NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 27
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 21:12





Matheo Lance Harrington


Je m'appelle Matheo Harrington et je suis né(e) à Mapleton en Utah le 21septembre 1986. Donc si vous savez compter, ça veut dire que j'ai 27ans. Je suis d'origine américaine, et j'ai trois frères et quatre sœurs. J'aime les femmes même si je suis plutôt ouvert d'esprit et je suis actuellement célibataire. Dans la vie de tous les jours, je suis sans emploi fixe et je fais partie des café renversé. J'ai un projet dans la vie : reprendre la route au plus vite. Mais surtout, mon rêve c'est de faire le tour du monde et ne jamais me laisser enfermer dans une vie qui ne me convient pas.
Comment définirais-tu ton caractère ?
Matheo c'était pas un méchant gamin mais il a toujours eu du mal à trouver sa place dans notre famille. Faut dire que nos parents aidaient pas. Il faisait beaucoup de bêtises mais j'ai toujours pensé que c'était pour se faire remarquer même si lui vous dira le contraire. C'est un garçon impulsif et il a tendance à s’exprimer avec des mots assez crus mais il a un bon fond. Matt donne l'impression qu'il est pas capable de s'attacher aux gens mais je crois au contraire qu'il s'attache beaucoup trop vite et que pou éviter ça il fuit le contact comme il le peut. C'est quelqu'un de solitaire et qui a sa façon de voir le monde... Il avait besoin de vivre sa vie à sa façon sans qu'on l'étouffe. On savait tous qu'il allait finir par partir je pensais juste qu'il nous donnerait des nouvelles de temps en temps.
Jayleen 31ans, sœur de Matheo

Matheo était vraiment un gamin difficile. Il crisait tout le temps et avait pris l'habitude de frapper les gens quand il était pris d'une de ses pulsions de colère. Après la mort de son frère c'est devenu ingérable, ce gamin c'était un concentré de colère. Impatient, bagarreur et irrespectueux. Quand il est parti de la maison c'est pas moi qui l'ai cherché, j'avais enfin la paix, plus personne pour venir me provoquer et me traiter par tout les noms. On passait pour des mauvais parents avec lui, personne c'est dit que c'était peut-être lui le mauvais fils.
Phillip 56 ans, père de Matheo


Quand j'ai rencontré Matheo je me sentais seule. A mon âge on se sent plus attirante, dans ses yeux c'était diffèrent. J'ai vite compris ce qu'il attendait de moi et ça m'allait, c'était un charmant garçon qui avait besoin d'un peu d'argent et était plutôt ouvert d’esprit pour le gagner. Il a passé plusieurs nuit avec moi mais je n'ai jamais rien su de lui, c'est un garçon mystérieux et pourtant on s'y attache. Un amant comme j'en ai peu eu, il allait au gré de ses humeurs une fois tendre et l'autre animal, il m'étonnait toujours. J'ai été plutôt déçu quand il est reparti mais je m'y attendais, c'est un garçon libre et sans attache.
Gabriella 50ans, amante de Matheo

Ce gars c'est un grand malade, je l'ai croisé qu'une fois mais ça m'a suffi. Faut que ce mec apprenne à se contrôler, dans le genre bagarreur et agressif j'en ai pas vu beaucoup des comme ça. J'ai pas compris au début de la soirée il était plutôt sympa puis j'ai dit un truc qui lui a pas plus et il a pété un câble. C'est plus être impulsif ou colérique à ce niveau là, c'est être bargo.  Faut peut-être qu'il voit pour aller se faire soigner ? En tout cas si je le recroise, j'appelle direct la police.
Adam 32ans, pilier de bar dans le Massachusetts

Parle-nous de ton métier :
Je suis ce qu'on pourrait qualifier de sans emploi fixe, j'ai commencé a travailler quand j'avais 16ans – grâce à un coup de pouce – dans un commissariat. D'abord formé comme un policier puis dans tout ce qui touchait à l'informatique. Puis quand j'ai quitté Town Square j'ai commencé à changer de métiers tout les trois mois environ, barman, serveur, concierge, réceptionniste et parfois dans l’informatique où j'avais quelques notions. J'ai aussi touché à des corps de métier un peu moins reconnu comme la vente où la création de stupéfiant, le piratage informatique et ce que certain appellerait de la prostitution. Je ne me suis jamais considéré comme telle, c'était un échange de bon service, j'avais besoin d'argent et ses femmes d'un moment où elles se sentaient à part... C'est ce que j'étais prêt à leur donner.

