NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Hot for teacher ▲ Micastian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Mar 22 Juil - 17:47





Sebastian & Micah


Son cerveau assommé et ses jambes engourdies par l'alcool, Micah s'était laissé trainer comme un yoyo mollasson par son sauveur à capuche matérialisé sous la forme de Sebastian. Le vrombissement du moteur résonnait agréablement à ses oreilles, et ses yeux papillonnaient librement de fatigue maintenant qu'il se sentait en sécurité.

Le problème c'est que Sebastian n'arrêtait pas de lui faire la conversation.

Sa main rejoignit la sienne, posée sur sa cuisse, et il demanda pour la énième fois. « Comment tu te sens ? Tu crois que ça va aller ? » Micah regarda sa main repartir sur le volant et fit la moue bien malgré lui. Puis il se lécha les lèvres et reposa son front contre la vitre. « Ça va bien mieux maintenant que t'es là. » Un sourire s'était glissé sur son visage et il tenta un regard en coin vers son professeur, accaparé par la route. Et dis donc, c'était un effet de l'alcool ou il roulait drôlement vite ? « Tu sais, on est pas obligé de mourir dans un accident. » susurra t-il en se décollant de la vitre.

Il s'étira langoureusement dans son siège et tira un peu sur la ceinture de sécurité que Sebastian avait saucissonée autour de lui pour venir se coller à son professeur. « On a tout notre temps maintenant. » Accroché à son épaule, il tritura sa capuche distraitement.

Ses neurones assaillis par un mini trou noir, il ne leva le nez que lorsqu'un virage particulièrement serré l'envoya valser de nouveau du côté de la vitre. « Hey ! » marmonna l'étudiant en voyant se dessiner la maison de Sebastian dans son champ de vision. « Tu me ramènes chez toi ? » demanda t-il au siège conducteur déjà vide. La portière s'ouvrit de son côté et il se mit à rire comme Sebastian se penchait pour défaire sa ceinture et l'aider à se mettre debout. « Tu me ramènes chez toiiii. » fredonna t-il en enroulant un bras autour de son cou.

Au lieu de mettre un pied devant l'autre, il se hissa jusqu'à son visage pour lui embrasser la joue. « T'es tellement un gentleman. » gloussa Micah tel le poids mort le plus câlin de l'univers. « T'es venu me sauver ! » Il passa l'autre bras autour de son cou et lui vola furtivement un baiser sur les lèvres. « Mon héros ! » Il tomba de vingts centimètres comme ses jambes ne faisaient aucun effort pour l'aider à se mettre au niveau de la bouche de Sebastian, et se senti rattrapé de justesse par des bras autour de sa taille. Un nouveau rire s'échappa de sa gorge, et il resserra son étreinte de ses bras. « Je t'adore. »

Un temps indéfini plus tard, il tombait mollement sur le lit de Sebastian. Micah n'aurait pas su dire si Sebastian l'avait trainé, ou porté, ni combien de fois il avait tenté de l'embrasser pendant le trajet.

« Encooore. » se contenta t-il de réclamer en l'attrapant par la chemise pour le faire descendre à genoux sur le lit à côté de lui. « J'veux t'embrasser, encore. » ronronna t-il en se redressant juste assez pour venir se coller contre son torse. Puis il soupira en remontant une main sur les boutons de sa chemise qu'il commença à défaire. « Dis, pourquoi tu fais tourner le lit comme ça ? » Il cligna lentement des yeux pour faire le point sur le lit qui tanguait alors que son professeur avait l'air plutôt immobile. Peut-être qu'il n'y était pour rien. Enfin pas entièrement. « Ou alors c'est ma tête qui tourne. » Il releva le visage pour accéder à sa mâchoire qu'il parcouru affectueusement de ses lèvres. « C'est toi qui me fait tourner la tête. »

A ce moment là, Micah était loin de toute considération professeur-élève superflue. Il n'était déjà pas timide au naturel, alors alcoolisé, il était prêt à assaillir Sebastian, parce qu'il avait envie de lui, et qu'au fond, il avait bien compris que lui aussi. Et quel mal y avait-il a se laisser porter par ses pulsions juste le temps d'une nuit ?

« Viens. » fit-il en se laissant tomber sur lit tout en entrainant son professeur contre lui. Il faufila ses mains dans son dos, sous sa chemise débraillée, alors que ses lèvres cherchaient les siennes, pour l'embrasser, et pour de vrai cette fois.

