme ça. Mari avait le droit de retrouver une vie normale, de retomber amoureuse. James n'était plus là. C'était lui qui était parti, pas volontairement mais au fond qu'est ce que ça changeait. Il n'était plus là pour la tenir dans ses bras ou la faire rire. Tout comme il pensait qu'elle se sentait, Crash lui aussi parfois avait le sentiment d'avoir été abandonné. Plus de James c'était un deuil qu'il lui était difficile de faire. Peut-être même la première fois qu'il perdait un être qui lui était chère. Alors il se devait d'être plus compréhensif, il s'en rendait compte.
Mais son frère ? Faire ça avec le frère de son copain décède ? Ça avait un quelque chose de vraiment malsain. Quelque chose qu'il avait de la peine à accepter. Ses émotions étaient partagées entre sa loyauté pour son ami décède et celle toute fraîche qui le liait à la jeune femme. Tiraillé dans son entre, il attendait une suite qui ne venait pas.

« Quoi qu'il se passe tu aurais meilleur temps d'en parler avec moi. Tu peux être sûr que ton secret sera bien gardé. Mais j'ai besoin que tu le dise. Que ça sorte de ta bouche.Je veux... peux pas le faire pour toi » Elle ne devait sans aucun doute pas comprendre pourquoi cette insistance de la part de Crash. Et pourquoi il ne la regardait toujours pas dans les yeus. Il finit par lâcher sa main en murmurant « Tout fini par ce savoir un jour, tu sais... » Un fois les mots sortis, il su qu'il les avait mal choisis. C'était comme s'il était déjà entrain de l'accuser avant même qu'elle lui ai dit quoi que ce soit. Il lui parlait de confiance pour ensuite lu balancer à la figure que tout finissait pas ce savoir. Et même si il n'entendait pas par là qu'il allait dire quoi que ce soit mais plutôt que les rumeurs allaient de bon train par ici, il y avait de quoi se demander où il voulait en venir.

TING!!

Le micro.onde sonna dans le silence de la salle. Mais Crash ne se retourna pas. Il pouvait bien attendre




made by pandora.




_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyDim 16 Juin - 23:22





Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être?


Je commençais à pleurer tellement je me sentais honteuse d’avoir fait ça avec Sam… Pourtant, j’étais satisfaite d’avoir passé ce moment avec lui, c’est un sentiment vraiment étrange, je ne sais pas ce que ça signifie. Je sais que je l’aime, ça oui, mais une chose qui est sûre, je suis une garce et ça ne changera pas, encore moins avec cette bêtise digne d’une ado irresponsable… Crash s’approchait de moi en me prenant la main et ce geste ne m’effrayait pas puisque ce n’était rien de plus qu’un bon ami qui avait été là après tout ce qui s’est passé il y a quelques mois. Il me disait que je pouvais lui dire mais je savais qu’il risquerait d’être aussi en colère que James s’il l’avait su… Je sais qu’ils étaient proches, presque comme des frères et j’avais peur qu’il m’en veuille d’éprouver ces sentiments envers Sam… Pourtant, je n’avais jamais pu les contrôler et j’avais conscience que ce serait de plus en plus difficile. J’avais envie de retirer ma main, mais je ne le fis pas, bien trop mal à l’aise de m’être mise dans une telle situation.

En tout cas, je ne savais pas du tout comment aborder le sujet… « Ben en fait… J’ai couché avec Sam, voilà. » Non, pas de cette manière-là… C’est tellement plus facile de faire les choses que d’en assumer les conséquences après ! Si seulement ça n’avait pu être qu’une nuit parmi tant d’autres ! J’aurais la conscience bien plus tranquille. C’est vrai, la mort de James m’avait affectée, mais moins qu’on n’aurait pu le penser. J’avais la curieuse impression que Crash cherchait à me pousser à dire où était le problème. Ce qu’il disait me paraissait suspect, on aurait pu croire qu’il était au courant mais c’était impossible que quiconque sache, nous nous étions montrés plutôt discrets… Il ne peut pas savoir de toute façon, puis si je ne lui dis pas, il n’arrivera probablement pas à deviner ce que je lui cache, je prie pour qu’il n’arrive pas à le savoir même si je me dois d’être honnête avec lui. Il dit aussi que tout finit par se savoir un jour et je m’aperçois que j’ai des frissons quand il prononce ces mots… Je reste silencieuse et il retire sa main. Finalement, je profitais de la distraction du micro-onde pour sortir les popcorns de l’appareil.

