NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff → les habitués du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   Jeu 10 Avr - 17:24





Blüm & Tansy


Après avec fait quelques manèges, Tansy a une petite faim. Ou plutôt... elle a besoin d'une bonne dose de sucre et décide d'aller s'acheter une barbe à papa. D'abord très chaleureux, le jeune homme s'occupant du stand devient rapidement... lourd. Très lourd. Tellement que ça en devient gênant, et que Tansy ne sait plus trop comment faire pour s'en débarrasser. Elle la veut tout de même sa barbe à papa, elle ne peut pas partir comme ça !

Heureusement pour la jeune femme, Blüm passait par là. Elle épiait la scène de loin, réfléchissant dans son coin à la manière de venir en aide à cette pauvre demoiselle. Tout à coup, sans trop réfléchir, elle se décide à la rejoindre. Elle a trouvé LA technique pour que le vendeur insistant la lâche : se faire passer pour sa petite amie. C'est ainsi qu'elle se retrouvait près de Tansy, le bras autour de son épaule, le regard amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   Jeu 10 Avr - 22:22



« Un rayon de soleil vaut tous les livres du monde. »
– Christian Bobin.

Enfin le printemps. La Fête Foraine. Un jean slim noir et les cheveux joliment attachés, la jeune femme était prête pour toutes les attractions. Elle était excitée et à la fois légèrement effrayée. Elle n'avait jamais mis les pieds dans une Fête Foraine et n'avait jamais fait de Grand Huit. Peut-être allait-elle retrouver un peu d'adrénaline qu'elle adorait tant autrefois mais qui avait fini par la faire sombrer...

Il fallait qu'elle se fasse confiance, qu'elle renoue gentiment avec les activités qui en mettent plein la vue.
Elle avait longuement hésité... Pouvait-elle vraiment se rendre seule à une Fête Foraine ? N'allait-elle pas se faire remarquer ? Épier ? Et puis zut, elle n'allait pas rester enfermer tout le week-end par un si beau temps. Elle n'allait pas rester enfermer tout le week-end pour un à priori qui ne se vérifierai sûrement pas... Un coup de clef pour fermer sa porte, puis deux. Voilà. Elle était définitivement partie pour se rendre à l'événement.

¤
Pommes d'amour, Grande Roue, Stand de tirs... Tout ce dont elle avait imaginé était là. Exactement comme dans les films. Elle fermait les yeux tous les trois pas pour prendre de grandes inspirations. Les odeurs étaient formidables. Sucré. Salé. C'était merveilleux. Tansy repéra le marchand de barbe à papa, cette friandise légendaire, littéralement tombée du ciel. Un nuage de sucre rose.
Alors qu'elle allait s'y rendre elle décida d'aller faire les Grands Huit avant... Il était hors de question qu'elle soit malade. Elle devait profiter à cent pour cent. A la fin de chaque activité, la journaliste prenait quelques notes pour ne rien oublier. C'était tellement féerique... Elle savait qu'en rentrant chez elle, elle aurait des images plein la tête, prêtes à être immortalisées dans son ordinateur.

Dix-sept heures. Il était temps de prendre un goûter et de partir, et elle n'avait pas oublié sa barbe à papa ! Le sourire aux lèvres, Tansy demanda une barbe à papa d'un bleu fluo qu'elle trouvait très attrayant. Étrange mais probablement délicieux. « Un autre sourire comme ça et je vous en donne une gratuitement. » « Ça va aller merci, une c'est amplement suffisant si je ne veux pas devenir diabétique. » Elle tendit sa main pour récupérer son gros coton sucré mais apparemment ça n'allait pas être une mince affaire. Du rentre dedans, elle avait horreur de ça. Ses sourcils se fronçaient plus l'homme derrière le comptoir enchaînait les phrases bateaux. Un vrai traquenard. Elle avait payer et elle ne pensait même pas à laisser sa barbe à papa derrière elle. Était-elle trop gourmande ? Ce n'était pas la question. Elle avait prévu de s'offrir une barbe à papa à déguster sur le chemin de son appartement et non pas de rentrer accompagné d'un gros lourd.


