NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff → les habitués du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Mar 26 Nov - 1:51





Isaac-Casey Week

(du 25/11 au 01/12)

Règles

Un personnage, sept jours dans la semaine, sept mises en situation dans Town Square. Voici le principe des challenge weeks. Chaque jour de la semaine, un membre recevra une mise en situation qu'il devrait développer en un minimum de 500 mots. Dès qu'il aura répondu à une situation, Morning Coffee lui enverra la prochaine. Le tout, pendant sept jours, du lundi au dimanche. Si le membre a réussi son challenge, il gagne un prix.

Programme

Lundi ▪ Shanae étant en rendez-vous prénatal chez son kiné, elle demande à son fiancé d'aller faire les courses avec Théa. Mais celle-ci se montre particulièrement peu coopérative...
Mardi ▪ Shanae appelle Isaac dans la soirée, Théa est en train de faire ses dents et elle ne s'arrête plus de pleurer. Il faudrait qu'Isaac aille à la pharmacie acheter quelque chose pour la calmer. Là bas, Isaac se fait draguer par le pharmacien...
Mercredi ▪ Isaac et Arya sont dans un grand magasin de jouets pour trouver LA poupée que Théa réclame en tapant sur un magazine depuis des semaines. C'est bientôt Noël, le magasin est bondé de monde. Mais au moment de trouver le Graal, un homme passe devant papa et prend la dernière poupée...
Jeudi ▪ Aleyna arrive au Fidgerald´s elle est en pleurs (et a moitié bourrée éventuellement).Isaac essaie de faire au mieux pour la consoler, et au moment où il la prend dans ses bras, Shanae arrive en colère parce que son fiancé ne répondait pas a ses appels. Les voir dans les bras l'un de l'autre la met dans tous ses états...
Vendredi ▪ Isaac sort du bar relativement tard ce soir. En passant dans une rue plutôt calme il entend du bruit, quelqu'un a l'air d'avoir des ennuis. Une pulsion de super héros s'empare de lui...
Samedi ▪ Isaac ferme seul le bar ce soir, et manque de bol il s'enferme dans la réserve, sans que personne ne puisse lui ouvrir. Evidemment, le réseau ne passe pas dans cette pièce...
Dimanche ▪ Jour de congé, enfin, après tout ce qu'il a vécu cette semaine. Sha et Papa décident de laisser Théa à sa grand mère pour avoir un peu de tranquillité. Mais quand celle-ci ramène l'enfant à la fin de la journée, les tourtereaux sont dans une situation plutôt cocasse....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Mar 26 Nov - 16:10





