NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 16 Oct - 12:49

Kelyan semblait parfaitement serein et pourtant, en son fort intérieur, il se livrait une bataille sans merci pour savoir de quelle façon il allait devoir gérer cette relation qui prenait doucement des allures particulièrement déplaisantes pour ce qui le concernait. C’était en tout cas ce qu’il prétendait, car au fond il appréciait de sentir son amant si proche de lui, même si à ses yeux il s’agissait là d’un risque considérable pour le mode de vie qu’il s’était évertué à préserver coûte que coûte depuis tant d’années. Mais pour une fois, lui aussi éprouvait l’envie de le satisfaire et non plus seulement de profiter de ses talents et lorsqu’ils se redressèrent ensemble pour se retrouver à genoux sur le lit de l’égyptien, l’une de ses mains se glissa sur sa cuisse avec une lenteur toute calculée. D’ordinaire Nash n’avait pas droit à ce genre d’attentions, si ce n’est lors de leur première nuit passée ensemble durant laquelle Kelyan avait fait preuve d’une patience exceptionnelle et s’était finalement laissé séduire par la maladresse et la timidité qui émanait de ce jeune garçon totalement inexpérimenté. Leurs bassins se rencontrèrent dans une mélodie de soupirs érotiques qu’il avait grande peine à étouffer mais ils savaient tous deux qu’ils ne pouvaient pas se permettre d’être aussi bruyants qu’à l’accoutumée puisque les enfants dormaient à l’étage du dessous et ils auraient été mal avisés de tenter le diable en se laissant aller à des ébats plus bruyants. Estimant qu’il le faisait languir plus que de raison, l’américain finit tout de même par lui offrir quelques caresses langoureuses d’un coup de main plutôt habile et déjà il sentait son amant se raidir sous ses doigts. Il n’avait jamais vraiment douté de ses performances au lit puisque personne ne s’était plaint jusqu’ici et ce malgré la brutalité qui le caractérisait habituellement mais il ne pouvait qu’être rassuré à voir que Nash perdait doucement pied grâce à lui. C’était même un véritable plaisir que de constater qu’il se cambrait sous lui, et bien décidé à l’amener à connaître des sensations parfaitement exquises, Kel’ redoubla d’ardeur dans ses mouvements jusqu’à ce que lui-même ne puisse plus attendre. Il laissa donc à son amant quelques secondes pour reprendre ses esprits avant d’aller lui susurrer quelques mots à l’oreille qu’il mordilla avec une certaine délicatesse. Visiblement, le sous-entendu qu’il lui fit avait suffi à déstabiliser sérieusement le jeune homme, qui, alors que Kelyan s’allongeait pour lui offrir son corps, resta paralysé, comme tétanisé par la peur de mal s’y prendre. Conscient que c’était là une étape difficile à franchir surtout en sachant qu’il ne lui avait pas vraiment facilité la tâche, il se redressa pour se saisir de ses lèvres dans une grande douceur. Nash avait besoin d’être rassuré et puisqu’il l’avait bien compris, il tenta de l’encourager et se réinstalla finalement tandis que son amant prenait place au-dessus de lui. Heureusement pour l’américain, l’hésitation dont faisait preuve le jeune homme rendait l’instant moins douloureux car il avait pris toutes les précautions nécessaires pour éviter de lui faire trop mal et lorsqu’enfin il eût enfilé une protection, il s’insinua doucement en lui tandis que Kel’ s’agrippait à la couverture pour s’empêcher de grogner. Il n’avait clairement pas l’habitude de se retrouver en proie à une telle souffrance puisqu’il préférait dominer mais les quelques baisers que son amant déposait sur ses épaules et sa nuque l’aidaient à se détendre et au bout de quelques instants, il se sentit prêt à continuer et glissa une main sur sa hanche afin de l’inciter à entamer de lents coups de reins d’abord. Si les débuts avaient été difficiles, la douleur laissa très vite place à un plaisir intense, trop sans doute pour qu’il puisse véritablement rester discret si bien qu’il décida de mordre dans l’un des oreillers qu’il avait sous la main pour se faire taire, songeant qu’il n’avait aucune envie d’être interrompu maintenant par l’un des gamins qui se demanderait ce que son frère faisait dans sa chambre avec un parfait inconnu. Par moment, lorsque les coups de reins de Nash se faisaient plus profond, il laissait échapper quelques grognements de plaisir témoins des sensations exquises que l’égyptien lui faisait redécouvrir et il s’autorisait même, de temps à autre, à murmurer son prénom dans un souffle court. « C-C’est bon… Haaan… Plus fort… » finit-il par soupirer avant de se tourner légèrement pour joindre ses lèvres aux siennes en espérant ainsi qu’il saurait étouffer les gémissements qui naissaient au fond de sa gorge. S’abandonner ainsi aux bras de Nash était autant une source d’angoisse que de plaisir ; pour une fois il lâchait complètement prise et n’avait pas besoin de calculer chacun de ses actes afin d’obtenir exactement ce qu’il voulait, les choses semblaient plus simples, plus légères et lui-même se sentait différent à enfin laisser quelqu’un d’autre prendre des décisions pour lui. Car au fond, il avait besoin de pouvoir se reposer sur une personne de confiance et son entourage n’était fait que de requins qui attendaient la première occasion pour profiter de la popularité dont il jouissait au sein de la fac. Nash n’était pas comme ça, il était naturellement attentionné et apportait un peu de fraîcheur dans sa vie et dans son quotidien habituellement beaucoup plus sombre. Et comme pour le remercier subtilement d’être ce qu’il était, Kelyan vint doucement chercher l’une de ses mains pour l’amener sur son torse et entrelacer ses doigts aux siens dans un geste d’une tendresse inouïe pour qui le connaissait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 16 Oct - 15:18

C’était toujours chez Kelyan que les deux amants se retrouvaient en temps normal pourtant cette fois c’était bien le lit de l’égyptien qu’ils partageaient ; bien sûr au début ils n’avaient pas prévus que les choses tourneraient ainsi mais c’était sans doute ça qui rendait la situation particulièrement grisante et les sensations plus que délicieuses. Tous deux semblaient se découvrir d’une toute autre manière, jamais auparavant ils ne s’étaient retrouvés dans une telle situation car étrangement ce qu’ils vivaient en cet instant ne s’apparentait à rien de connu ; c’était plus doux, plus tendre, chacun prenait plus son temps et se délectait des soupirs de l’autre. Même Kel’ qui se contentait bien souvent du strict minimum se permettait d’offrir à son amant quelques plaisirs exquis auxquels il était certain de prendre goût. Nash s’attendait à ce que l’américain lui intime de se retourner à n’importe quel moment car c’était sa façon de faire ; c’était quand lui avait envie et il se souciait bien rarement des envies de l’égyptien qui n’avait plus qu’à subir. Pourtant cette fois, le jeune homme lui glissa à l’oreille quelques mots qui le perturbèrent suffisamment pour, lorsque Kelyan s’étendit à plat ventre sur son lit, être incapable de bouger, comme tétanisé par ce que son amant lui demandait de faire. Jamais encore il n’avait eu la chance, le plaisir de dominer le beau châtain et le jeune homme avait du mal à croire qu’il en avait cette fois l’autorisation ; il lui accordait une chance de le satisfaire à sa façon, avec sa maladresse et sa timidité mais de le satisfaire quand même. Kelyan entreprit alors de le rassurer en déposer un tendre baiser contre ses lèvres et finalement, après avoir pris son courage à deux mains, Nash attrapa de quoi les protéger avant de s’étendre sur son amant, s’agrippant à ses hanches pour entrer en lui avec toute la douceur dont il était capable. Il sentit tout de même l’américain se raidir, retenir un grognement, de douleur probablement et il s’en voulu soudain de lui avoir peut-être fait mal avant de se rappeler que c’était un passage obligé auquel ils ne pourraient couper avant de prendre ne serait-ce qu’un peu de plaisir. Alors, pour tenter de le détendre, Nash s’étendit complètement sur le corps brûlant et frissonnant de son amant pour déposer de doux baisers sur ses épaules, sur sa nuque, espérant que cela suffirait à le détendre ; cela semblait fonctionner car bientôt, Kel’ glissa une main à ses hanches pour l’inciter à entamer quelques mouvements. Nash entama alors de lents et doux coups de reins pour commencer, s’enivrant pleinement des soupirs qu’il provoquait à son amant et qui suffisaient à gonfler son ego ; lui-même se laisser aller à quelques soupirs et gémissements qu’il allait étouffer contre la nuque du jeune homme. Son regard se posait négligemment sous les muscles de l’américain frémissant sous sa peau, son dos et le haut de ses épaules humides de sueur dans une attitude qui le rendait terriblement sexy. L’égyptien se pencha un peu plus en s’octroyant le droit de lui offrir quelques coups de reins plus profond de temps en temps et saisit le lobe de son oreille pour le faire rouler entre ses dents « T’es terriblement beau comme ça … » murmura-t-il entre deux soupirs bruyants. Ses efforts semblaient satisfaire l’américain qui exprima clairement ce qu’il ressentait en cet instant, lui demandant même d’y aller un peu plus fort ce qui amusa légèrement l’égyptien. Ils partagèrent alors un baiser brûlant mais difficile en raison de leurs respirations saccadées et bien vite Nash préféra enfouir son visage contre son cou alors qu’il redoublait d’efforts dans ses coups de reins pour contenter le jeune homme qui s’offrait à lui pour la première fois ; il voulait que pour leur première fois ainsi, Kelyan garde un bon souvenir. L’égyptien se donnait tant à son amant qu’il fut bien vite forcé de mordre, sans doute un peu fort, la nuque de son amant, ses coups de reins se faisant plus profonds, plus rapidement alors que des gémissements plus francs et bien difficiles à contenir naissaient au fond de sa gorge. Kel’ vint alors saisir délicatement une de ses mains pour l’amener sur son torse trempé de sueur ce qui permit par la même occasion à Nash de s’appuyer sur son coude en resserrant doucement ses doigts autour des siens. Son autre main quant à elle glissait négligemment sur les reins du jeune homme, effleurant délicatement sa peau frémissante ; chaque soupir qu’il parvenait à lui arracher était une sorte de victoire, un plaisir bien particulier mais il ne comptait pas s’en vanter car il savait combien ça devait être difficile pour Kelyan ne s’abandonner à lui de cette façon-là. C’était bien la première fois qu’il laissait les rênes à Nash et l’égyptien se demandait si c’était uniquement pour lui ou si il se comportait ainsi avec les autres hommes qu’il voyait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 16 Oct - 16:58