« Ecoute… Tu m’en voudras, c’est sûr, mais il faut que je te le dise. Tu vas peut-être, même sûrement me traiter de trainée, de garce et de tout ce que tu veux, c’est ton droit et tu aurais raison dans tous les cas… »

Je me dirigeais vers le salon. J’inspirais et soupirais assez bruyamment, signe de mon désespoir. Comment je pouvais lui lâcher ça… C’est vraiment délicat comme situation. Je sais que ce n’était pas qu’une relation d’un soir parce que je m’ennuyais, c’est de l’amour que je ressens pour Sam. Et là, je ne me rends même pas compte que mes yeux brillent comme des étoiles quand je parle de lui.

« Je… C’est sûrement précipité, mais je suis amoureuse. Je l’aime tellement fort si tu savais. Il me rend heureuse. Il s’agit de... »

J’inspire de nouveau, un grand coup. Je pense que c’est le sujet le plus délicat à aborder… Révéler son identité.

« C’est Sam. »

Je vais me vautrer dans le canapé avec les popcorns et dis :

« Et là, tu te dis que je suis le pire des monstres… »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ino S. Ivorra
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 27
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyMar 18 Juin - 14:59

I always tell the truth.
Even when I lie.
La « fibre morale ». Voyons, c’est quoi au fond, la « fibre morale » ? Avant, je croyais que c’était toujours dire la vérité, se montrer généreux, donc à la base, se prendre pour un putain de scout. Mais maintenant je vois les choses différemment. Ce qui compte le plus sur le plan moral, c’est de trouver ce qui est essentiel pour soi.



Il attendait cette révélation qui ne semblait pas venir, fixant ses pieds avec une intensité non nécessaire. Ne pas la regarder dans les yeux. C'était un peu traître, mais il n'était plus sûr de la façon dont il pouvait réagir. Certes, Crash était d'un espèce d'humain totalement dénuée de violence physique. Il avait sans doute eu de la chance d'avoir toujours été considéré comme le petit rigolo un peu bobet et jamais comme le souffre douleur, car si ça avait été le cas, il s'en serait sans aucun duute pris plein la figure. Mais le faite est que les émotions se lisaient facilement dans ses yeux et il le savait. C'était donc aussi un moyen de ce protéger lui même.

Quand la jeune femme ce dirigea vers le micro-onde pour en sortir les fameux pop-corn, qui ayant assez sauté, étaient prêt à être mangés, il ne bougea pas d'un poil. C'est quoi le trip là ? Dis ce que tu as à dire, on s'en fiche se tes fichus pop-corn Puis les mots sortirent par enchantement comme si elle avait entendu ses pensées « Ecoute… Tu m’en voudras, c’est sûr, mais il faut que je te le dise. Tu vas peut-être, même sûrement me traiter de trainée, de garce et de tout ce que tu veux, c’est ton droit et tu aurais raison dans tous les cas… » Crash aurait voulu être insensible à ses larmes et à son désarrois. C'était trop simple. Il aurait voulu juste pouvoir penser qu'elle était une traînée comme elle le lui disait si bien. Parce que c'est ce qu'il aurait pensé s'il n'avait pas commencé à la connaître un peu mieux que ça. Il savait qu'elle allait se confier et commençait un peu à stresser.

Non non non, c'est vraiment pas pour moi ce genre de situation, où est la fenêtre que je saute dehors, je pourrais peut-être me liquéfier sur place ? Ou alors je fais le coup du malaise. Oui bonne idée. Non mauvaise idée soit un homme Crash. Un homme oui...

