NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 « Good Night, Daddy. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff → les habitués du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: « Good Night, Daddy. »   Sam 26 Oct - 15:40





« Good Night, Daddy. »


Il était devenu difficile pour la famille Summers de rester dans leur maison. Chaque mur, chaque meuble, chaque coin et recoin leur rappelaient à tous que Mary n’était pas avec eux. L’accident quelques mois plus tôt l’avait plongé dans un coma. Laissant derrière elle deux enfants, Micah et Samarah, qui cherchaient à retrouver le goût à la vie sans leur mère. Il y avait son mari aussi. Un homme a priori normal, sans problème, qui perdra très bientôt la tête. Mais avant ça, ils avaient décidé de déménager pour essayer de prendre un nouveau départ.

Ils n’auraient jamais dû.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Good Night, Daddy. »   Dim 3 Nov - 3:36




Nouveau départ


Micah s'occupait des cartons.

Il avait arrêté de compter les allers retours camion-maison après le dixième passage. Qui aurait cru qu'ils avaient autant de bordel à déménager ? Pas question de faire appel à des déménageurs. Les Summers étaient loin de rouler sur l'or, et c'était justement la raison qui les avait poussé à déménager.

Entre autres.

« Alors ? »

La voix de son père tira Micah de ses pensées. Robert « Bobby » Summers était un homme simple. Un père de famille au cœur brisé par le coma de sa femme. Mais il avait le sourire et Micah le lui rendit. Ce déménagement, c'était le résultat d'une putain d'engueulade. Et le père venait officiellement faire la paix avec son « sale emmerdeur borné » de fils.

L'adolescent se détourna du camion pour regarder la maison. Elle était grande. Vraiment grande par rapport à celle qu'ils venaient de revendre et de quitter. Pourtant, elle ne leur avait coûté qu'une bouchée de pain. Personne n'en voulait à cause du meurtre qui y avait eu lieu. Toute la famille qui vivait là avait été retrouvée pendue à une branche d'arbre, et leur petite fille avait disparue. Le prix de la maison avait chuté en conséquence.

« Ça m'plait. » Il jeta un coup d’œil au grand arbre à côté du garage. L'arbre auquel les corps avait été retrouvés suspendus. « Ça en revanche c'est un peu glauque. » Bobby suivit son regard et acquiesça. « On pourra toujours l'abattre. »

Micah haussa les épaules. « Qui irait nous pendre ? On est pas vraiment une famille à problèmes. » Le fait est qu'il était plus hermétique qu'il ne l'aurait cru à l'histoire qui entourait la maison. Ce qui le touchait en plein cœur en revanche, c'était les souvenirs attachés à leur ancienne maison. Chaque pièce leur rappelait Mary, portait sa présence, ses habitudes. Son père en souffrait. Tous les jours. Et c'était horrible de voir le mal que ça lui faisait. L'accumulation des bouteilles d'alcool près du canapé quand il se bourrait la gueule pour trouver le sommeil.

Micah n'avait rien dit. Il avait ramassé les bouteilles vides, vidé les pleines dans l'évier, et camouflait au mieux les dégâts pour que Sam ne se doute de rien.

Et puis il avait rencontré Sebastian il y a deux mois.

Ça avait complètement chamboulé sa vie – okay autrement que pour le licenciement de l'animalerie. Une blague des instances supérieures « Tiens Micah, tu vas rencontrer un type merveilleux mais tu vas AUSSI perdre ton job. Tu sais ? Celui dont t'as tellement besoin pour payer l'hôpital. » En bonus avec la presque-mort par hypothermie.

« Ça serait bien que tu restes à la maison. »

Le regard verrouillé sur Micah, sans animosité mais le message était limpide : interdiction d'aller voir Sebastian.

« Papa... » Il se passa une main sur la nuque. Évidemment son père l'avait grillé. « On en a déjà parlé – »
« Et tu es majeur, et rien de ce que je dirais ne t'empêchera de le voir. » coupa Bobby « Mais tu es toujours mon fils et tu vis sous mon toit. Alors si pour une fois tu pouvais faire ce que je te demande et rester ici avec ta sœur le temps qu'elle s'habitue à la maison au lieu de passer tes nuits chez lui, ça serait vraiment bien. »

***

T'es vraiment un sale con.