Dernière édition par Tansy L. Monroe le Lun 14 Avr - 12:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   Ven 11 Avr - 20:37

Sensation forte, clown (ah non ça c’est le cirque), bruit, vitesse, jeux d’enfants, canards en plastique, arnaques au pseudo hasard, jeux de hasard ce n’est pour aucunes de ces choses que Blüm avait fait le déplacement mais bien pour les gaufres délicieusement croustillantes et épaisses, la barbapapa fileuse, collante et fascinante (toujours fascinée par le côté aérien de la chose et par le fait que quand on se met à l’aplatir avec le doigt ça devient dure), pour les churros (vendu souvent une fortune pour ce que c’est : de l’eau, de la farine, de l’huile) et autres cochonneries plaisirs calorique achetable lors des fêtes foraines. Autant dire qu’elle venait à la fête foraine plus pour prendre des calories qu’avoir des sensations fortes (les trucs avec des bras articulés, qui tournent dans tout les sens à en faire vomir certains). Attractions dont elle n’est pas adepte, sans doute un peu par peur mais parce que la seule fois qu’elle a fait une attraction à sensation forte la sensation ne lui parut pas agréable, cette sensation d’organe qui tombe, de truc qui chatouille l’estomac c’est pas pour elle. Elle préfère avoir l’estomac qui la chatouille lorsqu’elle approche d’un stand pour manger une gaufre et autre « trucs » qu’on trouve à un stand de fête foraine.

Et lors de ces dégustations elle se contentait de s’asseoir sur un banc et de regarder les gens passer, les familles avec des enfants qui tirent sur le bras d’un parent réclamant un nouveau tour, un voulant tester les carabines alors que la carabine doit être plus grande que lui, une petite fille qui réclame une couronne (en plastique) de princesse (made in china) à la pèche aux canards eux aussi en plastique, un parent qui espère que son enfant ne demandera pas de poisson rouge parce que ça fait déjà trois fois que nemo est entré en communion avec les toilettes, le groupe d’ados qui ont eu la permission d’aller s’amuser un moment, les plus âgés qui s’amusent déjà moins naïvement et les jeunes adultes (dont elle fait partie) venue s’amuser et retrouver les plaisirs d’enfants qu’ils ont pu avoir et les jolis souvenirs qui ont pu se créer.

Pour cette première dégustation la jeune femme avait décidé de commencer doucement avec une petite barba papa bien sûr rose et pas bleu ou encore violette comme voulait lui faire le vendeur (soit disant parce qu’il y a des goûts différents or elle, ce qu’elle veut c’est le goût de la barbapa, le goût bien chimique  que carambar a su étonnamment capter, c’est d’ailleurs curieux d’avoir l’impression de manger une barbapapa sans la texture, curieux mais pas mauvais). Bref elle dégustait sa première friandise du jour (parce qu’elle a bien l’intention de revenir plusieurs fois)  tout en regardant les gens passer, leur imaginant des vies et ne faisant pas attention aux regards d’un groupe de jeunes dont deux membres la reluqués sans aucune gêne. Elle s’attardait plus sur la scène qui se déroulait non loin d’elle, une jeune femme, ayant le bon goût de choisir une barbapapa, semblait se faire draguer lourdement pas le vendeur.

Sans vraiment réfléchir, elle se lance vers la jeune femme, continuant à jouer avec sa barbapa, en profitant pour installer un petit sourire sur son visage. A quelques centimètres de la jeune inconnu, Blüm eut confirmation qu’il y avait bien embêtement et apparemment la jeune femme ne voulait pas partir sans sa barbapa qu’elle avait payé. Alors, d’une façon tout à fait naturelle elle s’approche de la jeune femme par le côté (pour ne pas trop la surprendre) et place son bras dans son dos. « sweetie je t’attendais… » un sourire niait, semblable aux amoureux récents collé au visage elle passait bien pour être la petite amie, son regard confirmait aussi. Mais c’est un tout autre regard qu’elle lança au vendeur qui lui, après une forme d’étonnement, se mit à fantasmer sans doute sur ce soit disant couple. « n’y pense pas trop, ça n’arriveras pas et tu ne tiendrais pas le rythme. » une voix douce, sensuelle et à la fois cassante, intérieurement il y avait une petite Blüm qui sautillait en faisant un pied de nez à ce lourding.