Les pensées se bousculaient dans sa tête et alors que la jeune femme c'était dirigée vers le salon, lui n'avait toujours pas bougé d'un poil. Ne sachant que faire de son corps. Il se sentait d'un coup trop grand, trop imposant, il aurait voulu pouvoir se cacher sous une table ou juste redevenir ce petit garçon qui n'aurait jamais été embarqué dans ce genre de conversation. Mais non il restait là, à regarder fixement le sol. « Je… C’est sûrement précipité, mais je suis amoureuse. Je l’aime tellement fort si tu savais. Il me rend heureuse. Il s’agit de... » Ho non, elle allait le dire. Elle allait vraiment le dire. Et d'un coup il ne voulait pas l'entendre, il en était sûr maintenant. Il pouvait très bien faire comme si de rien n'était. Pourquoi pas ? Il avait trop bu, tout ça n'avait été qu'une sorte d’hallucination malsaine.

La rendre heureuse ? Non elle n'avait pas le droit d'être heureuse. Pas avec lui. Pas après que son petit ami soit mort alors qu'il se doutait de cette relation. Il fallait qu'il trouve un moyen de la faire taire avant qu'elle le dise. Bien évidement, il était déjà trop tard. Mais Crash n'étant pas l'homme le plus réaliste au monde, il se décida enfin à bouger son corps au pat de course dans la direction de la jeune femme. Les mains en avant comme pour les pauser sur sa bouche avant qu'elle ne dise un mot de plus. Mais la sentence tomba avant. « C’est Sam. » Stoppé net dans son élan, il la fixait maintenant, les yeux grand ouvert. Okay c'était pas vraiment la surprise du siècle vu qu'il le savait déjà, mais tant qu'elle ne l'avait pas dit ça pouvait encore n'être qu'une question de mauvaise vison de la part de Crash.

Poser ses fesses sur le canapé, oui les poser quelque part, n'importe où, VITE. « Bien sûr c'est Sam » Un petit rire nerveux le saisi. Puis il ne sut plus quoi dire. « Et là, tu te dis que je suis le pire des monstres… » La vérité c'est que Crash ne savait trop quoi penser, il n'en savait pas assez. Oui il était en colère, déçu et des noms d'oiseaux qu'il aurait voulu lui lancé au visage arrivait en masse dans son cerveau. Mais l'amour, ce n'était pas prévu au tableau, il n'avait pas réellement pensé à la possibilité qu'il puisse y avoir plus qu'une attirance malsaine entre ses deux là.
Il tapa dans ses mains avant d'ajouter d'une voix enjouée « Bon on le regarde ce film ? Je suis pas venu là pour papote si ? » Plus insensible tu meurs ?

La jeune femme les yeux encore rouges, ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait. C'est une esquive mademoiselle. Et c'était pour le moment la seule chose qu'il pouvait gérer. Il se leva l'air de rien et mit la fameuse cassette dans le magnéto. La jeune femme devait bien être une des seules personnes qu'il connaissait à encore posséder un de ses vieux truc, mais sans ça, ils n'auraient jamais pu profiter de ce film. Des versions DVD étaient quasi-introuvables.

Il retourna sur le canapé comme si de rien n'était attendant patiemment que le film commence. Mais la technologie était contre lui . Cette vielle bique de machine ne voulait pas se mettre en marche. Il retourna la voir et essaya de bidouiller quelques trucs. « Mais purée, mais tu vas marcher ? MARCHE SALTÉ DE TRUC MUCHE MACHIN CHOSE ! » Il était entrain de s'énerver contre une vielle machine qui ne lui avait clairement rien fait. Après 5 minutes d’acharnement il arrêta, et s'assit parterre comme on rend l’âme après un combat acharné. Il tourna sa tête vers la jeune femme pour enfin croiser son regard. Et lui offrit le sien qui devait être un mélange de toutes les émotions qu'il ressentait à ce moment là ? « Depuis quand ? » Il inspira un bon coup « Ça date d'avant non ? Dis-moi que je me trompe, parce que James avait des doutes, il m'en a parlé. Et moi, comme un imbécile bien heureux, je lui ai dit qu'il fallait juste qu'il t'en parle. Que je pensais pas que c'était ton genre. Je t'ai défendu ! Et franchement ça me donne la nausée de penser que pendant tout ce temps, ou je pensais être entrain d'aider la petite amie de mon ami décédé, elle se tapp... elle avait une relation avec son frère. 'Tain Mary c'est son frère, son FRERE ! Tu peux pas faire des trucs comme ça. J'ai bien compris que tu te sens mal, mais là... Là c'est même pas assez » Il fallait que ça sorte il le savait, pourtant il s'en voulait déjà de ce qu'il venait de dire. Et il avait tellement plus sur le cœur mais s'en était assez pour le moment il s'en rendait compte.  