Théa, mon petit démon


« Chéri je vais chez le kiné. Tu peux aller faire quelques courses avec Théa quand elle se réveillera ? » « Oui bien sûr ! » « Je te laisser une liste dans la cuisine. » Shanae se dirige vers moi et m’embrasse tendrement. Je lui offre un petit sourire et la regarde s’éloigner. J’aurais aimé aller avec elle, mais notre petite princesse dort profondément et aucun d’entre nous n’as trouvé le courage de la réveiller. Il ne se passe jamais rien de bien extraordinaire chez le kiné, c’est plus pour aider Shanae dans sa grossesse, surtout maintenant que bébé commence à bien peser son poids et qu’il commence à peser sur les lombaires de sa maman. Alors je laisse ma petite femme partir et je reste légèrement vautré dans le canapé avec la télé en fond sonore. Ce n’est qu’une bonne vingtaine de minutes plus tard que Théa se fait entendre à l’étage. Elle ne parle toujours pas, mais elle a tout de même la technique pour se faire comprendre et surtout entendre. Je monte rapidement et la retrouve debout dans son petit lit à barreau. Elle m’offre son plus beau sourire et je la prends dans mes bras. Je lui change sa couche et décide de lui mettre son manteau. Il faut vraiment qu’on fasse les courses sinon Sha’ ne sera pas vraiment contente en rentrant. Théa ne semble pas spécialement d’accord à l’idée de se retrouver dans sa poussette, mais je lui donne sa peluche préférée pour faire diversion. Elle embarque également la poupée que Malia lui as donné et tout semble aller mieux. Le supermarché n’est pas très loin et c’est pour ça que je décide d’y aller à pied. Pour le moment Théa est assez calme. Elle babille avec ses jouets et cela me fait sourire. Mais une fois au supermarché… Ce n’est plus la même chose. Ma princesse à visiblement envie d’aller explorer le supermarché sur ses petits pieds. Elle ce met à pleurer et j’essaye de la calmer, mais ce n’est pas gagner. Je déteste voir ma fille pleurer, mais encore plus dans un lieu public. Parce que j’ai l’impression que les gens pensent que je suis un mauvais père. Et c’est la pire chose que j’aurais à entendre à mon sujet. Théa s’agite tellement que je finis par la sortir de sa poussette. Je lui prends sa petite main et elle semble toute heureuse de pouvoir marcher. Bon. Ca devrait aller. Oui sauf que faire les courses d’une main ce n’est pas vraiment très pratique. Surtout avec une demoiselle qui n’as qu’une envie : fuir. Je lâche la main de Théa deux petites secondes pour attraper un bac de glace et voilà qu’elle s’en va en courant. « Théa ! » Je laisse tout en plan. La glace, la poussette et le reste pour courir après ma fille. J’entends son petit rire dans le rayon d’à côté et me précipite vers elle. Bien entendu lorsqu’elle me voit arriver, elle repart au galop. En courant un peu, je bouscule une vieille dame. « Oh. Excusez-moi madame. Ca va ? » « Oui oui mon petit c’est rien. » Je lui souris et ramasse le paquet qu’elle a fait tomber. Bien entendu, Théa m’as pas attendu. Elle est de nouveau partie et cette fois je ne la trouve plus. « Merde… » Je commence à chercher de partout et la panique m’envahie. Je n’ai quand même pas perdu ma fille dans le supermarché. Non non ce n’est pas possible. « Théaaaa ! » Je tourne dans un nouveau rayon, puis un autre. Je commence sérieusement à avoir peur. Je me tourne et me retourne avant d’entendre à nouveau la voix de Théa, sauf que cette fois elle ne rigole pas, elle pleure. Je me précipite vers le son de sa voix et la découvre près d’une jeune femme. « Mon dieu Théa tu m’as fait peur ! » « Elle est a vous cette petite puce ? » « Oui. Désolé. Elle s’amuse à semer son papa. » Je me penche et prends ma fille dans mes bras pour la serrer contre moi. Je viens d’avoir la peur de ma vie. Tout simplement. Visiblement Théa à aussi eu peur, puisqu’elle reste coller à moi. « Tu me refait plus jamais un coup comme ça ! » Elle serre mon tee-shirt dans sa petite main et la jeune femme qui l’a retrouvé m’offre un petit sourire avant de s’éloigner. Je m’accroche à ma fille et retourne vers la poussette que j’avais abandonnée. Je finis les courses sans lâcher Théa. Elle n’apprécie pas spécialement cela, mais je dois dire que je m’en fiche. J’achète rapidement tout ce dont j’ai besoin et remet Théa dans sa poussette pour rentrer à la maison. Je suis encore presque tremblant de ce qui vient de se passer. Shanae ne doit pas être au courant de cela. Elle pourrait me tuer pour cela. Lorsque l’on arrive à la maison, nous sommes accueillis par une Shanae toute souriante. « Ca va pas mon cœur. » « Si, si ! » Je lui souris et me dis qu’il faut rapidement que j’oublie ce qui est arrivé cette après-midi. En tout cas, les courses avec Théa, c’est terminer pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Mer 27 Nov - 11:39





" How you doin’ ? "


Amour. Théa fait ses dents et elle ne cesse de pleurer depuis ce matin. Tu peux passer à la pharmacie avant de rentrer ?

J’étais en train de donner les directives pour la soirée lorsque je reçu le message de Shanae. Déjà lorsque je suis parti ce matin, Théa pleurais en mettant ses petits doigts dans sa bouche. Le pédiatre nous avait prévenus que ça n’allait pas être facile pour elle quand ses dents allaient finir par pointer. Pour le moment, elle n’en as que deux devant, mais visiblement les autres arrivent doucement. Je grimace à l’idée que ma princesse à passer sa journée à pleurer. Shanae doit être dans un état pas possible. Je me dépêche donc de boucler ce que j’étais en train de faire au bar et vais chercher mes affaires. Je ne vais jamais à la pharmacie et je suis persuader que je vais mettre un moment avant de trouver ce dont j’ai besoin. En espérant qu’on pourra me donner un coup de main. Je me dirige donc assez rapidement vers la pharmacie du centre-ville. Lorsque j’entre, cette dernière est bondée. A croire que tout le monde est malade aujourd’hui. La plupart des gens sont avec des ordonnances et font la queue pour atteindre le comptoir du pharmacien. Je décide donc d’aller chercher tout seul ce dont j’ai besoin dans le rayon pour les bébés. J’en profite pour prendre une nouvelle tétine à Théa puisque la sienne a terminé dans le pot de fleurs hier soir. J’en prends plusieurs, pour avoir de la réserve et finis par chercher quelques choses pour calmer sa douleur. Je trouve tout ce que vous voulez. Pour le rhume, le nez bouché, la fièvre, mais rien pour les dents. Je suis littéralement en train de perdre patience. Jusqu’à ce que je sente une main se poser sur mon épaule. « Je peux vous aider ? » Surpris, je me retourne vivement et me retrouve nez à nez avec un jeune homme qui visiblement travaille ici, vu son badge. Je lui souris et me recule un peu – oui il m’a fait peur. « Je cherche quelque chose pour ma petite fille. Elle fait ses dents et elle n’arrête pas de pleurer. » Il se recule un peu dans le rayon et en moins de cinq minutes il finit par me tendre une boîte. Non, mais moi ça fait vingt ans que je cherche, et lui il trouve ça en moins de deux secondes. Je prends la boîte et je sens ses doigts frôler les miens. Je fronce les sourcils, mais préfère ne pas relever. « Vous mettez un peu de ce produit sur sa tétine ou sur un hochet qu’elle mordille et ça ira déjà un peu mieux. Puis vous lui en mettez directement sur la gencive avant de la coucher. » « Merci ! » Je sens que Théa ne va pas spécialement aimer qu’on lui mettre quelque chose dans la bouche, mais bon. Il faudra bien tenter sinon elle va continuer à pleurer. J’allais m’éloigner pour aller payer, lorsque le jeune homme me lança un clin d’œil. Non je viens de rêver. Ce n’est pas possible autrement. « Vous seriez libre pour un verre ? » Quoi ? Je me tourne de nouveau vers lui et croise son regard. C’est moi où il est en train de me draguer le petit. « Vous m’avez l’air très charmant et j’aimerais bien faire de plus ample connaissances. » Il ce moque de moi. Ce n’est pas possible. Comment il peut me trouver charmant alors que je suis en survêtement avec – sans aucun doute – le plus vieux sweat que je possède dans mon armoire et lui il me trouve charmant. Non mais… Et puis, non. Il a l’air gentil, mais non. « C’est gentil, mais je suis en couple et père de famille ! Désolé... » Il à l’air déçu et ça me fait presque de la peine. Je lui offre un petit sourire timide et finis par m’éloigner rapidement. Mon dieu. Première fois de ma vie que je me fais draguer par un homme. Ca fait bizarre quand même. Je paye rapidement mes achats et retourne à la maison. Lorsque je rentre la première chose que je dis à Shanae est : « Tu sais pas quoi… Je me suis fait draguer par le pharmacien ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Jeu 28 Nov - 13:32