Lors de leur première rencontre, Kelyan aurait été incapable d’imaginer une seule seconde que leur relation prendrait une tournure aussi étrange. Même s’il paraissait plutôt bien vivre la situation, en lui des sentiments contradictoires se livraient une bataille acharnée et il avait beaucoup de mal à y voir clair. Il ignorait encore ce qu’il éprouvait à l’encontre de son bel égyptien mais était certain d’une chose : il n’avait aucune envie de le voir partir sous prétexte qu’il le traitait comme un jouet, et s’il lui fallait faire des efforts pour le garder auprès de lui alors il s’y plierait, quitte à renier chacun des principes de vie qu’il s’était fixé. Il veillait toutefois à ne pas se perdre lui-même, car au fond il craignait de devoir mettre de côté sa véritable personnalité et finalement, Nash ne l’appréciait pas pour ce qu’il était mais pour ce qu’il semblait être, encore qu’il l’avait suffisamment déstabilisé pour que Kel’ ne soit plus sûr de rien. Et à dire vrai, il était bien loin de se laisser distraire par toutes ces questions auxquelles il n’avait pas de réponse, il préférait se concentrer sur le plaisir qu’il était capable d’offrir à son amant et pour une fois il y mettait du sien et se permettait même quelques extravagances qui feraient de ce moment quelque-chose d’exquis pour tous les deux et non plus seulement pour lui. Et comme s’il n’avait pas suffisamment changé ses habitudes pour ce soir, il prit l’initiative de s’allonger devant son amant avant d’inviter celui-ci à lui faire l’amour sans plus attendre. Naturellement, Nash ne s’attendait pas à un tel retournement de situation car il avait, avec le temps, bien compris que Kelyan n’était pas du genre à se soumettre à la volonté de qui que ce soit mais l’américain se redressa un peu pour tenter de le rassurer sur ses intentions. Il ne cherchait pas à l’humilier d’une quelconque façon, il ne cherchait pas à le rabaisser mais simplement à lui offrir une expérience un peu différente et même s’il savait que l’instant serait loin d’être agréable pour ce qui le concernait, il espérait que l’égyptien saurait reconnaître l’effort qu’il s’apprêtait à faire pour lui plaire. Lorsqu’enfin, tous les deux se sentirent prêt à franchir une étape si importante, Nash attrapa de quoi se protéger dans sa table de chevet tandis que Kel’ se rallongeait devant lui et bientôt, le jeune homme prit place entre ses jambes afin de s’insinuer en lui dans la plus grande douceur. Cependant, et malgré la patience dont il faisait preuve, Kelyan avait du mal à l’accepter et à s’habituer à sa présence, si bien qu’il dût souffler longuement et prendre sur lui avant de demander à son amant d’entamer quelques coups de reins, songeant que la douleur laisserait très vite place au plaisir de ne faire qu’un avec lui. Si les premiers furent particulièrement difficiles, l’américain apprécia toutefois les quelques baisers qu’il déposait sur ses épaules et sa nuque et il se surprit assez rapidement à en redemander alors que ce comportement ne lui ressemblait aucunement. Et pourtant c’était bon, vraiment trop bon au point qu’il en oubliait jusqu’à son propre prénom tandis qu’il subissait les assauts de plus en plus profonds du bel égyptien. Ses quelques grognements se muaient en gémissements intarissables qu’il tentait d’éteindre pour n’alerter personne mais à le sentir jouer ainsi avec le lobe de son oreille, il ne parvenait pas à rester maître de son corps qui était secoué de légers tremblements témoins du plaisir qui l’envahissait de toute part. Nash semblait tout aussi transporté, obligé de mordre dans sa nuque pour se faire taire et étonnamment, Kel’ appréciait plus que de raison de le voir prendre tant de plaisir en sa compagnie. Il vint d’ailleurs délicatement chercher sa main pour la ramener sur son torse tandis que de sa main libre, l’égyptien caressait doucement la cambrure de son dos. Ses coups de reins étaient de plus en plus profonds, et l’un d’eux, plus que les autres, amena Kelyan à se cambrer sensuellement tandis que Nash atteignait un point sensible de son anatomie dont il avait presque oublié l’existence tant il avait longtemps refusé le rôle qu’il s’était octroyé de lui-même pour cette nuit exceptionnelle. « Encore bébé, encore… » grogna-t-il bruyamment avant de réaliser le petit surnom qu’il employait pour le qualifier mais il préféra mettre cet égarement sur le compte de la chaleur étouffante et son esprit divaguant plutôt que d’admettre qu’il ressentait pour lui peut-être bien plus qu’une simple attirance physique. Il ignorait de quelle façon il aurait à expliquer ses écarts de conduite de la soirée, car au fond il ne pouvait pas non plus devenir ce que Nash attendait de lui. Il n’était pas du genre à s’engager dans quoi que ce soit et estimait qu’il avait commis une belle erreur en s’abaissant à venir lui rendre cette petite visite surprise, cependant il n’arrivait pas à regretter son geste car l’égyptien n’en avait pas abusé et s’était contenté de profiter de l’instant présent sans chercher à jouer de l’emprise qu’il avait manifestement sur le jeune Redfield alors même que personne d’autre ne pouvait se vanter d’un tel exploit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 16 Oct - 19:52