Raconte-nous quelle est ton aspiration dans la vie :
J'ai toujours rêvé d'être libre. Je crois que ça a commencé à m’obséder très jeune mais que ça c'est amplifié après la mort de mon frère. J'avais l'impression de ne pas rentrer de le moule, d'être différent des autres. Quand j'ai quitté ma famille la seule chose à laquelle je pensais était découvrir le monde, trouver quelque chose de différent peut-être un endroit qui me conviendrait, où je me sentirais à ma place. Je ne l'ai toujours pas trouvé mais je continuerai à sillonner le monde jusqu'à ce que ça soit le cas, car c'est comme ça que j'aime ma vie, sur la route, dans la rue avec pour seul attache un chien et la solitude qui me convient si bien.



Behind the screen

Pseudo Crash Prénom Mélodie Fille ou garçon Toujours la même chose. Age 22ans  Pourquoi vous êtes-vous inscrit sur MC ? Il y a plusieurs mois maintenant je suis tombé amoureuse de Crashouille, depuis je suis jamais repartie. Maintenant que j'ai fini mon stage je peux m'occuper de la reconversion de Shawn  :89:  Comment l'avez-vous connu ?  23 Fréquence de connexion 7/7j. Avatar Jamie Dornan Pourquoi cet avatar Je trouvais qu'il collait bien à Matt et à ce que je voulais faire et je le trouve magnifique bril Statut inventé. Code café au lait

Code:
[img]http://illiweb.com/fa/offline.png[/img] Jamie Dornan [b]→[/b] Matheo L. Harrington


Dernière édition par Matheo L. Harrington le Dim 29 Déc - 15:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 27
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 21:12





My life


« Tu dégages ! Sors de cette maison bordel !» « Faudra pas me le répéter deux fois t'inquiètes pas ! » La première fois que mon père m'a mis dehors de la maison j'avais 15 ans. C'était un 14 décembre et la nuit était glaciale. J’imagine qu'il pensait que j'allais me réfugier chez ma copine du moment mais j'étais déjà bien trop fière pour accepter l'aide de quiconque. Je me suis bataillé un bout de carton avec un chien avant de m'endormir à moitié gelé me promettant de trouver un meilleur endroit dès le lendemain. Mais le jours suivant je n'ai pas eu a chercher mieux, c'est Jayleen qui est venue me chercher, me traînant par le slip pour me ramener jusqu'à la maison. Je ne crois pas avoir protesté la première fois,  j'étais bien trop content de retrouver un endroit chaud ou dormir.

Jayleen c'est la première des filles Harrington. Chez nous les enfants ce sont succédés à intervalle régulier tout les deux ans réglé comme une horloge suisse. Je n'ai jamais compris pourquoi nos parents avaient continué à enfanter alors qu'ils étaient si mauvais dans leur rôle. Je crois que mon père se disait que plus il avait d'enfant plus il allait recevoir  d'argent, ce n'était pas un homme très intelligent et l'idée que cet argent soit pour les enfants et pas pour lui ne lui a jamais effleuré l'esprit. Sans doute qu'au début ils voulaient réellement être de bons parents, que quand Aiden est né, ils se disaient qu'ils pourraient y arriver puis il y eu jayleen et les choses ont commencé à se compliquer. Mais c'est lorsque Logan et Amber sont nées que c'est devenu ingérable pour eux. Deux enfants d'un coup c'était trop et ils ont commencé à lâcher du leste, à faire moins attention. A penser qu'au fond ils avaient pas vraiment besoin de s’intéresse à nous... Puis ça a été mon tours de pointer le bout de mon nez suivi par Katleen, Bryan et Alysson. Huit enfants au total 4 filles et 4 garçons une maison qui se voulait animée mais où je n'ai jamais su trouver ma place.

