NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !
anipassion.com
Partagez | 
 

 « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Jeu 10 Oct - 21:55

Nash ne voyait que l’américain, ne couchait qu’avec lui mais il savait que ce n’était pas le cas du jeune homme qui avait de nombreuses conquêtes ; pour lui il n’était qu’un gars parmi tant d’autres même si étrangement il le rappelait assez souvent. Pourtant l’égyptien savait quel le jeune homme n’était pas du genre à revoir plusieurs fois le même amant alors il se demandait ce qui pouvait bien l’attirer chez lui pour qu’il souhaite le revoir aussi régulièrement. Le jeune homme n’était pas du genre à chercher à dominer avec Kelyan car dès leur première relation, l’américain avait tout de suite montré qu’il souhaitait plus que tout avoir le contrôle de la situation et Nash se soumettait sans trop broncher, c’était de toute façon la meilleure chose à faire si il ne voulait pas qu’ils se disputent ou se prennent la tête inutilement. Même si il refusait de se l’avouer, l’égyptien avait besoin de savoir qu’il avait une quelconque importance pour quelqu’un, notamment pour lui qui ne semblait pas pouvoir se passer de sa présence au creux de ses draps ; pourtant il était bien conscient que Kel’ se servait de lui pour satisfaire ses pulsions, il ne lui témoignait aucune reconnaissance et aucun respect mais au fond cela ne dérangeait pas l’égyptien. Quelque part cela le forçait à ne pas s’attacher à lui, son premier, son caractère était trop différent du sien pour qu’ils puissent s’entendre et si il en venait à lui témoigner une quelconque affection c’était sûrement parce qu’il était le premier avec qui il avait couché et qu’ils étaient par conséquent liés par un lien invisible. Nash se laissait donc totalement faire par son amant mais n’hésitait pas à le provoquer de quelques mots qui suffirent visiblement à contrarier la fierté de Kel’ qui avait envie d’entendre ces mots de sa bouche, finalement le jeune homme se résigna et hocha la tête en baissant un peu les yeux. Il était pleinement conscient de la place qu’il occupait dans la vie de l’américain ; il était son jouet, son objet sexuel et il ne risquait pas d’en être autrement car ils étaient trop différents et venaient de deux mondes radicalement opposés. Finalement Kelyan n’attendit pas plus longtemps pour inciter l’égyptien à se tourner pour s’installer face au mur afin qu’il puisse s’insinuer en lui après avoir enfilé de quoi les protéger ; l’instant n’était pas réellement agréable et comme d’habitude Nash ressentait une vive douleur avant que le plaisir ne prenne peu à peu sa place. Cependant il fut rapidement déconcentré par le bras de son amant qui venait entourer son torse, l’attirant tout contre lui, chose qu’il n’avait jamais fait auparavant et cela le perturbait particulièrement. Il semblait soudain perdu, comme si tous ses repères venaient de s’envoler ; il était habitué à un Kelyan rude et brutal avec lui mais il commençait à découvrir une facette nouvelle de sa personnalité et ignorait si elle pouvait lui plaire car quelque part il craignait que tant de douceur de sa part ne cache quelque chose. Au bout de quelques instants, Nash se força à cesser de se poser trop de questions et au moment où son amant entamait de lents et doux coups de reins, lui passait timidement ses doigts sur son avant-bras avant d’y serrer doucement sa main. Il s’enivrait pleinement des gémissements que laissait échapper son amant et se laissait lui-même aller à quelques soupirs plutôt explicites ; soudain son cœur bondit violemment en entendant les quelques mots que laissait échapper le jeune homme mais incapable de lui répondre par des mots il se contenta de resserrer un peu l’emprise de sa main sur son bras puis glissa son autre mains derrière lui pour atteindre timidement les hanches de son amant. Nash ne savait comment il devait réagir face à cet excès de douceur, de tendresse ; bien sûr c’était encore loin de l’idée qu’il se faisait du concept de « faire l’amour » mais c’était déjà un pas quand il repensait à la brutalité dont faisait habituellement preuve Kelyan. Il ne doutait pas que c’était là un traitement de faveur mais il ignorait pour quelle raison il y avait droit car à son souvenir il n’avait rien fait pour mériter un tel traitement et craignait que son amant lui fasse miroiter une quelconque amélioration de leur relation pour finalement redevenir le connard qu’il avait toujours connu un peu plus tard. Nash remonta finalement la main posé à ses hanches sur sa nuque et recula un peu sa tête pour la tourner et tenter de se saisir timidement des lèvres du beau châtain qui lui procurait un plaisir certain ; il n’attendait pas de miracle de sa part mais il devait bien avouer qu’il ne serait pas contre un peu plus de douceur et de tendresse lors de leurs ébats mais surtout il rêvait de pouvoir lui parler un jour de tout ce qui le tracassait et qu’il tentait d’évacuer tant bien que mal en s’abandonnant à Kelyan. Il savait bien sûr que ses problèmes et ses préoccupations n’intéressaient pas l’américain qui ne pensait qu’à le baiser pour le jeter par la suite mais c’était un manque bien réel que ressentait Nash. Plus le temps passait et plus ses gémissements se faisaient francs, bruyants et il était dans l’incapacité de les étouffer si bien qu’il devait se mordre violemment la lèvre pour ne pas alerter quelqu’un qui serait sorti par la même porte que lui un peu plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Jeu 10 Oct - 22:56

