NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Hello baby love... [Shasey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Hello baby love... [Shasey]   Dim 9 Fév - 23:46



Hello baby love


Voilà quelques jours que nous avons fêté avec Isaac nos 6 ans d’amour. Quand on y pense, c’est quelque chose de vraiment fou. J’avais seulement 19 ans quand je l’ai rencontré, et aujourd’hui, à peine 25 ans, nous allons nous marier, et j’attends notre 2ème petite fille. Ma vie est merveilleuse, malgré la maladie qui me ronge un peu plus chaque jour. Mais je sais que bientôt tout ça ne sera que de l’histoire ancienne. Je suis assez forte pour me battre et remporter la victoire sur cette foutue leucémie. D’autres s’en sont sortis avant moi, alors pourquoi pas moi, puisque je suis heureuse et que j’ai la famille la plus formidable du monde ? Je veux pouvoir voir grandir mes enfants, et pouvoir aimer leur père jusqu’à ce que je sois vieille et ridée.

Mais peu à peu je commence à me sentir plus faible, j'estime pourtant que c'est normal. Quand on est enceinte de 7 mois et demi, il y a certaines choses qui par logique ne fonctionnent pas de la même manière que dans on est enceinte de 3 ou 4 mois. J’essaie de rester au maximum calme, de me reposer, de rester assise sur le canapé et au chaud, comme me l’avait conseillé le médecin. Ce soir, Lana est là, Isaac n’est pas encore rentré du bar. Il est 20 heures et Théa joue un peu avec sa tata non loin de là, avant d’aller se coucher.

D’un seul coup, j’ai une sueur froide, un espèce de pressentiment, je commence à suffoquer, j’ai chaud. Je me découvre et pose mes mains machinalement sur mon ventre, je sens qu’une fièvre étrange est en train d’arriver et je n’aime pas du tout ça. J’essaie de me calmer, mais j’ai peur, d’un seul coup je me mets à paniquer comme il m’arrive rarement, surement parce qu’Isaac n’est pas là, et j’ai peur qu’il m’arrive quelque chose sans qu’il soit là. Mais au moment où je prie de tout mon coeur pour qu’il arrive, le voilà qui passer la porte de la maison.

Directement, il voit sur mon visage que quelque chose ne va pas, et il s’approche de moi. «Chéri... pose tes mains sur mon ventre...». Il s’exécute, et je ne sens aucun mouvement de la part d’Eden, alors que quand il pose ses mains sur moi, elle se manifeste toujours. «Elle ne bouge pas. Isaac... j’ai un mauvais pressentiment... emmène moi à l’hôpital.». Je sens la panique dans ses yeux. Pour que ce soit moi qui demande à ce qu’il m’emmène a l’hôpital, c’est que quelque chose ne va vraiment pas. Il monte à l’étage en 4ème vitesse pour aller chercher mon sac de maternité, et Lana vient vers moi. «Pourquoi tu m’as rien dit. Ça va aller ?» «C’est arrivé une minute avant qu’Isaac arrive. Tu prends soin de Théa hein?» «Mais oui bien sûr, ne t’inquiètes pas pour elle d’accord, prends soin de toi et de ma filleule !».

Isaac dévale les escaliers pour venir me soutenir et m’aider à me lever. «Ça va aller mon amour d’accord ?». Il est dans un état second et j’ai beau essayer de le rassurer, si je ne suis pas rassurée moi-même, je pense qu’on va avoir du mal à s’entendre. En à peine quelques minutes nous arrivons à la clinique et on me prend en charge dans la seconde. Mais au moment où ma gynéco arrive, elle demande à Isaac de rester dans le couloir. Et là, c’est le pire qu’on puisse m’annoncer. «Non s’il vous plait laissez le venir avec moi...» «Mademoiselle Moore il va falloir faire des analyses pour vérifier que tout va bien avant de laisser entrer votre fiancé.». Les larmes me montent au yeux alors que je vois Isaac s’éloigner.

En arrivant dans la salle d’opération, ma gynéco commence ma dernière échographie. Mes mains tremblent, j’espère juste qu’elle va me dire qu’Eden va bien. Lorsqu’elle allume le moniteur, les battements de son coeur se font attendre et enfin, je vois les images de ma fille, et j’entends les battements de son coeur retentir. Je suis un peu rassurée, mais j’attends un peu ce qu’elle a à me dire. «Visiblement ça a l’air d’aller, mais elle a l’air faible. On va déclencher de suite l’accouchement, avant que vous ne soyiez trop faible pour le supporter.». «Je veux voir mon fiancé.» «On va vous installer dans la salle d’opération et on le fera venir après.». J’ai peur, j’ai tellement peur. Je me sens faible et j’ai peur de ne pas y arriver.

Lorsqu’on m’installe dans la salle d’opération, je commence à avoir la nausée, les odeurs de désinfectant me donnent envie de vomir. Je me sens de plus en plus faible, ma vision même se trouble, je suis à deux doigts de faire un malaise mais je me force à rester éveiller. J’ai l’impression de sentir la maladie grouiller dans mes veines. Je ne veux pas que ma fille meurt, je veux tout faire pour qu’elle ait une vie merveilleuse. Au moment où j’allais tourner de l’oeil, j’entends la voix d’Isaac, brouillée, mais elle est là. Il est là. Sa main retrouve la mienne et j’ouvre les yeux, des sueurs froides sur le front. «Tout va bien se passer hein ? Dis moi qu’elle va être une magnifique petite fille en bonne santé ?». Isaac essaie tant bien que mal de me rassurer mais je sens qu’il panique lui aussi. Mais rapidement, c’est le trou noir, je perds connaissance. L’accouchement qui devait se passer de manière naturelle devrai finalement se passer artificiellement grâce à une césarienne. Je suis trop faible pour donner la vie à ma petite fille...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Lun 10 Fév - 18:44



Hello baby love


Vingt heures, je donne les dernières instructions pour la soirée à mes serveurs et finis par quitter le bar. J’avais été obligé d’aller au bar pour la journée afin de réceptionner les livraisons et de mettre un peu d’ordre dans les papiers de l’établissement. J’avais promis à Shanae que je serais là pour le dîner et j’ai réussi à tenir ma promesse malgré la montagne de travail que j’ai eu aujourd’hui. C’est avec le sourire aux lèvres que je finis par rentrer à la maison. J’ai déjà le programme de la soirée en tête, on dîne tous ensemble et après je passe un petit moment avec ma chérie. Sauf qu’en rentrant je comprends rapidement que rien ne va se passer comme je l’avais prévu. Vraiment rien…

Tout de suite, je remarque que Shanae ne va pas bien. Mais alors pas bien du tout. Je l’ai souvent vu faible, mais jamais à ce point là. Je vois l’inquiétude dans son regard en quelques secondes seulement. Je m’avance vers elle sans même faire attention à ma sœur et à Théa qui jouait tranquillement sur le tapis. « Qu’est-ce qui se passe ? » « Chéri... Pose tes mains sur mon ventre... » Je trouve sa demande un peu bizarre, mais préfère ne pas poser de questions. Je pose mes mains sur son ventre et attends de comprendre. « Elle ne bouge pas. Isaac... J’ai un mauvais pressentiment... Emmène-moi à l’hôpital. » D’un seul coup, c’est la douche froide. Il arrive que Shanae ne sente pas Eden quelques temps dans la journée, mais quand je pose mes mains sur son ventre petite puce se manifeste toujours. Et je crois Shanae quand elle me dit qu’elle a un mauvais pressentiment. Je n’aime pas ça, mais à cet instant précis je ne réfléchis plus. Je monte à l’étage en quatrième vitesse, attrape le sac que Shanae avait prévu depuis des semaines et redescends tout aussi vite. J’aide Shanae à se lever du canapé. J’essaye de ne pas penser. Si je me mets à penser je vais me mettre à paniquer et ce n’est vraiment pas le moment pour cela. « Ça va aller mon amour d’accord ? » Shanae tente de me rassurer alors que j’ai tout simplement envie de me laisser gagner par la peur et la panique. Mais je ne dois pas penser à moi. Je dois uniquement penser à elle et à notre bébé. « Oui ça va aller mon cœur. Ca va aller. » Il faut que ça aille. Ca va aller.

En quelques minutes on se retrouve à l’hôpital. Heureusement une infirmière nous prend en charge tout de suite. On installe Shanae sur un lit et sa gynécologue arrive tout de suite. Pour l’emmener loin de moi. [color=#cc3333]« On viendra vous chercher monsieur. » Elle a vraiment cru que j’allais rester là alors que ma femme est au plus mal ? « Non, non. Je viens avec vous ! » La gynécologue ne prends même pas la peine de me répondre et cette fois c’est un infirmier qui me barre le passage. « Je vais pas le dire deux fois, je veux rester avec elle. » « Calmez vous monsieur, on viendra vous chercher rapidement. » A cet instant précis, j’ai juste envie de lui en coller une. Personne ne me sépare de Shanae alors qu’elle ce sens plus mal que jamais. On ce jauge du regard avec l’infirmier et je finis par baisser les bras. Je m’assois sur une chaise, mais finis par me lever rapidement. Je n’ai jamais vu Shanae aussi mal et je veux être auprès d’elle. Les minutes passent à une lenteur incroyable. J’ai l’impression de devenir dingue. Je veux savoir comment va Shanae, comment va Eden. Si j’en perds une ce soir, je ne me remettrais jamais. Je ne cesse de tourner en rond dans cette salle d’attente. J’étais à deux doigts d’aller harceler les médecins lorsque je vois la gynécologue de Shanae arriver vers moi. « Votre fille va bien, mais Shanae est trop faible pour continuer sa grossesse. Nous allons pratiquer une césarienne. Vous pouvez venir dans la salle d’opération. » Elle n’a pas besoin de me le répéter une seconde fois. Je la suis, plus paniquer que jamais. On me donne une blouse et je finis par entrer dans cette salle d’opération aseptisée. Autant dire que c’est très différent du jour de la naissance de Théa. Shanae est allongée sur la table, elle est plus pâle que jamais et semble dans les vapes. « Mon amour. » Je lui prends la main et la serre fortement dans la mienne. « Tout va bien se passer hein ? Dis-moi qu’elle va être une magnifique petite fille en bonne santé ? » « Je te le promets. Tout ira bien. » Je n’ai même pas le temps de finir ma phrase que Shanae s’évanoui. En moins de deux secondes on me sort de la pièce. Une infirmière me récupère et m’emmène dans une pièce à côté de la salle d’opération. « Tout ira bien Monsieur. C’est plus par précaution qu’on vous demande d’attendre ici. »