Je ne me souviens pas avoir reçu de réel attention de la part de mes parents.Les seuls phrases qui m'étaient destinées étaient des reproches. J'ai toujours été un gamin trop agité, je refusais de rester tranquille, je refusais de m'habiller, de faire mes devoirs, je tapais les autres enfant, les murs, les objets, j'hurlais quand je n'étais pas content et je me moquait bien de ce qu'il fallait faire ou dire, de manger mes légumes, de lasser mes chaussures ou de ne pas claquer les portes. J'étais  un gamin à problème, c'est comme ça que l'on me définissait. La psy de l'école disait trouble de l'identité, elle parlait de manque d'attention et de fragilité, ça nous faisait tous bien rire. Je n'étais pas fragile, je me moquais bien qu'on me porte de l'attention ou pas. Je voulais être libre, je voulais être diffèrent des autres.

*****

La main de ma sœur se pose sur mon front. « T'es glacé Matéo ! Qu'est ce qui t'a encore pris de dormir dans la rue ? » Je pousse sa main pour me retourner, j'ai pas envie de lui parler juste qu'elle me laisse tranquille. « C'est bon je suis rentré maintenant. Tu peux retourner à tes petites affaires sans te culpabiliser, sœur Thérèse.  » J'entends Bryan et Alysson les cadets de la famille brailler dans le couloir et ma sœur aînée qui se lève pour se diriger vers la porte, elle se retourne pourtant avant de passer la pas. « Je te reconnais plus, je sais que tu te complais dans ton rôle de sale gamin, mais depuis que Aiden est parti on dirait que t'en veux à la terre entière, t'es devenu ingérable. Ça fait deux ans, il faut que tu passes à autre chose Matt.» Je pose le coussin sur mes oreilles. J'ai pas envie d'entendre ça. Pas envie d'y penser mais c'est trop tard. Je peux pas faire semblant de pas avoir entendu, semblant d'être d'accord. « Aiden est pas parti il est mort ! Il c'est fait descendre comme un pauvre merde et personne en a rien à foutre ! Toi aussi t'a changé Jay, tu parlais de famille de se soutenir et tout ton blabla sur le fait qu'on se fichait des parent parce qu'on pouvait se serrez les coudes entre nous. Ils sont où tes grands mots maintenant ? Personne veut se battre pour un peu de justice, vous me dégoûtez tous ! Vos histoires de deuil c'est de la connerie, c'est juste pour vous donner bonne conscience. » Aiden c'était le roc de la famille, c'est un peu lui qui nous a tous élevé, qui a pris soin de nous, mais c'était surtout le seul capable de me canaliser, de me faire me sentir moins à part. Il nous donnait à tous l'impression qu'on était une vrai famille et que notre nombre était une force.

Son rêve c'était d'être policier et toute la maison avait été contaminé. Chez les Harrington, le jeu principale était le gendarme et les voleurs et c'était toujours la guerre pour savoir qui jouerait le gendarmes, j'étais le seul à me dévouer à chaque fois pour faire le voleur. Ça me plaisait bien.. Ça me plaisait d'être différent.
A 18ans Aiden c'est engagé de la police comme il avait toujours rêvé de le faire. Un an plus tard ses collègues  sont venus frapper à notre porte. Aiden était mort. On a jamais vraiment su ce qui c'était passé, comme si ça importait peu. Moi ça m'importait j'avais besoin de savoir de comprendre comme il avait bien pu se prendre un coup de couteau mortel. Comment un lâche avait-il pu poignarder mon frère dans son dos. Pourquoi personne ne semblait vouloir comprendre ? Vouloir que justice soit faite. Je n'ai jamais eu de réponse à mes questions et j'ai compris que je ne voulais pas que ma vie soit dicté par un monde comme celui là. Je me fichais bien de faire des études, trouver un travail, me marier, avoir des enfants pour qu'ils finissent par me détester, me donner entièrement tout ça pour finir par me faire tuer sans que ça ne choque personne. Non – Je ne voulais pas de ça...