Depuis qu’il avait connu son premier homme, Kelyan n’avait de cesse d’enchaîner les conquêtes comme si celles-ci pouvaient l’aider à oublier les images de ce garçon duquel il était finalement tombé amoureux. Il ne l’avait jamais revu mais son odeur continuait de le hanter et il n’était pas rare qu’il vienne le déranger jusque dans ses rêves malgré tous ses efforts pour tenter de tourner cette page douloureuse de son histoire. A dire vrai, Nash lui ressemblait étrangement même s’ils avaient tous deux des caractères bien différents et c’était peut-être l’une des raisons qui le poussait donc à s’inquiéter pour lui et tant pis s’il dérogeait aux règles de vie qu’il s’imposait depuis toujours. Le jeune homme était entré dans sa vie et avait tout dévasté sur son passage, sans s’en rendre compte il avait forcé l’américain à réfléchir sur sa façon de le traiter ; pourtant celui-ci prenait soin de ne rien en montrer et préférait être encore plus dur à son encontre afin qu’il ne comprenne jamais qu’il exerçait lui aussi une emprise certaine sur les battements de son cœur qui devenaient très vite incontrôlables dès qu’il était en sa présence. Mais pour une fois, il décidait de se laisser aller et de se lâcher complètement sans se soucier des conséquences. Il était conscient qu’il risquait de donner de l’espoir à son amant, qui s’imaginerait sans doute que leur relation pouvait évoluer vers quelque-chose de plus spirituel mais il se foutait complètement de tout et n’était plus à même de se raisonner. Son unique objectif, en cette soirée pour le moins surprenante, était de satisfaire les désirs de l’égyptien avant de penser aux siens et c’était une première pour lui. Il y avait fort à parier que Nash ne prenait pas la mesure de tous les efforts qu’il faisait pour lui plaire et au fond c’était particulièrement blessant pour Kelyan qui mettait sa fierté de côté juste pour entendre quelques mots que son amant se refusait à prononcer. Un brin frustré mais pas décidé à s’arrêter pour autant et lui fit signe de se tourner afin qu’il puisse s’appuyer contre le mur. Lorsqu’il se fut protégé, il s’insinua en lui avec une douceur plutôt exceptionnelle pour ce qui le concernait, et songeant que Nash devait avoir terriblement mal, il l’entoura de son bras comme pour le soutenir dans un moment qu’il savait difficile même si lui avait toujours refusé de se retrouver dans une position de ce genre puisqu’il n’acceptait pas qu’un autre puisse avoir le pouvoir sur son corps. Timidement, la main du brun se posa sur son bras et il entama alors de lents coups de reins, laissant parfois échapper son prénom d’entre ses lèvres sans vraiment y réfléchir comme il aurait dû le faire et il sentait les doigts du jeune homme se resserrer sur sa peau. Après avoir glissé son autre main sur ses hanches, il tourna légèrement la tête et les deux garçons partagèrent alors un baiser rendu difficile par leurs respirations saccadés mais absolument exquis ; il était rare que Kelyan se permette ce genre de marques d’affection durant ses ébats mais avec Nash cela ne le dérangeait pas tant finalement et il se surprenait même à apprécier son souffle se heurter délicieusement contre ses lèvres. Comprenant que l’égyptien était prêt à aller plus loin, il accéléra le rythme de ses coups de reins tout en resserrant doucement son étreinte alors qu’il enfouissait son visage dans ses cheveux pour s’enivrer de son parfum. Il veillait toutefois à ne pas se montrer aussi brutal qu’il l’était d’ordinaire et il ignorait totalement si cela lui plaisait ou non, si bien qu’il voulut faire mieux encore en glissant sa main libre sur son bas-ventre pour se saisir de son membre et entamer quelques va-et-vient, espérant que cette petite attention suffirait à faire passer au jeune homme un moment inoubliable. Il restait conscient que ce changement de comportement pouvait paraître étrange voire suspect mais il n’avait pour une fois aucune idée derrière la tête, au contraire il se laissait enfin aller à la douceur qu’il avait tant redoutée pour l’avoir connue une fois. « Ca… Hum… Ca te plaît ? » finit-il par murmurer contre son oreille pour s’assurer qu’il ne lui faisait pas trop mal. Evidemment, nul besoin de préciser que jamais il ne prenait la peine de s’interroger sur ce que pouvaient ressentir ses amants mais il voulait entendre de sa bouche ce qu’il était en train de vivre comme pour se rassurer sur le fait que malgré la soudaine tendresse dont il faisait preuve, Nash prenait toujours autant de plaisir en sa compagnie puisqu’en général il était beaucoup plus bestial et peut-être que finalement l’égyptien n’appréciait pas particulièrement son côté plus vulnérable. L’endroit dans lequel ils se trouvaient les empêchaient de s’exprimer réellement comme ils le voulaient, si bien que Kel’ en venait à douter de sa performance car lorsqu’ils étaient à son appartement, Nash était beaucoup plus bruyant et il avait envie de l’entendre gémir encore et encore, parce qu’il savait que dans ces moments-là, il contrôlait complètement son corps et son amant s’abandonnait pleinement à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Ven 11 Oct - 11:16