La course au jouet


Assis sur le canapé, ma princesse sur mes genoux, je lui montre le catalogue du magasin de jouet que j’ai récupérer dans le courrier il y a de cela quelques semaines. On l’as déjà regarder plusieurs fois, mais cette après-midi, je vais faire mes achats de Noël pour ma petite famille. J’ai déjà trouvé ce que j’allais offrir à Shanae, à ma petite sœur et même à notre futur bébé, mais pour Théa on s’interroge encore avec Shanae. C’est son premier Noël et on ne veut surtout pas se rater.  Pour la troisième fois de la semaine, lorsque l’on arrive au milieu du catalogue, elle me montre une poupée. Enfin elle tape littéralement sa petite main sur la page. Bon. Je crois qu’elle a fait son choix. Cette poupée là lui plaît. C’est un poupon avec une petite robe et des cheveux blonds frisés. Elle n’a pas encore de poupée comme cela alors autant lui offrir ce qu’elle veut. Même si je me demande si c’est vraiment ce qu’elle veut ou si c’est juste un peu au hasard. Enfin. Je lève les yeux vers Shanae qui avait finit par nous rejoindre. « Je crois que Papa a intérêt à trouver cette poupée. » Je lui souris et arrache la page du catalogue pour la glisser dans mon portefeuille. Cela ne plaît pas du tout à Théa qui finit par descendre de mes genoux, elle embarque le reste du catalogue avec elle et finit par s’amuser à déchirer les autres pages. Oups.