Mais voilà, que se passerait-il si la jeune femme de surcroit quasi inconnu le prenait mal ou encore si elle jouait encore plus le jeu et l’embrasserait, la toucherait d’avantage, mais ça nous le serons au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   Mar 22 Avr - 23:29


Décidément ça n'allait pas être une mince affaire... Si Tansy était à la recherche de l'amour, elle n'était pas désespérée. Elle avait beau regarder le vendeur de barbe à papa d'un air exaspéré, il ne semblait pas comprendre qu'elle ne céderait pas à sa drague à deux balles. Elle cherchait l'amour, le vrai. Le coup de foudre. Elle n'y croyait plus depuis longtemps mais elle voulait de nouveau retrouver cette petite flamme. Celle de l'amour. Elle avait envie de croire aux contes de fées, redevenir un peu naïf même si cela allait s'avérer plutôt compliqué. Après avoir vécu dans la rue, avoir vu des choses qu'elle aurait aimé ne jamais voir, ne jamais connaître, elle avait besoin de retrouver une petite étincelle dans le regard.

Un bras dans son dos, Tansy frisonne. Son cœur s'emballe et ses pensées divaguent. Était-ce un chevalier blanc ? Le chevalier blanc ?
C'était parfait. Clairement, il ne serait jamais question qu'elle se fasse libérer d'un dragon ou d'une tour de mile mètres mais elle avait l'impression d'être sauvée. Il était venu à sa rescousse, il était venu la secourir.

Il... ?

Non. Une femme. Tansy rougit et se raidit. Pendant une fraction de seconde elle se demandait ce qu'il se passait et comment réagir. Un regard à sa barbe à papa, un regard à la jeune femme. Tansy souriait. Elle ne pouvait pas rêver mieux. Elle pousse un petit rire niais, un regard en coin vers le vendeur. Apparemment, il avait du mal à en croire ses yeux. Il avait sans doute rêver d'une situation pareil plus d'une fois et la jeune femme s'amusait de l'assurance de sa soit disant petite amie. Tansy aimait se décrire comme courageuse et sûre d'elle mais elle savait que dans une pareille situation elle n'aurait jamais osé faire comme sa complice. Oui elle était courageuse, oui elle avait vécue des choses qui avaient nécessités du sang froid et de la malice, parfois même un peu de comédie, mais dans une situation aussi étrange, elle n'aurait jamais su quoi faire.
Son regard d'admiration n'avait aucun problème à passer pour un regard langoureux ce qui était parfait pour leur petit jeu. « N’y pense pas trop, ça n’arriveras pas et tu ne tiendrais pas le rythme. » Tansy adresse un clin d’œil à l'homme avant d'attraper sa barbe à papa par dessus le comptoir et de passer son bras autour des épaules de sa "compagne". Si cela n'avait été totalement déplacé et bizarre, c'aurait été avec plaisir que Tansy aurait prit en photo l'air éberlué du vendeur.
Elle qui venait pour revivre des sensations fortes, retrouver des idées pour écrire, peut-être rédiger un article sur la Fête Foraine, Tansy était servie. Entre les montagnes russes, les sucreries... et l'immanquable dragueur de pacotille, Tansy s'avérait beaucoup plus satisfaite de sa journée qu'elle n'avait pu l'imaginer. Elle avait du mal à se souvenir la dernière fois qu'elle avait vraiment fait quelque chose pour elle, pour se faire plaisir.

Retrouver des sensations. Sourire. Rire.
Sans s'en rendre compte, Tansy avait marché au côté de sa "sauveuse" sans se rendre compte qu'elle avait encore le bras autour de ses épaules. « Oh, heu... désolée. » Elle rougissait. Elle regarda un instant ses sandales avant de relever les yeux, le sourire aux lèvres. Alors qu'elle allait la remercier, peut-être lui demander son prénom, discuter un peu... le vendeur. Une barbe à papa à la main. « Sérieusement ? » Si elle était une personne très patiente, peut-être du à son métier de professeur, elle commençait à avoir un air un peu excéder. « Une barbe à papa gratuite et on boit un verre ce soir ? Je ferme le stand à 18h. »
Une poussée d'adrénaline. Un baiser. Le premier depuis longtemps, le premier avec une fille. Au moins, elle confirmait son attirance pour les hommes, elle qui s'était toujours demandé si ce ne serait pas mieux avec une femme.