Kelyan était le premier homme à prendre réellement une place dans sa vie, pas vraiment importante mais pas négligeable non plus ; il le voyait assez régulièrement pour être capable de s’attacher à lui mais se l’interdisait et le comportement de l’américain à son égard l’aidait grandement à ne pas éprouver la moindre affection ou le moindre attachement émotionnel pour lui. C’était sans doute aussi le cas de Kel’, sinon pourquoi le traiterait-il ainsi ? Il ne l’appréciait pas plus que ça et devait seulement le considérer comme un amant intéressant pour le rappeler assez régulièrement ; d’ailleurs Nash ne comprenait pas ce qu’il pouvait bien lui trouver car il était clair que son expérience n’était pas ce qui l’attirait puisqu’elle était quasi-inexistante. L’américain était en fait celui qui lui apprenait petit à petit les choses du sexe et s’il se laissait souvent faire pour ne pas aller à l’encontre de ses projets, le beau brun tentait parfois de prendre quelques initiatives même si il ignorait si cela lui plaisait car jamais il ne lui offrait le moindre compliment ou la moindre attention. Kelyan ne le respectait pas vraiment non plus et lorsqu’il était en sa compagnie l’égyptien n’en menait pas plus large et hésitait à s’affirmer car même si il essayait, l’américain avait beaucoup plus de force et d’assurance que lui pour le convaincre de faire ce dont lui il avait envie. Cela expliquait qu’il était prêt à le laisser le baiser dans une ruelle sombre et plus que glauque, le genre que l’on voit beaucoup dans les films policier même si les acteurs principaux étaient en général une prostituée et un mec lambda. D’ailleurs bien souvent la jeune femme se faisait assassiner. Quelque part Nash était un peu cette fille qui utilisait son corps pour gagner de l’argent car il en avait cruellement besoin, bien sûr il ne se prostituait pas mais la situation qu’il était en train de vivre aurait pu y faire fortement penser. Kelyan n’était jamais très tendre avec lui et il ignorait si c’était à cause de la danse qu’il lui avait offerte ou bien à cause de l’endroit dans lequel ils allaient s’adonner à ce genre de plaisir mais tout à coup, l’américain se montrait plus agréable et après l’avoir retourné pour prendre possession de son corps, il fut surprit de le voir glisser son bras autour de son torse. C’est presque naturellement qu’il vint s’y accrocher d’une main, craignant tout de même de se faire jeter si il se permettait trop de contacts avec lui et si la position n’était pas parfaite pour qu’il puisse disposer pleinement de son corps, Kelyan semblait enclin à lui offrir un semblant de confort. Nash glissa timidement sa main sur ses hanches et c’est avec la même timidité qu’il recula un peu sa tête, la tourna pour partager un baiser difficile avec son amant ; c’était là le genre d’extravagance qu’ils ne s’autorisaient jamais chez l’américain et le beau brun était surprit que son bourreau le laisse faire sans lui asséner une remarque blessante et abaissante. Kelyan prit alors un rythme un peu plus soutenu, arrachant des grognements étouffés de plaisir à son amant qui glissa la main posé à ses hanches sur sa nuque comme s’il craignait de s’effondrer alors que ses jambes commençaient dangereusement à trembler. L’américain profitait de cette situation pour venir enfouir son visage tout contre les cheveux de Nash, il pouvait ainsi sentir son souffle contre sa peau, les gémissements qu’il laissait échapper alors que lui tentait tant bien que mal de demeurer discret. Cette discrétion dont Nash faisait preuve semblait grandement frustrer le beau châtain qui jugea laors bon de glisser ses doigts sur le bas de son ventre pour se saisir délicatement de son membre et entamer de rapides va-et-vient ; cette petite attention suffit à lui arracher des gémissements nettement plus bruyants et même si Kelyan était un sombre connard, l’égyptien était forcé d’admettre que c’était un amant exceptionnel. Nash s’agrippait à lui mais bien vite il dû laisser tomber la main posée sur sa nuque pour s’appuyer contre le mur alors qu’il craignait de s’écrouler tant le plaisir le submergeait. Il n’eut aucun mal à entendre les quelques mots que Kel’ prononça, une question presque timide et qu’il lui posait pour la toute première fois car jamais pendant leurs ébats il ne s’était soucié de savoir si il aimait ce qu’il était en train de vivre puisque c’était toujours le plaisir de l’américain qui comptait avant tout. Nash déglutit difficilement avant de parvenir à articuler quelques mots en guise de réponse « O-Oui … Beaucoup … » gémit-il avant de se mordre violemment la lèvre, se détestant de rentrer ainsi dans son jeu car à son sens il était plus que probable qu’il se servirait de sa vulnérabilité contre lui plus tard. Kelyan était comme ça, il ne supportait pas la moindre forme d’attachement et c’était pour cette raison que Nash n’avait jamais eu le droit de passer la nuit en sa compagnie sauf une ou deux rares fois qui lui avait parues exceptionnelles. L’instant était délicieux, enivrant, leurs souffles se mêlaient délicieusement et Nash s’abandonnait pleinement dans les bras de son amant qui lui faisait découvrir à chaque fois des sensations nouvelles et exquises, peut-être encore plus en cette soirée par la tendresse qu’il lui témoignait et qui ne cessait pas de le surprendre et de l’intriguer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Ven 11 Oct - 19:49

Kelyan avait passé une bonne partie de sa vie à essayer de se convaincre qu’il n’avait besoin de personne d’autre que lui-même pour être heureux. Il était devenu incapable de faire confiance à qui que ce soit et ce comportement nombriliste s’expliquait par les nombreuses déceptions qu’il avait eu à encaisser durant sa plus tendre enfance. Ses parents, qui s’étaient toujours montré aimants et présents pour lui, l’avaient renié en apprenant qu’il sortait avec des hommes et ils n’avaient pas pu accepter son orientation sexuelle si bien qu’assez jeune il s’était retrouvé sans rien, à la rue, effrayé et abandonné par les siens. Il ne se plaignait jamais vraiment de ce rejet brutal car au fond il avait fini par se persuader que s’ils l’avaient laissé tomber, c’est qu’ils ne valaient pas la peine de s’inquiéter de leur sort et cela faisait désormais plusieurs années qu’il n’avait plus aucune nouvelle de ceux qui lui avaient donné la vie. Et il n’arrivait pas à s’en émouvoir, parce qu’avec le temps, il s’était endurci au point de devenir complètement insensible aux émotions humaines : seule la colère persistait et l’encourageait à se défendre contre tout et n’importe quoi, en particulier contre ceux qui semblaient vouloir prendre une place trop importante dans son quotidien. Nash faisait partie de ces gens avec lesquels il ne pouvait pas prendre de risque car il était parfaitement conscient de ce qui risquait de se produire : à trop s’adoucir avec lui il finirait par se sentir proche de lui et au moment où il s’attacherait enfin, l’égyptien le trahirait d’une manière ou d’une autre pour se venger de tout ce qu’il lui avait fait subir depuis qu’ils s’étaient rencontrés lors d’une soirée trop arrosée. Il était donc impensable pour Kelyan de le traiter comme s’ils étaient égaux, et il continuait à lui faire comprendre que jamais il ne s’intéresserait à lui autrement que comme un vulgaire objet sexuel.