L’attente. C’est quelque chose que je ne supporte pas en temps normal, mais je crois que là c’est pire que tout. Après cinq minutes, je me rends compte que j’ai les larmes aux yeux. J’ai envie de craquer. L’infirmière s’assoit à côté de moi et pose une main sur mon épaule. « Vous vous appelez comment ? » « Isaac. » « Je m’appelle Emma. Et votre petite fille vous lui avez déjà trouvé un prénom ? » « Oui. Eden. » Pendant tout le temps de l’attente, la jeune femme ne cessera de me faire parler. Je ne la regarde pas, mais je lui réponds. Cela m’aide aussi à ne pas me laisser gagner par la panique. Les larmes sont toujours présentes, mais j’attends… Encore et encore. Jusqu’à ce que les pleurs d’un bébé retentisse dans la pièce d’à côté. D’un seul coup, c’est le soulagement. Je me lève d’un bond alors que l’infirmière me fais signe de me rasseoir. « Enlever votre tee-shirt. Je vais vous amener votre fille et vous allez faire un peau à peau tous les deux. D’habitude on fait ça avec la maman, mais lors des césariennes c’est papa qui a l’honneur du premier câlin. » Je la remercie du regard et reprends place sur le fauteuil où j’étais assis jusqu’à présent. Je me fais encore beaucoup de soucis pour Shanae, mais je ne cesse de prier pour que tout se passe bien maintenant.

L’infirmière passe la porte avec mon bébé dans les bras, elle à un petit sourire sur les lèvres lorsque je croise son regard. « J’ai une petite surprise. » Je fronce les sourcils et l’interroge du regard. « Vous êtes l’heureux papa d’un petit garçon ! » Elle ce moque de moi ? Ils ont échangé mon bébé ou quoi ? « Mais… » « Je sais on vous avez prévu une fille, mais ce petit bébé est bien un garçon. » Elle se rapproche de moi et tout doucement me pose bébé dans les bras. Je n’en crois pas mes yeux. Bébé est là. Et c’est un petit garçon. Je ne sais même plus par où commencer. Je pose mes bras autour de son petit corps alors que mon bébé pose sa tête sur mon torse. C’est plus qu’une vague de bonheur, c’est… L’extase. « Bienvenu au monde mon bonhomme. » Je dépose un baiser sur le haut de son crâne et caresse doucement sa petite main avant de lever les yeux vers la jeune femme qui se tient toujours devant moi. « Il va bien. On va le mettre en couveuse pour qu’il est bien chaud et pour surveiller son poids, mais il va bien. Les médecins s’occupent de votre femme. Elle est un peu faible, mais ça ira pour elle aussi. » Ses paroles me soulagent plus que jamais. « Merci pour tout. » lui dis-je doucement avant de me concentrer de nouveau sur mon bébé. Et ce qui devait arriver, arriva. Cette fois ce n’est plus quelques larmes, mais littéralement un torrent qui s’écoule sur mes joues. La pression redescend d’un seul coup. Je suis à nouveau papa et Shanae va s’en sortir. J’ai du mal à réaliser que bébé est un petit garçon. Je n’arrive pas à le lâcher du regard. Il est tellement beau. Il s’agite un peu contre moi alors que je ne cesse de caresser son petit dos. « Tu es un champion mon ange et ta maman aussi tu sais. » Je suis plus fier que jamais. Je profite de cet instant avec mon fils, jusqu’à ce que l’infirmière vienne le chercher pour le mettre en couveuse. « Vous aviez pensé à un prénom pour un garçon ? » « On avait pensé à Aeden, mais je veux en parler avec ma femme d’abord. » « Bien sûr. Je vais l’emmener à la nurserie, on va lui donner le bain et un biberon. Vous voulez venir ? » Tout de suite je me retourne en pensant à Shanae. « Votre femme va être mise en salle de réveil, elle sera réveiller dans une heure ou plus. » J’hésite un peu mais finis par suivre la professionnelle.

Comme le papa fier et heureux que je sois, j’ai donné le premier bain à mon fils et je lui ai également donné son premier biberon qu’il a avalé d’une traite. Il doit prendre quelques grammes avant d’avoir le droit de sortir de couveuse ou encore de l’hôpital, mais il respire comme un grand et c’est l’essentiel. Il est déjà très tard quand je finis par sortir de la nurserie, mais je fais un détour par l’extérieur pour envoyer un message à ma sœur et lui annoncer la nouvelle. Lorsque je retourne dans l’établissement on m’emmène à la chambre de Shanae. Elle a eu le droit à une chambre seul. Le médecin qui nous avait annoncé le retour de sa maladie, m’explique que le corps de Shanae n’avait plus la force de fonctionner pour deux et que c’est pour cela que tout était allé très vite ce soir. Ma chérie est sortie d’affaire, mais il va falloir qu’elle reprenne un traitement pour son cancer. Le médecin me dit que pour le moment nous devons profiter de notre bébé et qu’il viendra nous voir demain dans la journée. Je le remercie et entre dans la chambre où Shanae est toujours endormie. Je m’installe et attends patiemment qu’elle se réveille.

Je ne sais combien de temps c’est écouler, mais j’ai finis par fermer les yeux et c’est une pression sur ma main qui me fait sursauter. Shanae est éveillé en face de moi. Elle à l’air fatiguée, mais elle est là. « Mon amour tu m’as fait tellement peur. » dis-je tout en posant ma main sur sa joue. Elle n’a même pas besoin d’ouvrir la bouche pour que je comprenne ce qu’elle veut savoir. « Attends. Je vais voir si je peux t’amener bébé. » Je veux lui faire la surprise, mais je veux surtout qu’elle rencontre notre fils. L’infirmière m’avait dit que l’on pouvait déplacer la couveuse dans la chambre de Shanae était donner que notre bébé n’est pas relier à des machines en particulier. A cette heure-ci je dois un peu batailler, mais on finit par m’autoriser à récupérer mon petit bonhomme pour l’emmener voir sa maman. Lorsque je retourne dans la chambre, je sens la pression monter d’un cran. « Mon cœur tu va avoir une surprise… » Je lui offre mon plus beau sourire tout en poussant la couveuse près de son lit. « Je te présente notre petit garçon ! » Et une nouvelle fois, je sens les larmes revenir. Mon dieu. Je deviens trop émotionnel parfois. « Tu rêve pas, c’est un petit garçon. La gynéco n’avait pas bien vu visiblement ou il a voulu nous faire une farce. » Je caresse de nouveau la joue de Shanae tout en ne cessant de lui sourire. « Il va bien. Il respire comme un grand et il a déjà avalé son premier biberon. Il doit juste prendre du poids pour qu’on soit tranquille et qu’il puisse rentrer à la maison. » A cet instant précis, je me sens bien. Avec ma femme et mon fils. Il ne manque que Théa. Mais ma famille est là et au complet !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Sam 15 Fév - 23:05

Shanae K. Moore a écrit:


Hello baby love


Au moment où Isaac entre dans la salle de travail, je sens une vague d’émotion m’envahir. Je me force à rester éveillée, pour pouvoir faire les choses bien, et dans les règles. Sa main retrouve la mienne et ça me rassure, un tant soit peu. Je lui demande quand même de me rassurer, ce qu’il fait comme il le peut. « Je te le promets. Tout ira bien. ». Juste le temps d’entendre la fin de sa phrase, que je perds connaissance. Impossible de savoir ni comment ni pourquoi. Sans doute le trop plein d’émotions, le fait que je sois déjà faible, je ne sais pas. Quoi qu’il en soit, me voilà inconsciente, en plein milieu de cette salle de travail, ma fille n’ayant pas encore vu le jour. Le plus étrange, c’est que malgré mon malaise, j’ai l’impression de pouvoir encore ressentir les choses, physiquement. Et lorsque la main d’Isaac quitte le contact avec la mienne, les ‘bip bip’ de mon encéphalogramme s’accélèrent. Je sens que quelque chose ne va pas, et pourtant, je ne suis pas maître de mon corps, je ne suis plus maître de rien. Rapidement, c’est le trou noir.

Lorsque j’ouvre les yeux, doucement, je me sens toute engourdie.Mais je suis bel et bien là. Un geste machinal de ma main sur mon ventre, qui a perdu quelques kilos. Mon coeur s’accélère de nouveau, et ma respiration de même. Isaac est là, endormi contre mon lit d’hôpital, ma main dans la sienne. Je tourne rapidement le regard et me rend compte qu’il n’y a aucun indice me disant que j’ai réussi à donner la vie à notre fille.

J’exerce une petite pression sur la main d’Isaac, pour le réveiller et lui faire comprendre que j’ai ouvert les yeux. Il sursaute et relève son regard vers moi, ses petits yeux fatigués encore légèrement endormis. « Mon amour tu m’as fait tellement peur. ». J’essaie d’esquisser un minuscule sourire, mais j’ai du mal. Une seule question trotte dans ma tête. Où est Eden ? Est-ce qu’elle va bien ? Est-ce que j’ai réussi à lui donner la vie correctement ? Isaac comprend visiblement très vite à mon regard ce que je lui demande, et le voilà qui se redresse, lâchant ma main au passage. « Attends. Je vais voir si je peux t’amener bébé. ». Sa phrase me rassure et me fait un bien fou. Mon dieu j’ai bien cru que mes nerfs allaient lâcher.