*****

A 16ans après plusieurs nuits passées dehors, je suis parti définitivement avec un sac à dos et l'idée de trouver quelques chose de nouveau, de parcourir le monde. Je n'avais pas vraiment de projet en tête j'avais juste besoin de bouger de voir ce qu'il y avait ailleurs. De respirer. J'ai passé 8 mois dans la rue. Je mendiais un peu, j'avais emporté ma guitare pour divertir les passants et grâce à ça je gagnais assez pour me payer à manger et un vieux motel de temps en temps pour me doucher et dormir au chaud. C'est au détour d'une ruelle que j'ai rencontré Sally, j'ai compris de suite qu'elle était comme moi, qu'elle traînait dans la rue, se faisant discrète pour éviter de se faire remarquer par la police. On c'est un peu adopté elle et moi, sans vraiment se parler sans se poser de questions on a fait un bout de chemin ensemble. Je n'ai jamais su ce qui l'avait amené à vivre comme ça, elle me disait juste qu'elle préférait cette vie. Je comprenais tout à fait, la vie dans la rue était pas si compliqué au fond, il suffisait de savoir comment s'y prendre.

Pendant 6 mois on ne c'est plus quitté, parfois la nuit quand il faisait trop froid elle se serrait un peu plus contre moi et je connaissais mes premiers émois adolescence. C'est elle qui m'a appris les techniques pour avoir plus chaud, pour ne pas avoir de soucis avec les autorités, pour voler l'argent des distributeurs aussi mais surtout pour rire et profiter simplement de la vie. J'étais heureux à cette époque de ma vie, parce que je croyais qu'elle avait raison, que je n'avais besoin de rien ni de personne.

Puis un matin elle était partie.

Sally était sans doute encore plus atteinte que moi, elle ne pouvait pas s'attacher. C'était peut-être elle qui avait raison. Quand j'ai compris qu'elle ne reviendrait pas je suis partie moi aussi. J'ai repris la route sans plus m'arrêter cette fois. J'ai fait du stop, beaucoup de stop le reste du temps je marchais à m'en user les semelles. J'ai marché jusqu'à ne plus savoir où j'étais. Je m'étais perdu.

*****

Quand je suis arrivée à Town Square je n'avais plus un sous en poche. J'avais fini par vendre ma guitare pour me faire de l'argent – de quoi ne pas mourir de faim. Ça avait été éphémère. Je n'avais même pas encore 17ans et je ne savais plus où aller. En essayant de sortir les sous d'un distributeur de nourriture j'ai rencontré mon premier réel pépin. Je me souviens encore de ce frisson glacé qui m'a parcouru quand j'ai senti la main se poser sur mon épaule. « Je peux t'aider jeune homme ? » Comment avais-je pu ne pas l'entendre ? Je crevais de faim, je m'étais laissé distraire. Quand je me suis retourné pour faire face à un policier, j'ai senti mes jambes trembler. Puis j'ai tenté de prendre la fuite mais il m'a rattrapé « Lâches-moi connard de flic ! » j'ai eu beau frapper de toute mes forces ce policier était une armoire à glace. J'étais fait comme un rat.

Je ne me souviens pas du chemin qui m'a mené au commissariat ni quel heure il était. Tout ce dont je me rappelle c'est qu'il était tard ou tôt, nous étions seul dans ce grand commissariat où il faisait bon chaud. Il avait déposé une couverture sur mes épaules et tentait de me faire parler alors que je restais muet depuis trente bonnes minutes. « Écoute je veux pas te créer d’ennuis mon garçon. Tu peux me donner ton prénom ? » Je ne sais pas pourquoi ma langue c'est délier. Pourquoi à ce moment là ? Est ce que j'ai senti que je pouvais lui faire confiance ? Est ce que je ne l'avais pas senti depuis le début quand ses grands yeux étranges c'étaient posés sur moi ? « Mathéo » « Mathéo, c'est drôle mon frère a la même prénom. Tu habites par ici Matty ? » Je serrais les dents tentant de garder mon calme. « Matheo pas Matty ! » La seule personne qui m’appelait Matty étant Aiden je ne supportais plus que les gens utilise ce surnom depuis sa mort, je n'étais plus le petit Matty je m'en étais détaché.. « D'accord Matheo, dis-moi tu as quel âge ? » « 20ans » J'avais répondu trop vite les yeux cherchant à décrypter l'expression du policier. Il ne me croyait pas, j'aurais du dire 18, c'était plus plausible 20ans – je ne les faisais pas – il avait de suite compris que je n'étais pas majeur. « Et tes parents ils sont où ? » « Ils sont morts » Au fond ce n'était pas tout à fait un mensonge, mes parents étaient peut-être morts, je n'avais plus eu aucun contact avec eux depuis des mois. Mais mon interlocuteur hochait une nouvelle fois la tête de cette façon distincte qui me faisait bien comprendre qu'il ne me croyait pas une seconde.