Pourtant, l’américain enchaînait les entorses aux règles qu’il s’était fixé lorsqu’il s’agissait de Nash. Il l’avait revu beaucoup trop souvent, et désormais, le jeune homme pouvait même se vanter d’avoir connu un Kel’ plus doux et plus tendre alors qu’ils n’étaient supposés se voir que pour de la baise violente et sauvage. Sans comprendre pourquoi, il ressentait le besoin de plaire à l’égyptien et en venait à glisser son bras sur son torse pour le sentir tout contre lui, pour profiter un court instant de la chaleur de sa peau qui frémissait sous chacune de ses caresses. Incapable de se laisser de telles sensations, il tenta même de les rendre plus intenses en lui offrant un plaisir nouveau et à l’entendre gémir, il ne pouvait douter de ses talents mais jusqu’à présent, Nash était resté plutôt discret et même s’il était presque certain que ce n’était dû qu’au lieu dans lequel ils s’étaient retrouvés et qui ne prêtait pas vraiment à des ébats plus bruyants, Kelyan avait envie de l’entendre dire tout haut ce qu’il pensait tout bas. Il voulait s’assurer que malgré la soudaine délicatesse dont il faisait preuve avec lui, son amant appréciait toujours autant ces délicieux moments durant lesquels ils s’abandonnaient pleinement l’un à l’autre et la réponse qu’il lui murmura dans un souffle le fit légèrement sourire tandis qu’il accentuait une dernière fois ses coups de reins pour les rendre plus profonds et plus brutaux même s’il ne cessait d’embrasser la nuque du beau brun pour l’aider à se détendre et ainsi à prendre un plaisir véritable en sa compagnie. Finalement, après de longues minutes, les deux jeunes gens atteignirent l’extase dans un long gémissement qu’ils ne prirent pas la peine d’étouffer tant le plaisir les submergeait. Kelyan en profita pour se reposer un instant contre le dos de Nash et souffla longuement tandis qu’il fermait les yeux pour savourer un peu plus longtemps ce qu’ils venaient de vivre ensemble. Si d’ordinaire il préférait jeter Nash sans plus attendre, il avait envie de le sentir contre lui juste quelques minutes de plus et il savait que l’égyptien était en pause, ce qui impliquait qu’il devrait sous peu retourner bosser mais il n’était pas prêt à le laisser partir, sans doute parce qu’il était le seul à le rendre vulnérable. Malgré la beauté de l’instant, Kel’ finit par s’écarter de lui et remonta son jean qu’il reboutonna rapidement puis il leva doucement les yeux vers lui pour lui offrir un sourire assez peu assuré. « C’était… C’était cool. Tu euh… Tu fais quelque-chose à la fin d’ton service ? » lâcha-t-il finalement sans trop savoir lui-même où il voulait en venir. En réalité il était parfaitement conscient de ce qu’il avait l’intention de lui proposer si Nash lui avouait n’avoir rien de particulier à faire mais il craignait d’en être simplement incapable tant il n’avait pas l’habitude de s’ouvrir ainsi à ses amants. Pourtant il voulait faire cet effort, non pas pour Nash mais pour lui car il éprouvait réellement l’envie d’un moment un peu plus calme en compagnie du jeune homme si celui-ci acceptait de venir finir sa nuit au creux de ses bras malgré le comportement odieux qu’il avait eu à son encontre un peu plus tôt. « Parce qu'à cinq heures il doit pas y avoir beaucoup de bus pour rentrer alors peut-être que tu pourrais... Passer chez moi. J'ai aucun ami à voir demain, tu pourrais rester autant de temps qu'tu veux. » finit-il par murmurer d'une voix nettement plus timide, sur un ton hésitant qui témoignait du caractère ridicule de cette excuse de bus mais il avait eu besoin de trouver un prétexte pour le convaincre, car il n'imaginait pas admettre franchement qu'il avait envie de passer la nuit en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Ven 11 Oct - 20:16