Le temps me parait infiniment long, et mon coeur bat la chamade. Je ne sais pas tellement à quoi m’attendre, c’est tellement étrange de ne pas se souvenir de son propre accouchement, de ne pas avoir vu le visage de son enfant, entendre son premier cri... une vague d’émotion s’empare de moi à l’instant où je pense à tout ça, mon coeur se serre, mais Isaac arrive pour couper cette étrange moment. Il pousse la couveuse vers mon lit et je me redresse doucement, le coeur toujours à cent mille à l’heure. « Mon cœur tu va avoir une surprise… ». Le sourire qu’il me tend me fait un bien terrible. Mes yeux se posent sur la couveuse qui se rapproche, et je remarque vite que bébé a un petit bonnet bleu, ce qui est étrange pour une petite fille, et mon fiancé m’avoue très vite. « Je te présente notre petit garçon ! ». Je porte mes mains à ma bouche, dans une surprise immense, et plonge mon regard dans celui de l’homme de ma vie. «C’est pas vrai...». Isaac avait tellement voulu un petit garçon, depuis le début de ma grossesse, qu’il l’a finalement eu. La vie est très souvent imprévisible. Les larmes me montent aux yeux, j’ai juste envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. « Tu rêve pas, c’est un petit garçon. La gynéco n’avait pas bien vu visiblement ou il a voulu nous faire une farce. ». Je lâche un petit rire nerveux, et repose les yeux sur mon petit garçon. Le petit frère de Théa. Je n’en crois pas mes yeux. Il est magnifique.

« Il va bien. Il respire comme un grand et il a déjà avalé son premier biberon. Il doit juste prendre du poids pour qu’on soit tranquille et qu’il puisse rentrer à la maison. ». Je m’assieds sur le bord du lit et me penche rapidement au dessus de la couveuse pour admirer le fruit de notre amour. Son petit nez fin et sa bouche en coeur me font déjà rêver, et une larme de joie coule le long de ma joue. Une infirmière entre dans la chambre, me faisant lever la tête. Elle m’adresse un sourire «Vous pouvez le prendre dans vos bras, son papa en a déjà bien profité !». Je regarde Isaac et lui offre un sourire avant de reposer mon attention sur mon fils. «Aeden...». Délicatement, mes mains viennent frôler la peau de mon bébé, et je le prends dans mes bras avant de pouvoir le serrer tout contre moi. Pendant de longues minutes, mes yeux ne peuvent se détacher de lui, je regarde la moindre parcelle de son petit corps tout frêle. Il est si petit, il a l’air si fragile. Je me souviens encore de Théa qui était un bébé tout joufflu lorsqu’elle est née.

Après une bonne quinzaine de minutes, je relève les yeux vers Isaac. «Il est magnifique... j’ai du mal à y croire. Un petit garçon...». Mon fiancé vient s’asseoir près de moi, après m’avoir laissé ce petit temps juste notre fils et moi. Notre fils. Je n’y crois toujours pas. Je crois que je vais avoir du mal à m’en remettre. Ma main glisse sur la petite joue d’Aeden, puis sur son bras, et lorsque j’arrive à sa main, il resserre ses petits doigts autour du mien, et une nouvelle vague d’émotion m’envahit. Il n’y a rien de plus beau au monde que le premier contact avec son enfant. Il ne manque plus que Théa.

Je suis là, dans les bras de l’homme de ma vie, avec notre fils tant attendu qui dort paisiblement entre mes mains. L’infirmière revient, un mince sourire sur les lèvres. «Je suis désolée, je vais devoir vous enlever votre petit bout pour ce soir. Il a besoin de rester bien au chaud et on doit surveiller ses constantes. Mais vous pourrez le voir dès demain matin.». A contre coeur, je repose Aeden dans la couveuse, le plus délicatement du monde, après lui avoir déposé un million de bisous sur son petit front.

Je regarde l’infirmière s’éloigner avec mon fils, et une fois hors de mon champs de vision, je me retourne, silencieuse, vers Isaac. Je me love dans ses bras et jette un oeil sur sa montre, un mince sourire au bord des lèvres, puis je lève la tête en sa direction. «Ca veut dire qu’Aeden est né le 14 février alors... Joyeuse saint valentin mon amour...». Je retrouve le goût de ses lèvres sur les miennes, et je me sens la plus heureuse du monde. Très rapidement, je retrouve le sommeil, parce que finalement, je me sens quand même très fatiguée.

A mon réveil, Isaac n’est pas là, je le soupçonne de passer tout son temps à admirer son fils. Je tends le bras pour attraper son portable qui se trouve sur la table de chevet, et regarde l’heure. A peine 9h. Petite nuit. Le téléphone vibre dans mes mains et je vois l’émetteur : Nathan. surprise, j’ouvre le message et lis le message qu’à envoyé Isaac à Nathan, puis la réponse de celui-ci. Un sourire se dessine sur mon visage et je repose le téléphone de mon homme sur la table de chevet. Je me lève doucement, trouvant mon équilibre malgré mes faiblesses, et enfile une grosse robe de chambre toute douce. Je croise une infirmière et lui demande le chemin vers l’endroit où se trouvent les bébés prématurés. Une fois dans les environs, je vois au loin mon chéri, le nez collé sur la vitre, les yeux posés sur notre bébé. Je m’approche de lui et l’entoure de mes bras. «Bonjour bel inconnu !». A lui de m’entourer de ses bras, et nos yeux se posent ensemble sur Aeden. «Il est mignon celui là... on pourrait le prendre et partir en courant, tu crois pas ?». Je lui offre un sourire amoureux, et plus heureux que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Dim 16 Fév - 16:03



Hello baby love


Assis dans cette pièce aseptisée, je ne cesse de regarder le bébé que l’infirmière viens de me mettre dans les bras. Ce bébé c’est mon petit bébé, mon fils. Et oui. Je m’attendais à avoir une nouvelle petite fille, mais visiblement la vie à décider de nous jouer encore quelques tours, puisque c’est un petit garçon que Shanae viens de mettre au monde. Le plus beau des petits garçons. Je me souviens parfaitement du jour de la naissance de Théa. Autant dire que les choses c’était déroulé d’une manière bien différente puisque Shanae avait accouché de manière naturelle. Théa était aussi un bébé bien plus joufflu comparé à son petit frère. Bonhomme à l’air si petit et si fragile dans le creux de mes bras. Son petit nez tout fin me fait penser à celui de sa maman. Comme tous les nourrissons il a les yeux d’un bleu puissant, mais j’espère qu’il gardera ça comme sa grande sœur pour avoir les mêmes yeux que moi. Je ne peux cesser de l’admirer. Il est tellement beau. Maintenant que bébé est né je me sens un peu plus rassurer quand a son état de santé ou celui de sa mère, mais l’inquiétude est tout de même bien présente. Enfin. Pour le moment, je profite de cet instant unique avec mon fils. Je n’arrive pas à croire que nous avons un petit garçon. J’ai tellement voulu un petit frère pour Théa que j’ai l’impression que mon rêve c’est réaliser. Cette première rencontre est tout simplement unique. Bébé bouge doucement contre mon torse et pose sa petite main à plat sur ma peau. Je ne suis pas quelqu’un de très sensible, mais il n’en faudra pas plus pour que quelques larmes viennent couler sur ma joue. Après ce premier câlin empli de tendresse, l’infirmière vient me chercher pour que je puisse la suivre pour donner le bain et le premier biberon à mon petit garçon.

A partir de ce moment là, les minutes défilent à une vitesse folle. Je prends le temps de donner le bain à bébé. Je me souviens encore lorsque l’on avait fait cela pour Théa avec Shanae. Nous étions complètement paniquer à chacun de nos mouvements. Aujourd’hui, je me sens bien plus confiant. Je fais cela sans me faire de souci. Je sais que je ne ferais pas de mal à mon fils même si ce premier bain ne lui plaît pas vraiment et qu’il ne cesse de pleurer. Il sera bien plus content lorsque je finis par lui présenter son biberon. Il est tout petit, mais il avale se dernier d’une traite, ce qui me fait sourire. L’infirmière m’apprend que c’est un bon signe puisqu’il a besoin de prendre près de trois cents grammes avant de pouvoir sortir de couveuse. On m’explique encore tout un tas de choses sur l’état de santé de mon fils et je profite de tout ce blabla pour le garder dans mes bras. Jusqu’à ce qu’on me demande de reposer mon fils pour qu’il puisse vérifier que tout va vraiment bien pour lui. Une nouvelle fois on me fait comprendre que je ne suis plus le bienvenu dans la pièce et je sors en grommelant dans mon coin. Ils ont une dent contre moi dans cet hôpital ou quoi ? Malgré tout cela me permet de rejoindre Shanae dans sa chambre. Elle est encore endormie et je finis par prendre place sur le fauteuil à côté de son lit pour la surveiller.

C’est quelques heures plus tard que je finis par être réveiller par la femme que j’aime. Elle à l’air encore très faible, mais elle est là et c’est tout ce dont j’ai besoin pour être rassurer. En quelques secondes, je me précipite hors de la chambre pour aller chercher notre fils. Il a besoin de rencontrer sa maman et je sais que Shanae ne se rendormira pas tant qu’elle n’aura pas vu son bébé. Lorsque je reviens dans la chambre, j’annonce tout de suite à ma fiancée qu’elle va avoir une grand surprise. Lorsque je lui annonce que bébé est un petit garçon, je vois tout de suite la surprise sur son visage. « C’est pas vrai... » Je lui assure que tout cela est bel et bien réel et Shanae se relève pour venir rencontrer son fils. J’ai le cœur qui a bat à cent à l’heure. La rencontre entre maman et bébé est un moment plus que beau à voir. Une infirmière nous coupe un peu dans cet instant pour s’assurer que tout va bien pour Shanae. Heureusement elle repart bien vite et Shanae peut de nouveau se concentrer sur bébé. « Aeden... » Donc elle n’a pas changé d’avis. Notre petit bonhomme va s’appeler Aeden. « Dis bonjour à maman mon ange. » dis-je doucement à l’attention de bébé alors que Shanae le prends délicatement dans ses bras. Après cela je me recule quelque peu et prends appui sur le mur. Je ne dis plus rien. Je ne veux surtout pas briser ce moment et surtout je veux que Shanae en profite à fond. Elle n’a pas pu vivre l’accouchement dont elle voulait, elle n’a pas pu entendre bébé pousser son premier cri alors je lui laisse ce moment seule à seule avec Aeden. En les observant tous les deux, je finis par me demander à qui bébé ressemble le plus. Pour le moment je dirais Shanae, comme Théa lorsqu’elle est née. A croire que mes enfants ne me ressemblent pas tellement. Enfin je n’en sais trop rien, je peux ne pas non plus être très objectif. Je reste donc en retrait et retiens une nouvelle fois quelques larmes. Pendant des semaines j’ai eu peur de ne jamais pouvoir assister à ce moment magique et la pression finis par redescendre peu à peu. Je n’aurais plus de souci à me faire. Je sais que Shanae est encore malade, mais je vais l’aider à ce battre et on pourra reprendre notre petite vie de famille avec notre fils et notre fille.