made by pandora.





Spoiler:
 

_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyJeu 27 Juin - 18:33





Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être?


Crash mettait les mains en avant comme pour m’empêcher de faire une grosse bêtise mais j’avais besoin de lui dire, je ne pouvais pas continuer à lui mentir, à garder tout pour moi. Peut-être qu’il ne voulait pas savoir mais à ce moment-là, je m’en fichais complètement. Je sais que je faisais preuve d’égoïsme… Il avait l’air choqué et me faisait les gros yeux. En même temps, en annonçant ce genre de choses à un ami de James… Il fallait que je m’attende à ce genre de réactions. Je suis sûre que les insultes fusaient dans sa tête et qu’il mourrait d’envie de toutes me les cracher à la figure. Finalement, il émettait une sorte de rire nerveux en faisant comme si c’était une évidence que ce soit Sam. Comme si c’était le moment pour être sarcastique, comme si la situation n’était pas déjà assez compliquée…
Et là, coup de théâtre, il fait comme si je ne lui avais rien révélé. Quel garçon étrange ! Ou alors, ça ne l’avait pas affecté tant que ça… Il demandait si on allait regarder le film ou pas et il essayait de me faire comprendre qu’il n’était pas venu pour papoter. Bon… Il allait vers la télévision sous laquelle se trouvait un vieux magnétoscope. J’étais surprise de voir à quel point il se déchainait sur la pauvre machine pendant au moins cinq bonnes minutes. Je ne l’avais jamais vu dans un état pareil, je me doutais que ce n’était pas le moment d’aller à côté de lui… Je me levais, sans pour autant m’approcher.

« Mais… Calme-toi ! »

Soudainement, il me demanda depuis quand ça durait. Par là, je ne savais pas trop ce qu’il voulait dire. Depuis combien de temps je l’aimais ? Ou depuis combien de temps on avait couché ensemble ? Il se doutait que tout ça datait d’avant, il aurait aimé que je lui dise qu’il se trompait mais je n’en avais pas le droit. Quelle catastrophe… Bien sûr que James m’en avait parlé, et c’était carrément ça qui avait causé le fameux accident. Je dois vraiment avoir un don pour foutre la merde partout… Parait-il qu’il m’avait défendue, mais peu importe, il n’était plus là et j’avais commis l’irréparable. Le pire je crois, c’est qu’il pensait que ça faisait longtemps que je couchais avec Sam. Mais non, on ne l’a fait qu’une fois et cette seule fois m’a donnée une réputation de trainée. Et Crash ne comprend rien… C’est mon ami et il n’a pas l’air de saisir que pour moi, c’était bien plus sentimental que sexuel.

« C’était la première fois que j’embrassais Sam, il y a quelques jours, si tu veux tout savoir. Je te parle pas de n’importe quoi… Je te parle de sentiments. Je sais que c’est son frère mais… Je l’aime, voilà. Et ça… ça dure depuis plus longtemps que tu le penses. Jamais je n’ai ressenti quelque chose d’aussi fort pour un garçon, avec James, ce n’était rien à côté. Je sais que c’est dégueulasse ce que j’ai fait mais si je l’ai fait, ce n’est pas comme ça, pour m’amuser, non. C’était pour lui montrer que je l’aimais. Je vais être franche avec toi : je veux vivre quelque chose avec lui. »