« On se passera de toi merci. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   Jeu 24 Avr - 21:37


    Blüm avait, en quelque sorte, enfilée sa tenue de sauveuse (pas la version ultra moulante sexiste avec un gigantesque décolletée). Au lieu de ça elle portait un beau chemisier fluide bloqué dans une jolie jupe bleue, le tout rehaussé par un gros collier bleu et une paire de ballerine bleu. Oui des ballerines ! et pas des talons de quinze centimètres – et bien qu’elle se dise que ce n’est qu’un instrument de torture quasi imposé aux femmes sous peine de ne pas être féminine elle aurait au fond envie de savoir en porter. Pourtant elle s’accorde à s’habiller d’une manière qui découle quand même d’un certains nombre de diktats, de stéréotypes, elle en a conscience, c’est un de ses plaisirs coupable et elle se dit que ça reste raisonnable tant qu’elle en a conscience. En tout cas elle ne laisse pas indifférente (ce dont elle est loin d’imaginer). Bref, elle était joliment habillée, plutôt chic ce qui peut paraitre un peu en décalage avec l’ambiance qu’on associe à un style plus décontracte, mais sur elle ça passe, ça passe même très bien.
    C’est donc dans cette tenue qu’elle vola au secours d’une jeune femme en difficulté, se mettant à sa place elle se dit qu’elle aurait aimé que quelqu’un vienne l’aider, alors elle y est allé, sans vraiment se poser de question. Et son comportement fut étrangement naturelle, peut être un peu trop naturelle venant d’elle, elle, une jeune femme se posant mile et une question au quotidien, regrettant tel comportement ou de ne pas avoir fait telle chose. En tout cas elle joua la parfaite petite copine, ça semblait si vrai. Heureusement, elle ne fut pas rejetée, en tout cas pas au début du moins, pour la suite elle verra bien.
    Ce qui était curieux ce fut aussi l’assurance et la force qu’elle eut, bien que forte dans le quotidien, elle est forte de manière ordinaire, calme donc pas de genre extravagant. Tellement qu’elle se moqua du vendeur, jouant sur un grand fantasme masculin. Ce fut même amusant, plaisant de rembarrer ce lourd et mauvais dragueur. Mission réussie : la jeune femme récupéra la barbapapa, profitant de l’interloquance du jeune homme pour attraper son bien. Et entrer complètement dans le jeu en plaçant son bras autour de celle de « sa petite amie ». Cette dernière se surpris à ressentir un frisson étrange.

    Et c’est avec un sourire ravis qu’elles quittèrent le vendeur, sans doute en trin de s’imaginer entre elles, le pauvre, il se faisait mal tout seul. Pourtant, après deux pas, les deux jeunes femmes restaient très proches, Blüm attrapa une nouvelle bouchée de a barbapa, ne repoussant pas la jeune inconnue parce qu’après tout ce n’était pas désagréable. Mais le contact fut rompu et Blüm du quotidien revint, avec ses angoisses, ses peurs, elle cacha le tout avec un sourire et un « ne t’inquiètes pas » et une bouchée de barbapapa. Elles continuaient de marcher proche l’une de l’autre, moins qu’avant mais proche quand même. Et alors que Blüm jouait avec sa barbapa tout en la mangeant mr le lourd revint à la charge. Blüm faillit s’étrangler avec la barbapa qu’elle venait de mâchouiller. Et alors qu’elle allait répondre quelque chose c’est cette fois l’inconnue qui prit les devant en l’embrassant, juste un contact de lèvres mais elle ressentit des chatouillis dans son estomac. Elle qui pourtant n’est pas très bisou, c’est plus une adepte du câlin mais bon on en est pas encore là, quoique, s’il revient une troisième fois…. On verra bien.

    Passé les secondes de surprise et la phrase de l’inconnue, Blüm ajouta tu vois on a pas besoin toi et non même pas pour regarder, on sait se combler entre nous. » un regard insistant plus tard, ce fut au tour de Blüm de passer son bras dans le dos de l’inconnu et de l’entraîner pour faire quelques pas loin de cet idiot. « il s’accroche, s’il revient j’me demande ce qu’il va nous sortir. » un petit sourire en plus, une bouchée de barbapa engloutit elle ajouta « je m’appel Blüm, d’habitude j’ai pas cette approche avec les inconnus. J’mangerai bien une gaufre conclu-t-elle en regardant un stand plus loin proposant des gaufres, glaces et compagnie. « p’têtre pas judicieux avant un manège… » tordant ses lèvres elle offrait à l’inconnu une de ses moues caractéristiques, celle-ci signifiant « alors alors qu’est-ce que je fais », détail d’importance : elle avait toujours son bras dans le dos de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   Sam 26 Avr - 18:20