Après plusieurs minutes à contempler son fils, Shanae finis par relever les yeux vers moi. « Il est magnifique... J’ai du mal à y croire. Un petit garçon... » Je lui offre le plus beau des sourires et viens m’asseoir à côté d’eux. Du bout du doigt je caresse le petit bras d’Aeden avant de lever les yeux vers ma chérie. « Le plus beau des petits garçons. » dis-je en souriant. On profite encore d’un moment juste tous les trois avant que l’infirmière ne revienne dans la chambre pour ramener Aeden en nurserie. Bien entendu, nous lui faisons un bon million de bisous avant que Shanae le repose délicatement dans sa couveuse. On se retrouve tous les deux et la jeune maman viens se blottir contre moi pour mon plus grand plaisir. Je me sens véritablement soulagé. Elle m’a vraiment fait peur ce soir, mais désormais elle est bel et bien réveillée et je me sens mieux. « Ca veut dire qu’Aeden est né le 14 février alors... Joyeuse saint valentin mon amour... » Je ne m’étais même pas rendu compte de tout cela dans la précipitation et tout le reste. « C’est vrai. Le plus beau cadeau que tu pouvais me faire. » Je l’embrasse tendrement et la serre contre moi. « Je t’aime. Ne me refait plus jamais une telle peur. » Pendant plusieurs minutes, je ne peux me résoudre à la lâcher. Puis Shanae s’installe de nouveau dans son lit d’hôpital et je reprends place dans le fauteuil ou je finirais par m’endormir en quelques minutes seulement.

Lorsque je me réveille, Shanae dors encore profondément. Il est un peu plus de huit heures et je décide d’aller prendre un café pour me réveiller un peu. Bien entendu le café de l’hôpital est imbuvable, mais bon… Cela a tout de même le don de me réveiller. En déambulant un peu dans les couloirs je finis par tomber sur la boutique de l’hôpital. Je trouve un rayon empli de doudou et décide d’acheter le tout premier doudou de mon fils comme j’avais pu le faire avec Théa. Il me faudra près de vingt minutes pour finir par trouver le doudou idéal pour Aeden. Après cela je décide d’aller voir mon garçon à la nurserie. Tel un enfant en admiration, je reste là, le nez collé à la vitre à regarder mon bébé dormir à point fermer. Je ne sais combien de temps s’écoule, mais je sursaute quelque peu en entendant la voix de Shanae à mes côtés. « Bonjour bel inconnu ! » « Bonjour mon amour. » Je dépose un baiser sur le haut de son front et la prendre dans mes bras tandis que nos yeux se posent de nouveau sur Aeden. « Il est mignon celui là... On pourrait le prendre et partir en courant, tu ne crois pas ? » Son sourire à cet instant précis vaut tout les sourires du monde. « Chuuut. Tu va faire capoter mon plan si on t’entend. » lui dis-je en souriant de plus bel. Oh oui on va le ramener avec nous celui-là et on ne va plus jamais le lâcher. Je sors le doudou que j’ai acheté de ma poche et le donne à Shanae. « Je lui ai trouvé son doudou. Il te plaît ? » J’avais acheté le premier doudou de ma fille, je voulais en faire de même avec mon fils et j’espère que Shanae ne m’en voudra pas trop pour cela. En parlant de Théa. « Tu prends Aeden avec toi ? Je vais aller chercher notre princesse, j’ai trop envie de la voir face à son petit frère ! » J’attends depuis ce moment depuis hier soir. Je veux voir Théa avec son frère, ça deviens urgent là. Shanae hoche la tête et je vais avec elle pour demander à l’infirmière si notre fils peut rejoindre la chambre de sa maman. Comme sa première nuit c’est bien passer, elles acceptent sans trop de mal. Je raccompagne ma petite famille et prends mes affaires, direction la maison.

Lorsque j’arrive Lana me saute littéralement dessus. Je lui raconte dans les grandes lignes la naissance de son neveu tout en prenant Théa dans mes bras. Visiblement petite puce n’as pas été très heureuse de se réveiller sans nous ce matin et elle a un peu mené la vie dure à sa tante. Elle plonge son visage dans le creux de mon cou alors que je l’emmène à la voiture. « On va aller voir maman et Aeden ma princesse. » Bien évidemment elle ne comprend pas où je veux en venir et se contente de me faire son plus beau sourire. Lorsque l’on arrive à l’hôpital, je me sens plus nerveux que jamais. Théa est bien grognon pour ne rien arranger. Je voulais qu’elle marche, mais visiblement elle n’est pas décidée à quitter les bras de papa ce matin. Je le câlin un peu en marchant et nous arrivons rapidement dans la chambre de Shanae. Elle est en train de donner le biberon à Aeden et une nouvelle fois une vague d’émotion m’envahit lorsque je vois cela. Nous voilà réuni tous les quatre ensembles. Cela fait un bien fou. « On a une petite fille un peu ronchonne ce matin. » annonçais-je a Shanae alors que Théa venait de poser les yeux sur son petit frère. « Bébé ! » dit-elle tout en le pointant du doigt. Sa réaction me fait sourire. « Le bébé c’est ton petit frère Théa. Tu veux lui faire un bisou ? » Elle hoche la tête et je l’assois sur le lit de Shanae. Aeden vient de finir son biberon et Théa s’approche tout doucement de lui. Je vois bien qu’elle hésite et je finis par m’asseoir sur le lit et la prends sur mes genoux pour l’approcher de son petit frère. « Il faut être gentille avec ton petit frère ma puce d’accord ? C’est un petit bébé. » Elle m’écoute à peine et pose sa petite main sur celle de son frère. Je lève les yeux et croise le regard de Shanae. « La famille réunis. » dis-je doucement un immense sourire sur les lèvres. Théa continue de découvrir son petit frère et finis par revenir se blottir contre moi quand Aeden s’agite un peu dans les bras de sa maman. « Je crois que je ne pouvais pas rêver mieux. » Je prends la main de Shanae dans la mienne et lui souris à nouveau. « Tu te sens mieux mon cœur ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Lun 17 Fév - 18:55



Hello baby love


Emmitouflée dans mon gros peignoir tout doux, je rejoins mon fiancé, le nez collé à la nurserie. Lorsque je le rejoins, je me love directement dans ses bras.  Parce que même si je suis faible, il est une de mes seules sources de réconfort. « Bonjour mon amour. ». Le baiser qu’il dépose sur mon front avant de m’entourer de ses bras me décroche un sourire. Je suis fatiguée, mais j’ai plutôt bien dormi cette nuit. En me réveillant, je n’avais envie que d’une chose, pouvoir voir mon fils. Et lorsque je pose mes yeux sur lui, mon coeur s’emballe doucement. C’est quelque chose d’incomparable, d’incompréhensible même lorsqu’on ne l’a jamais vécu. Donner la vie es un acte d’une beauté singulière, et pouvoir voir l’enfant qu’on a porté pendant plusieurs mois, est un accomplissement total dans la vie d’une femme.

J’en profite pour faire un peu d’humour, et Isaac entre rapidement dans mon jeu. « Chuuut. Tu va faire capoter mon plan si on t’entend. ». Le sourire que l’on échange me fait beaucoup de bien. Mon fiancé sort de sa poche un magnifique petit doudou, qui je l’avoue, a l’air plus doux encore que le pelage d’un lapin. « Je lui ai trouvé son doudou. Il te plaît ? ». J’approche ma main et prends le fameux doudou pour froisser le tissus entre mes doigts, avant de replonger mon regard dans celui de mon homme. «Il est parfait mon amour. Je suis certaine qu’il va lui plaire !». Je me hisse sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur ses lèvres, et je repose finalement mes yeux sur notre fils, fièrement.

« Tu prends Aeden avec toi ? Je vais aller chercher notre princesse, j’ai trop envie de la voir face à son petit frère ! ». Je hoche la tête, et une fois l’infirmière convaincue que je peux emmener Aeden dans ma chambre, je laisse Isaac rentrer à la maison pour aller chercher Théa. Dans la chambre, seule avec mon bébé, je profite de chaque instant, de chaque minute, chaque seconde, comme si elles étaient les plus précieuses du monde. Là dans mes bras, je ne décolle pas mes yeux de lui. Il est si beau. Une fois le biberon prêt, je le lui donne, et je le regarde l’engloutir avec appétit. Ça me rassure beaucoup qu’il ait cet appétit. Isaac m’a dit qu’il fallait qu’il prenne encore 300 grammes avant qu’on ne puisse tous rentrer à la maison.