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Mar 22 Juil - 21:08




Sebastian & Micah


« Ça va bien mieux maintenant que t'es là. » Un sourire flatté se glissa sur mon visage. Il s’agissait des mots d’un homme alcoolisé et possiblement drogué. Je n’aurais probablement pas dû les apprécier autant, et pourtant. Je souriais malgré moi, heureux et soulagé d’avoir pu sortir Micah de cette maison de l’enfer. Après une remarque sur ma conduite rapide, Micah vint se coller à moi. « On a tout notre temps maintenant. » commenta-t-il en tripotant ma capuche. Un virage un peu trop brusque le fit volé de l’autre côté de l’habitacle. « Hey ! » râla Micah, m’arrachant un petit rire amusé quelques mètres avant d’arriver chez moi.

Nous arrivions finalement, et je m’empressais de sortir de la voiture. « Tu me ramènes chez toiiii. » chanta Micah lorsque je l’aidais à mettre les pieds au sol. « T'es tellement un gentleman. » Pendu à mon cou, j’étais obligé d’enrouler mes bras autour de lui pour qu’il ne s’écroule pas à terre. Ses lèvres trouvaient ma joue et vinrent m’embrasser sans que je puisse faire quoi que ce soit pour l’en empêcher. « T'es venu me sauver ! Mon héros ! Je t'adore. » Dans un moment de faiblesse, je faillis le lâcher mais le rattrapais de justesse. « Et je suis heureux de l’avoir fait. » murmurais-je plus pour moi que pour lui. Quand je voyais l’état dans lequel il se trouvait, je ne pouvais faire autrement que me féliciter d’avoir accouru. Il ne tenait plus debout et ne retenait aucune marque d’affection. Même s’il les faisait peut-être plus facilement avec moi, j’avais peur de ce qu’il aurait pu faire avec le premier profiteur de la soirée.

Micah se retrouvait tout à coup étonnement tranquille. Je profitais de l’accalmie pour le soulever et le porter tel un mari l’aurait fait avec sa femme après leur mariage. Je recevais quelques baisers sur le passage, des caresses un peu partout, et luttais pour monter jusqu’à ma chambre sans me faire totalement déshabiller. Je redoutais déjà la nuit que nous allions passer. Je déposais Micah sur mon lit après une longue bataille. « Encooore. » quémandait-il. « Encore quoi ? » lui demandais-je lorsqu’il m’entrainait sur le lit. « J'veux t'embrasser, encore. » Je riais jaune, amusé par sa franchise, mais dérangé par son état. J’étais faible devant lui. Je voulais l’embrasser et lui donner tout ce qu’il réclamait, mais je savais aussi que je serais incapable de profiter de son état. J’essayais alors d’attraper ses doigts qui tentaient difficilement de défaire ma chemise.

Il parvint à faire sauter quelques boutons, mais se stoppa pour dire : « Dis, pourquoi tu fais tourner le lit comme ça ? » Je lui lançais un sourire qui l’inciterait (peut-être) à se repasser sa phrase dans sa tête pour y voir l’incohérence. « Ou alors c'est ma tête qui tourne. » reprit-il, l’esprit déjà plus clair. Je n’avais pas le temps de lui confirmer que c’était effectivement lui qu’il lâcha un « C'est toi qui me fait tourner la tête. » auquel je ne sus pas répondre. C’était peut-être ses lèvres sur ma mâchoire qui me coupaient la parole. Je me laissais fondre sous cette tendresse. Mes désirs de plus prenaient le dessus.

« Viens. » Il m’entraina avec lui sur le lit. Ses mains glissaient sous ma chemise qu’il avait réussi à entre-ouvrir. Ses lèvres cherchaient les miennes, et je ne résistais plus lorsqu’elles les trouvaient. J’embrassais tendrement le garçon, toujours conscient de la situation, mais trop envouté par lui pour lui refuser ça. Et pour me refuser ça. Je glissais ma main sur son visage, caressant sa joue sans cesser de l’embrasser. Un sourire se glissait sur mes lèvres. J’étais heureux de partager cette intimité avec Micah, cette fois-ci réellement, pas simplement pour jouer un rôle devant mon frère. J’avais mis de côté l’interdit qui m’avait empêché de faire quoi que ce soit plus tôt. Désormais, la seule chose qui pouvait me retenir… c’était le goût d’alcool sur la langue du jeune homme. « Attends… » murmurais-je contre ses lèvres entre deux baisers. J’en déposais encore quelques-uns avant de vraiment me détacher de son visage.