Je me demandais où je pourrais en être si jamais James n’avait pas eu de doutes à propos de mes sentiments pour Sam où on en serait aujourd’hui… Peut-être ne serait-il pas encore mort ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ino S. Ivorra
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 27
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyMer 3 Juil - 22:10

I always tell the truth.
Even when I lie.
La « fibre morale ». Voyons, c’est quoi au fond, la « fibre morale » ? Avant, je croyais que c’était toujours dire la vérité, se montrer généreux, donc à la base, se prendre pour un putain de scout. Mais maintenant je vois les choses différemment. Ce qui compte le plus sur le plan moral, c’est de trouver ce qui est essentiel pour soi.



La déception avait été tellement forte, qu'il avait eu de la peine à la gérer. Depuis des jours, il se demandait comment il devait réagir. Mais la vérité c'est qu'il n'avait trouvé aucune solution. Son corps parlait donc pour lui. Trouvant un moyen de faire sortir la colère qui l’imprégnait d'un coup. Crash n'était pourtant pas un garçon colérique de base, loin de là. Mais il n'avait pas non plus l'habitude d'être face à ce genre de situation. « Mais… Calme-toi ! » Son regarde fusillant, se posa sur la jeune femme. Ca n'était sans doute pas le meilleur moment pour lui demander de ce calmer. « Et si j'en ai pas envie ein ? Si j'ai envie d'être en colère j'ai pas le droit ? Tu croyais que j'allais réagir comment franchement ? » La vérité c'est qu'il n'était même pas sûr d'en avoir le droit. Il n'était pas James, il n'avait pas été trahi. Et sans doute que si son ami avait été là, Crash n'aurait jamais eu ce genre de réaction, il se serait contenté d'être un soutiens pour lui. Mais la situation n'était plus la même. Alors il devait faire avec. Et qui prendrait la défense de son défunt ami si ça n'était lui ?

Une fois calmé Crash ce sentait très étrange. Ce demandant ce qui venait de lui prendre. Elle avait raison s'énerver contre un magnéto n'était pas la meilleure des solutions il s'en rendait bien compte. Il attendait donc la réponse de la jeune femme. Un air de dépit sur son visage. « C’était la première fois que j’embrassais Sam, il y a quelques jours, si tu veux tout savoir. » L'image de ce baiser lui revient en tête et il essaya de la chasser mais lâcha un bref « Je vous ai vu.... » C'était sans doute à peine audible et Mari avait déjà continué à parler « Je te parle pas de n’importe quoi… Je te parle de sentiments. Je sais que c’est son frère mais… Je l’aime, voilà. Et ça… ça dure depuis plus longtemps que tu le penses. Jamais je n’ai ressenti quelque chose d’aussi fort pour un garçon, avec James, ce n’était rien à côté. » Il déglutit sous le choc de ce qu'il était entrain d'apprendre. Il ne voulait pas entendre ce genre de phrase. James avait été fou d'amour pour elle et voilà qu'elle détruisait tout ce belle amour en une phrase. C'était à en vomir « Donc James avait raison ? Quand il doutait de toi il avait raison ? Honnêtement je sais même pas dire si c'est pire ou si ça me soulage. Il l'a su ? Avant de mourir je veux dire... Tu lui as dit la vérité ? » Ca faisait beaucoup d'un coup à encaisser pour la petite caboche de Crash.

« Je sais que c’est dégueulasse ce que j’ai fait mais si je l’ai fait, ce n’est pas comme ça, pour m’amuser, non. C’était pour lui montrer que je l’aimais. Je vais être franche avec toi : je veux vivre quelque chose avec lui. » Une claque de plus dans sa figure voilà que maintenant elle voulait vivre avec lui. Elle n'avait apparemment pas trop peur de ce que les gens allaient penser d'elle. Et il savait que si ce scénario venait à arriver elle aurait sans doute besoin de ses amis. Et si ses derniers temps il c'était considéré comme tel, maintenant il n'en était plus si sûr. Il essaya pourtant de se montrer un peu moins agressif à son égard. Et lui posa une simple question : « Et lui qu'est ce qu'il en pense ? Je veux dire t'était la petite amie de son frère. Il est aussi sûr que toi de ses sentiments et d'avoir envie de se lancer là dedans » Il fallait être réaliste, pour lui aussi ça n'allait pas être une partie de plaisir. Si Mari risquait de passer pour une « pétasse » qui veut se taper toute la famille. Lui allait ce faire une mauvaise réputation aussi. Et ce sans parler de ce qu'allait penser sa famille.
Mais au fond si tout les deux s'aimaient autant que ça il y avait peut-être un mince espoir pour que leur couple survive à cette épreuve. Mais Crash ne savait pas vraiment où ce place dans cette histoire. Et il ne connaissait pas assez Sam pour avoir une réel opinion de la question. 