Nash avait pleinement profité du contrôle qu’il avait pu exercer sur lui pendant son temps de travail, il lui avait offert une danse privée des plus chaudes tout en sachant pertinemment qu’il aurait à en subir les conséquences plus tard dans la soirée. C’est donc une demi-heure plus tard, l’heure de sa pause étant venue qu’ils se retrouvèrent dans une des ruelles derrière la boîte de strip-tease ; il ne leur fallut pas bien longtemps avant d’en arriver à se donner l’un à l’autre. L’égyptien savait qu’il avait provoqué son amant plus que de raison et qu’après s’être exhibé aussi sensuellement devant lui et l’avoir cherché comme ça, il ne pourrait couper aux pulsions animales qui animaient régulièrement Kelyan. Le jeune homme n’avait pas bronché et s’était totalement laissé faire si bien qu’il prit comme à son habitude la place du passif mais étrangement il n’avait aucun regret pour cette fois ; Kel’ se montrait étrangement tendre et doux à son égard alors qu’il s’attendait à le voir plus brutal, comme il l’était habituellement en fait. L’américain avait entouré le torse de Nash de son bras si bien que ce dernier pu s’y agripper pendant leurs ébats alors que son autre main l’aidait surtout à se soutenir grâce au mur ; il avait l’impression qu’il pouvait tomber à n’importe quel moment tant ses jambes tremblaient grâce au plaisir que lui offrait son amant. D’habitude il n’accédait que rarement aux requêtes du jeune homme lorsqu’il lui demandait de lui dire quelque chose mais comme pour le remercier de se montrer plus doux qu’à l’accoutumé, il céda sans mal et avoua adorer qu’ils se donnent ainsi l’un à l’autre. Les minutes s’écoulèrent et les deux amants semblaient envahis d’un plaisir sans limite ; Kel’ était l’amant parfait et l’égyptien ne s’en plaignait pas, sauf peut-être de la brusquerie dont il pouvait faire preuve mais sexuellement parlant c’était l’homme parfait. De longues minutes s’écoulèrent encore avant qu’ils n’atteignent l’extase et Nash s’appuya contre le mur pour reprendre son souffle et fut surprit de sentir l’américain encore contre lui les quelques instants qui suivirent mais ne s’en plaignait pas et réprimait même un léger sourire. Cependant Kelyan finit par s’écarter et l’égyptien en profita pour se rhabiller en reprenant un peu plus son souffle, il n’osait pas vraiment se retourner mais le fit lorsque son amant avoua que l’instant avait été « cool » ; il n’était pas habitué à ce genre de démonstration et aurait sans doute préféré l’utilisation d’un autre terme mais se contenta de sourire doucement, déjà pour le remercier silencieusement de ce pas qu’il faisait vers lui pour le traiter un peu moins comme son objet sexuel même si il se doutait que ça ne durerait pas. La question qui suivit l’intrigua tant et si bien qu’il fut incapable de répondre correctement dans l’immédiat « Heu … Je … heu … » bafouilla-t-il avant que Kelyan ne reprenne la parole pour justifier d’un manque de bus afin de lui proposer de venir passer la nuit chez lui ; Nash ne pouvait que se sentir attendrit par une telle proposition et hocha doucement la tête « Si c’est juste pour dormir … J’veux bien. » fit-il doucement en terminant de boutonner sa chemise et après avoir jeté un rapide coup d’œil à sa montre, se rendit compte qu’il était grand temps qu’il retourne travailler « Faut que j’y aille alors hum … à tout à l’heure ? » fit-il en hésitant un peu, croisant son regard quelques instants avant de déposer un léger et timide baiser au coin de ses lèvres puis tourna les talons pour retourner travailler.
Les shows s’enchainaient mais Nash ne cessait de penser à la proposition que Kel’ lui avait fait avant qu’ils ne se quittent ; il ignorait ce que cachait tant de gentillesse de sa part, car ce n’était clairement pas son style, et quelque part il savait qu’il devait se méfier mais il avait aussi envie de tenter l’expérience. Lorsque sonna l’heure de la fin de son service, Nash passa au vestiaire pour prendre une douche rapide et s’habiller avec une tenue normale puis récupéra ses affaires et prit le chemin de l’appartement du beau châtain ; il ignorait si ce dernier l’avait attendu pour se coucher ou non et il craignait soudain que ce ne soit qu’un piège pour se moquer de lui plus tard, de voir à quel point il pouvait être naïf lorsqu’on lui demandait les choses gentiment. L’égyptien mit une vingtaine de minutes avant d’arriver devant la porte de son amant, bien souvent il s’était retrouvé dans cette situation après un de ses messages lui donnant l’ordre de rappliquer dans l’heure mais cette fois ils devaient juste passer une nuit tranquille ensemble, du moins Nash espérait qu’il ne désirait que ça car il était cruellement fatigué après sa nuit de travail et avait grand besoin de dormir. Le jeune homme se donna un peu de courage avant de frapper à la porte et attendit quelques instants avant que Kelyan ne vienne ouvrir, il sentit alors un immense soulagement l’envahir et réprima un léger sourire « J’espère que j’te réveille pas … » souffla-t-il sur un ton un peu hésitant. C’était bien l’américain qui lui avait proposé de venir dormir chez lui mais il craignait tout de même d’être mal reçu et de se faire à nouveau traiter comme une vulgaire jouet dont il pouvait se lasser très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Ven 11 Oct - 21:10

Malgré lui, Kelyan faisait preuve d’une étonnante douceur avec son amant. Celui-ci avait de quoi être surpris car d’habitude, Nash était celui qu’il traitait avec le moins de respect et il le considérait comme son jouet, ni plus ni moins mais sans doute que cette danse à laquelle il avait eu droit lui avait donné envie de mieux faire, comme pour voir jusqu’où ils étaient capables d’aller lorsqu’ils étaient ensemble. Ses coups de reins profonds leur arrachaient à tous deux de longs gémissements de plaisir qu’ils tentaient vainement d’étouffer dans le cou de l’autre mais il n’aurait pas fallu que l’un des danseurs prenne sa pause dans la ruelle attenante à celle dans laquelle ils se trouvaient car il les aurait entendus sans trop de mal. Pourtant le jeune homme se fichait totalement que l’on puisse venir les surprendre, il était assailli par ces sensations toutes plus exquises les unes que les autres et se laissait envoûter par l’impression de ne faire plus qu’un avec le bel égyptien, ce qui était bien la première fois depuis qu’ils se fréquentaient. Après de longues minutes passées à s’offrir l’un à l’autre sans retenue, les deux jeunes gens atteignirent l’extase et se laissèrent quelques instants pour reprendre leurs esprits mais l’américain n’avait aucune envie de lâcher Nash qui ne s’était pas encore retourné. Alors il se contenta de rester là, tout contre son dos, à profiter de son parfum délicieusement sucré et son bras resserrait doucement son emprise autour de son torse mais bientôt il se força de lui-même à lui rendre sa liberté, songeant que s’il commençait à se montrer trop faible, beaucoup songeraient à prendre leur revanche sur les mauvais traitements qu’il avait pris plaisir à infliger à tous ceux qui avaient croisé sa route. Pourtant, suite à une légère hésitation, Kelyan s’écarta de lui et commença à reboutonner son jean tout en espérant secrètement qu’ils pourraient se revoir au cours de la soirée. Il savait bien sûr que Nash travaillait et qu’il ne pouvait pas quitter la boîte comme ça sans avoir terminé son service mais la perspective de la laisser là après qu’ils aient fait l’amour de cette façon lui déplaisait, c’est pourquoi il décida un court instant de mettre sa fierté de côté afin de l’inviter à passer chez lui à l’aube, lorsqu’il sortirait du boulot. Vraisemblablement, sa proposition intrigua l’égyptien qui ne lui répondit pas tout de suite et d’abord il crut avoir été trop loin mais finalement, le jeune homme hocha doucement la tête et lui annonça qu’il passerait dès qu’il le pourrait avant de l’abandonner pour retourner danser. Avant de partir, il déposa toutefois un baiser furtif sur le coin de ses lèvres et Kel’ se surprit à sourire doucement mais lorsqu’il s’en rendit compte, il secoua nerveusement la tête et repassa par l’intérieur de la boîte pour retrouver Adrian et lui expliquer qu’il rentrait se coucher.