« J’ai besoin d’être clair sur ce qui se passe entre nous Micah. » lui expliquais-je calmement. « Je veux pas qu’une nuit. Et encore moins si tu n’es pas capable d’apprécier pleinement cette nuit. » Je parlais lentement, mon regard plongé dans celui du jeune homme pour être sûr qu’il en comprendrait chaque mot. « J’ai réfléchi à ce que je voulais. Et à ce que j’étais prêt à faire pour l’avoir. » Je marquais une petite pause, comprenant que j’étais tout sauf clair. « C’est toi que je veux. » éclaircissais-je. « Je veux une vie secrète d’amour, de sexe et de gâteaux à la fraise avec toi. » expliquais-je un peu plus en riant. « Et j’ai l’impression… que, peut-être, ça te plairait aussi. Mais je pourrai en être sûr que quand on aura parlé. Et… je pense que tu n’as pas l’esprit assez clair pour parler de ça avec moi maintenant. » J’affichais désormais un sourire un peu triste. Je l’effaçais en déposant un baiser sur les lèvres de Micah. « Alors ce soir… je propose qu’on dorme. » Je me rapprochais un peu plus du garçon et enroulais mes bras autour de lui pour l’inviter à se coller à moi, presque sur moi, comme il l’avait fait la veille. « Ce soir… ce sera câlins, et… baisers. » Je ponctuais ma phrase en l’embrassant. « Demain… ce sera tout ce que tu veux. »

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Sam 26 Juil - 22:01





Sebastian & Micah


Enfin Sebastian l'embrassait en retour ! Et il était tellement tendre. Micah avait envie de rire entre chaque baiser, découvrait les muscles de son dos sous sa peau, accueillit la main sur sa joue en penchant son visage comme un chat en quête de caresses. « Attends… » entendit-il murmurer sans y prêter attention. Parce que son professeur l'embrassait et que ses lèvres étaient tellement addictives. Micah ne voulait plus les lâcher. Et il s'y appliquait, chassant celles de Sebastian, chaque fois qu'il se détachait de lui plus d'une nano seconde.

Il fut bien obligé de déclarer forfait, lorsque sa toute nouvelle drogue rompit le contact pour de bon. « J’ai besoin d’être clair sur ce qui se passe entre nous Micah. » L'adolescent fit la moue et laissa ses bras retomber mollement sur le lit. Être clair. Dans son état, ça allait être aussi facile que de marcher droit ! « Je veux pas qu’une nuit. Et encore moins si tu n’es pas capable d’apprécier pleinement cette nuit. » La moue de Micah se rehaussa timidement en un sourire. « J’ai réfléchi à ce que je voulais. Et à ce que j’étais prêt à faire pour l’avoir. » Est-ce qu'il venait vraiment d'utiliser le mot réfléchir ? Micah fronça les sourcils, tout près de décrocher de la conversation. « C’est toi que je veux. Je veux une vie secrète d’amour, de sexe et de gâteaux à la fraise avec toi. Et j’ai l’impression… que, peut-être, ça te plairait aussi. Mais je pourrai en être sûr que quand on aura parlé. Et… je pense que tu n’as pas l’esprit assez clair pour parler de ça avec moi maintenant. » Il avait l'esprit très clair ! Il voulu ouvrir la bouche pour le dire mais Sebastian l'embrassa, avant de le faire passer de sous lui à sur lui dans un tourbillon de vertiges qui lui arracha un nouvel éclat de rire.

« Ce soir… ce sera câlins, et… baisers. » expliqua Sebastian en l'embrassant. De lui-même. Micah eut un petit sourire comblé et se redressa un peu pour avoir tout le loisir de goûter à ses lèvres. « Demain… ce sera tout ce que tu veux. »

« T'es beaucoup trop près de moi pour que j'écoute un traitre de mot ce que tu racontes. » gloussa t-il en faufilant sa main sur les boutons de chemises résistants qui lui avaient échappés la première fois. « Et ça, c'est parce que je te veux toi. Toute la vie si tu veux ! Et toiii... » De sa chemise, il redressa ses prunelles luisantes d'ébriété sur le visage son professeur. « tu veux devenir un hors la loi de l'amour pour moi. » Il lui vola encore un baiser, heureux et excité. Parce qu'il avait bien cerné l'histoire d'amour secret au travers du brouillard d'alcool qui lui embrumait le cerveau. Sebastian avait parlé d'amour et la fin de la phrase avait fini par ''avec toi''.