made by pandora.





Spoiler:
 

_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyVen 5 Juil - 21:08




Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être?


Quand je voyais le comportement étrange de Crash vis-à-vis du magnétoscope, je ne le reconnaissais plus… Je ne l’avais jamais vu dans un état pareil. Je lui disais de se calmer tout en restant à distance au cas-où il deviendrait brutal. Il réagissait comme s’il avait été à la place de James en me faisant comprendre qu’il n’avait peut-être pas envie de devenir plus calme et qu’il désirait être en colère pour ce que j’avais fait… C’est sûr que je ne m’attendais pas à ce qu’il me félicite mais devenir une furie, de cette manière… Je trouvais vraiment ça étrange.

« Ok. T’as le droit d’être en colère, mais moi… Est-ce que j’ai le droit d’être heureuse à nouveau ? Je crois bien que tu ne t’es pas posé la question. Je m’attendais juste à ce que tu réagisses comme un ami l’aurait fait. »

C’est vrai que c’était à lui d’être déçu de moi mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être déçue de lui aussi… Je savais qu’il avait souffert de la disparition de James, je savais qu’ils étaient proches mais je suis restée sincère avec lui, comme je l’aurais fait avec chacun de mes amis. Pouvait-on vraiment me reprocher ça ? La vie est tellement injuste… Voilà pourquoi, d’habitude, je me consacre plus à ma carrière qu’à ce qu’on appelle l’amour. Enfin, Crash s’était calmé. Je poussais un soupir de soulagement discret avant de lui expliquer que c’était la première fois que j’embrassais Sam, il y a quelques jours. Mais avant que j’enchaine, je crois l’entendre dire qu’il nous a vus. Je ne relève pas tout de suite et je continue sur ma lancée en lui expliquant que ce que j’avais fait n’était pas simplement dû à une pulsion sexuelle mais à un sentiment bien plus fort que ça.

La vérité, c’est que je n’avais jamais autant aimé James que j’aime Sam. C’est horrible mais ce genre de choses ne se contrôle pas. Je suis une horrible personne. Et là, je crois bien que c’était la pire question qu’il m’ait posée… Est-ce que James avait raison ? Bien sûr qu’il avait raison… Il avait toujours eu raison et voilà où on en est maintenant. Moi non plus, je n’avais aucune idée de si c’était pire ou pas mais je suis la preuve vivante qu’on ne peut pas aimer deux personnes en même temps. Mon cœur avait choisi Sam. Désormais, Crash voulait savoir s’il l’avait su avant de mourir et là, je restais silencieuse durant quelques instants… Comment formuler ça…

« Il a toujours eu raison. Et non je ne lui ai pas dit… Je craignais qu’il en souffre et j’aimais être avec lui, je voulais qu’on reste ensemble. Je sais que c’était égoïste et que j’aurais dû lui dire mais… Je ne savais plus où j’en étais, j’avais l’impression de les aimer tous les deux d’une manière différente. »

J’essayais de faire rentrer dans la cervelle de mon ami que j’avais conscience que ce n’était pas joli-joli ce que j’avais fait mais surtout que je désirais vivre quelque chose avec Sam. Je ne savais pas vraiment s’il le voulait aussi, ce n’était pas encore clair pour moi. Crash se demande ce qu’il en pense et c’est toujours la même chose : je ne suis pas Marilyn, j’étais la petite amie de son frère. J’en ai assez qu’on me définisse comme ce que je ne suis plus…Enfin, je préférais ce genre de question, ça me faisait moins culpabiliser que de lui annoncer que James n’a jamais eu la confirmation de ce que je ressentais pour son frère. Je ne trouvais rien de plus à lui répondre qu’un simple :