A peine 30 minutes plus tard, je vois Isaac entrer dans la chambre avec notre fille dans ses bras. « On a une petite fille un peu ronchonne ce matin. ». Je souris, et lui réponds. «Je pense que ça ne va pas durer longtemps.». Théa pointe déjà Aeden du doigt en disant :  « Bébé ! ». Un nouveau mot. Les larmes me montent aux yeux. Notre fille grandit décidément bien trop vite.  « Le bébé c’est ton petit frère Théa. Tu veux lui faire un bisou ? ». Isaac pose Théa près de moi sur le lit, elle s’approche doucement, timidement, et hésite finalement à toucher son petit frère.  « Il faut être gentille avec ton petit frère ma puce d’accord ? C’est un petit bébé. ». Je croise le regard de mon chéri et lui dit en murmurant. «Ne t’inquiètes pas, je sais qu’elle fera très attention.». Théa a beau avoir un caractère parfois très dur à gérer, c’est une petite fille déjà très respectueuse pour son âge, et je sais qu’elle fera très attention à son petit frère. Lorsqu’elle pose sa main sur celle d’Aeden, mes yeux s’embuent de nouveau. C’est un tableau magnifique qui s’offre à nous. Noutre famille, enfin réunie. Et tout le monde va bien. Ou presque, mais je ne pense pas à mon cancer à cet instant précis. Juste à nous 4. « La famille réunie. »

Je tends ma main pour la poser sur la cuisse d’Isaac et échange avec lui un regard plus amoureux et fier que jamais. Aeden s’agite un peu, et je le reprends contre moi, le berçant doucement. Théa surprise se blottit dans les bras de son père. « Je crois que je ne pouvais pas rêver mieux. Tu te sens mieux mon cœur ?». Je hoche la tête avec un large sourire. Théa ne lâche pas des yeux son petit frère, et je la sens pensive. Assez rapidement, elle tend les bras vers moi. Je sens une once de jalousie naissante, il faut que j’arrive à lui faire comprendre tout en douceur qu’Aeden n’est pas ici pour lui voler sa place. Je la regarde et lui sourit. «Tu veux venir dans les bras de maman ?». Elle hoche la tête. Je cale Aeden bien comme il faut dans mon bras droit, et tend la main vers Théa. «Tu fais doucement d’accord mon ange ?». Elle hoche la tête et marche à 4 pattes tout doucement pour venir elle aussi dans mes bras. Je dépose un bisou sur sa petite tête blonde et la câline doucement. «Ça y est tu as un petit frère ma princesse. tu as vu comme il est tout petit ?» Elle hoche la tête de nouveau, encore un peu perplexe de cette situation. Ça fait un moment que je ne l’ai pas vue aussi calme, mis à part quand elle dort.

Je relève les yeux et pose mon regard sur Isaac qui ne loupe pas une miette du spectacle qui s’offre à lui. Sa femme et ses deux enfants. On dirait qu’il est en train de filmer ce moment dans sa tête, pour garder ce souvenir bien au chaud. Je lui souris une nouvelle fois, parce que je suis bien, je suis heureuse, et je ne vais pas le cacher, surtout pas à l’homme que j’aime...

D'un coup, je pense à ma belle soeur, qui n'a pas encore eu la chance de rencontrer son filleul. Mine de rien, j'aimerai qu'elle soit la première, après Théa bien sûr. «Lana n'est pas venue avec toi ?»



Dernière édition par Shanae K. Moore le Jeu 20 Fév - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Mer 19 Fév - 13:32



Hello baby love


Depuis ce matin, je ne pense qu’à une seule chose, voir ma petite famille enfin réuni. Et cet événement est sur le point de se produire. Théa dans mes bras, je pousse doucement la porte de la chambre d’hôpital et m’approche du lit ou Shanae est assise en tailleur, Aeden dans ses bras. Ma famille. J’en ai des frissons, mais je me concentre d’abord sur Théa. Ma plus grande peur va peut être se réaliser à cet instant précis. J’ai peur que Théa soit totalement jalouse de son petit frère et que tout se passe mal à la maison à cause de cela. Je sais que je me fais sans aucun doute des idées pour rien, mais j’ai une petite crainte tout de même. Enfin. Pour le moment, Théa reste contre moi, tout en observant Aeden du coin de l’œil. On s’assoit sur le lit et mon regard croise celui de ma chérie. On est un peu tendu tous les deux, mais on est surtout plus heureux que jamais. En attendant, Théa avance doucement vers son frère. Je la regarde faire en souriant. Elle avance tout doucement et finis par venir poser sa petite main sur celle d’Aeden. Je me sens frissonner de la tête aux pieds. Rencontrer son enfant pour la première fois est un événement particulier et indescriptible, mais voir ses enfants se découvrir c’est… C’est vraiment incroyable. J’ai bien conscience que Aeden ne comprends absolument rien à ce qui se passe à cet instant précis, mais Théa en est parfaitement consciente. Elle comprend que nous allons avoir un nouveau membre dans la famille et visiblement elle est craintive à ce sujet. Aeden bouge à peine dans les bras de sa maman et Théa revient se blottir contre moi. Je l’entoure de mes bras et caresse doucement son petit dos. Elle ne lâche pas Aeden du regard tandis que je lève les yeux vers Shanae. Le regard que l’on échange veut tout dire. Je crois que je n’ai jamais été aussi fier de ce que j’ai pu accomplir dans ma vie. Nous sommes heureux et cela ce voit. Shanae à l’air d’aller mieux et cela me rassure. Je n’oublie pas qu’elle est toujours malade, mais aujourd’hui il ne faut pas penser à cela. Uniquement profiter de notre famille, de nos enfants.

Mais ce moment ne dure pas très longtemps. Théa bouge à nouveau dans mes bras et finis par quémander un câlin à sa maman. Cela pourrait être vexant pou moi, mais je fais comme si de rien était. « Tu veux venir dans les bras de maman ? Tu fais doucement d’accord mon ange ? » Théa hoche doucement la tête et s’approche de sa mère en marchant à quatre pattes sur le lit. Je la regarde se glisser dans les bras de Shanae et mon regard finis par embrasser le tableau qui s’offre à moi. Mon cœur rate un battement. La femme que j’aime et nos deux enfants sont là en face de moi et ils vont bien. Je photographie mentalement cette image pour la garder à tout jamais dans mes souvenirs. Je me sens bizarre et je finis par me rendre compte qu’une larme vient de s’écraser sur ma joue. Shanae m’interroge du regard et je lui offre un tendre sourire. « Trop d’émotions d’un coup. » J’hausse un peu les épaules et me rapproche de ma famille. Je dépose un baiser le crâne de Théa et viens embrasser Shanae avant de m’intéresser à mon petit garçon. « Viens un peu avec papa toi. » Je n’ai pas encore eu le droit à un petit câlin avec Aeden depuis ce matin et autant laisser Théa profiter de sa maman un moment. Délicatement, je prends mon fils dans mes bras et vais m’asseoir sur le fauteuil où j’ai passé la nuit. Bonhomme me regarde un instant et finis par refermer ses petits yeux. Je le berce doucement sans le lâche du regard. Il est tellement beau. Je pourrais passer des heures à le regarder comme ça. Je suis tellement fier d’être le papa de ce petit garçon. Lorsque je lève à nouveau les yeux, je croise le regard de Shanae empli de larmes. Elle me sourit pour me rassurer et je lui rends son sourire.

« Lana n'est pas venue avec toi ? » « Théa a pas été très cool avec elle ce matin, elle voulait prendre une douche avant de venir. Je lui ai donné le numéro de ta chambre, elle ne devrait pas tarder. » Visiblement Théa n’as vraiment pas aimé ne pas nous voir au réveil ce matin et Lana a eu un peu de mal à gérer. En parlant de Théa, je remarque que c’est moi qu’elle regarde avec insistance maintenant. Ca va pas être facile au début je sens. Mais je n’ai même pas le temps de dire quoique ce soit pour la rassurer que Lana entre en trombe dans la chambre. « Ah bah quand on parle du loup ! » Elle pose son regard sur moi et je me lève doucement pour venir lui présenter son filleul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Mer 19 Fév - 18:41



Hello baby love


Mon réveil n'a pas sonné ce matin. Ce sont les pleurs de Théa qui m'ont fait sursauter dans le canapé, alors qu'il n'était même pas 7 heures. On ne peut pas dire que ce fut une matinée facile. Ma nièce n'a pas tellement l'habitude de se réveiller sans papa et maman, et elle me l'a bien fait comprendre. J'ai même pas eu le droit à un 'tata nana' ce matin. Rien du tout.

Alors quand Isaac est venu la chercher, c'était la délivrance. Je lui ai d'abord sauté dans les bras, posé mille questions, et je l'ai laissé repartir avec sa fille. Je me doutais bien qu'ils avaient besoin de se retrouver tous les 4 avant que je débarque. Parfois j'ai un comportement de femme enfant, mais je sais aussi être une adulte et me comporter comme tel. C'est pour cette raison que j'ai décidé de les rejoindre un peu plus tard dans la matinée.

Avant d'arriver à l'hôpital, je passe rapidement en centre ville pour acheter le premier cadeau d'une longue lignée à mon filleul. J'opte pour un petit pyjama avec des oreilles d'ours. Juste à croquer. Passage obligatoire chez le fleuriste, et me voilà arrivée, les bras chargés, dans les couloirs de l'hôpital. Je galère un peu en essayant de retrouver le papier sur lequel j'ai noté le numéro de la chambre, et me résigne finalement, demandant à la jeune femme de l'accueil. «Bonjour, je viens voir Shanae Moore s'il vous plait.». A l'évocation de son nom de famille, je me remets à penser à leur mariage prochain, et esquisse donc un sourire. La demoiselle m'indique le numéro de chambre, et je m'y rends de ce pas.

