NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 [NC-18] Oops, I'm in trouble, can you help me? | Baltazar Z. Morales | FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [NC-18] Oops, I'm in trouble, can you help me? | Baltazar Z. Morales | FINI   Lun 14 Oct - 23:23




Résolument pervers et coquin, le jeune homme l’était sans aucun doute alors qu’il se trouvait dans une position ô combien tentatrice dans laquelle il pouvait résolument réaliser ces fantasmes. Allongé ainsi, Baltazar avait une image ô combien séduisante qui ne pourrait résolument que l’attirer pour lui qui avait tant désiré et souhaiter un jour se retrouver ainsi, dans un lit et dévorant cet homme. Laissant la passion prendre possession de son corps, ces lèvres étaient venues s’échouer sur sa colonne de chair, a présent recouvert de ce préservatif qui les mènerait à nouveau à goûter au véritable plaisir de la chair. Ces instants écoulés auprès de cet homme ne pouvaient résolument que lui plaire, souhaitant réitérer ces instants et redécouvrir le bien-être qui avait pris possession de son corps. Pour lui qui n’avait jamais découvert cette position de dominé auprès d’un homme, il n’avait nullement s’en plaindre tant ces reins avaient apprécié leur traitement.  Sans doute se trouvait-il cupide mais, en compagnie d’Adam son esprit pervers ne pouvait que se plaire. Ces lèvres étaient venues se poser sur son aine, déroulant progressivement ce préservatif à son plus grand amusement.  Enfin, Baltazar vint répondre à ces fantasmes les plus pervers, embrassant de manière plus forte cette aine qui prenait de plus en plus forme attisé par la passion lui transmettait. Un fait qui ne pouvait résolument que lui plaire, l’emmenant à prononcer des mots ô combien coquin dans l’unique but de l’entendre dire qu’il désirait son corps, qu’il souhaitait découvrir à nouveau ce plaisir à ces côtés.

Néanmoins, bien qu’il sache que cela était impossible, il avait au moins l’espoir de l’entendre dire qu’il le désirait, bien que son corps lui transmette ce message explicitement.  De ce fait, les mots du jeune homme, aussi simple fut-il ne put que le faire doucement sourire, alors qu’il avouait qu’il se rapprochait résolument de l’orgasme, tout comme lui il lui semblait. Il semblait avoir cruellement chaud, son souffle ne cessant de devenir de plus en plus brûlant contre sa chair. Des mots ô combien véridique pour lui qui ne cessait pas de se sentir exalté à chacun de ces baisers sur cette chair ô tentatrice.  Les yeux relevés vers son amant, il ne put qu’observer cette langue se mouvoir sur ces lèvres de manière ô combien sensuelle, l’emmenant à attiser son désir. Le jeune homme n’avait guère de suggestion si ce n’était qu’il désirait exactement ce qu’il désirait, tout comme ces reins. Néanmoins, c’était à lui de décider, il avait les clés en main. Des mots résolument tentateurs qui n’avait qu’un seul but : le voir céder. Sans doute aurait-il dû être plus résistant mais, en ces instants il ne pensait nullement à résister à cet homme, n’ayant de toute manière aucune raison de le faire. Cette soirée n’avait que pour but de réaliser leurs fantasmes trop longtemps gardé en eux, rien de plus.

Souriant, le jeune homme vint alors délaisser cette partie de son corps, enlevant ces mains pour se redresser offrant une vue ô agréable au jeune homme à ces côtés. Souriant de manière particulièrement suave, le jeune homme vint s’allonger sur le corps de son amant, faisant rencontrer leurs torses à nouveau, laissant ces lèvres venir dévorer celles d’Adam dans un baiser doux qu’il transforma très rapidement en un baiser fougueux, laissant ces mains caresser ces bras et le haut de son torse. Laissant ces sens guider ces gestes, le jeune continua ce baiser ô combien fougueux emmenant l’une de ces mains à descendre sur les pectoraux de son amant, sur ces abdominaux et enfin jusqu’à cette aine qu’il avait délaissé quelques instants. Effectuant alors de légères caresses sur celle-ci, il vint stopper son baiser, lançant un regard ô combien séducteur à son amant avant de changer de position. Ainsi, il vint se reculer et s’asseoir un instant sur ces cuisses particulièrement ferme à son plus grand plaisir, frôlant cette aine volontairement. Souriant à ce simple contact, Baltazar vint alors lever son corps, rapprochant leurs deux intimités et sans plus de préparation vint s’empaler tout simplement sur l’aine de son amant, venant répondre au doux fantasme de son amant. N’y avait-il rien de meilleur que de voir son amant réclamé lui-même le contact entres leurs chairs ? San doute que non et le jeune homme le savait ô combien.  