J’ai décidé d’embarquer Arya avec moi, pour cette virée shopping. Cela fait un moment que l’on n’a pas eu le temps de passer un moment rien que tous les deux et je suis persuadé qu’elle est bien plus douée que moi en shopping. Nous arrivons assez rapidement devant le magasin de jouet et avant de rentrer je ressort la feuille de mon portefeuille et la plante sous le nez de ma meilleure amie. « Okay. Tu m’analyse bien cette poupée. Ta filleule veut absolument celle là ! » Arya me fait un salut presque militaire et je rigole alors que nous entrons dans le fameux magasin. A l’intérieur c’est juste… L’horreur. Il y a bien un millions de personnes dans ce magasin. A croire que tout le monde a eu la même idée que moi aujourd’hui. Cela commence à me mettre la pression. Si je ne trouve pas la poupée pour Théa, ça va être dur de choisir autre chose. On arrive dans les rayons des filles et il ne me faudra pas longtemps pour repérer le fameux poupon de loin. J’allais arriver devant lorsqu’un homme passa devant et pris le dernier exemplaire de la poupée. NOOON. D’un seul coup, j’ai l’impression que mon monde s’écroule. Je cherche, mais il ne reste aucune autre poupée comme celle-là. En même temps, c’est bientôt Noël j’aurais dû m’en douter. Mais je ne peux pas laisser passer ça. « Tu ne va pas lui courir après quand même. » « Si ! » Et c’est ce que je fais. Je retrouve assez rapidement l’homme et l’interpelle en posant ma main sur son bras. « Excusez moi monsieur, mais je vous ai vu prendre cette poupée. Il y en plus aucun exemplaire et c’est celle que ma fille voulait. » « Et ? » D’accord. Il va falloir que je trouve tout un argumentaire pour qu’il me lâche cette poupée j’en suis certains. Si ça se trouve, je vais ruiner le Noël d’une petite fille, mais je dois dire qu’à cet instant précis, je m’en fiche totalement. Je pense seulement à Théa et au sourire qu’elle avait en me montrant cette poupée bien précise. « Je sais que ça va vous paraître dingue, mais je suis prêt à vous la payer 50 dollars. » L’homme me regarde comme si je venais littéralement de perdre la tête. Je sens le regard noir de ma meilleure amie dans mon dos. « C’est le premier Noël de ma fille, elle veux cette poupée. » « Je vous ferais dire que ma fille aussi voudrais une poupée. » « Mais y en a plein d’autres. » « Et bien choisissez en une autre. » Non mais il se moque de moi ou quoi ? Moi c’est celle qu’il a entre les mains que je veux et pas une autre. Je vais quand même ne pas me mettre à genou. Je sens la main d’Arya se poser sur mon bras. Elle voudrait que j’abandonne. « Okay. Euh… Vous connaissez le Fitzgerald’s en ville ? » « Oui. » « J’en suis le propriétaire. Je vous offre… Un mois de consommation gratuite si vous me laissez acheter cette poupée. » D’un seul coup, il a l’air intéresser par ma proposition. « Je suis même prêt à vous laissez mon amie. » dis-je alors en me tournant vers Arya qui me regarde avec des yeux ronds. « Vous êtes vraiment prêt à tout. » « Je veux juste faire plaisir à ma fille. » L’homme semble hésiter encore un peu et finis par me tendre la fameuse poupée. Sérieux ? J’ai gagné. J’ai le droit de récupérer cette poupée. « Je prends les 50 dollars et quelques consommations dans votre bar. » Je lui souris et sors directement mon portefeuille pour lui tendre quelques billets. « Merci beaucoup ! » Il hausse les épaules et je le regarde s’éloigner tandis que je reçois un coup magistral dans le dos. Arya c’est armer d’une peluche et me frappe encore un coup. « Non mais tu me vends pas à un inconnu. T’es malade toi ! Je sais que t’aime ta fille, mais y a des limites. Proxénète ! » J’explose de rire et nous repartons pour trouver un autre jouet que Shanae voulait que j’achète pour Théa. Cette fois pas de problème. A la caisse, nous croisons de nouveau l’homme qui m’as céder la poupée. Il a visiblement trouvé autre chose pour sa fille et je lui offre de nouveau un sourire de remerciement.

C’est quelques heures plus tard que je finis par rentrer à la maison. Shanae vient tout de suite me voir, mais je l’évite pour aller cacher mes achats dans ma partie de l’armoire. Lorsque je redescends je lui souris doucement. « J’ai la poupée. Il en restait plus qu’une, j’ai du négocier avec un homme pour l’avoir, alors Théa à intérêt à être contente ! » Ma fiancée me souris et je finis par lui raconter tout ce que j’ai du faire pour obtenir la fameuse poupée.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Ven 29 Nov - 11:06