« Je ne sais pas… »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ino S. Ivorra
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 27
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptyLun 8 Juil - 16:30

I always tell the truth.
Even when I lie.
La « fibre morale ». Voyons, c’est quoi au fond, la « fibre morale » ? Avant, je croyais que c’était toujours dire la vérité, se montrer généreux, donc à la base, se prendre pour un putain de scout. Mais maintenant je vois les choses différemment. Ce qui compte le plus sur le plan moral, c’est de trouver ce qui est essentiel pour soi.



« Ok. T’as le droit d’être en colère, mais moi… Est-ce que j’ai le droit d’être heureuse à nouveau ? Je crois bien que tu ne t’es pas posé la question. Je m’attendais juste à ce que tu réagisses comme un ami l’aurait fait. » Il se rendait bien compte que sa réaction était excessif et lui ressemblait bien peu. Crash n’était pas le genre de personne à faire la morale mais cette histoire le touchait personnellement. C'était sans doute un moyen pour lui de faire sortir sa frustration comme il n'avait pas su le faire quand James était mort. La vérité c'est que s'il avait vaguement pensé au bonheur de la jeune femme il ne c'était pas attardé dessus. Pas vraiment la meilleur des réactions si l'on prend en compte le fait que maintenant ils étaient amis « Je suis l'ami de James ! » C’était sortie un peu trop vite, sans qu'il n'ait réfléchi à la porté de ses mots. Sa voix avait été rude et il avait parlé trop fort. Il rajouta à voix basse « J'étais » Puis relava les yeux pour croiser le regard de Marilyn. Elle semblait blessée par ses propos et il sut qu'une fois de plus il avait parlé de trop vite « Je voulais pas dire ça... Excuse moi... Tu sais que je tiens aussi énormément à toi, mais je peux pas réagir comme l'ami que tu voudrais avoir dans cette situation. Tu mérites d'être heureuse, mais pourquoi tu peux pas l'être avec un autre ? Des gars il y en a des millions sur cette terre, son frère n'est pas la seule option. » Il ne savait comment formuler ses phrases maintenant. Il aurait voulu pouvoir s’expliquer mais s'il parlait beaucoup, trouver les bons mots n'était pas le plus simple pour lui.

« Il a toujours eu raison. Et non je ne lui ai pas dit… Je craignais qu’il en souffre et j’aimais être avec lui, je voulais qu’on reste ensemble. Je sais que c’était égoïste et que j’aurais dû lui dire mais… Je ne savais plus où j’en étais, j’avais l’impression de les aimer tous les deux d’une manière différente. » Il en resta la mâchoire ballante. Elle voulait rester avec lui alors qu'elle préférait son frère ? Ça le dépassait. Mais il n'en rajouta pas une couche, il en avait déjà beaucoup trop dit pour le moment et au vu de la réaction de la jeune femme il l'avait même blessée. Il se sentait donc un peu honteux. Non pas réellement de sa réaction car il n'aurait su la contrôler, mais Crash n'avait pas l'habitude de blesser les gens. Il détestait ça et ça le rendait mal à l'aise. « Je... Je pense que c'est bien qu'il l'ait pas su, ça lui aurait fait trop de mal. Rien que ses doutes... Mais d'un autre cotée... T'aurais pas du lui mentir. James... James méritait pas qu'on soit avec lui en second choix. » Il se doutait bien qu'il ne lui apprenait rien, mais il fallait que ça sorte. Lui qui croyait leur relation sincère avait du mal à se remettre de cette découverte. Pourtant il finissait doucement par s'y faire, à accepter et se calmer. Il n'était plus autant en colère.
« Je ne sais pas… » fut la seule réponse à sa question. Il laissa un court silence se pinçant les lèvres ne sachant trop quoi lui dire. Il aurait été tenté de changer une fois de plus de conversation. De partir sur quelques chose de différent. Sinon tu penses quoi des haricots ? C'est bon non ? Mais je les aime bien épicés, tu vois quand ils sont un peu piquant et tout.. Mais il se retient. Attendant qu'elle en dise plus ce qu'elle ne le fit pas « Vous... vous en avez pas parlé ? Je veux dire vous vous mangez la bouche devant tout le monde mais tu sais même pas ce qu'il en pense ? Je pense que tu devrais avoir une conversation avec lui avant toute chose Mari. » Ce n'était pas dit d'un ton méchant. Peut-être un peu moralisateur mais rien de plus. Le fait est que si elle n'avait pas compris qu'il les avait vu avant... Maintenant elle devait sans doute avoir fait le rapprochement. Quoi que... 