Nash n’était clairement pas habitué à dominer la situation mais se prenait timidement au jeu ; son amant semblait enclin à le guider dans sa découverte et se montrait particulièrement doux et patient avec lui. Ce dernier semblait bien décidé à lui faire découvrir des sensations nouvelles car l’égyptien comprit rapidement quel allait être son rôle et cette perspective l’angoissait alors que ça n’aurait pas dû être le cas mais jamais Kel’ ne lui avait offert cette opportunité jusque-là si bien qu’il se sentait cruellement déstabilisé mais surtout incompétent. Pourtant son amant le rassurait, tant et si bien qu’il finit par se protéger pour s’unir à lui dans un soupir étouffé ; cependant il n’entama pas immédiatement ses assauts et préférait laisser au jeune homme le temps de s’habituer à sa présence en lui, avec cette crainte sourde au fond de lui de lui faire vraiment trop mal au point qu’il préfère le rejeter. A son grand étonnement il n’en fit rien et lui fit même comprendre qu’il pouvait enfin entamer quelques mouvements ; Nash se montra alors très doux car il savait trop bien combien les premiers instants pouvaient être difficiles à gérer mais son amant semblait s’en sortir à merveille. Déjà il ressentait une chaleur insoutenable s’emparer de tout son être, il déposait de doux baisers sur les épaules et la nuque du jeune homme pour rendre l’instant plus facile et lorsqu’enfin il sentit qu’il s’était totalement détendu, il se permit d’accentuer un peu ses mouvements. Les grognements de l’américain se muaient en gémissements dont s’enivrait sans peine le jeune homme qui semblait plutôt soulagé de savoir lui donner du plaisir alors que les rôles qu’ils étaient habitués à tenir avaient été inversés. Kelyan semblait même très réceptif à ses assauts ce qui n’était franchement pas pour déplaire à son amant ; Nash s’offrait même le loisir d’aller mordiller le lobe de son oreille alors qu’il accentuait un peu plus ses coups de reins, faisant au mieux pour les rendre profonds et langoureux. Il n’avait pas vraiment envie d’ébats brutaux comme c’était souvent le cas entre eux, il avait envie de faire à sa façon, à ses envies et se plaisait à transformer ce qu’ils vivaient en un moment brûlant, deux corps enlacés se donnant l’un à l’autre dans une danse langoureuses, des soupirs érotiques entremêlés … Tout ça rendait fou l’égyptien qui parvenait tout de même à rester plus ou moins maître de ses actes ; submergé par le plaisir, le jeune homme mordait la nuque de son amant, saisissant sa peau pour la tirer doucement sans jamais vraiment lui faire de mal. Alors qu’il rendait ses coups de reins plus profonds, ses doigts entrelacés à ceux de Kel’ et se reposant sur son coude, sa main libre venait effleurer délicatement les reins de son amant ; lui provoquant alors une réaction qu’il n’aurait jamais soupçonné mais qui lui plut terriblement. Soudain il lâcha quelques mots qui firent violemment bondir son cœur dans sa poitrine si bien qu’il en eu le souffle coupé une fraction de seconde ; c’était bien un petit surnom qu’il venait de lui donner et il se surprenait à beaucoup l’apprécier mais malgré ça il jugea préférable de ne rien en dire et préféra se presser un peu plus contre le corps brûlant et moite de sueur du beau châtain étendu sous lui. Nash se rendait alors compte que sa chambre sous les toits était soit terriblement mal isolée, soit leurs ébats l’enivraient d’une chaleur étouffante qu’il n’avait jamais connu auparavant ; c’était nouveau et terriblement délicieux et craignait de ne pas pouvoir s’en passer par la suite. Les minutes s’écoulaient et l’égyptien se donnait encore et encore à son amant, faisait tout ce qu’il pouvait pour rendre leurs ébats suffisamment marquants pour que Kelyan soit incapable de les oublier ; l’américain était d’ailleurs en sueur et il lui suffisait de frôler ses lèvres contre sa peau pour s’en rendre compte mais lui, l’était tout autant. Son corps tout entier était moite de sueur, son torse le brûlait alors qu’un léger courant d’air courant sur son dos lui offrant des sensations étranges mais tout de même agréables. L’égyptien se sentait approcher de l’extase et accéléra ses coups de reins, les rendant plus profonds encore, plus rapides mais le plaisir était tel qu’il fut forcé de lâcher la main de l’américain pour serrer son drap à en faire jaunir les jointures de ses doigts. Son corps tout entier tremblait, ses muscles se contractaient et sans parvenir à se contrôler davantage il vint mordre un peu plus fort la nuque de Kelyan alors qu’un grognement rauque qui se muait sans peine en gémissement à peine étouffé s’échapper d’entre ses lèvres alors qu’il atteignait l’extase. Nash reprit péniblement un peu de son souffle et déposa un léger baiser sur la nuque de son amant, se laissant doucement reposer sur le corps de son amant, son bras tremblant de l’effort qu’il avait dû fournir pour le soutenir. Il sentait alors la sueur dégouliner sur sa peau et après avoir déglutit difficilement, se laissa glisser à côté de l’américain « La vache … » souffla-t-il en se passant les mains sur le visage avant de tourner la tête vers Kelyan, cherchant à savoir si lui aussi avait eu autant de plaisir qu’il en avait ressenti. Malgré son statut de dominant pendant leurs ébats, Nash se montrait soudain plus timide car il craignait que l’américain soit déçu de sa performance et n’aurait sans doute pas supporté une remarque blessante de sa part après ce qu’ils venaient de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 16 Oct - 21:37

Malgré son égo surdimensionné et sa peur maladive d’un engagement quelconque, Kelyan devait reconnaître à Nash certains talents dont il ne le soupçonnait pas. Et ces talents justement lui donnaient un côté irrésistible et l’américain se rendait peu à peu compte qu’il aurait bien du mal à se prétendre insensible à son charme. Il n’avait même plus envie d’essayer en fait, ce soir il rendait les armes et acceptait de baisser sa garde pour se laisser complètement séduire par ce jeune garçon au regard de braise qui lui faisait tourner la tête sans s’en apercevoir. Le sentir prendre possession de son corps, de son âme était pour lui quelque-chose de nouveau ; cela faisait des années qu’il refusait de se soumettre à qui que ce soit mais avec lui, en geste de réconciliations après des tensions trop palpables entre eux, il avait accepté de retenter l’expérience et ne le regrettait pas. Ou du moins pas encore. Car il savait que très vite il prendrait conscience de sa situation délicate : incapable de se mettre en couple mais touché par la timidité de son amant, cette relation aurait raison de lui. Il n’imaginait pourtant pas y mettre un terme, et cette sensation s’accentuait au fil des secondes alors que l’égyptien entamait de lents et doux coups de reins empreints d’une hésitation certaine qui le rendait absolument craquant. Si la douleur était bien présente, le plaisir qu’il en ressentait à ne faire qu’un avec lui atténuait un peu la difficulté jusqu’à ce que finalement, il ne ressente plus qu’un bien-être intense au point de laisser échapper quelques grognements particulièrement explicites loin d’être discrets. Déjà ses jambes se mettaient à trembler mais son amant n’en avait pas fini avec lui et accentua un peu plus chacun de ses mouvements afin de lui faire atteindre des sommets de plaisir. Leurs deux mains entrelacées se serraient l’une contre l’autre jusqu’à s’en faire mal mais ce n’était pas tant un problème car finalement le plaisir les étreignait tous deux de sorte qu’il ne ressentait rien d’autre que les soupirs et les frémissements de chacun. C’est grâce à un coup de rein plus profond que les autres que Nash parvint à rendre fou de désir l’américain ; il avait touché là un point sensible et sa réaction fut immédiate. Il lui susurra alors quelques mots pour le supplier de ne pas s’arrêter en si bon chemin et sans réfléchir, l’affubla d’un surnom qu’il n’avait jamais donné à personne comme si cela pouvait l’encourager à continuer encore et encore. Il ne réalisait pas ce que tout cela pouvait signifier aux yeux de son amant mais il était désormais incapable d’y voir clair, son esprit étant embrumé par les gémissements que le jeune homme tentait d’étouffer maladroitement contre sa nuque. La chaleur étouffante rendait sa respiration difficile, d’autant qu’il allait enfouir son visage sur le matelas afin d’essayer en vain de se faire taire mais force était de constater que Nash avait parfaitement compris comment s’y prendre et Kelyan se surprenait même à penser que jamais il n’avait ressenti autant de plaisir avec qui que ce soit. En comprenant qu’il le traitait vraiment différemment des autres, il se rendit compte qu’il éprouvait effectivement quelque-chose pour lui et que ce quelque-chose allait bien au-delà d’une simple attirance physique. Cependant il était bien loin de l’admettre et préférait encore profiter de l’instant présent sans se soucier des conséquences dramatiques que pouvait avoir un tel comportement sur leur liaison. Lorsque l’égyptien fut forcé de lâcher sa main, Kel’ comprit qu’il n’était pas loin de l’extase et quelque part il ne put s’empêcher de ressentir une fierté inexplicable à lui avoir fait découvrir de telles sensations et après de longues minutes à subir ses assauts de plus en plus profonds, il sentit son amant se raidir et fut pris lui-même d’un plaisir si intense à sentir ses dents sur sa peau qu’il en cria le nom du jeune homme sans même se soucier de savoir si quelqu’un avait pu les entendre. Nash se laissa enfin retomber sur lui pour tenter de reprendre ses esprits tandis que Kelyan fermait les yeux et respirait difficilement. L’exclamation du jeune homme le fit doucement sourire et il tourna finalement la tête vers lui pour l’observer un moment, tout en se faisant la remarque qu’il était terriblement beau, là, nu tout contre lui, les cheveux en bataille et le regard brillant d’une lueur qu’il ne connaissait pas. « Pour quelqu’un qui avait jamais fait ça avant, t’es plutôt bon. » lâcha-t-il d’un air espiègle, avant de réaliser que ce compliment ne rendait définitivement pas hommage à ses talents d’amant cachés. Il se rapprocha donc un peu et passa un bras autour de sa taille pour venir déposer un doux baiser sur ses lèvres et lorsqu’il se recula un peu, il en profita pour ajouter quelques mots. « J’dirais même que t’es le meilleur dans le domaine… » susurra-t-il doucement, conscient qu’il le flattait peut-être un peu trop mais Nash l’avait mérité et il ne pouvait décemment pas le laisser croire qu’il n’avait pas aimé ce qui venait de se passer entre eux car en réalité il y avait pris goût, et sans doute beaucoup plus qu’il n’aurait dû.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 16 Oct - 22:16