Après avoir frappé quelques coups, j’entends la voix de mon frère me dire d’entrer. « Ah bah quand on parle du loup ! » . Je souris et le vois s’approcher de moi, mon filleul dans ses bras. Des coeur dans les yeux, je pose mon regard sur la petite crevette et me mordille la lèvre. «Mon dieu il est magnifique...». Je relève le regard vers mon frère, une fierté immense dans les yeux, puis je me décale pour aller voir Shanae. «Tiens, je t’ai apporté des fleurs. Félicitations !». Je me penche un peu et dépose un baiser sur sa joue. «Et puis... j’ai craqué... j’ai acheté mon premier cadeau à mon filleul... Tout le monde va vouloir le bouffer avec ça !». Je lâche un petit rire et pose le cadeau sur le lit, avant de me retourner pour tendre les bras en direction d’Isaac. Non pas pour le prendre lui dans mes bras, mais surtout pour accueillir mon merveilleux filleul. «Viens voir marraine petit ange.». Isaac dépose délicatement le petit bout dans mes mains, et j’avoue qu’à ce moment là, je suis prise d’une émotion toute particulière. Moi qui pensais que j’aurai du mal à l’aimer, vu l’amour que je portais à Théa. Je m’étais trompée. Théa sera à tout jamais ma petite princesse, mais ce petit bout... j’ai envie de le manger !
Je le berce doucement et n’arrive pas à décoller mon regard de lui. Il est juste magnifique...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Jeu 20 Fév - 9:59



Hello baby love


Mes deux enfants dans mes bras, je crois que je ne réalise pas vraiment. J’ai beau les regarder tous les deux tour à tour, je n’y arrive pas. Ils sont tellement beaux tous les deux. J’ai l’impression même de ne pas être à l’origine de ces merveilles. Lorsque je relève la tête, Isaac esquisse un sourire et je remarque une larme coulant sur sa joue. Je lui adresse un regard interrogateur, ce à quoi il me répond : « Trop d’émotions d’un coup. ». Me voilà rassurée. Il ne met pas longtemps avant de récupérer Aeden, et se poser sur le fauteuil avec lui. Pendant ce temps, je câline ma jolie princesse. «Alors dis donc, papa m’a dit que tu savais dire tata Lana ? Tu me montres comment tu dis ?». Elle secoue la tête énergiquement, lâchant un petit rire, ce qui me fait rire à mon tour. «Bon d’accord.» Et je commence à la chatouiller et à lui faire plein de petits bisous dans le cou. Elle éclate de rire et me remplit d’énergie en même temps. Une fois calmée, je demande à Isaac où est sa petite soeur.

« Théa a pas été très cool avec elle ce matin, elle voulait prendre une douche avant de venir. Je lui ai donné le numéro de ta chambre, elle ne devrait pas tarder. ». Je hoche la tête, comprenant bien la situation, et j’embrasse ma fille une nouvelle fois. Lana finit par faire son apparition, et Isaac s’approche d’elle pour lui présenter Aeden. «Mon dieu il est magnifique...». J’avoue qu’une pointe de fierté s’empare de moi, et un sourire fend désormais mes lèvres. Elle s’approche finalement de moi pour me dire bonjour d’un baiser sur ma joue, et me tend son bouquet de fleurs, et un cadeau pour Aeden. «Tiens, je t’ai apporté des fleurs. Félicitations ! Et puis... j’ai craqué... j’ai acheté mon premier cadeau à mon filleul... Tout le monde va vouloir le bouffer avec ça !». Je lâche un rire amusé le mêlant avec le sien. «Merci beaucoup !».

Lana finit par prendre Aeden dans ses bras, et je remarque l’émotion dans ses yeux. Je suis tellement contente qu’elle ait accepté d’être la marraine de mon fils. Pour Théa, je la trouvais un peu trop jeune, bien qu’elle aurait largement pu l’être vu comme elle s’en est occupé en mon absence. Mais j’ai pris conscience de mon erreur, et c’est pour cette raison que je suis ravie qu’elle soit la marraine d’Aeden.

Théa commence à gigotter en voyant les bras vides de son père, et je comprends qu’elle a besoin de jongler entre nous deux pour vérifier qu’elle garde bien sa place. Isaac récupère Théa dans ses bras pour la câliner, et Lana vient s’asseoir sur le bord du lit, Aeden toujours dans ses bras. Visiblement, elle a du mal à détacher ses yeux de lui. Pendant ce temps, j’ouvre le paquet et découvre ce magnifique petit pyjama. «Oh non il est trop mignon !». Je montre à Isaac avec un large sourire, imaginant très bien Aeden là dedans quand il aura un peu grossi, parce que là c’est encore une petite crevette !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Jeu 20 Fév - 12:36



Hello baby love


Très sérieusement, je pourrais passer ma vie à regarder ma future femme et mes deux enfants. J’ai tellement eu peur de ne jamais voir ce moment arriver. Shanae était bien plus confiante que moi, j’en étais complètement conscient. Je ne lui disais rien, mais tous les soirs je venais me coucher avec la boule au ventre de peur de ne jamais revoir ma femme ou pire de ne jamais connaître mon enfant. Mais aujourd’hui tout le monde est là devant moi et tout le monde va bien. Alors oui je sens un trop plein d’émotions m’envahir d’un seul coup. Pour me reprendre, je décide de faire un câlin à mon fiston. Je suis tellement fier. Je me souviens avoir ressentit tout cela quand Théa est née, mais je ne me souviens pas que c’était aussi fort. Je ne lâche pas Aeden des yeux alors que j’entends Shanae parler avec Théa. Moins de deux minutes plus tard, le rire de ma petite fille résonne dans la pièce. Je lève les yeux et observe la complicité qui lie désormais Théa à sa maman. J’avais peur lorsque Shanae est revenue. Qu’elles ne trouvent jamais un lien important toutes les deux. Ma peur est bien loin désormais. Finalement ma chérie me demande pourquoi ma petite sœur n’est pas venue avec nous et je lui explique le pourquoi du comment. Ce n’est pas un mensonge, mais Lana avait aussi très bien compris que je voulais d’abord avoir ma petite famille réunie avant de voir la tante un peu folle débarquée. Mais la connaissant elle sera là d’une minute à l’autre.

Et je ne m’étais pas tromper. Lana arrive moins d’une minute plus tard, les bras chargés et un immense sourire sur les lèvres. Doucement je m’approche d’elle pour lui présenter son filleul. « Mon dieu il est magnifique... » Je ne vais pas le cacher, je suis plus fier que jamais de l’entendre dire cela. J’avais tellement peur de sa réaction après la discussion que nous avons eu tous les deux lorsque je lui ai demandé de devenir la marraine de mon enfant. Elle pensait ne pas pouvoir aimer ce deuxième enfant comme elle aime Théa. Aujourd’hui, je comprends que cela ne va pas durer très longtemps. « Normal qu’il soit magnifique. C’est de mon fils que tu parle ! » Fier moi ? Non jamais. Ma petite sœur donne un bouquet de fleurs à Shanae et lui tends également un cadeau pour Aeden. Je suis tellement heureux de les voir ce parler à nouveau. J’ai l’impression que ma famille est désormais totalement complète. Lana vient vers moi en tendant les bras et je comprends que ce n’est pas moi qui l’intéresse. « Viens voir marraine petit ange. » Je dépose tout doucement Aeden dans les bras de Lana et les regarde tous les deux. Elle a l’air tellement heureuse et fière de le voir que j’en suis vraiment touché. Je me tourne vers Shanae et celle-ci me fait comprendre que Théa a envie de venir vers moi. Je soulève ma petite fille et la prends dans mes bras. « Je t’aime ma princesse. » lui dis-je tout doucement tout en la câlinant. Elle a besoin de voir que ses parents sont toujours là pour elle et que même si on câline son frère, elle aura toujours une place privilégié elle aussi. Théa ne lâche pas sa tante des yeux et finis par dire : « Nana, bébé ! » Je ne sais pas trop où elle veut en venir mais cela me fait sourire. « Soit elle te présente son frère, soit elle te le refile directement. » dis-je en souriant. Théa rigole elle aussi avant de réclamer son doudou. Je lui donne sa peluche et décide de prendre un peu de temps avec ma fille. Mais avant cela je regarde Shanae ouvrir le cadeau que ma sœur à ramener. « Oh non il est trop mignon ! » Je regarde le pyjama et souris à nouveau. « Merci petite sœur. » Aeden sera vraiment à croquer là-dedans.

Je serre Théa dans mes bras et me penche vers Shanae pour déposer un baiser sur sa joue. « Je prends cinq minutes avec Théa. On revient. » Je ne veux pas que ma fille se sente mis à l’écart et je sais que l’on doit lui donner un nouveau rôle à la maison. Elle doit devenir une grande sœur. Elle n’est plus un bébé, mais une petite fille et il faut lui faire comprendre cela en douceur. Mais pour le moment, je veux juste prendre un peu de temps avec Théa. Je l’emmène donc avec moi et décide m’asseoir un peu avec elle dans le couloir. Je sais qu’elle est petite pour tout comprendre, mais ma fille est loin d’être bête. « Tu va être une grande sœur maintenant ma puce. C’est toi la grande de la maison maintenant. » Elle hoche un peu la tête et me fais un petit sourire avant de revenir se blottir contre moi. « Papa et maman ils t’aime très fort. » Je la couvre de bisous et décide de l’amener faire quelque chose d’autre. Cette fois, Théa a envie de marcher et me donne juste sa petite main. On descend de quelques étages et je l’emmène vers la boutique de la maternité. « On choisit un cadeau pour maman et un pour Aeden ? » Elle hoche la tête et je la reprends dans mes bras pour qu’elle soit à hauteur des étagères. Pour Shanae je me dirige vers les cadres photos. Je voulais lui offrir des fleurs mais ma sœur m’as piqué l’idée. Alors avec Théa nous choisissons un cadre qui accueillera notre première photo à quatre. Pour Aeden, Théa jette son dévolu sur un petit nounours blanc. Je paye nos achats et nous retournons vers la chambre.

Théa offre le doudou à son petit frère en lui posant sur le ventre. Aeden dort profondément dans les bras de sa marraine, mais voilà. Ma princesse à fait un cadeau à son frère et c’est tout ce que je voulais. Je me rends compte que Lana ne lâche plus son filleul et je lui jette un regard. « Tu va nous le rendre hein ? » Je rigole et m’assois aux côtés de Shanae pour la prendre dans mes bras. Elle à l’air fatiguée et même si je ne dis rien, je m’inquiète pour elle. Mais je n’ai pas le temps de me prendre la tête plus longtemps que l’on frappe de nouveau à la porte et que cette fois c’est Nathan qui se présente. Tout de suite, je me sens bien moins heureux. Je lui ai envoyé un message hier soir, mais je ne pensais pas le voir aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Jeu 20 Fév - 22:20





Most beautiful baby in the world


C'est le réveille qui me sort de mes rêves. Je grogne en me retournant dans mon lit. « Je veux pas me lever. » Je passe mon bras autours du corps de Teeghan pour le serrer un peu plus contre moi bien décidé à rester encore quelques minutes dans mon lit. Il faut dire que je m'y serais presque habitué. Effectivement en frappant l'ex de Teeghan je me suis fissuré le métacarpe, rien de bien méchant mais assez pour que l'on m’octroie quelques jours de congé. Mais aujourd'hui fini les vacances, ma main remise de son choc il me faut retourner au travail. « Tu dois pas aller voir ton filleul toi ? » Je soulève la tête d'un coup à l'évocation de Aeden. « Mais oui ! Je suis parrain maintenant ! » La perspective d'aller voir le bonhomme me reveille d'un coup et après avoir deposé un baiser sur la joue de Teeghan je file sous la douche en chantonant.