Lorsqu’il arriva à son appartement, le jeune homme ôta sa veste, son t-shirt et son jean qu’il envoya balader au travers du salon sans vraiment se soucier du désordre. Il passa ensuite sous la douche, songeant qu’il avait grand besoin de se détendre après une soirée aussi particulière et y resta pendant près d’une demie-heure avant de se décider à sortir et de se mettre au lit. Il se demanda durant quelques secondes s’il ne devait pas attendre que Nash rentre pour s’endormir mais il finit par se dire qu’à penser comme ça, ils risquaient fort de devenir indispensables l’un pour l’autre et malgré son étonnant changement de comportement, Kelyan n’était pas prêt à faire ce genre d’efforts pour qui que ce soit. C’est donc plutôt serein qu’il trouva le sommeil, agité de rêves dérangeants toutefois. Aux alentours de cinq heures trente, la sonnerie de la porte d’entrée le tira des bras de Morphée et il s’extirpa du lit en râlant plus pour la forme que pour le fond car il se souvenait parfaitement de l’invitation qu’il avait lancée un peu plus tôt. Nash se trouvait devant lui, plus séduisant que jamais mais visiblement épuisé, et la timidité dont il faisait preuve à l’idée qu’il pouvait peut-être le réveiller fit doucement sourire le châtain qui se contenta de s’écarter pour le laisser entrer. « C’est bon t’en fais pas. J’pensais pas qu’tu viendrais en fait. » avoua-t-il tandis qu’il refermait la porte. Il lui proposa tout naturellement un petit-déjeuner mais son amant semblait réellement fatigué si bien qu’ils passèrent directement dans la chambre et en fait, Kel’ ne prit pas vraiment la peine de le regarder se déshabiller car il était encore à moitié endormi et n’avait aucune envie de lui faire l’amour pour le moment, ce qui avait de quoi surprendre pour qui le connaissait un peu. « Fais comme chez toi, et reste dormir aussi longtemps qu’tu veux. Parce que là, t’as vraiment une tête de cadavre, on dirait que t’as pas dormi depuis dix jours. » lâcha-t-il en se glissant sous la couverture avant de relever les yeux vers Nash qui retirait finalement son jean et il laissa tout de même un sourire évocateur s’installer sur ses lèvres alors qu’il se remémorait les délicieux instants qu’ils avaient partagés quelques heures plus tôt. Kel’ ne s’expliquait pas la soudaine gentillesse qu’il exprimait à l’égard de son amant mais il espérait sincèrement ne pas se tromper en se disant que Nash était parfaitement inoffensif et qu’il ne se servirait pas de ces faiblesses pour se retourner contre lui et lui faire payer toutes les humiliations qu’il avait dû subir par sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Ven 11 Oct - 21:29

Nash était habitué au comportement parfois intolérable de son amant mais alors qu’ils se donnaient l’un à l’autre sans vraiment de retenue, il était surprit de le sentir plus doux et plus attentionné que d’habitude. Jamais Kelyan ne lui avait témoigné une quelconque forme d’affection  mais il était certain de ne pas se tromper en affirmant qu’il était plus tendre dans leurs ébats que ce n’était le cas habituellement ; d’habitude il se contentait de le prendre, de le baiser et de le jeter aussi sec une fois qu’il en avait assez. Lorsqu’ils atteignirent enfin l’extase, tous deux restèrent un moment l’un contre l’autre ce qui suffit à troubler un peu plus l’égyptien mais bien vite Kel’ s’écarta de lui pour se rhabiller et lui faire une proposition plutôt surprenante alors que Nash remontait son jean et le rattachait avant de reboutonner sa chemise. Après avoir hésité quelques instants il décida finalement d’accepter, songeant qu’il pouvait toujours essayé de se rendre chez l’américain pour voir si sa proposition était sincère ou si ce n’était que des paroles en l’air. C’est donc sur quelques paroles plutôt agréables qu’ils se séparèrent même si Nash se permit de voler un léger baiser à l’américain avant de retourner travailler.

Les heures s’écoulaient avec une lenteur exaspérante, pour son plus grand étonnement et il était soulagé de voir la fin arriver ; il se dépêcha donc de prendre une douche dans les vestiaires avant de récupérer ses affaires pour s’habiller et prendre la route qui l’amènerait chez l’américain. Ce chemin il l’avait fait de nombreuses fois déjà mais cette fois-ci c’était différent, ils avaient déjà couchés ensemble et de ce qu’il avait compris, Kel’ aspirait simplement à ce qu’ils passent la nuit ensemble ce qui le surprenait toujours autant. Quelque part il craignait que ce soit là un stratagème pour se moquer de de lui mais décidait de tenter le coup quand même. Aussi, lorsqu’il fut devant la porte de l’appartement du jeune homme il hésita quelques instants avant de sonner et du attendre quelques secondes avant que Kelyan ne vienne lui ouvrir ; aussitôt Nash s’excusa en expliquant qu’il espérait ne pas l’avoir réveillé même si son regard encore endormit laissait présager le contraire. Pourtant, l’américain ne le réprimanda en aucune façon et se poussa pour le laisser rentrer, laissant Nash aller de surprise en surprise « Si … » souffla-t-il alors que son amant lui expliquait qu’il ne pensait pas qu’il se pointerait à son appartement. L’égyptien suivit le jeune homme jusque dans la chambre, il connaissait bien son appartement mais d’une manière inexplicable il avait l’impression d’y venir pour la première fois. Kel’ se remit rapidement sous la couette en lui expliquant qu’il pouvait faire comme chez lui et surtout qu’il pouvait rester dormir autant de temps qu’il voulait car il ressemblait plus à un cadavre qu’à un être humain en raison du manque de sommeil dont il était victime. Effectivement, élever cinq enfants n’était pas de tout repos et même si Lil s’assumait plus ou moins seule, les quatre petits gars n’en étaient pas encore là et avaient besoin de lui et de leur grande sœur « Je sais, j’fais peur. » ajouta-t-il en secouant la tête avant de retirer sa chemise pour la déposer dans un coin avant de retirer aussi son jean, ses chaussures et ses chaussettes. Une fois en boxer il hésita une fraction de secondes pour finalement aller se glisser dans le lit de l’américain ; lorsqu’ils couchaient ensemble ils étaient obligés d’entretenir une sérieuse proximité mais alors qu’ils étaient supposés juste dormir, Nash était incapable de faire un pas vers lui, ne serait-ce que pour lui toucher doucement le bras. L’égyptien cala donc sa tête sur l’oreiller en observant quelques secondes l’américain dans la pénombre avant de se tourner pour fermer les yeux et s’endormir presque aussitôt.