made by pandora.




_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] EmptySam 27 Juil - 16:20




Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être?


Vexée par sa réaction, je lui demande si j’ai le droit d’être heureuse à nouveau. C’est vrai, Sam est le frère de James mais c’est le seul qui me redonne le sourire, qui me fait me sentir bien. Je m’imaginais que désormais, Crash était plus mon ami que celui du défunt… Apparemment, je m’étais trompée. Encore. Evidemment, il me dit qu’il est l’ami de James et je suis d’autant plus déçue… J’espère qu’il ne le pense pas vraiment, mais je sais que ça vient du cœur. Il ajoute « était », et je fais une moue triste. Il croise mon regard alors que mes yeux s’embuent de nouveau de larmes. Il essaye de me rassurer en me disant qu’il ne voulait pas dire ça mais au fond de lui, je suis persuadée que je ne suis que Marilyn la traînée. Il dit aussi ne pas pouvoir réagir comme je le voudrais et d’un côté, je le comprends. Ce n’est pas seulement dur pour Sam et moi, mais aussi pour les anciens amis du frère en question. Il se demande pourquoi je ne peux pas être heureuse avec un autre et sa question me dépasse… Je lui ai dit que j’aimais Sam tout à l’heure, je pense que ça lui semble inconcevable.

« Sam n’est pas une option ! Je te l’ai dit… Je l’aime et être avec un autre que lui n’est même pas envisageable. »

C’est vrai, depuis le début, James avait raison par rapport à ce que j’ai toujours éprouvé pour son frère. Je me sens comme une horrible personne mais ce serait trop facile si on pouvait contrôler nos sentiments. Je n’avais jamais pu le dire… Pas avant qu’il ait disparu et je ne pouvais pas m’empêcher de culpabiliser de ne pas lui avoir avoué plus tôt. Mais comment aurais-je pu décider – en quelque sorte – de la relation qui unirait les deux frères ? Ce genre de choses les aurait forcément séparés ou les aurait mis en froid.

« Oui, je n’aurais pas dû mais je n’aurais pas supporté de le briser… »

Crash semblait devenir plus serein au fur et à mesure. Je lui laissais un peu de temps pour digérer chaque information. Je lui avoue que je ne sais pas ce que Sam en pense et d’un côté, la perspective d’être rien de plus qu’un coup d’un soir m’effraie. Mon ami n’avait pas l’air de savoir quoi répondre et ça me perturbait. Il devait encore plus me prendre pour une illuminée… Comme s’il cherchait à me faire la morale. Il était surpris, ça se voyait. Et j’avoue qu’il n’avait pas tort… On devrait en parler. Encore faudrait-il qu’il sache ce que je ressens vraiment.

« Non… Non, je ne sais pas. Je n’ai pas osé lui dire… Ce que je ressens pour lui. Je lui avais fait comprendre qu’il n’était qu’un coup d’un soir. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty
MessageSujet: Re: Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]   Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Et ta langue dans sa bouche c'était un accident peut-être? [Marilyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB]Comme un goût de cendres dans la bouche - PV Mori
» Un affreux suicide
» [Missions D] Balades dans les égouts...
» Une question de vie ou de mort !
» Bonjour dans toutes les langues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-