Pour la première fois Nash avait le dessus, le contrôle total de la situation et pour la première fois il découvrait des sensations qu’il ne connaissait pas et que même Kelyan avait été incapable de lui faire découvrir. Il goûtait à un plaisir nouveau mais terriblement addictif ; savoir qu’il contrôlait les gémissements et les soupirs de son amant le rendait dingue car jamais encore il n’avait eu le loisir de pouvoir tenir cette position. Il ignorait même pourquoi l’américain lui avait laissé la prendre mais était loin de s’en plaindre car il adorait ça, il se rendait compte qu’il prenait de plus en plus de plaisir avec le jeune homme et espérait que leur relation durerait encore suffisamment longtemps pour découvrir bien d’autres choses en sa compagnie. L’égyptien songeait qu’il se devait de remercier son amant pour l’avoir laissé prendre une telle place mais le ferait plus tard car pour le moment il se concentrait uniquement sur le plaisir qu’il s’évertuait à procurer au jeune homme, étendu sous lui, dont les soupirs l’enivraient. Ses coups de reins étaient de plus en plus profonds au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient mais surtout, il en profitait pour parsemer les épaules, le cou et la nuque de son amant de baisers fiévreux ; leurs deux corps étaient en ébullition et s’appelaient comme jamais. Jamais ils ne s’étaient donné l’un à l’autre de cette façon-là et Nash était bien forcé de constater qu’ils étaient probablement en train de vivre leurs meilleurs ébats. L’égyptien faisait au mieux pour faire durer l’instant mais après de longues minutes à tout donner pour le satisfaire, il atteignit l’extase, lâchant brutalement la main de Kel’ pour s’agripper au drap alors qu’il échappait un gémissement qui en disait long sur le soulagement que cela lui procurait d’être parvenu à lui offrir un plaisir si long et si intense pour sa première fois. Ses dents s’étaient enfoncées dans sa nuque et sur le coup il s’en était voulu mais le cri de plaisir qu’il échappa le rassura aussitôt ; il ne lui avait pas fait mal. Nash se laissa reposer pendant de longues secondes sur son amant tentant de reprendre péniblement une respiration à peu près normale mais finit par se laisser glisser à ses côtés. Kel’ lui fit une remarque pleine d’espièglerie qui fit légèrement sourire le jeune homme avant qu’il ne se retrouve tout contre son amant qui avait déposé une main à sa taille pour compléter ses propos de quelques mots qui lui réchauffèrent considérablement le cœur « Merci … J’en espérais pas tant. » avoua-t-il dans un sourire timide. Finalement, le beau brun déposa légèrement ses lèvres contre celles du jeune homme avant de se lever pour s’éclipser à la salle de bain et jeter la protection qu’il avait utilisé et se passer un coup d’eau sur le visage. Lorsqu’il revint, il s’empressa d’aller se glisser sous la couette car si son corps s’était avéré plus que brûlant pendant leurs ébats, il semblait soudain avoir froid ce qui était probablement dû à la sueur accumulée sur sa peau. Doucement, Nash s’approcha de son amant pour finalement se blottir dans ses bras, glissant son bras sur son ventre alors qu’il entrelaçait timidement ses jambes aux siennes « Merci de m’avoir laissé essayer … J’ai beaucoup aimé, c’était … exceptionnel. » avoua-t-il en levant le regard vers le beau châtain à peine éclairé par les rayons timides de la lune qui filtraient par son velux « Par contre la discrétion et toi vous n’êtes pas vraiment potes n’est-ce-pas ? » lâcha-t-il d’un air malicieux en étouffant un léger rire et comme pour se faire aussitôt pardonné de le taquiner ainsi, déposer un doux baiser sur sa joue. Etrangement, Nash se sentait apaisé, serein ; il savait que Kelyan ne partirait pas et qu’il ne pourrait pas le virer puisqu’ils étaient chez lui mais surtout il le tenait dans ses bras, choque qu’il n’avait jamais fait auparavant après qu’ils aient couché ensemble. L’égyptien laissait doucement courir son index sur le torse du beau châtain où perlaient encore quelques gouttes de sueur qui le rendaient étonnement sexy, bien vite pourtant, la fatigue l’assaillit et après un coup d’œil à son réveil, se rendit compte qu’il était grand temps pour lui de dormir car une longue journée l’attendait le lendemain. Après avoir bâillé sans faire franchement attention à se montrer discret, Nash se serra un peu plus contre son amant à la manière d’un petit chiot qui cherche un endroit douillet ou s’installer et une fois qu’il se fut calé contre le corps du bel américain, ferma les yeux en soupirant doucement, apaisé « On est bien comme ça … » murmura-t-il sans vraiment s’en rendre compte alors que les derniers mots mouraient sur ses lèvres tant le sommeil l’assaillait. Ses paupières lourdes se fermèrent sans trop de difficulté car il était évident que ces ébats avaient puisés toute l’énergie qu’il devait lui rester et qu’il avait grand besoin de recharger les batteries si bien qu’une nuit dans les bras de Kelyan ne serait pas malvenue. Il était aussi trop fatigué pour se demander comment réagirait le jeune homme dès le lendemain matin et n’avait pas le courage de lutter plus longtemps contre le sommeil.

Lorsque Nash ouvrit les yeux, ce fut pour entendre les pas de sa petite sœur passer la porte de sa chambre en tentant de ne pas le réveiller malgré tout ; aussitôt il se rendit compte que la situation pouvait la troubler et s’empressa de remonter les draps sur son corps et celui de son amant encore entrelacés. Dans la pénombre il ne fit pas vraiment attention à ce qu’elle tenait dans les mains mais lorsqu’elle déposa un plateau petit-déjeuner sur sa table de chevet, ses yeux s’illuminèrent et ses lèvres s’étiraient en un large sourire « Merci p’tite sœur. » chuchota-t-il de peur de réveiller Kelyan, il ignorait d’ailleurs si ce dernier dormait encore bien qu’il en doutait étant donné le bond qu’il avait fait dans le lit en se rendant compte que Lil était rentré dans sa chambre ; elle avait probablement frappé, car elle le faisait toujours, mais il ne l’avait assurément pas entendu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Jeu 17 Oct - 13:18