Ma mère étant toujours hospitalisée après son opération c'est Teeghan qui garde les jumeaux et si j'aimerais lui proposer de m’accompagner je sais bien que ramener tout le monde dans la chambre de Sha risque de beaucoup la fatiguer et le message de Isaac m'a laissé comprendre qu'elle l'est déjà bien assez. Je m'en veux un peu de ne pas avoir pris plus de nouvelles d'elle ses derniers temps. Mais maintenant que les choses sont un peu plus calme dans ma vie, je compte bien venir voir mon filleul aussi souvent que possible. Il faut bien que j'en profite un peu moi aussi. C'est donc les bras pleins de cadeaux que j'arrive à l’hôpital, prenant directement la direction de la maternité.

Je frappe trois coups à la porte qui est déjà ouverte avant de passer la tête par la porte. « Salut la famille Fitzgerald. » Effectivement la chambre est déjà bien remplie. Je suis de toute évidence pas le seul à avoir eu envie de venir voir le nouveau membre de leur famille. Je dois bien avouer que je ne me sens pas trop à l'aise comme si j’interrompais un moment entre eux. J'aurais préféré que Sha soit seule avec le bébé mais je m'étais bien douté que ça ne serait pas le cas. Je rentre dans la chambre en esquissant un petit sourire, mon immense ours en peluche dans les bras. « J'espère que je vous dérange pas trop je voulais profiter de rencontrer mon filleul avant d'aller travailler, je reste pas longtemps. » J'ai bien vu au regard d'Isaac qu'il est peu content de me voir c'est pour ça que je lui précise que je ne compte pas m’éterniser. Je n'ai pas envi de m'énerver avec lui aujourd'hui, au contraire j'aimerais que les tensions s’apaisent entre nous. Il a su faire un pas énorme en me désignant comme parrain et j'ai espoir qu'on puisse finir par s'entendre un jour.


Je me dirige d'abord vers le couple et tends une poignée de main à Isaac avant de déposer un baiser sur la joue de Shanae. « Félicitation à vous deux. » Je tends l'ours à Isaac et un bouquet de fleur à Shanae tout en voyant que je ne suis pas le seul à avoir pensé à lui en amener. Je quémande aussi un petit bisou de la part de Théa. « Salut choupette. » Je lui donne à elle aussi une peluche certes beaucoup plus petite mais je voulais faire une petite attention pour la nouvelle grande soeur. « Sha je t'ai aussi amené ça pour palier à la délicieuse nourriture de l’hôpital. » Je lui tends une boite de chocolat avec un petit sourire. « Alors où est le petit bonhomme ? » Je me retourne pour croiser le regard de Lana la sœur d'Isaac. Je la connais pour l'avoir déjà croisé avec Thea au parc. Dans ses bras je peux apercevoir le bébé Je m'approche un peu d'elle pour me pencher vers lui. « Salut Aeden. » Je lance un petit regard à Lana qui a l'air bien accroché au petit. « Je peux ? » Je vois bien qu'elle n'aurait pas été contre l'idée de le garder encore un peu avec elle mais elle me laisse quand même le prendre.

C'est une petite crevette qui se retrouve dans mes bras. Il n'est pas bien grand mais je tombe de suite amoureux de lui. « Tu sais que t'es le plus beau des bébés du monde toi ? » J'avoue que je suis un peu ému, ce n'est pas rien pour moi d'avoir été choisi comme parrain et je compte bien prouver au couple en face de moi qu'ils ont bien fait de me choisir. Si je dois devenir son baby-sitter attitré c'est sans problème. Je relève enfin le regard vers Shanae et Isaac en tentant de ne pas trop analyser ce que Isaac doit être entrain de penser. « Vous avez fait du sacré bon boulot. » Puis je m'approche un peu plus de Sha pour me placer vers eux. Je peux bien voir qu'elle est fatiguée et sa santé m'inquiète un peu. « Comment tu vas toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Ven 21 Fév - 9:54



Hello baby love


Au moment où Lana prend Aeden dans ses bras, je vois dans ses yeux le bonheur d’être la marraine de ce petit ange. « Mon dieu il est magnifique... »« Normal qu’il soit magnifique. C’est de mon fils que tu parle ! ». Je lâche un petit rire amusé de les voir tous les deux. Je suis tellement heureuse de les voir de nouveau cul et chemise. Ça me faisait mal au coeur de les savoir en froid pendant plusieurs semaines.

Théa quémande les bras de son père, comme pour se rassurer qu’il l’aime toujours, et c’est d’ailleurs ce qu’il lui dit directement. « Je t’aime ma princesse. » . Un sourire au bout des lèvres, je les regarde tous les deux pendant quelques secondes, avant que Théa ne pointe le doigt vers Lana et Aeden en disant : « Nana, bébé ! ». Je souris amusée, mais c’est la réponse d’Isaac qui me fait lâcher un petit rire. « Soit elle te présente son frère, soit elle te le refile directement. ». J’avoue que je ne sais pas trop non plus. C’est tout nouveau pour elle, et ça parait logique que son statut de grande soeur ne va pas arriver tout de suite. Elle est encore petite.

C’est ce moment que je choisis pour ouvrir le paquet offert par Lana. C’est vraiment trop à croquer. Elle avait raison, tout le monde voudra le bouffer quand on lui mettra ce petit pyjama ! Isaac vient déposer un baiser sur ma joue avant de me dire « Je prends cinq minutes avec Théa. On revient. » Je hoche la tête en lui adressant un petit sourire. «A tout à l’heure !». Et j’adresse un signe de main à Théa qui me le rend volontiers.

Pendant l’absence de mes deux amours, je profite d’être seule avec Lana pour discuter un peu. «Comment tu vas toi ?». Sans lâcher mon fils, elle vient s’asseoir sur le lit près de moi. «Très bien, même si j’ai toujours pas trouvé le job idéal. Et toi... comment tu te sens ?» «Ça va. Je suis fatiguée, c’est normal en même temps. Je pense que je vais commencer la chimio d’ici quelques jours. J’ai hâte que tout ça soit fini...». «Ça va aller j’en suis sûre. T’es une warrior !». Je lui souris, la remerciant du regard.

Isaac et Théa reviennent déjà, et Théa pose un joli petit ours blanc tout délicatement sur le ventre de son petit frère. J’avoue que ce tableau m’émeut particulièrement, et un sourire béat reste figé sur mes lèvres. Isaac demande à sa soeur si elle compte nous rendre notre fils avant de partir, ce qui me fait lâcher un petit rire. D’après ce qu’il m’avait raconté, Lana n’avait pas tout de suite accepté d’être la marraine de notre 2ème enfant, parce qu’elle aimait bien trop Théa et qu’elle pensait ne pas pouvoir aimer le 2ème tout autant. Je comprends vite qu’elle s’était trompée, et ça me rassure. Je me cale un peu plus dans les bras d’Isaac alors que Lana se lève pour bercer bébé.

Trois coups frappés à la porte me font lever la tête, et c’est celle de Nathan que j’aperçois, derrière un énorme ours en peluche. « Salut la famille Fitzgerald. J'espère que je vous dérange pas trop je voulais profiter de rencontrer mon filleul avant d'aller travailler, je reste pas longtemps.». Un large sourire s’empare de mon visage, je n’ai pas vu Nathan depuis un bon bout de temps maintenant, et j’avoue qu’il m’a beaucoup manqué. Je sens qu’Isaac se tend un peu à l’arrivée de Nathan, mais après tout, c’est lui qui a proposé qu’il soit le parrain d’Aeden, et je sais qu’un jour tout ira mieux entre eux. Ils se serrent la main, et dépose un baiser sur ma joue. Je ne résiste pas à me lever pour le prendre dans mes bras. J’en avais besoin. « Félicitation à vous deux. » «Merci !». Nathan m’offre un magnifique bouquet de fleur, et il tend l’ours en direction d’Isaac, avant de venir faire un bisou à Théa. « Salut choupette. ». Il lui offre à elle aussi une petite peluche, et je vois le sourire dans ses yeux. Le voilà qu’il se retourne vers moi pour me tendre une grosse boîte de chocolats. Décidément, il est venu les bras chargés ! « Sha je t'ai aussi amené ça pour palier à la délicieuse nourriture de l’hôpital. ». Je lâche un petit rire. «Oui t’as raison, j’ai dû perdre 5 ou 6kg en mettant Aeden au monde, faudrait que je les reprenne ! Merci...». Le regard que je lui tends lui prouve tous mes remerciements et toute l’émotion que j’ai de le voir ici.

Il finit par me tourner le dos pour aller voir son filleul, toujours dans les bras de Lana, qui visiblement a légèrement du mal à partager bébé. Mais elle le place finalement dans les bras de Nathan, sans pour autant le lâcher des yeux. Ca me plait de les voir tous les deux se partager leur filleul. Je trouve qu’on a bien choisi le parrain et la marraine ! Je me rapproche d’Isaac et pose ma tête sur son épaule, ne quittant pas des yeux notre fils, entre de bonnes mains.