Voilà ce que Bobby Summers se répétait depuis qu'il avait laissé Micah à côté du camion. Utiliser Sam comme argument, c'était dégueulasse. Son aîné avait perdu sa mère il y a six mois, il aurait du le laisser voir son... Son quoi ? Son petit-ami ? Merde Sebastian avait 25 ans ! C'était déjà quelque chose d'encaisser que son fils sortait avec un mec. Mais un mec de 25 ans... Ça le mettait hors de lui. Ces deux là n'avaient rien à faire ensemble. Micah était fragile, naturellement confiant et précieux. C'était une question de jours avant que Sebastian lui brise le cœur.

C'était la dernière chose dont ils avaient besoin. Quelqu'un devait tenir bon. C'était si facile avec Micah. Le gamin comprenait naturellement les responsabilités et les priorités. Ouais, il était aussi plus têtu qu'un troupeau de mule et Bobby lu avait fait la gueule une semaine avant d'accepter son discours à la con comme quoi il fallait avancer.

Lui, il ne voulait pas avancer. Pas sans Mary. Mais Micah avait décidé que si, et le père était loin d'être con. Il se doutait bien que Sebastian n'était pas étranger à ce changement de cap dans leur routine désastreuse. Il avait cédé et maintenant ils vivaient dans une grande baraque dans laquelle une famille entière était morte. Le bon point dans tout ça, c'est qu'ils avaient épongé les dettes de l’hôpital et qu'il entendait ses enfants se courir après dans les couloirs en dessous de lui. C'était des sacrés bons points.

Ils allaient avancer ensemble dans leur nouvelle maison. Ils allaient se reconstruire comme une vraie famille.

T'es quand même un sale con, persifla la voix de la raison dans sa tête, et Bobby fila un coup de pied dans le vieux carton esseulé qui traînait dans la pénombre du grenier.

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Good Night, Daddy. »   Dim 17 Nov - 3:26





Pendaison de crémaillère


Micah frissonne, haletant, comme après chaque cauchemar où le sang et les hurlements se mêlent aux crissements de la taule froissée.

A l'aide de sa couette, il essuie ses yeux humides de larmes contenues. Il n'a pas envie de pleurer. Pas vraiment. La violence du cauchemar se dissipe peu à peu tandis qu'il s'ancre de nouveau à la réalité.

Il fait nuit. Un faible rayon de lune passe entre les volets de sa nouvelle chambre. Deux semaines aujourd'hui qu'ils ont emménagé. Deux semaines que Micah goute le confort d'avoir une chambre pour lui tout seul. Pourtant la présence de Sam lui manque. Sa respiration calme lorsqu'elle s'endort, toujours avant lui. Sa petite forme dans la pénombre. Sa présence apaise les flashs de l'accident.

« C'était juste un cauchemar. » se morigène Micah, en se rallongeant dans son lit. Il est grand, il a 18 ans. Il ne va pas prendre son oreiller et investir la chambre de sa petite sœur pour s'en servir de doudou.

Il ne peut pas non plus s'éclipser chez Sebastian. Il a promis. Ça ne l'empêche pas de passer le voir au café, ou chez lui, mais ses visites se font plus rares. Sebastian a ronchonné, mais il a aussi compris. Et puis comme ça, c'est moins difficile de maintenir sa couverture d'homme célibataire.

Des bruits de pas le coupent dans sa réflexion. Des petits pas discrets dans le couloir. Micah se redresse dans son lit et appelle d'une voix rauque de sommeil. « Sam ? »

Pas de réponse. Les pas s'éloignent.

Qu'est ce que Sam fout debout en plein milieu de la nuit ? Elle a fait un cauchemar elle aussi ? Et pourquoi elle ne vient pas le voir ?

L'adolescent se passe la main sur le visage. Merde, maintenant il s'inquiète. Sans doute pour rien en plus. Il jette la couette sur le côté et sort du lit, puis de la chambre. Dans le couloir on y voit comme à travers une pelle, et évidemment il n'a pas encore mémorisé l'emplacement des interrupteurs. Micah tâtonne donc comme un aveugle privé de son fidèle toutou guide (pas comme si Cachou allait surgir et se rendre utile).