Nash semblait prendre goût à l’autorité qu’il exerçait pour la première fois sur son amant. Celui-ci avait accepté de lui laisser le dessus sans trop comprendre ce qui lui passait par la tête mais finalement il était bien loin de regretter son choix car l’égyptien lui offrait toujours de profonds coups de reins qui l’amenaient à perdre complètement la raison. C’était pour lui totalement inconcevable que de se laisser séduire par un garçon comme lui, si timide, effacé, et il avait un peu de mal à gérer ces sentiments nouveaux qui ne l’aidaient pas à y voir plus clair. Jamais il n’avait pu se résoudre à accepter de se soumettre à la volonté de l’une de ses nombreuses conquêtes et le seul qui pouvait se vanter d’un tel exploit avait préféré nier son homosexualité aux yeux de tous en s’affichant avec une jolie demoiselle, brisant ainsi le cœur du tout jeune Kelyan qui s’était alors promis de ne plus s’attacher à qui que ce soit. Les évènements relativement récents de sa vie lui avaient donné raison : ses parents l’avaient abandonné sans aucune forme de procès parce qu’ils ne supportaient pas que leur fils soit différent, si bien que l’unique membre de sa famille avec qui il gardait quelques contacts -tendus cependant- était sa sœur aînée qui essayait de lui envoyer régulièrement de l’argent afin de l’aider à prendre un nouveau départ. Mais Nash était arrivé dans sa vie en faisant éclater tous les principes auxquels il tentait de raccorder pour être certain de n’avoir plus à souffrir autant. Malgré leurs caractères foncièrement différents, les deux garçons semblaient complices, d’une certaine manière, et très proches ou en tout cas ils auraient pu l’être si Kelyan n’avait pas tout fait pour repousser le jeune homme. Et pourtant, en dépit de tous ses efforts pour le garder à distance respectable de son cœur, il avait fini par le désirer trop au point de s’incruster dans sa vie pour y laisser sa trace et ne jamais en ressortir. Leurs ébats avaient beau être exquis, ils avaient comme un goût amer pour l’américain qui prenait conscience qu’il aurait du mal à se détacher de lui après une nuit comme celle-ci alors même qu’il n’avait en aucun cas espéré que les choses entre eux prennent une tournure si compliquée. Submergé par un plaisir trop intense, il s’autorisait quelques écarts de conduite et se surprenait même à user d’un surnom intime pour qualifier Nash, qui lui n’en avait pas fini avec sa victime puisqu’en atteignant enfin l’extase, il mordit violemment dans sa nuque pour se faire taire, arrachant un cri de jouissance à Kel’. Celui-ci laissa lourdement sa tête retomber sur le matelas en tentant de reprendre sa respiration tandis que son bourreau s’allongeait à ses côtés, visiblement épuisé d’avoir dû produire autant d’efforts pour le contenter. Songeant qu’il méritait de savoir combien il avait été parfait à ses yeux, il se permit de le complimenter ce qui suffit à faire rougir doucement l’égyptien qui s’éclipsa finalement à la salle de bain pour en ressortir quelques minutes plus tard. Les deux amants s’installèrent ensuite sous la couverture afin de se blottir l’un contre l’autre comme jamais ils ne l’avaient fait mais très vite la remarque du jeune homme déclencha l’hilarité de Kelyan qui baissa doucement la tête pour le couver d’un regard attendri. « Faut dire que tu m’as pas tellement laissé le choix, si j’avais su j’me serais foutu un torchon dans la bouche pour éviter de crier autant. Mais maintenant je suis à peu près sûr que toute ta famille sait combien t’as une jolie voix. » lâcha-t-il dans un sourire espiègle. Mais même si l’instant était plus qu’agréable, l’américain se laissait doucement gagner par le sommeil et après quelques minutes, il s’endormit tout en serrant son bel amant contre lui.
C’est en le sentant faire un bond phénoménal dans le lit que Kel’ ouvrit les yeux, un brin ronchon. Il ne supportait pas d’être réveillé par une tierce personne et il lui fallut du temps pour comprendre que l’intrusion de la petite sœur de Nash dans la chambre était en fait la raison de cette frayeur matinale. Lil déposa sur le lit un plateau couvert de bonnes choses à manger et tandis qu’il essayait de recouvrer un peu ses esprits, encore embrumé par une bonne nuit d’un sommeil réparateur, l’égyptien remerciait sa sœur de cette petite attention. Le sourire qui élargissait ses lèvres faisait bondir le cœur de Kelyan dans sa poitrine, il craignit même un moment que Nash ne se rende compte de son trouble grandissant à le voir de si bonne humeur mais celui-ci s’intéressait surtout à la présence de sa sœur qui les observait de ses grands yeux bruns. « On a même droit au service d’étage, c’est plutôt sympa ici en fait. » fit-il en resserrant doucement son emprise sur les épaules du jeune homme qu’il n’avait toujours pas lâché. « Merci ! » lança-t-il à l’attention de Lil avant d’attraper une pomme qui trônait sur le plateau et qui lui faisait cruellement envie car son ventre criait famine malgré le repas copieux qu’ils avaient fait la veille au soir. Les deux garçons savourèrent ainsi le petit-déjeuner en compagnie de la petite qui s’était installée au bout du lit pour discuter un peu avec eux. Mais visiblement rattrapé par ses trop nombreuses responsabilités pour un si jeune âge, l’égyptien tenta de se défaire des bras de son amant pour aller s’occuper de la maison, ce qui arracha un grognement mécontent à Kelyan, pas encore décidé à le lâcher. « La maison est pas en train de prendre feu que je sache, donc y a pas d’urgence ! J’suis sûr qu’ils s’en sortiront très bien sans toi pour encore un petit quart d’heure. » Kel’ ne se reconnaissait plus. Jamais il n’aurait imaginé demander à passer un peu plus de temps avec lui sans plus d’arrière-pensée, et pourtant il ne voulait pas le voir quitter le confort du lit et espérait même que Lil, dont la compagnie était certes agréable mais un peu encombrante, endosserait le rôle de son frère pour quelques minutes afin qu’il puisse encore profiter de sa présence auprès de lui car il savait pertinemment que lorsqu’il aurait passé la porte, les choses redeviendraient telles qu’elles étaient auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Jeu 17 Oct - 18:57

Leurs ébats n’avaient jamais étés si bons, jamais Nash n’avait pris autant de plaisir qu’en cette soirée et il était convaincu que ce n’était pas uniquement due à la position nouvelle qu’il avait adopté mais en grande partie à la douceur dont ils avaient fait preuve l’un envers l’autre. L’égyptien se demandait si leurs prochains ébats seraient de cette nature ou non mais l’espérait fortement et ferait tout pour contribuer à adoucir un peu son amant qui avait toujours fait preuve de brutalité jusque-là. Après leurs ébats, Nash se reposa un moment aux côtés de l’américain avant de s’éclipser à la salle de bain quelques instants mais assaillit par la fraîcheur de la pièce, s’empressa d’aller retrouver la chaleur et le confort de son lit mais surtout des bras de son amant. L’heure avait considérablement avancé et l’égyptien savait qu’une longue journée l’attendait dès le lendemain aussi il envisageait de chercher le sommeil sous peu mais avant jugea qu’il pouvait se permettre de taquiner un peu Kelyan au sujet de sa discrétion « Moi j’aimais bien t’entendre comme ça … » rétorqua-t-il d’un air malicieux avant de se blottir tout contre lui pour laisser ses paupières se fermer et le sommeil le gagner. Il se laissait bercer par la respiration calme et apaisante du jeune homme ; Nash ne tarda pas à sombrer dans un sommeil reposant et réparateur dont il avait grand besoin.