Notre conversation dura au moins deux heures, peut-être plus durant lesquelles j’enchaînais mensonges sur mensonges tout en sachant que je ne dupais pas le vielle homme, ce policier était un détecteur de mensonge sur patte à mon grand malheur. J'étais fatigué et petit à petit je sentais mes paupières se faire lourdes alors que les questions s’espaçaient de plus en plus. « Suis moi. » Il était déjà debout, alors que je trottinais péniblement derrière lui. « Dans 15 minutes mes collègues vont commencer à arriver, tu vas m'attendre dans cette voiture, t'as besoin d'une bonne douche et de manger un truc. » Je battais des paupières sans vraiment comprendre. « File avant que je change d'avis. » J'aurais pu fuir, reprendre ma vie sans que personne ne me crée de problème mais j'avais décidé de rester. Je lui avais fait confiance, comme quoi j'en étais encore capable.

*****

Will m'avait ouvert les portes de sa vie. Ce policier solitaire avait fait de moi sa famille. Je suis resté 4ans à Town Square, je ne ne voulais pas reprendre d'études, je refusais de donner mon nom de famille alors Will m'a fait bosser avec lui. Personne n'as jamais posé de question, c'était le chef au commissariat. Il avait raconté que j'étais son neveu de Californie qui était passionné par le métier et qui venait faire un stage. Il a commencé à me former,  à fait de moi ce qu'Aiden avait toujours voulu être, ce que j'avais fui pendant ses mois à dormir dans la rue. Un policier.

Ça semblait mon convenir au début puis les cauchemars sont revenus, je voyais mon frère se faire poignarder puis son visage devenait le mien, je dormais de moins en moins bien, j'étais de plus en plus agressif et les autres policiers s'en apercevaient, commençant à se poser des questions à mon sujet. Quand Will a compris d’où venait le problème il m'a  orienté vers autre chose. J'avais toujours trouve l'informatique et tout ce qui si reliait intéressant sans vraiment y toucher. Je suis donc resté au commissariat mais j'ai été relégué derrière les ordinateurs ce qui me convenait tout à fait. La vie dans cette petite ville était paisible mais je n'avais pas réellement  changé j'étais toujours ce gamin un peu en dehors de la case. A cette époque j'ai commencé à fumer de l'herbe à en revendre un peu aussi, ainsi que d'autres substances à l'occasion. J'ai aussi commencé à boire et à apprécier la présence d'une jolie fille, tout ce qui m'étais inaccessible quand je vivais dans la rue. J'ai rencontré Mael un garçon simple qui m'a montré comment on pouvait faire la fête dans son monde et qui m'a présenté des filles des endroits sympa, c'était toujours avec lui que je sortais, aussi la seule personne sur qui je ne me défoulais pas même quand une de mes éternelles pulsions me prenait.. Puis il m'a présenté sa sœur. Une fille comme je les aimais, vive d'esprit mais avec une simplicité et une beauté naturelle, sans artifice. On a vite pris l'habitude de passer du temps ensemble, sans promesse ni engagement, quand je me sentais seul et que je pensais à elle je l'appelais et notre relation était aussi simple que ça, même si c'était de plus en plus souvent elle que j’appelais. Quand à Will il était la famille que j'avais toujours voulu avoir, vivre avec lui était d'une simplicité que je n'aurais su décrire.

Pourtant un matin je me suis réveillé avec l’impression d'étouffer, comme si renier tout ce à quoi j'aspirais avait finir par me couper le souffle. Durant quelques secondes j'ai cru mourir, je me suis imaginé partir dans ce lit, dans cette maison, cette ville avec ce job et cette fille que j'aimais bien, ses gens qui ressemblaient vaguement à des amis, cette petite vie posée et je me suis trouvé pathétique. Vraiment pathétique.

Quand mon souffle est revenu j'ai attrapé trois pulls dans l'armoire je les ai fourrés dans un sac et je suis parti en pensant ne jamais revenir. Pour seul remerciement j'ai laissé un mot sur la table d'une simplicité banale où je promettais à Will de l’appeler bientôt. Cet appelle ne viendrait que 5 mois plus tard. J'avais retrouvé ma vie.