Son sommeil était plutôt reposant mais il ouvrit les yeux quelques heures plus tard, comme réveiller par la présence de quelqu’un avant de se souvenir qu’il dormait dans le lit de l’américain ; après un coup d’œil au réveil il se rendit compte qu’il était presque sept heure mais que Kel’ dormait encore. L’égyptien hésita un moment avant de se tourner et de se rapprocher de son amant pour glisser doucement son bras par-dessus lui et se serrer doucement contre son corps avec une tendresse infinie ; il avait un besoin inexplicable de le sentir contre lui et ne tarda pas à se rendormir une fois qu’il se soit réinstallés suffisamment bien pour pouvoir retrouver un sommeil profond et réparateur dont il avait cruellement besoin. Il savait qu’il ne serait pas réveillé par ses frères et qu’il pouvait profiter de cette matinée de répit pour se reposer vraiment et reprendre un peu du poil de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Ven 11 Oct - 22:15

Intérieurement, Kelyan avait envie de se gifler. Il tentait de prendre sur lui pour se faire taire enfin et cesser de s’abaisser à dévoiler une facette de sa personnalité qu’il avait crue morte et enterrée depuis bien longtemps déjà. Jamais il ne se serait cru capable de proposer à Nash de venir passer la nuit à son appartement alors qu’ils venaient tout juste de faire l’amour et finalement, il n’y avait là aucune connotation sexuelle : il avait juste envie de passer la nuit à ses côtés et n’imaginait pas mettre un terme à cette soirée plus que surprenante même si cela signifiait qu’il devait mettre sa fierté de côté afin de plaire à son amant. Il ignorait pour quelle raison il cherchait tant à attirer son attention, il lui suffisait pourtant de lui envoyer un message assez court et lui ordonnant de rappliquer pour être sûr de passer un bon moment mais cette fois-ci les choses semblaient bien différentes : il voulait lui laisser un bon souvenir, il voulait qu’il ne ressente pas le besoin d’aller se trouver un autre homme pour voir s’il était le seul à se comporter de manière aussi odieuse avec lui. L’imaginer avec un inconnu déplaisait très franchement à l’américain qui n’avait pas apprécié la façon dont les clients le regardaient se déhancher sur scène. D’ailleurs, même s’il n’avait pas voulu l’admettre sur le moment, c’était l’une des raisons qui l’avaient poussé à s’éclipser dans un petit salon privé avec lui afin d’être le seul à profiter de ses talents qu’il découvrait à peine. Sur le chemin du retour à son appartement, Adrian le charriait et se moquait ouvertement de lui : comment le don juan, le tombeur qu’il était avait pu se laisser charmer par un gamin dans le genre de l’égyptien, au regard timide et au sourire peu assuré ? Evidemment, Kel’ avait beau se défendre, rien n’y faisait et il préféra envoyer son ami balader plutôt que de l’entendre déblatérer sur une possible vie amoureuse qu’il se refusait à envisager.

Lorsqu’il arriva à son appartement, le jeune homme ne tarda pas à rejoindre son lit et s’endormit sans trop de difficulté, jusqu’à ce qu’enfin Nash ne vienne sonner à sa porte. Les yeux encore embués par le sommeil, il parvint tout de même à s’extirper du lit pour aller ouvrir à son amant qui semblait tout aussi épuisé. Il lui offrit un léger sourire et le laissa entrer puis les deux hommes se dirigèrent jusque dans la chambre et Kelyan n’attendit pas plus longtemps avant de se glisser sous la couette sans vraiment se soucier de la présence de l’égyptien car il préférait ne pas lui montrer combien il était heureux de voir qu’il avait accepté son invitation. Il lui expliqua finalement qu’il pouvait dormir autant qu’il le voulait car il semblait particulièrement fatigué et Nash acquiesça presque aussitôt tandis qu’il le rejoignait sur le matelas. Malgré la proximité qui avait été la leur quelques heures plus tôt, ils gardaient étrangement leur distance sans doute parce que cette fois il n’était pas question de sexe et cela pouvait donner lieu à des situations ambigües et dérangeantes si bien que Kel’ n’osa pas rompre le silence et se contenta de s’installer confortablement avant de se rendormir d’un sommeil nettement plus agité toutefois. Il ne savait pas quelle heure il était lorsqu’il ouvrit brièvement les yeux pour se rendre compte que Nash avait glissé son bras autour de sa taille. D’abord un brin dérangé par la tendresse dont ils faisaient preuve l’un envers l’autre, il décida toutefois de ne faire aucune remarque et se permit même de passer sa main sur son bras pour venir prendre doucement la sienne, espérant que le jeune homme dormirait encore afin qu’il ne se rende compte de rien.