Lorsqu’il ouvrit enfin les yeux, ce fut à cause des pas de sa petite sœur sur le parquet de sa chambre ; cette constatation suffit à le faire sursauter avant de se redresser légèrement pour observer sa petite sœur qui venait déposer un plateau sur le lit. Le plateau en question contenait de quoi prendre un copieux petit déjeuner et savoir que sa petite sœur se montrait si attentive aux besoins de son grand frère suffit à lui arracher un large sourire ; souvent elle avait ce genre d’attentions à son égard car il travaillait dur pour faire vivre toute leur petite famille et Lil se rendait bien compte que pour lui c’était loin d’être facile. Ce fut finalement Kelyan qui attira son attention en prenant la parole d’une voix un peu endormie tout en resserrant doucement son emprise autour des épaules du jeune égyptien qui ne put réprimer un léger soupir de soulagement à voir qu’il désirait toujours l’avoir contre lui « Ça arrive ouais ! » fit-il en riant légèrement alors qu’il l’observait attraper une pomme qui trônait sur le plateau. Lil prit alors place au pied du lit pour discuter un peu avec les garçons, Nash attrapant un bol pour y verser des céréales et les engloutir comme si il n’avait pas mangé depuis trois jours. Les quelques minutes qu’ils passèrent à profiter du petit-déjeuner dans les bras l’un de l’autre étaient terriblement agréable cependant le jeune homme savait qu’il allait devoir s’extirper de son lit pour vaquer à ses tâches habituelles. Pourtant, alors qu’il tentait de s’extirper du lit, son amant le retint en lui glissant quelques mots qui firent bondir son cœur d’une manière impressionnante « Je heu … » « Vas-y reste ! Je descends ! » lança sa petite sœur en bondissant du lit pour quitter la chambre presque en courant avant de fermer la porte derrière elle. Nash resta un moment bloqué avant de secouer la tête en laissant échapper un petit rire « J’peux pas trainer trop longtemps non plus … » soupira-t-il avant de se réinstaller dans les bras de son amant, profitant pleinement de cette étreinte inespérée avant de prendre son verre de jus d’orange qu’il porta à ses lèvres. Il resta quelques instants silencieux avant de lever les yeux vers l’américain « Au fait ; t’as bien dormis ? » demanda-t-il timidement bien que ses yeux brillaient de quelques étoiles à se rappeler la nuit qu’ils avaient passé et qui avait été délicieuse en tout point. En ce qui le concernait il avait très bien dormi et espérait que c’était aussi le cas de l’américain et que peut-être il accepterait de repasser d’autres nuits comme celles-ci à ses côtés même si il avait toujours été habitué à un Kelyan se comportant comme un vrai connard. Jamais Nash n’avait passé une si bonne nuit en compagnie de quelqu’un, en fait il n’avait presque jamais dormi avec quelqu’un mais la présence de l’américain près de lui était plus qu’agréable si bien qu’il craignait de ne pouvoir s’en passer lorsque ce dernier reviendrait sur terre et redeviendrait le connard qu’il avait toujours été. Nash termina son verre avant de le reposer sur le plateau et lui piqua sa pomme pour croquer dedans d’un air malicieux avant de la lui rendre sous le regard ahurit du jeune homme et le voir ainsi le fit éclater de rire « Quoi ?! On est plus à ça près ! Si ? » fit-il en haussant un sourcil espiègle, alors qu’il lui remettait sa pomme dans les mains comme si de rien n’était. L’égyptien se resservit copieusement un bol de céréales avant de s’asseoir dans le lit pour pouvoir le manger non sans couler quelques regards curieux vers Kelyan qui ne semblait clairement pas décidé à l’abandonner cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Lun 21 Oct - 22:51

La nuit qu’ils venaient de passer ensemble avait marqué Kelyan d’une manière indélébile. Il savait déjà qu’il n’oublierait jamais la façon dont il s’était comporté avec lui, la douceur dont il avait fait preuve, ces petits surnoms échappés sans s’en rendre compte, ces mains entrelacées… Tout ceci ne lui ressemblait en rien et pourtant il n’arrivait pas à regretter d’avoir ainsi baissé sa garde car il n’imaginait pas Nash faire quoi que ce soit pour lui nuire et ce même si celui-ci avait bien des raisons de lui en vouloir. Etrangement l’égyptien lui inspirait confiance et ça n’avait pas été le cas depuis bien longtemps, si bien qu’il se sentait en sécurité et avait l’impression de pouvoir se montrer plus vulnérable avec lui mais il craignait toujours de souffrir en s’attachant un peu trop à lui comme c’était déjà le cas. Il était toutefois incapable de le repousser encore et décidait de lâcher prise tout en restant conscient qu’une fois qu’il aurait passé le pas de la porte d’entrée, il redeviendrait aussi distant qu’il l’avait toujours été afin de lui faire comprendre que ce qu’ils avaient vécu devait rester exceptionnel et ne jamais se reproduire.
Le réveil fut un peu brutal, mais Kel’ était loin de grogner comme il le faisait habituellement. Bien au contraire, il serra doucement son amant dans ses bras tandis que Lil déposait un plateau de petit-déjeuner sur le lit tout en s’y installant pour rester discuter un peu avec eux. L’américain était à l’aise avec la petite fille et appréciait sa compagnie, ce qu’il se refusait évidemment d’admettre à voix haute toujours pour conserver cette image de salaud sans cœur mais en réalité il aimait vraiment l’ambiance qui régnait dans la maison familiale des Corbell et ce malgré le manque d’argent évident auquel ils devaient faire face. Pendant que Nash se servait un bol de céréales copieux, Kel’ attrapait une pomme dans laquelle il croqua avec avidité comme s’il n’avait pas mangé depuis trois jours, sans doute affamé suite à leurs ébats de la nuit précédente. L’égyptien ayant sur le dos de sérieuses responsabilités envers sa famille dont il s’occupait constamment, il tenta de s’extirper du lit après avoir fini de manger pour aller saluer ses petits frères mais l’américain n’avait aucune envie de mettre un terme à cette belle matinée et espérait pouvoir profiter encore un peu de sa présence, songeant qu’après ça, ils ne vivraient plus ce genre de moments ensemble. Alors, dans un élan de romantisme inespéré de sa part, il resserra sa prise autour de son bras afin de lui demander implicitement de rester avec lui. Visiblement surpris, Nash tenta de se justifier mais fut très vite interrompu par Lil qui décida de prendre sa place pour qu’il puisse passer du temps avec son « amoureux » comme elle l’avait surnommé la veille au soir. Ravi de cette petite victoire, Kelyan afficha un sourire pleinement satisfait avant de prendre une gorgée de son jus d’orange, non sans lancer un regard triomphant à son amant qui voulut savoir s’il avait bien dormi, lui qui était pourtant habitué à passer la nuit seul. « Pas trop mal ouais. Tu m’as tenu chaud, c’était… Plutôt agréable, j’dois admettre. » avoua-t-il en grimaçant presque, car il ne supportait pas de faire de tels compliments à Nash qui risquait de s’habituer trop vite à cette facette de sa personnalité. Bien vite cependant, il sentit sa pomme lui échapper des mains et oublia toutes ses réflexions pour se concentrer sur l’air malicieux qu’arborait son bel égyptien et qui lui donnait un air particulièrement craquant. Sans le vouloir, il ne put s’empêcher d’éclater de rire et lorsqu’il eut récupéré son bien, la croqua à pleines dents comme pour marquer son territoire. « Fais attention, la prochaine fois ça pourrait être toi que je mords comme ça. » lâcha-t-il dans un léger sourire en observant le jeune homme se resservir. Après de longues minutes passées à savourer le petit-déjeuner, les deux garçons durent tout de même se résoudre à quitter le confort du lit pour rejoindre les enfants qui étaient tous attablés dans la cuisine à discuter et à se chamailler gentiment sous le regard attendri de leur grande sœur. Kel’ se souvint alors que l’un d’eux était malade et après un bref coup d’œil il comprit que Tyson n’était pas descendu. « J’reviens, j’vais passer un coup de fil. » annonça-t-il à Nash en s’éloignant dans la salle à manger pour téléphoner à un médecin, qui lui assura qu’il passerait en fin de matinée lorsqu’il aurait terminé sa première tournée. Lorsqu’il revint dans la cuisine, il s’approcha de l’égyptien et passa inconsciemment un bras autour de sa taille. « Le médecin passera vers onze heures, et vous aurez rien à payer. Il pouvait pas venir plus tôt, désolé. » Il était rare qu’il rende ce genre de service mais quelque part l’état de santé du petit le tracassait et il savait en plus que tant qu’il n’irait pas mieux, Nash ne se consacrerait pas pleinement à leur relation, ce qui au fond lui déplaisait peut-être un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mar 22 Oct - 10:48