Le jeune hispanique fut bien obligé de fermer ces yeux tant le fait de n’être nullement préparé rendait la première pénétration douloureuse. Son corps pourtant préparé à une telle pénétration ne put que souffrir un instant bien qu’il savait que cette douleur disparaitrait rapidement au contact de cette aine si bien loti dans ces reins. Soupirant face à cette intrusion, le jeune homme laissa plusieurs secondes s’écoulaient le temps que son corps se réhabitue à un tel contact. Sentant son amant bouger contre lui, il vint ouvrir les yeux et eut le plaisir de le voir redressé, leurs torses étant si proche l’un de l’autre. Il ne put qu’en être ravi alors qu’il posait ces mains sur les fines épaules de son amant pour se redresser, extirpant son corps de son entrejambe avant d’à nouveau rencontrer leurs corps, laissant cette aine le posséder à nouveau. La douleur se faisait toujours présente mais, cette position lui permettait alors de sentir cette aine frôler des zones hétérogènes de son corps plus aisément, l’emmenant alors à soupirer de bien-être de manière plus rapidement. Les yeux fermés, il ne se rendait nullement compte de la vision qu’il offrait à son amant, une vision qui devait ô combien lui plaire tant il semblait déjà abandonné à Adam, lui offrant son corps pour la deuxième fois de la journée. Se mordant les lèvres, Baltazar vint alors effectuer à nouveau ce même mouvement de rein pour essayer de toucher le plus rapidement cette zone ô hétérogène de tout homme qui l’emmènerait à se sentir si bien entre ces bras. Peu importe la douleur, elle disparaitrait très rapidement…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [NC-18] Oops, I'm in trouble, can you help me? | Baltazar Z. Morales | FINI   Mar 15 Oct - 21:00



Cupide, il ne pouvait nullement nier l’être tant cette appétence transpirait sa chair. Être en mesure d’assouvir les désirs lubriques que cet homme avait pu engendrer en son âme et ce depuis des années, se trouvait être quelque chose d’invraisemblable tant, il n’avait pu croire en cette chose. Seulement leurs divers échanges en tant que parfaits inconnus lui avaient permis de prendre conscience que le jeune homme semblait nullement être réfractaire à son corps si finement musclé sur lequel il fantasmait même. Cela aurait été bien dommage de ne pas le tenter afin de lui permettre de satisfaire sa propre cupidité de connaitre ce plaisir charnel à ses côtés. Une occasion qu’il saisissait pleinement, savourant avec lubricité cette enthousiasme qu’il semblait entrevoir au sein de ses prunelles si désirables. Il avait cruellement envie de lui, de découvrir de nouveau la chaleur si envoutante de ses reins qui lui avaient offert un instant paradisiaque. Il ne masquait donc pas son impatience de retrouver ce bien être, l’évoquant sans pour autant le dire clairement. Ce désir était réciproque et il était évident que son hôte rêvait de la même chose. Des paroles qui ne manquèrent nullement de faire réagir ce dernier qu’il pouvait sentir sourire contre son aine, l’abandonnant pour se redresser pour lui offrir une vue ô agréable. L’exaltation de ses sens se lisait dans son regard brulant d’impatience, il pouvait même entrevoir son aine tout aussi cupide que la sienne, montré l’émoi dans lequel il se trouvait.