*****

Le retour à la rue a été plus dur que prévu, je m'étais habitué à un certain luxe. Privé des mes cigarettes, de mon herbe et du plaisir charnelle j'ai vite compris que je ne vivrais plus jamais comme avant. J'ai donc continué mon périple de ville en ville mais cette fois en prenant parfois le temps de me poser de trouver un petit job rien de bien glorieux juste de quoi me faire un peu d'argent, jamais trop longtemps, pas plus de trois mois dans la même ville. Quand je ne trouvais pas je me rendais dans un bar et je tentais de trouver une  femme mur qui semblait avoir un minimum d'argent. Je me suis étonné de voir comme il était simple de trouver un endroit chaud où dormir et quelques billets quand on était un peu ouvert d'esprit. Parfois j'avais l'impression de me vendre et d'autre fois je me sentais libre parce que j'avais choisi cette vie.

Six ans se sont écoulés comme ça, à force de bouger il me semblait avoir fait le tours de l’Amérique.  Dans ma conquête du monde je m'étais fait un ami, un matin que je dormais dans la rue il était venu s’asseoir près de mois une bar de chocolat dans la bouche. En la lui piquant je me suis aperçu que cette petite boule de poil était aussi seule que moi. Un petit rottweiler abandonné et pas bien gros. J'ai partagé le bounty et décidé de l’appelé Amstrong, une vielle blague que mon frère m'avait fait une fois par rapport à mon deuxième prénom – Lance. Amstrong ne m'a jamais plus quitté devenant mon premier vrai compagnon et me tirant de la solitude dans laquelle j'avais tendance à m'enfermer. Sa présence avait le don de calmer mes énervements... Mon meilleur ami était un chien.

*****

Un matin, j'ai croisé Alysson au détours d'une rue. Elle ne m'a pas reconnu, ma sœur ne m'a pas reconnu. Je me suis alors rendu compte que j'étais proche de chez moi, de mon premier chez moi celui de ma famille de sang. En rentrant dans le petit local que j'avais réussi à sous louer difficilement je me suis emparé de mon téléphone pour appeler Will, je le faisais de plus en plus rarement ses derniers temps. Mais j'avais un besoin pressant de lui parler...Il ne m'a pas répondu... Pourtant Will répondait toujours.

Il m'a faillu fouiller dans ma mémoire pour retrouver ce numéro qu'un jour j'avais connu par cœur. Il y a longtemps. Lana avait été ce qui se rapprochait sans doute le plus d'une amie en dehors de Mael quand j'avais vécu à Town Square, j'avais beau lui parler comme à un chien je m'étais attaché à cette fille qui au détours d'une question mal tourné avait fini par m'avouer que si elle ne tomberait jamais dans mes bras ce n'était pas parce que mes techniques de drague était ringarde mais parce que je n'étais pas son genre. Elle les aimait beaucoup plus féminine. « Allo » « Lana c'est Matheo » « Matheo ? » « Bah oui Matheo répète pas bêtement ce que je dis tu vas pas m'dire que tu te rappelles pas de moi sale autiste. » « Comment aurais-je pu oublier ta charmante voix et ta façon si délicate de t'exprimer ? » Je poussais un soupire, décidément les années ne l'avaient pas changé. « J'imagine que tu m'appelles pas après 6ans de silence pour le simple plaisir de m'insulter pauvre tâche ? » « J'arrive pas à joindre Will ! » « Attends t'es pas au courant ? » « De quoi ? » « Hem... Will a eu un – Un accident au travail. Il est à l’hôpital depuis deux semaines et veux parler à personne. Les médecins disent qu'il remarchera sand doute jamais. Je voulais te joindre mais je pensais qu'il l'avait fait et j'avais pas ton... » « J'arrive. » « Tu reviens ? » « Oui » Je n'avais pas mis deux secondes pour me décider. Will était ma famille bien plus que celle du sang sans doute la seule personne qui avait su voir en moi. « Dis tu chercherais pas un endroit où loger ? J'ai absolument besoin d'un coloc. » « Deal. » A peine 16heures plus tard Amstrong et moi débarquions dans cette ville. Cette ville qui était encore emplie de souvenir, et de gens connus...