Kelyan n’était clairement pas le type de gars que l’on pouvait qualifier de tendre et attentif, Nash le savait et s’était habitué à son côté un peu brute de décoffrage et a son intérêt parfaitement inexistant pour lui sauf lorsqu’il s’agissait de s’envoyer en l’air. En se réveillant, l’égyptien avait encore en tête leurs ébats de la veille et ne parvenait pas encore à réaliser vraiment que pour la première fois, le beau châtain l’avait laissé prendre le dessus, l’avait autorisé à lui faire l’amour sans même qu’il ait à réclamer. L’égyptien avait donc tout fait pour contenter son amant et ce dernier ne semblait pas regretter de s’être ainsi ouvert à lui car jamais Nash ne l’avait connu aussi doux et attentif avec lui ; il l’avait gardé dans ses bras toute la soirée et toute la nuit si bien qu’il avait parfaitement bien dormit et il se sentait reposé, ce qui était rarement le cas. Cependant après avoir pris un bol de céréale assez copieux, Nash revint très vite à la réalité en réalisant qu’il était grand temps pour lui de se lever pour descendre s’occuper de ses petits frères mais à sa grande surprise Lil se dévoua pour prendre son rôle quelques minutes alors que Kelyan semblait décidé à le retenir au lit un peu plus longtemps. Après que sa petite sœur eut quitté la chambre, le jeune homme se resservit un bol de céréales en demandant à son amant si il avait bien dormit, ce qu’il espérait sincèrement car peut-être qu’ainsi il aurait envie d’en passer encore d’autres avec lui et des meilleures. La réponse le fit doucement sourire alors qu’il levait un regard brillant vers lui avant de le voir légèrement grimacer comme si il était gêné d’un tel aveu ce qui fit légèrement rire l’égyptien « C’est toi qui voulait pas me lâcher ouais ! » lança-t-il pour le taquiner avant de tendre le bras pour attraper la pomme sur laquelle Kel’ avait jeté son dévolu et croquer dedans pour ensuite la lui remettre entre les mains comme si de rien n’était. Cette petite blague semblait faire rire le beau châtain si bien que ses éclats de rires emplirent la pièce et faisaient bondir le cœur de Nash dans sa poitrine ; il l’entendait rarement rire mais était certain d’avoir bien du mal à s’en passer maintenant qu’il avait goûté à ce rire enfantin et cristallin terriblement séduisant. La remarque que lui fit son amant le fit rire de plus belle avant qu’il ne se décide à finir son  bol de céréales car bientôt il serait temps de quitter le confort du lit même si cette fois ça allait être franchement à contre-cœur. Les deux garçons se levèrent donc au bout de quelques minutes pour s’habiller et descendre à la cuisine, Nash se rendit rapidement compte que Tyson n’était pas là et qu’il devait être encore alité. Sa mère étant absente à cause de son travail, ce fut à lui de veiller à ce que chacun de ses petits-frères prenne un bon petit-déjeuner, aidé par Lil qui préparait un plateau pour le petit malade de la maison. Kelyan lui expliqua alors qu’il allait passer un coup de fil et après avoir eu un blocage de quelques secondes, Nash se rappela qu’il lui avait promis de joindre un médecin qui viendrait consulter le petit Tyson ; son amant revint donc peu après et enlaça son bras autour de sa taille d’une manière naturelle qui fit violemment bondir le cœur de l’égyptien dans sa poitrine. Il avait l’impression que le jeune homme changeait du tout au tout et cela lui plaisait terriblement si bien qu’il glissa lui aussi son bras autour de ses hanches en souriant légèrement « Merci. » souffla-t-il avant de déposer un léger baiser sur sa joue sous le regard attendri de toute la fratrie qui visiblement trouvait plus intéressant de les observer que de manger mais Nash les rappela bien vite à l’ordre en les grondant gentiment « Hey ! Occupez-vous de vos bols ! » râla-t-il plus pour la forme que pour le fond car il était en réalité bien trop heureux pour réellement les gronder. Kel’ se comportait comme il ne l’avait jamais espéré et même si il lui avait fait clairement comprendre qu’il ne serait jamais son prince charmant il se plaisait à imaginer qu’ils pourraient passer d’autres soirées comme celle-ci car l’égyptien l’avait appréciée plus que de raison. Le jeune homme attira d’ailleurs son amant quelques pas plus loin pour prendre timidement sa main espérant ne pas se faire jeter à cause d’une démonstration d’affection « Je bosse pas ce soir alors j’me demandais si … enfin si t’aurais voulu qu’on repasse une soirée ensemble … » fit-il en levant timidement les yeux vers le jeune homme, craignant qu’il ne change radicalement de comportement en voyant que Nash essayait de se faire une petite place dans sa vie et dans son quotidien, sans vraiment le vouloir en fait mais sans s’en rendre vraiment compte il s’attachait peu à peu à lui « Sauf si t’avais prévu de voir quelqu’un d’autre … » souffla-t-il non sans tenter de dissimuler vainement une déception certaine ; il n’était pas ensemble certes mais après la nuit qu’ils avaient passé, Nash était certain d’avoir du mal à accepter qu’il fréquente d’autre homme bien qu’il n’ait rien à dire ce qui était d’ailleurs réciproque. Bien sûr pour lui la question ne se posait pas vraiment car il n’avait tout simplement pas le temps de voir du monde, Kelyan était une exception à laquelle il s’accrochait d’une manière incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 23 Oct - 21:26

Si Kelyan refusait toujours de passer la nuit dans les bras de ses amants, c’était surtout parce qu’il ne les estimait absolument pas dignes d’intérêt et il préférait largement rentrer dormir dans son grand lit afin d’être sûr que personne ne viendrait le déranger pour réclamer un moment de tendresse, ce dont il se savait parfaitement incapable. Pourtant, depuis qu’il avait fait la rencontre de Nash, celui-ci semblait démonter une à une chacune de ses convictions et cette soudaine facilité qu’il avait à s’ouvrir à lui l’inquiétait. Il savait qu’il ne ressortirait rien de bon de leur relation et ce même s’il s’y sentait à l’aise. Lui qui se complaisait d’habitude dans la solitude la plus profonde ressentait un manque certain lorsque l’égyptien n’était pas là, et il avait beau s’en rendre compte, il ne pouvait décemment pas baisser sa garde de cette manière car au fond cela revenait à donner au jeune homme toutes les armes dont il avait besoin pour assouvir sa vengeance. Naturellement il avait bien remarqué que Nash n’était pas du genre mesquin ou cruel par simple plaisir de l’être mais cela faisait des années que Kel’ n’avait plus accordé sa confiance à qui que ce soit et cette constante méfiance l’avait aidé à se sortir de bien des faux pas, ce qui ne l’encourageait clairement pas à se confier à un inconnu avec qui il avait certes partagé une nuit magique mais qui ne méritait pas qu’il s’y attache outre mesure. Au petit matin, rien n’avait changé. Il se montrait encore étonnamment doux et attentionné à son égard, ce qui paraissait ravir le beau brun qui profitait pleinement de ce réveil des plus agréables. Après un petit-déjeuner copieux, les deux jeunes gens restèrent un peu au lit car ils avaient tous deux conscience qu’une fois que Kelyan aurait passé la porte d’entrée, tout redeviendrait comme avant malgré la promesse qu’il lui avait faite la veille. Malheureusement, cet instant de sérénité fut troublé par les lourdes responsabilités qui pesaient sur les épaules du seul homme de la famille. Sans doute un peu trop sérieux, l’égyptien préféra descendre rejoindre ses frères et sœurs qu’ils trouvèrent en grande discussion dans la cuisine mais le châtain ne mit pas longtemps avant de réaliser que Tyson était absent. Ce dernier était malade, atteint du virus de la grippe et n’était pas sorti de son lit depuis plusieurs jours, ce qui inquiétait clairement Nash et l’américain n’aimant pas le savoir aussi soucieux, prit quelques minutes pour passer un coup de fil à un médecin de sa connaissance afin qu’il vienne l’examiner au plus vite. Le rendez-vous fut pris pour la fin de matinée, ce qu’il s’empressa d’annoncer à Nash en le rejoignant pour passer son bras autour de sa taille, geste qui avait de quoi en surprendre plus d’un. Ca avait pourtant été naturel, il n’avait pas réfléchi avant d’agir et appréciait même de se sentir aussi insouciant, si bien qu’il profita le léger baiser que l’égyptien déposa doucement sur sa joue avant de réprimander toute la fratrie qui les observait d’un regard attendri. Kelyan éclata de rire en secouant la tête, songeant qu’il aurait beaucoup aimé connaître les joies et les peines d’une véritable vie de famille mais loin de s’apitoyer sur son sort, il reconnaissait tout de même que son indépendance et l’intimité qu’il s’octroyait lui étaient devenues indispensables et que c’aurait sans doute été impossible avec toute une armée de gamins qui lui auraient couru dans les pattes toute la journée. « Laisse-les donc regarder, ils sont sûrement heureux de te voir avec ton amoureux, hein Lil ? » lâcha-t-il en se tournant vers la petite fille qui le regardait avec de grands yeux brillants de malice. Elle n’eut toutefois pas le temps de lui répondre que déjà Nash attirait son amant un peu plus loin pour lui prendre timidement la main, ce qui fit sourire le châtain. Ils avaient été beaucoup plus proches dans la nuit et ça n’avait pas semblé le déranger spécialement, mais dès lors qu’il s’agissait d’autre chose que du sexe, les deux garçons perdaient leurs moyens et se trouvaient complètement stupides à se regarder dans le blanc des yeux sans savoir quoi se dire. L’égyptien avait cependant une petite idée derrière la tête, aussi il lui expliqua qu’il ne travaillait pas le soir même et qu’ils pouvaient donc se voir si Kel’ était libre, et surtout s’il ne voyait personne d’autre. Cette remarque arracha une vague grimace au principal concerné qui ignorait la façon dont il devait se comporter désormais car il n’imaginait pas tirer un trait sur toutes ces aventures d’un soir qui ne menaient jamais bien loin mais qui lui offraient le confort de se sentir désiré et irrésistible. Mais la perspective d’une nouvelle soirée de ce genre ne lui déplaisait pas, et il décida donc de faire une sorte de compromis en pesant bien chacun de ses mots avant de prendre la parole. « J’suppose que j’peux essayer de me libérer. » fit-il dans un sourire, espérant que Nash comprendrait ainsi qu’il avait effectivement prévu autre chose avec l’un de ses amants mais qu’il gardait une place privilégiée parmi eux, ce dont personne d’autre ne pouvait se vanter. Kelyan n’était pas du genre à faire des préférences mais c’était finalement inévitable car il devait admettre que la présence de Nash dans sa vie avait quelque-chose d’apaisant et d’étonnamment agréable, d’ailleurs il craignait fort de devenir incapable de s’en passer même s’il essayait vainement de se détacher de lui. A le voir si timide, l’américain lui trouvait un charme fou et comme pour le rassurer, il déposa chacune de ses mains sur son visage et approcha ses lèvres des siennes pour les joindre dans un doux et langoureux baiser. Lorsqu’il s’écarta légèrement, il affichait un sourire comblé mais profondément désolé et pour cause : « J’suis désolé, j’vais devoir partir. J’ai pas mal de trucs à faire aujourd’hui et j’suis déjà en retard. Je t’appelle ce soir, ça te va ? » pour la première fois, Kelyan lui demandait réellement son avis quant à la prévision de l’un de leurs rendez-vous et il espérait n’être pas déçu car il s’attendait à tout moment à goûter à une revanche bien méritée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   Mer 23 Oct - 22:41