Lorsqu'il trouve l'interrupteur et que la lumière revient, quelque chose capture son attention. Des chuchotements. Des chuchotements d'enfants qui se pressent et qui s'enfuient.

« Sam ? » crie Micah plus fermement que la première fois. Les chuchotements cessent aussitôt. Le grand frère se gratte le cuir chevelu, soupire en exaspération. « Sam, c'est pas l'heure pour jouer à cache-cache. »

Il s'adosse au mur, attendant une réponse.

Rien.

« 'Chié. » grommelle t-il en s'élançant dans le couloir. Il le traverse, tourne comme une flèche au coin, décidé à choper son emmerdeuse de sœur.

Et se fige.

La trappe qui mène au grenier est ouverte, escalier baissé, et de la lumière s'échappe de l'ouverture.

Peut-être que c'est son père. Peut-être qu'il a halluciné et que Sam dort tranquillement pendant que son père l'a réveillé en allant au grenier. Il s'est aménagé l'endroit le lendemain de leur arrivée. Il a trouvé des vieilles bandes et décidé de rafistoler l'engin qui sert à les regarder comme si sa vie en dépendait. Micah a vu ça comme une nouvelle addiction pour oublier leurs problèmes. Il n'a rien dit, parce que honnêtement, il préfère voir son paternel développer une passion pour les vieux films, que de le ramasser ivre mort quelque part entre les chiottes et sa chambre.

Dans le doute, Micah grimpe s'en assurer. Il passe d'abord la tête, et découvre un film en pleine projection. Jusque là, rien d'inattendu. Le reste de son corps suit sa tête par la trappe. Il embrasse la pièce du regard. Personne.

Le film tourne à vide. Et quoi ? Il s'est enclenché tout seul ? Micah y jete un œil. Et tout son sang se glaçe dans ses veines.

A l'image, une famille alignée au pied d'un grand arbre se tord et gesticule au fur et à mesure qu'une grosse branche se relève en les soulevant avec elle. Les corps suspendus par des cordes autour du cou, leurs visages masqués par des sacs les empêchent de voir leur propre fin. Pendus. Des adultes et des enfants agonisent sous ses yeux. C'est immonde. Un haut le cœur secoue Micah. « Mon dieu... » le soupire franchi ses lèvres alors que son corps recule par instinct.

Il a reconnu l'arbre. Le grand arbre près du garage. C'est chez eux. C'est la famille qui vivait ici avant eux. Mon dieu. Les corps ont arrêté de bouger. Ils se balancent lentement au bout de leurs cordes. Micah voudrait détacher son regard mais l'horreur l'accapare malgré lui. Dans sa tête une question résonne tout à coup.

Qui a filmé ça ?

Des chuchotements derrière lui. Micah les entend. Ils s'échappent par la trappe. Il s'élance sans réfléchir, à la poursuite... de quoi ? D'un bruit ? De Sam. Son cœur tambourine dans sa poitrine. Il dévale l'escalier, court à en perdre haleine dans le couloir, s'arrête devant la chambre de sa sœur. Sa main tétanisée tremble sur la poignée de la porte. Inconsciemment, il bloque son souffle dans sa gorge, alors qu'il entrouvre la porte.

La lumière du couloir se glisse par l'ouverture et éclaire le lit de Sam. Sa petite forme blottie sous les draps lui tourne le dos. De là où il est, Micah aperçoit sa chevelure dépasser de la couette. Il a l'habitude de la voir dormir et tous les signaux actuels lui indiquent que sa petite sœur est profondément endormie. Son souffle se relâche. Il l'observe encore quelques instants, tandis que ses muscles se détendent et que les images atroces qu'il vient de voir arrêtent de lui danser devant les yeux.

Enfin, il referme la porte, et s'y adosse le temps de trouver le courage nécessaire pour remonter au grenier éteindre le film.

Il va avoir une sérieuse conversation avec son père dès demain.

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Good Night, Daddy. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Good Night, Daddy. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tonight gonna be a good night [Nicho]
» « Good Night, Daddy. »
» [with Mike] That tonight’s gonna be a good night ♫
» 1.01 Good Night and Bad Luck
» N°2 ; Tonight gonna be a good night [Dora]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: THIS IS HALLOWEEN-