Yes, I love my wife


Je suis au bar depuis deux heures et je n’ai pas arrêté depuis que je suis arrivé. Je n’ai même pas eu le temps de m’asseoir cinq minutes pour discuter avec ma meilleure amie alors que c’est quelque chose que je prends toujours le temps de faire. Mais aujourd’hui nous avons les livraisons, je dois terminer des papiers pour la fin de l’année et encore pour mes comptes. Bref, je n’arrête pas de courir. Comme un idiot j’ai jeté mes affaires sur le comptoir et je n’ai même pas pris mon téléphone sur moi alors que j’ai une femme enceinte à la maison. J’ai bien trop de choses à faire. Je n’oublie pas ma famille, mais depuis ma dernière dispute avec Shanae, j’ai compris que lorsque j’étais au travail, je devais faire tout ce que j’avais prévu de faire avant de rentrer, pour ne plus du tout penser à mon boulot une fois que je suis à la maison. Alors c’est vraiment quelque chose que j’essaye de mettre en application désormais. Enfin. J’étais en train de trier des papiers, à moitié affalé sur le comptoir lorsque la porte du bar s’ouvrit. Pensant à un client, je relève la tête prête à dire que nous ne sommes pas encore ouverts. Mon regard croise alors celui d’Aleyna. Je l’ai engagé il y a quelques mois en comprenant qu’elle avait beaucoup de problèmes personnels. Personne ne l’aurait engagé ailleurs. Je ne veux pas me jeter des fleurs ou dire que j’ai fait une bonne action, mais je crois qu’elle avait juste besoin d’un job. Elle n’est pas la meilleure pour être dans un bar, mais je n’ai jamais vraiment eu à me plaindre d’elle pour le moment alors pourquoi la jeter dehors ? Mais aujourd’hui, il semblerait que rien n’aille pour elle. Elle les yeux emplis de larmes et je vois bien qu’elle est en train de lutter pour ne pas fondre en larmes. Je me dirige rapidement vers elle. « Ca va Aley ? » Elle secoue quelque peu la tête et cette fois elle fond réellement en larmes, juste là devant moi. Je n’ai jamais été à l’aise avec les gens en pleurs. Déjà avec Shanae j’ai beaucoup de mal à gérer, alors avec une fille que je connais à peine, c’est un peu plus dur encore. Je la regarde un instant et finis par me rapprocher d’elle encore un peu plus. « Tu veux en parler ? » J’ai l’impression qu’elle sent l’alcool, mais j’essaye de faire abstraction. De nouveau, elle hoche la tête pour me dire non et baisse les yeux. Mon dieu. Je n’aime vraiment pas cela. Alors sans vraiment réfléchir, je finis par la prendre dans mes bras. Après tout, un câlin ça ne fait jamais de mal non ? Je sais qu’elle a perdue ses parents et que depuis elle traverser une période assez sombre, mais elle nous n’a jamais réellement parlé de tout cela. En même temps, je pense que ce n’est pas le genre de chose dont on parle facilement. Enfin. Alors que j’étais en train de prendre la jeune Aleyna dans mes bras, j’entends de nouveau la porte du bar s’ouvrir et cette fois c’est ma fiancée qui débarque. L’air plus furieux que jamais. J’ai à peine le temps de me reculer légèrement d’Aleyna, qu’elle se fond sur nous. « C’est pour ça que tu réponds pas à mes appels ?! Tu te fou de ma gueule Isaac. » Ce n’est pas vrai. C’est reparti. On va de nouveau se prendre la tête pour un truc qui ne vaut vraiment pas le coup. Aleyna s’excuse d’un regard et je lui fais comprendre que ce n’est rien. Elle s’éloigne et alors que je me retourne pour calmer ma fiancée, la jeune femme me colle une gifle magistrale sur la joue. Je suis un peu sonner sur le coup et porte ma main à ma joue. Bordel. Elle a de la force. Je la vois poser ses mains sur son ventre arrondis et bien sûr je remarque tout de suite les larmes sur ses joues. « Shanae… » « Non laisse tomber Isaac. Je vais rentrer et attendre que tu veuille bien m’accorder du temps un jour. Amuse-toi bien avec ta serveuse. » Je soupire longuement et reste un instant sur place sans bouger. Il faut que je me calme avant de lui répondre sinon on va encore repartir dans une dispute sans fin. Bien entendu, Shanae à déjà eu le temps de me tourner le dos et de se diriger vers la porte. Je la rattrape au dernier moment et me plante devant elle. « Écoute-moi bien Sha’ parce que je vais pas le répéter deux fois. Je te dis tout ce qui se passe ici. Toujours. Tu sais que cette fille à des soucis, elle est arrivé en pleurant, j’ai juste voulu la réconforter un peu. Elle est peut être mon employé, mais je ne suis pas un mec sans cœur, elle a perdue toute sa famille. Maintenant prends le comme tu veux. J’en ai marre de me justifier envers toi pratiquement tous les jours. Je t’aime. Je ne t’aurais jamais demandé de m’épouser sinon. D’accord ? Alors oui je n’ai pas vu tes appels, mais j’essaye de faire tout ce que j’ai à faire pour rentrer à l’heure et pour passer la soirée avec toi. Je peux pas tout faire en même temps Shanae, je ne suis pas un sur homme non plus ! Alors maintenant tu m’excuseras mais je vais retourner bosser et je te vois ce soir à la maison ! » Je me suis exprimer calmement même si j’ai dit tout ce que j’avais sur le cœur. Shanae me regarde un instant et j’ai presque peur de me prendre une nouvelle claque. Mais finalement elle m’embrasse doucement. « On ce voit à la maison alors. » Je vois bien qu’elle a encore envie de pleurer, mais je préfère ignorer cela. On en parlera tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Ven 29 Nov - 15:38





I'm batman !