Kelyan était si différent depuis la veille … Nash ne le reconnaissait pas, il avait simplement l’impression étrange que c’était un autre homme et pourtant il ne semblait pas se forcer le moins du monde, comme si ce comportement lui était tout aussi naturel que l’autre facette de sa personnalité qu’il avait toujours arboré jusque-là. L’égyptien avait du mal à s’habituer à ce comportement des plus inattendus, en fait jamais il n’aurait imaginé que Kelyan puisse se montrer si tendre à son égard sans se servir de sa gentillesse naturelle pour le blesser ensuite. Bien sûr il pouvait toujours le faire par la suite mais Nash se prenait à espérer que l’américain prendrait autant goût que lui à la nouvelle tournure que prenait leur relation. Pour la première fois depuis qu’ils se fréquentaient, les deux garçons avaient passé la nuit dans les bras l’un de l’autre sans que l’américain ne cherche à le virer, jamais ils n’avaient pu faire ça et Nash y avait dangereusement prit goût si bien que lorsque vint le moment de se lever pour aller s’occuper de ses frères, il ne broncha pas pour rester au lit un peu plus longtemps près de son bel amant. Lorsqu’enfin les deux amants se levèrent, le brun s’habilla rapidement pour descendre à la cuisine prendre la suite de Lil dans la préparation du petit-déjeuner des garçons, Kel’ sur ses talons, à sa grande surprise ce dernier ne semblait pas pressé de partir et de quitter la maison de son amant lui qui d’habitude ne s’incrustait jamais autant dans leur vie, malgré ça, Nash était loin de s’en plaindre. Kel’ lui expliqua soudain qu’il avait un coup de fil à passer afin de contacter un médecin qui pourrait venir voir le petit Tyson gratuitement en fin de matinée comme le lui annonça le châtain en revenant ; à nouveau il le surprit en glissant son bras à sa taille mais l’égyptien ne chercha pas à se dégager bien au contraire ; il glissa à son tour son bras autour de sa taille pour déposer un léger baiser sur sa joue afin de le remercier. Rapidement il comprit que son comportement attirait l’attention de toute la fratrie qu’il n’hésita pas à réprimander gentiment même si cela semblait faire beaucoup rire son amant qui ne manqua pas de lâcher une remarque pour le taquiner tout en cherchant l’appui de sa petite sœur dont les yeux brillaient d’une malice certaine qui l’avait toujours caractérisée « Non mais va pas me les déconcentrer ! » râla-t-il en secouant la tête avant de finalement l’attirer un peu plus loin pour envisager de lui demander une petite faveur ; Nash espérait bien pouvoir passer un peu plus de temps avec lui mais espérait surtout que son comportement serait le même que depuis la veille au soir. Il se doutait bien que son amant devait avoir prévu quelque chose pour sa soirée mais il priait pour que ce ne soit pas le cas sans pour autant se prendre à espérer qu’il annule tout pour lui car jamais il ne lui donnerait autant de priorité dans sa vie. Nash tenait toujours sa main dans la sienne et ce contact lui faisait du bien alors qu’il sentait son cœur se serrer un peu lorsque Kel’ lui expliqua qu’il pourrait essayer de se libérer, ce qui voulait dire qu’il avait effectivement prévu de voir quelqu’un d’autre le soir-même mais il faisait au moins l’effort d’envisager la possibilité qu’ils se revoient le soir même et malgré tout, ça lui faisait plaisir « Okey … » souffla-t-il en hochant doucement la tête, plongeant son regard dans les beaux yeux noisette du jeune homme. Ce dernier franchit alors la distance qui les séparait pour encadrer son visage de ses mains et l’embrasser avec une grande douceur, faisait naître à nouveau une réelle tendresse entre eux et cela suffit à faire violemment bondir le cœur de l’égyptien dans sa poitrine, suffisamment pour qu’il craigne que Kelyan ne l’entende. Mais ce ne fut rien comparé à la bouffée de chaleur qui l’envahit lorsque le jeune homme lui promis de l’appeler le soir-même pour en parler car pour l’heure il devait partir ; surpris, Nash resta un moment la bouche entrouverte, pas vraiment sûr de la réponse à donner « O-Oui … Bien sûr oui ! » finit-il par lâcher en hochant vivement la tête. L’égyptien savoura encore pendant un instant le goût que ses lèvres avaient laissé sur les siennes mais bien vite il comprit qu’il était grand temps pour l’américain de s’en aller, sur le pas de la porte, Nash l’attrapa par la nuque pour venir presser délicieusement ses lèvres contre les siennes, ayant grand besoin de ressentir à nouveau son cœur battre plus vite, cette chaleur envahir son ventre … « Rentre bien … » souffla-t-il contre ses lèvres avant qu’il ne descende les marches du perron pour regagner sa voiture. Il se sentait stupide à le suivre du regard comme ça si bien qu’il se décida à fermer la porte pour retourner vaquer aux tâches qui lui incombaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

« J'perds mon temps à me poser des questions au lieu d'agir, j'ai peur de la dépression, j'ai peur de l'avenir et ses déceptions » (/!\ hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» (M) COLTON HAYNES - Tu ne vois pas que tu perds ton temps ?
» Question à nos historiens
» Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.
» Il est temps de répondre aux questions [PV Emily Hoffman]
» 200 questions pour passer le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps terminés-