Il ne fallut que peu de temps pour que ce dernier ne vienne s’allonger sur son corps, faisant rencontrer leur torse brulant dans un sourire résolument séducteur. Il était vraiment magnifique et ce baise ô fougueux qu’il lui tendit, lui donnait cruellement envie de le voir s’exalter sous sa chair afin de connaitre de nouveau cette effusion torride qu’était la luxure. Il ne pu que sourire ravi de sentir les phalanges de son rival se perdre sur ses pectoraux afin de rejoindre ses abdos, sa pauvre aine qui manquait si cruellement d’attention depuis qu’il s’était éloigné d’elle. Une simple caresse de ses doigts suffit pour le faire soupirer contre ses lèvres, cette dernière appréciant cette cajolerie qu’elle semblait désirer plus profondément. Impatiente, cette dernière n’avait de cesse de réclamer sa récompense, l’implorant délicatement de répondre à ses attentes. C’est donc dans un sourire enjôleur qu’il le vit s’éloigner de lui pour déposer ses reins près de son bas ventre. L’instant tant désiré semblait se profiler à l’horizon, l’enthousiasment résolument alors qu’il le dévorait des yeux, le voyant venir dévorer son aine de ses reins. Un contact ô électrisant qui le fit soupirer bruyamment dans un léger gémissement, son corps approuvant cette coquinerie qu’il lui offrait. La vue de ce corps si dominé et à la fois si dominateur, ne put que l’exalter d’autant plus de le voir profiter de cette pénétration de façon si sensuelle. Incapable de résister plus longtemps à ses instincts de domination, il vint délicatement se relever pour adopter une position assise, leur assurant une position plus intime et profonde. C’est donc dans un sourire enjoué qu’il le vit prendre appui sur ses épaules tandis qu’il venait glisser ses phalanges sur ses reins, descendant sur ses fesses qu’il vint caresser avec ambition, savourant pleinement ce mouvement de bassin qu’il vint initier tant il se sentait ferme au creux de ce corps si sensible et envoutant. Le soupire qui s’extirpa des lèvres de ce dernier ne pu que le rendre d’autant plus désireux, observant avec cupidité ce visage si déterminé à exprimer le plaisir qu’il lui offrait malgré cette inévitable douleur. C’est donc à son tour qu’il se sentit gémir à son tour lorsqu’il le sentit opérer un mouvement de va-et-vient pour profiter de ce bien être qui l’envahissait peu à peu. Venant plaquer ses lèvres contre la mâchoire de ce dernier, c’est tout naturellement qu’il vint le plaquer contre son torse pour l’embrasser plus cupidement, intimant ses reins à poursuivre ce mouvement qui les rendait fou. Il ne songeait à rien à cet instant, ses phalanges renforçant leur prise sur ses merveilleux reins que son corps n’avait de cesse de parcourir. De lent et langoureux mouvement de reins, ses derniers vinrent à s’intensifier à l’instant même où il sembla frôler de nouveau une zone ô sensible de son amant. Comme s’il avait allumé un interrupteur naturel dans l’être de sa victime, il sentit cette dernière plus sensible à ses baisers qui s’étaient échoué sur sa nuque pour mordiller sa chair, ses phalanges griffant délicatement la chair de ses fesses si musclées.

La chaleur qui l’habitait n’avait de cesse de s’accroitre, le rendant fou tant les gémissements de cet homme envoutait son être, très rapidement, il vint perdre à son tour sa résistance, n’hésitant pas à gémir contre sa chair dès lors qu’il sentait ses reins revenir sauvagement se glisser sur son aine pour l’achever. Des taquineries qui n’avaient de cesse de les enflammer, les rendant plus passionnés et fougueux que jamais à tel point qu’il sentait cette extase plus proche et intense que jamais alors qu’il venait le basculer sur le lit pour le dominer à son tour, accroitre la profondeur de ses mouvements pour toucher plus furieusement cette sensation extrême du bout de son aine. Un changement de position qui lui permit de venir de nouveau se coller à lui, laissant ses phalanges caresser ses cuisses alors qu’il le parcourait fougueusement, ses lèvres dévorant ses compères d’où s’échapper des râles tout aussi cupides que les siens, si merveilleux à écouter. Il ne fallut que quelques minutes de plus pour qu’il n’atteigne ce bien être vital peu de temps après son amant, laissant son souffle brulant se perdre contre les lèvres si rougies de son amant, qui tout comme lui profiter de ce frison ô paradisiaque qui le traversait. Cette soirée n’était résolument pas une soirée comme les autres et les deux jeunes hommes ne semblaient nullement disposés à s’arrêter là, souriant simplement d’un air provocateur à son vis-à-vis comme pour bien lui faire comprendre qu’il comptait bien profiter de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
 

[NC-18] Oops, I'm in trouble, can you help me? | Baltazar Z. Morales | FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps terminés-