Je jette un coup d’œil à ma montre. Il est trois heures du matin. Je n’en peux plus. Ce soir, je devais absolument assurer le service avec Thomas. Il n’y avait personne d’autre pour l’aider et nous étions un vendredi soir – sans aucun doute le soir le plus important de la semaine. Shanae n’as pas spécialement apprécier l’idée que je ne sois pas là durant une bonne partie de la nuit, mais lorsque je lui ai fait remarquer que cela pouvait me permettre de passer tous le weekend avec elle, elle a subitement arrêter de râler. Bref. Il est trois heures du matin, Thomas viens de partir et j’éteins toutes les lumières et m’assure que nous n’avons rien laissé d’allumer. Je vérifie tout une dernière fois et prends mes affaires. Dehors c’est le silence total. Je rabats la capuche de mon sweat sur ma tête et enfonce mes mains dans mes poches. Dans une quinzaine de minutes je serais à la maison en me dépêchant. Je prends rarement la voiture pour venir bosser, mais je me rends compte que j’aurais peut être dû ce soir. Pour ne pas mourir congeler, j’accélère encore un peu le pas. J’allais tourner sur ma droite lorsque je finis par entendre du bruit derrière moi sur ma gauche. Comme un cri et un coup d’un seul coup. Je me retourne vivement. Je ne vois pratiquement rien si ce n’est deux ombres dont une qui semble avoir l’avantage sur l’autre. Je n’ai jamais été du genre bagarreur, mais je ne vais pas laisser quelqu’un ce faire tabasser quand même. Je me rapproche un peu sans faire trop de bruit. Jusqu’à ce que j’entende un faible : « A l’aide ! » A cet instant précis, je ne sais pas trop ce qui me prend. Je me jette sur l’homme qui s’en prend à la jeune femme qui vient d’appeler à l’aide. L’homme doit faire une tête de plus de moi, mais je ne fais pas vraiment attention à ce détail. On se retrouve à terre tous les deux et je me tourne vers la demoiselle pour lui faire signe de partir. Elle à l’air tremblante, mais elle finit par s’éloigner en courant. « Toi t’es mort ! » entendis-je alors en-dessous de moi. Et merde… L’espace d’un instant, je pense fortement à Shanae, mais aussi à Théa et à notre futur bébé. S’il m’arrive quelque chose ce soir, j’en connais une qui ne me le pardonnera jamais. J’esquive un coup de poing et me relève rapidement pour me retrouver sur mes deux pieds. Je lève les mains en l’air et prie pour qu’il ne tente pas de frapper encore. « On n’agresse pas les femmes, tu devrais le savoir pour un homme. » dis-je alors sans même réfléchir. Non mais tu veux vraiment mourir Isaac ou quoi ? Malgré la nuit noire, je remarque assez rapidement que l’homme en face de moi à l’air pas mal éméché. Je suis pratiquement sûr de l’avoir vu plutôt au bar. Je ne veux pas me battre, mais voilà qui fonce sur moi. Je ne réfléchis pas et lui assène un coup de poing assez terrible. Je secoue ma main après avoir frapper. Bordel ça fait mal. L’homme semble une hébété et finis par lever les mains face à moi. « Okay. Okay. » Il titube quelque peu et finis par s’éloigner en se tenant au mur. Je lève les yeux au ciel et retourne dans la rue principale en me tenant la main. J’ai l’impression de m’être briser un doigt. Je retrouve la demoiselle un peu plus loin assise sur le trottoir en train de pleurer. Je m’approche doucement d’elle. « Vous allez bien ? » « Oui. Grâce à vous. Merci. » « De rien, c’est normal. Vous voulez que je vous ramène. » « Une de mes amies viens me chercher. » me répondit-elle en souriant faiblement. Elle a l’air d’avoir l’âge de ma sœur, c’est perturbant. Je lui offre un petit sourire et aperçois une voiture se garer juste cent mètre plus loin. Elle y court et je continue mon chemin en remettant ma capuche sur ma tête. Voilà que je me prends pour le sauveur de ses dames désormais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Sam 30 Nov - 23:08