Dernière édition par Matheo L. Harrington le Dim 29 Déc - 14:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 21:27

bordel je me disais bien que j'avais pas valider de Mathéo avec un beau gosse pareil, mais c'est toi Crashouille :bah:
t'es encore plus sexy comme ça. Aley' elle va vraiment avoir du mal à se retenir là

bonne chance pour cette nouvelle fiche et puis si t'as besoin qu'on discute encore un peu de leurs relation tu sais où me joindre :canard:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 21:32

La reconversion de Shawn :bah:

Tu vas te faire sauter dessus avec un avatar pareil toi

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 21:49

*Ste sur Matheo*

Oh ouais, je le croquerais bien aussi le mathéo

*S'accroche à ce nouveau personnage*

Bonne écriture de nouvelle fiche alors
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 22:00

OH MY GOD Jamie Dornan je pars me pendre. Je peux troquer mon Nathan contre Mathéo ?
Non j'aime trop mon Nathan...
Mais fais gaffe Lana elle va lui sauter dessus, même une lesbienne lui sauterait dessus. bril

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 22:02

je m'en remets pas je vais avec un coloc de la mort qui tue      
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 22:12

QUE NENNI ! personne ne touche il est mien !
par contre Isaac va pas aimer, mais alors du tout
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 22:18

De quoi que j'ai un coloc du tonnerre ? Mouarf, m'en fous qu'il aime ou pas !
Je vais pouvoir le mater sous la douche   
Non mais t'inquiètes j'aime pas les mecs alors même s'il est canon ça m'intéressera pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 27
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 22:29

C'est étrange comme Crash l'éternel vierge n'a jamais causé autant d'émois

Merci à tous pour votre nouvel accueil   Je vous aime tous

Ma Aley d'amour je pense que je vais parler vaguement de notre lien dans ma fiche par rapport à ce qu'on avait dit, et une fois que t'auras pu cerner Matheo on pourra voir un peu mieux pour notre lien de la mort qui tue

Teeghan honte à toi qui veut faire du troque   Mais Matt est très ouvert d'esprit t’inquiète pas on peut s'arranger
Papa l'aimera beaucoup plus quand il apprendra qu'il a aucune chance avec Lana Au fait Lana j'ai oublié de te précisé que Matt débarque avec son chien, ( un gentil rottweiler ) j'espère qu'elle est pas allergique

_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Sam 28 Déc - 22:35

Ino S. Ivorra a écrit:
Au fait Lana j'ai oublié de te précisé que Matt débarque avec son chien, ( un gentil rottweiler ) j'espère qu'elle est pas allergique

encore mieux ! J'aurai droit de le promener et de faire ma belle avec lui ? J'adoooooore c'est ben tu fais 2 heureuses avec ton personnage ! bril
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Dim 29 Déc - 17:23

Sorry pour le double post mais...   J'adore ta fiche et particulièrement la fin !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 27
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Dim 29 Déc - 17:46

Contente que ça te plaise bril Et je te félicite d'avoir eu le courage de lire, je me suis un petit peu ( beaucoup) laissé emporté par motivation

_________________
WATCH OUT FOR THAT BITCH CALLED KARMA
can you see the personne who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Dim 29 Déc - 18:20

Oui j'ai tout lu, c'est dur quand même son histoire. Mais bon ça fait de lui celui qu'il est aussi. J'ai même pas vu le temps passer en lisant j'ai vraiment adoré :canard:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 26

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Lun 30 Déc - 18:02

Eh béh, on est bien loin de Shawn avec Matheo Tu t'en doutes, tout est parfait ! Tu es donc re-re-revalidé Tu connais la maison, tu sais quoi faire bril
Re-bon jeu avec ce joli nouveau personnage :canard:

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 27
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    Lun 30 Déc - 22:27

T'auras fini par poster sur cette fiche
Merci pour la validation Seb, c'est clair qu'ils sont pas vraiment dans le même registre mais c'était un peu le but

_________________
WATCH OUT FOR THAT BITCH CALLED KARMA
can you see the personne who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Matheo ▽ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (s.r) ❝ Rather than love, than monney, than faith, than fame, than fairness, give me truth.❞
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: FINIES-