Un peu plus tard dans la matinée, aux environs de onze heures, Kelyan s’éveilla et soudain tous les évènements de la précédente soirée lui revinrent en mémoire. L’américain avait été trop loin, il s’était montré trop faible, trop gentil envers son amant et celui-ci risquait fort de s’y habituer mais même s’il avait adoré cette soirée, il ne pouvait pas accepter qu’il prenne une quelconque importance à ses yeux. Avec du mal, il s’éclipsa de la chambre en prenant soin de ne pas faire de bruit, songeant que son invité avait grand besoin de se reposer et il était d’ailleurs absolument craquant lorsqu’il dormait. Finalement, après avoir pris une douche rapide, Kel’ s’offrit un petit-déjeuner assez sommaire et avant de partir pour rejoindre sa bande d’amis, il attrapa un morceau de papier sur lequel il griffonna quelques mots : « Merci pour la soirée. Je te laisse les clés, tu n’auras qu’à les mettre dans la boîte aux lettres en partant. Passe une bonne journée. » C’était peut-être là quelque-chose de très banal mais à ses yeux c’était déjà trop, si bien qu’il préféra s’enfuir avant de changer d’avis, ignorant s’il retrouvait le beau brun lorsqu’il rentrerait le soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   Sam 12 Oct - 8:58

Nash n’était pas vraiment certain que ce soit une bonne idée d’aller dormir chez Kel’ après son service, la proposition qu’il lui avait faite avait été si gentille qu’il la trouvait presque suspecte et craignait de se faire avoir d’une quelconque façon. Cette histoire le travaillait tant qu’il avait eu un peu de mal à se concentrer sur le reste des shows en groupe et sur ses solos car il ne cessait de se demander pour quelle raison son amant était devenu si gentil aussi soudainement. De manière générale il ne dormait quasiment jamais chez Kelyan après s’être envoyés en l’air alors qu’il lui propose cette alternative sans même lui dire qu’en échange, ils devaient remettre le couvert surprenait l’égyptien plus que ça n’aurait probablement dû. Après son service, Nash traina un peu aux vestiaires le temps de se doucher et de revêtir une tenue plus normale avant de quitter la boîte pour se rendre chez son amant.
Une fois devant sa porte il hésita tout d’abord à frapper ; d’une part il craignait de s’être fait avoir et que cette proposition n’était en réalité pas sincère mais il finit par se dire qu’à force de se poser tant de questions il risquait de voir le mal là où il n’était pas. Aussi, il sonna à la porte et dû attendre quelques instants avant que son amant ne vienne lui ouvrir, les yeux encore embués de sommeil et il était certain qu’il l’avait réveillé et par conséquent il s’attendait à une remarque désagréable de sa part. A sa grande surprise ce ne fut pas le cas, Kelyan se poussa simplement pour le laisser rentrer et tous deux gagnèrent sa chambre où l’américain l’autorisa à faire comme chez lui et surtout à profiter de cette invitation pour dormir tout ce qu’il avait besoin. Après s’être déshabillé, Nash se glissa donc sous la couette et ne tarda pas à s’endormir pour rouvrir finalement les yeux quelques heures plus tard ; il était encore trop tôt à son sens mais il sentait aussi que c’était le moment de tenter de faire un pas vers Kelyan alors que celui-ci dormait. Doucement, il se retourna pour se rapprocher de lui et glisser son bras par-dessus sa taille en se pressant tout contre son corps afin de profiter un peu de sa chaleur ; il espérait sincèrement que Kel’ ne se réveillerait pas car sinon il était certain de se faire envoyer balader bien comme il fallait. A sa grande surprise, quelques instants après qu’il ait cessé de bouger pour retrouver le sommeil, il sentit la main du beau châtain venir trouver la sienne et se simple contact suffit à faire violemment bondir son cœur dont il tenta vainement de contrôler les battements. Nash resta hésitant quelques secondes puis, tentant de faire comme si de rien n’était, resserra timidement sa main dans la sienne pour les amener sur le torse de son amant avant de fermer les yeux pour se rendormir rapidement.

Nash n’ouvrit les yeux que très tard car lorsqu’il jeta un œil à son réveil il était déjà presque dix-huit heure et cette simple constatation suffit à le faire bondir du lit ; il n’avait pas besoin de tourner la tête pour deviner que Kelyan n’était plus là mais surtout qu’il n’était plus dans l’appartement car il ne percevait aucun bruit. L’égyptien se leva du lit pour attraper son jean et l’enfiler avant de passer sa chemise et de se rhabiller complètement, prêt à partir ; cependant en quittant la chambre il se permit de faire un détour par la cuisine pour constater avec stupéfaction que le jeune homme lui avait préparé un petit déjeuner. Un léger sourire orna soudain ses lèvres alors qu’il s’attablait pour en profiter, posant ses yeux sur le petit mot que Kelyan avait laissé à son attention pour voir son sourire s’agrandit un peu plus à la lecture de chaque mot qu’il avait posé sur le papier. Nash se plaisait à imaginer que son amant était peut-être en train de changer de comportement vis-à-vis de lui et cette constatation ne lui déplaisait pas le moins du monde. Une fois son petit-déjeuner engloutit, le jeune homme jeta un œil à son portable pour constater que sa sœur avait cherché à le joindre des dizaines de fois, il s’empressa donc de rappeler chez lui pour la rassurer, lui expliquer brièvement la situation et lui dire qu’il rentrait d’ici une demi-heure. Après avoir raccroché, Nash débarrassa la table pour laisser l’endroit propre lorsque Kelyan rentrerait ; il attrapa ensuite les clés de l’appartement pour en sortir, referma la porte et les glissa dans la boîte aux lettres comme son amant le lui avait dans le petit mot qu’il lui avait laissé. Il quitta ensuite les lieux pour rentrer chez lui non sans envoyer un petit message à son amant qui avait été son hôte pour une nuit et il était bien forcé de constater qu’il avait adoré passer cette nuit au creux de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )   

Revenir en haut Aller en bas
 

« L'idée d'être un symbole me déplaît, mais si je dois être le symbole de quelque chose je préfère que ce soit du sexe. » + 18 ; )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Mélanie reçoit un appel d'un ex séropositif [pv Mélanie]
» haiti dans les annees 50
» Le riz en Haiti:Consommation en hausse, production en baisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps terminés-