Tansy ne savait pas vraiment ce qui lui avait pris mais elle l'avait fait. Embrasser une parfaite inconnue. En quittant son appartement elle avait peut-être imaginé un beau brun mystérieux mais il lui était complètement sorti de la tête à présent. Un vendeur aussi collant que ses barbapapas et la voilà au bras d'une jeune femme prétendant être sa petite amie. Il n'avait pas eu l'air de comprendre quand elles s'étaient éloignées de son stand mais cette fois-ci ce serait étonnant qu'il revienne à la charge. Elles avaient été claires. Peut-être un peu trop aux yeux de Tansy mais c'était elle qui avait franchi la ligne. Un regard, une main dans le dos, pourquoi pas. Mais un baiser, c'était peut-être un peu trop...
Heureusement, celle qui venait de se faire voler un baiser ne semblait pas outrer par le geste de Tansy, et l'avait au contraire à mettre une main dans son dos. Elles s'éloignaient encore un peu plus de l'homme, probablement déçu de passer à côté de filles comme elles... Elles étaient toutes les deux magnifiques et il en avait des étoiles dans les yeux. Pas de chance.
Bien que ce soit Tansy qui ait décidé d'embrasser sa « sauveuse », elle n'en restait pas moins très gênée. Elle n'avait jamais embrassé de fille et ça ne lui était même jamais vraiment passé par la tête. Ce serait mentir de dire que ça ne lui avait jamais traversé l'esprit d'essayer mais finalement elle n'avait jamais eu le cran et elle était peut-être un peu trop old school. M'enfin, maintenant c'était fait. Et elle ne pouvait pas honnêtement dire que ça lui avait déplu. Elle savait que ça ne voulait rien dire, en tout cas ici, maintenant, avec... Blüm. Elles ne se connaissaient pas et ne faisaient que jouer la comédie. Blüm ne l'avait pas rejeté et ne semblait pas particulièrement outré de son geste... Était-elle habituée ou était-ce la première fois aussi ? Ce n'était clairement pas un sujet qu'elles allaient aborder, en tout cas Tansy ne poserait jamais la question.

Et puis la jeune femme lui proposa d'aller prendre une gaufre. Pourquoi pas en fin de compte. Elle avait encore sa barbapapa dans les mains mais avec cette histoire de vendeur-emmerdeur elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle l'avait déjà presque terminée.
Il fallait qu'elle arrête de trop réfléchir et qu'elle profite du moment. Elle pouvait compter ses amis à Ton Square sur les doigts de sa main alors elle n'allait pas tout foutre en l'air pour aucune raison. Il fallait qu'elle arrête de son comporter comme une vieille grand-mère ou une lycéenne. Elles s'étaient embrassées, et alors ? Tansy acquiesça pour la gaufre avant que la Blüm évoque les manèges. « Personnellement, je n'ai pas de nausées après les manèges donc c'est vraiment comme tu veux. » Et dire qu'elle croyait rentrer, une barbapapa à la main, elle était maintenant au bras d'une jeune femme. Elle rougit légèrement quand elle nota le contact de la main de Blüm dans son dos. Elle n'osait rien dire. Ni de l'enlever ni de la retirer. Rien. Elle se contenta d'afficher un petit sourire à l'intention de son interlocutrice. Elle était perdue mais la sensation qui l'habitait à cet instant présent, elle ne l'avait pas ressenti depuis longtemps... Il était temps qu'elle arrête d'attendre que quelque chose lui tombe sur la tête pour le prendre en compte. Il était temps qu'elle vive le moment présent sans réfléchir aux conséquences, sans réfléchir aux « pour » et aux « contre ».

Y aller à l'instinct. Vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa   

Revenir en haut Aller en bas
 

CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CONTEXTE #2 → sauvetage au stand de barbe à papa
» Evenement 002 ; Fête foraine
» MAD ⟡ Je suis là pour manger de la barbe à papa et te voler ta copine.
» Barbe à papa, clown, jeux de hasard... quoi demander de mieux! [SHUN&MADS]
» Barbe à papa et pomme d'amour | ft. JAYTHER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: LA FÊTE DU PRINTEMPS 2014 :: FÊTE FORAINE-