Ma vie dans un placard


Encore une fois, c’est moi qui ferme le bar ce soir. Nous sommes vendredi. C’est pratiquement le seul jour où je reste aussi tard au travail. C’est notre plus grosse soirée et je préfère être là pour m’assurer que tout va bien. Il est trois heures du matin et je dois avouer que je suis claqué. J’ai déjà cassé un verre et je pense qu’il est grand temps que j’arrête et que je rentre chez moi pour me glisser dans mon lit auprès de ma très chère fiancée. Il suffisait juste que j’aille mettre se dernier carton de bouteille vide dans la réserve. Rien de bien exceptionnel en soit. Sauf que voilà. Une fois arriver dans la dites réserve, j’ai la très bonne idée de fermer la porte pour ne pas laisser l’air frais entrer dans le bar. Cela partait d’une bonne idée sauf que j’ai oublié mes clés sur le comptoir. Alors comme un idiot me voilà enfermer dans la réserve de mon bar. « Mais quel idiot ! » J’essaye de faire bouger la poignée, mais bien entendu cette dernière refuse d’obtempérer. C’est une porte que l’on peut ouvrir que de l’extérieur. J’ai toujours pensé que c’était une mauvaise idée, mais maintenant je comprends mieux pourquoi. Je tape encore un peu sur la porte, mais rien. Je sais que je peux crier autant que je veux personne ne m’entendra étant donner qu’il y a personne dans l’établissement. Heureusement j’ai mon portable dans la poche arrière de mon jean. Je le sors vivement et essaye d’appeler Thomas qui doit être à peine rentré chez lui. Deux sonneries et plus rien. Je regarde l’écran de mon téléphone et comprends qu’il n’y a pas de réseau ici. « Mais c’est pas vrai ! » Je vais tout de même pas passer la nuit ici. J’essaye encore de passer un appel, mais rien à faire. Je tente d’envoyer un message, mais même résultat. D’accord j’ai compris. Je regarde autour de moi et tente de trouver quelque chose pour défoncer la porte. Bien entendu a part des cartons, des feuilles sur le bureau il n’y a rien. J’essaye de donner un coup de pied, mais cela ne sert à rien étant donner que la porte s’ouvre dans l’autre sens. Bon. Je crois qu’il ne me reste plus qu’a attendre. Oui, mais tout de suite je pense à Shanae. Elle va se réveiller demain matin et va voir que je ne suis plus là. Ca va être la folie à la maison. Elle me croire mort ou je ne sais quoi. Mon dieu. Non il faut pas que je pense à cela. Elle pensera à venir ici non ? Enfin j’espère. Je regarde encore autour de moi. Je suis entouré de bouteilles d’alcool. Il y a rien à manger et je crève la faim. Bon tant pis. Je décide de m’ouvrir une bouteille. Un peu de whisky ça ne fait de mal à personne après tout non ? Je vais m’ennuyer comme un rat mort, je le sens. « T’es vraiment doué mon pauvre Isaac. » Je bois une gorgée à même la bouteille et attrape un bloc de papier et un stylo. Bon. Autant s’occuper. Je commence à dessiner. Le genre de dessin que l’on fait en cours lorsque l’on s’ennui au Lycée. Puis je commence à faire une liste de prénom que j’aime bien pour bébé. Fille et garçon pour faire plaisir à Shanae bien entendu. Je mets Aeden en premier vu que ma fiancée m’en avait jamais parlé et je continu. Au bout d’une heure je me retrouve avec une vingtaine de nom de chaque côté. Bon je crois que je vais arrêter sinon demain j’aurais trop de prénoms. Comme un enfant je fais des avions en papiers, je continue à boire et au bout de deux heures je finis par m’endormir appuyer contre le mur, la tête sur mes genoux.

Je me réveille en sursaut lorsque la porte s’ouvre à la volée laissant apparaître Thomas et très rapidement une Shanae en pleurs. « Mon dieu Isaac, j’ai eu tellement peur. » Je viens à peine de me réveiller et j’ai un peu du mal à comprendre et soudain je me rappelle que je viens de passer la nuit enfermer dans la réserve. Je me lève rapidement et prends ma chérie dans mes bras. « C’est rien ma puce, je vais bien. J’avais oublié mes clés et y à pas de réseau ici. » Thomas me regarde et lui aussi me semble soulager. Je lui offre un petit sourire tandis que Shanae s’accroche à moi. Je me doute bien que c’est elle qui l’a appelé étant donner qu’il est la dernière personne à m’avoir vu. Il regarde alors autour de lui et rigole. « Tu t’es bien occuper en tout cas. » Je lève les yeux vers lui et rigole à mon tour. Shanae se décale de moi et regarde également autour d’elle. Il y a des avions en papiers un peu partout, je me suis même éclater a faire une guirlande de petits bonhommes. Ma bouteille à moitié vide. Et tout un tas d’autres trucs. « J’ai fait une liste de prénoms. » dis-je a Shanae tandis qu’elle me sourit doucement. Elle semble encore un peu inquiète, mais demain tout sera oublier. Et moi je prévois de ne plus jamais quitter mes clés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   Lun 2 Déc - 11:53