« Tu sais que t'es le plus beau des bébés du monde toi ? » Je souris doucement et Nathan revient un peu plus vers nous. « Vous avez fait du sacré bon boulot. » . Mon sourire s’élargit encore un peu, et je plonge mon regard dans celui de mon fiancé avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Je sens que Nathan hésite à me poser la question fatidique. « Comment tu vas toi ? » Je lui offre un petit sourire et hausse doucement les épaules. «Ça va, je suis fatiguée, mais c’est normal. Le médecin a dit que j’allais commencer la chimio d’ici quelques jours, quand je serai un peu plus d’attaque. Et comme Aeden doit rester ici encore bien une dizaine de jours, ça me permettra de rester là et pas être trop loin de lui. Mais je sens que ça va bien se passer. Je suis confiante !».

Isaac passe son bras dans mon dos, simplement pour me faire comprendre qu’il est là, et je tourne la tête pour lui adresser un sourire. Théa commence à avoir la bougeotte. Et alors qu’elle tend les bras vers Lana, elle dit «Tata Nana !», l’incitant à venir la chercher pour la prendre dans ses bras. Elle a vraiment besoin d’être rassurée que tout le monde continue de l’aimer.

Je retourne le regard vers Nathan et lui sourit. «Et toi alors... comment ça va avec Teeghan ? Faudait que tu nous la présentes quand même un jour !». Même pas le temps de me répondre que son beeper se met à sonner, ça doit être l’heure pour lui de commencer à bosser. Il me promet de nous la présenter bientôt, et il me remet mon bébé, que je n’ai pas eu dans les bras depuis un petit moment maintenant. Il dépose un baiser sur ma joue, adresse un signe de tête à Isaac, et sort de ma chambre en saluant tout le monde.

Je regarde Isaac pour essayer de jauger comment il se sent, et tout bas je lui demande «Ça va ?».

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   Ven 21 Fév - 22:12



Hello baby love


Entouré de toute ma famille, je me sens bien. Ma sœur est là, son filleul dans les bras et je me dis que je n’ai pas eu une si mauvaise idée que cela de lui proposer d’être la marraine de notre bébé. Oui sa réaction m’avait quelque peu perturbé, mais aujourd’hui je ne lui en veux plus. Tout est enfin rentré dans l’ordre. Enfin on va sûrement voir d’autres problèmes se profiler, mais pour le moment, je ne veux surtout pas y penser. Théa est en train de vérifier que nous l’aimons toujours et cela me fait sourire. Lorsque je prends ma petite fille dans mes bras, je lui répète que je l’aime. Je pourrais faire ça toute la journée s’il le faut. Je ne sais pas si Théa est capable de tout comprendre, mais je suis persuadé qu’elle comprend lorsqu’on lui dit qu’on l’aime. Elle se blottit contre moi et je décide de prendre un peu de temps avec elle. Juste quelques minutes juste avec son papa ne pourront pas lui faire de ma. Je me dis que les filles pourront bien s’en sortir sans moi maintenant que tout va mieux. Je prends donc le temps de passer quelques instants avec ma fille pour qu’elle aille acheter son premier cadeau à son petit frère. J’ai envie que Théa et Aeden est la même relation que je peux avoir avec Lana. C’est quelque chose d’important pour moi alors autant commencé tout de suite.

Lorsque je reviens dans la chambre, les filles sont en train de discuter. Théa offre son cadeau à son frère et décide de s’installer sur le fauteuil près du lit pour jouer un peu avec sa peluche. Elle est adorable lorsqu’elle décide de s’occuper toute seule comme ça. Même si cela me fait comprendre que ma petite fille grandi bien trop vite. Je profite de ce moment pour me rapprocher de Shanae et la prendre dans mes bras. Je vois bien qu’elle est fatiguée, mais je ne dis rien. Je préfère observer le comportement de ma sœur avec son filleul. Je suis tellement heureux qu’elle est acceptée d’être la marraine d’Aeden. Je suis persuadé qu’elle sera parfaite pour le rôle. Malgré tout je ne peux m’empêcher de lui demander de bien vouloir nous rendre notre fils après ce long câlin. Lana lève à peine les yeux vers moi. Je pose mon regard sur Shanae et lui souris tendrement.

Quelques minutes plus tard, on frappe à la porte et c’est l’ami de Shanae – Nathan – qui entre dans la pièce. « Salut la famille Fitzgerald. J'espère que je vous dérange pas trop je voulais profiter de rencontrer mon filleul avant d'aller travailler, je ne reste pas longtemps.» Je sais. Je sais parfaitement que c’est moi même qui est proposé le jeune homme comme parrain de mon fils, je sais que c’est moi qui lui ai envoyé un message hier soir pour lui dire de venir voir Shanae et son filleul, mais voilà… Je ne suis pas forcément heureux de le voir ici. J’ai comme l’impression qu’il est en train de couper notre moment en famille et le sourire qui s’affiche sur le visage de Shanae quand elle le voit… Oui je suis jaloux. C’est plus fort que moi. Je ne peux pas faire autrement. Et le sentiment est encore pire lorsque ma chérie se lève pour prendre le jeune homme dans ses bras. Reste calme Isaac. Mon regard croise celui de ma sœur et je comprends qu’elle est en train de me dire la même chose. Je sers la main que Nathan me tends et récupère la peluche qu’il me donne. Aeden sera plus petit que ce nounours pendant un bon moment. Cette idée me fait sourire, mais je ne quitte pas Nathan des yeux. Je surveille le moindre de ses mouvements et ne dit rien. Il récupère assez rapidement Aeden dans ses bras et finis par appeler Shanae par le surnom que je lui donne tout le temps. J’ai juste envie de prendre ce mec par les épaules et de lui faire comprendre qu’il n’as pas intérêt de toucher à ma famille, mais je ne fais rien. Je sais que tout cela est totalement idiot. Il a une petite amie, Shanae me l’as répéter plus d’une fois. Et puis elle ne partirait pas avec lui après tout. Enfin… Je ne me sens pas vraiment rassuré avec cet homme. Il questionne Shanae sur sa santé et je serre un peu plus la jeune femme contre moi. « Ça va, je suis fatiguée, mais c’est normal. Le médecin a dit que j’allais commencer la chimio d’ici quelques jours, quand je serai un peu plus d’attaque. Et comme Aeden doit rester ici encore bien une dizaine de jours, ça me permettra de rester là et pas être trop loin de lui. Mais je sens que ça va bien se passer. Je suis confiante ! » Cette réponse me brise le cœur. La chimio… Je ne voulais pas penser à cela. Pas maintenant en tout cas. Je me contente alors de serrer un peu plus Shanae contre moi avant de venir lui murmurer doucement : « Ca ira. »

Finalement Théa réclame l’attention de sa tante et bien entendu Lana s’empresse de la prendre dans ses bras. Nathan est vite appeler par son travail, ce qui je l’avoue me ravi plutôt bien. Aeden retrouve les bras de sa maman tandis que Nathan nous salut. Pour bien faire, je finis par lui répondre : « Merci d’être passer ! » On s’offre un sourire de circonstances et il finit par disparaître de la chambre. Shanae se rapproche de moi et plonge son regard dans le mien. « Ca va ? » J’ai envie de lui dire que non. Enfin. Si je vais bien. Comment ne pourrais-je pas aller bien alors que toute ma famille est avec moi ? Mais je n’arrête pas de penser au traitement que Shanae va devoir entamer. J’ai peur pour elle, mais je ne dis rien. De toute manière, je suppose que sa question a plus un rapport avec la présence de Nathan. « Oui ca va. Ne t’inquiète pas. » Je dépose un baiser sur le haut de son crâne et la serre contre moi.

« Je vais vous laisser les amoureux. » Je lève les yeux vers ma petite sœur et lui offre un sourire. Elle se rapproche de Shanae et viens embrasser Aeden. Elle se relève et me fais signe de la rejoindre. Je fronce les sourcils mais me lève pour aller près d’elle. « Arrête de te faire du souci et profite un peu ! » me dit-elle tout doucement avant de me prendre dans ses bras. Parfois cela me fait peur de voir à quel point Lana peut me connaître. Je la serre contre moi et dépose un baiser sur sa joue. « Merci d’être venu. » « Oh mais je reviendrais. » Je rigole et Lana embrasse de nouveau tout le monde avant de finir par quitter la pièce. Enfin seul. Je n’avais rien contre la présence de ma sœur, mais je dois avouer que je suis heureuse de me retrouver avec ma petite famille. Désormais je n’ai qu’une seule idée en tête. Tout fier de moi, je me tourne vers Shanae, un immense sourire sur les lèvres. « Câlin familial ! » Je prends Théa dans mes bras et on se rejoint tous dans le lit. Il est bien plus petit que celui de la maison, mais on s’en sort quand même. Shanae se cale contre moi, Aeden dans ses bras et Théa se faufile entre nous. Je câline doucement ma famille et pose mon regard sur Shanae. « Il faudrait que tu dorme ma puce, tu as l’air bien fatiguée. » Elle m’a tellement fait peur hier soir que maintenant j’ai bien l’intention de la surprotéger encore et toujours. Je voudrais tellement que le médecin entre dans cette pièce et nous dise que le cancer de Shanae a totalement disparu. Ce serait vraiment parfait. « J’ai vraiment eu peur hier soir tu sais… Mais maintenant que vous êtes là tous les deux, je ne veux pas qu’on fasse de bêtises. » Oui je sais que je peux être un peu chiant parfois à la surprotéger de cette manière et à toujours me faire du souci, mais c’est comme ça… Elle ne pourra pas vraiment me changer là-dessus. Je baisse les yeux un instant et me rends compte que Théa est en train de s’endormir contre nous. Aeden dort déjà dans les bras de sa maman. Cette image m’émeut plus que tout. Je fais signe à Shanae de regarder. « T’imagine qu’on est à l’origine de ces deux petits anges. » J’ai vraiment du mal à réaliser. Je suis papa pour la deuxième fois et j’en suis véritablement très fier. « Je crois que je n’ai jamais été aussi fier… Je t’aime Shanae. Merci de m’avoir offert tout ça. » Je me penche vers elle et emprisonne ses lèvres dans un tendre baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hello baby love... [Shasey]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hello baby love... [Shasey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hello baby love... [Shasey]
» 04. Love you like a love song, baby...
» oh baby, you should go and love yourself.
» Six years of love » Shasey
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps terminés-