Ma vie dans un placard


Dimanche matin. Il est huit heures et Théa est déjà en train de se plaindre dans son lit. Ce n’est pas vrai. J’aimerais bien dormir et je le fais comprendre à Shanae en grognant quelque peu. Je la sens bouger à côté de moi et ses lèvres se posent sur ma joue. Elle finit par se lever et reviens quelques minutes plus tard avec notre petite princesse qui est très réveiller comparer à moi. Tellement qu’elle n’hésite pas à me grimper dessus avant de venir baver sur ma joue. « Oh non Théa. » Oui je ne suis pas vraiment de bonne humeur ce matin. J’ouvre les yeux et croise le regard de Shanae. La jeune femme à un petit sourire sur les lèvres et je me lève quelque peu pour l’embrasser tendrement. Je voudrais vraiment rester dans mon lit, mais j’ai bien compris que cela ne pourra pas être possible aujourd’hui. Alors autant se lever. Je prends Théa dans mes bras et on descend tous dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner. Shanae se débrouille pour le sien parce que je dois avouer que depuis quelques temps je n’arrive plus vraiment à suivre ses envies de femmes enceintes. De mon côté je marche au ralentit. Alors que je suis littéralement perdu dans mes pensées, je sens les bras de Shanae m’entourer. Je tourne la tête vers lui et lui souris tendrement. « Tu veux que j’appelle ma mère pour qu’elle prenne Théa pour la journée ? » « Elle pourrait faire ça tu crois ? » « Mais oui mon cœur. Que tu te repose un peu avec ta femme très enceinte. » Je sais cela peut paraître horrible, mais je ne veux pas me débarrasser de ma fille. Je voudrais juste dormir pour le reste de la journée. Bien entendu j’ai l’impression que nous faisons un cadeau à ma belle-mère lorsque nous lui proposons de passer la journée avec sa petite fille. Une heure plus tard elle vient donc chercher Théa qui elle aussi semble toute heureuse de passer un moment avec sa mamie. Elle va se faire choyée pour le reste de la journée je n’ai pas peur de ça. Lorsqu’elles quittent la maison je me tourne vers Shanae et l’attrape par la main. Je monte rapidement au premier et entre dans notre chambre pour me laisser tomber sur le lit. « Maintenant on ne bouge plus. » dis-je alors que ma petite amie vient se blottir contre moi. Je pose ma main sur son ventre arrondi et sent bébé bouger. On parle de notre futur enfant, une nouvelle fois la question du prénom revient en tête de liste puis on parle aussi des choses qu’il va falloir que l’on achète et les choses que l’on pourra réutiliser de Théa. On avait rien acheté en rose. Nous n’avions pas prévu d’avoir un autre enfant, mais au moins si c’est un garçon on pourra quand même s’en servir. On parle aussi de notre princesse, de nous. On passe un vrai moment à deux. Pas besoin de se lever pour aller voir si Théa va bien. On reste juste là pendant des heures. A midi je cuisine un bon petit plat pour ma chérie et nous finissons par nous échouer sur le canapé pour regarder un film. Dix minutes après le début de se dernier, je finis par m’endormir aux côtés de Shanae. Je me fais réveiller par de légers baisers dans le creux de mon cou puis sur ma joue. J’ouvre les yeux et croise le regard de Shanae qui est bien pétillant d’un seul coup. Elle m’embrasse avec envie et je comprends ce qui lui trotte derrière la tête. « On va prendre un bain ? » J’hoche la tête et finis par la suivre jusque dans la salle de bain. Elle nous fait couler un bon bain chaud et on se glisse dedans ensemble. Bien entendu elle fait tout pour que je ne m’endorme pas à nouveau et cela me fait sourire. Finalement elle finit par se blottir dans mes bras et nous restons là en silence. Juste à profiter l’un de l’autre. On finit par sortir de l’eau une bonne demi-heure plus tard. Elle a, a peine enfiler ses sous vêtements qu’elle se tourne de nouveau vers moi : « J’ai faim ! » Je rigole et enfile mon caleçon avant de l’attraper par la main. « Je m’occupe de ça. » C’est donc à moitié nu que l’on redescend dans la cuisine. Je sais déjà ce qui ferait plaisir à ma petite amie. Un bol de glace bien entendu. Je m’active auprès du frigo tandis que Shanae continue à me taquiner avec des baisers. « Tu me déconcentre. » « N’importe quoi. » Je me tourne et l’attrape dans mes bras pour l’embrasser longuement. Ma main frôle sa poitrine tandis que je sens la sienne descendre vers mon caleçon. On était donc en train d’exprimer notre amour quand un raclement de gorge ce fit entendre à côté de nous. Je me tourne rapidement et me retrouve nez à nez avec la mère de Shanae qui cache les yeux de Théa d’une main. « Oh mon dieu ! » dis-je tout en partant me planquer dans la pièce d’à côté. « Très joli tatouage Isaac. » Ma belle-mère rigole alors que je suis littéralement mort de honte. On était en train de se peloter comme un couple d’adolescent, elle n’avait pas vraiment besoin de voir ça. J’entends Shanae discuter avec sa mère comme si elle n’était pas encore à moitié nue puis la porte d’entrée finit par claquer et j’aperçois la petite tête de Théa qui viens me chercher. Je prends sa petite main et elle m’entraîne de nouveau dans la cuisine. Je suis encore rouge de honte. « C’est rien mon cœur. » « Arrête ta mère va ce foutre de ma gueule pour le reste de mes jours avec ça. » Shanae rigole et elle est très vite suivie par Théa. « C’est ça moquez vous ! » Je finis par me diriger vers les escaliers pour aller m’habiller et entends un : « Papa il a eu peur de mamie. » Je me tourne et tire la langue à Shanae. Oui comme un gamin. Mon dieu. Je ne suis pas prêt de l’oublier mon dimanche tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald   

Revenir en haut Aller en bas
 

CHALLENGE WEEK → M. Isaac-Casey Fitzgerald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHALLENGE WEEK → Ebba M. Eriksson
» CHALLENGE WEEK → Sebastian L. Petterson
» CHALLENGE WEEK → Kora J. Burkle
» Un petit challenge assez chaud ! [Isaac ft. Oerst] [Terminé]
» Challenge Elite, descriptif et explications : à lire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: CHALLENGES REUSSIS-