Maladroitement, Micah se hissa sur son corps, l'emprisonnant de ses jambes. « T'es tellement... mignon. » Il pouffa de rire en effleurant chastement ses lèvres. « J'ai envie de toi. » Il se mordit la lèvre, empli de désir et d'espoir, lança un petit regard suppliant à Sebastian. « S'il te plait. Demain ça sera demain. Ce soir j'ai envie qu'on m'aime. » Il le quitta des yeux pour écarter les pans de sa chemise. Il découvrit le haut de son torse, d'abord des yeux, puis avec ses lèvres il traça un chemin de baiser entre ses pectoraux, jusqu'au dernier bouton qui faisait encore obstacle. Micah le fit sauter, mais se retint de pousser l'exploration plus bas pour remonter prendre d'assaut ses lèvres.  « Que tu m'aimes. » murmura t-il tout bas contre sa bouche.

Il voulait plus que des câlins et des baisers. Ce soir, l'étudiant voulait faire voler toutes les barrières qui sévissaient entre eux depuis des mois. Alors oui, il avait envie de faire l'amour, mais il avait aussi besoin de tendresse. De beaucoup de tendresse. Et de la complicité qui l'unissait à Sebastian au delà de la relation prof/élève, au delà de leur amitié.

Il y eut un silence durant lequel il se lova contre lui, sa bouche toute proche de son oreille, et sa main caressant affectueusement son torse. Puis Micah leva le nez pour lui en mettre un petit coup sur son lobe, et chuchota malicieusement. « De toute façon tu sais que je dors pas habillé. »

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 


Dernière édition par Micah B. Summers le Dim 27 Juil - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Dim 27 Juil - 1:49




Sebastian & Micah


« T'es beaucoup trop près de moi pour que j'écoute un traitre de mot ce que tu racontes. » Ce n’était pas une surprise. J’espérais quand même qu’il comprenait l’idée générale de mon discours, mais ses mains me déshabillant me prouvaient le contraire. Il allait falloir que je me montre plus persuasif. « Et ça, c'est parce que je te veux toi. Toute la vie si tu veux ! Et toiii... » Son discours alcoolisé me faisait rire, et me confirmait que c’était une très mauvaise idée de céder à ses avances. Même si… ça devenait de plus en plus compliqué. « tu veux devenir un hors la loi de l'amour pour moi. » C’était une formulation qui nous allait plutôt bien. C’était maladroit, mais assez véridique. « Toute la vie si tu le veux aussi ! » remarquais-je en lui faisant écho. C’était… tôt. Mais c’était un bel objectif que j’avais très envie de me fixer.

Ce que Micah préférait fixer, lui, c’était ses jambes autour de moi. Il avait changé de position et m’emprisonnais désormais sous son corps. « T'es tellement... mignon. » gloussa-t-il avant de m’embrasser. « J'ai envie de toi. » reprit-il, plus sérieux et surtout, plus excité. « S'il te plait. Demain ça sera demain. Ce soir j'ai envie qu'on m'aime. » Je déglutissais en entendant ces mots. C’était des mots qui pouvaient me faire craquer si je ne prenais pas le temps de me les repasser en tête encore et encore. Surtout quand Micah venait déposer des baisers tout le long de mon corps à moitié dénudé. « Que tu m'aimes. » reprit-il pour me donner encore plus de doutes. Je ne répondais pas tout de suite, prenant le temps de réfléchir à mes prochaines paroles ou à mes prochains actes.

J’aurais voulu donner à Micah tout ce qu’il voulait. Tout. Mais ce soir, j’essayais de penser comme un homme bien. Comme un homme qui pensait à l’avenir qu’il pourrait avoir peut-être « toute la vie » avec Micah. C’est lorsqu’il lâcha son « De toute façon tu sais que je dors pas habillé. » que je me décidais enfin à faire quelque chose. Dans un élan, j’inversais nos positions et le plaquais contre le matelas. Je me surélevais d’un bras pour pouvoir plonger mon regard dans celui de Micah. « Il y a tellement d’autres moyens de se sentir aimé. » commençais-je avec un sourire tendre. « Et j’ai bien l’intention de tous de les montrer. » Je ponctuais ma phrase avec un baiser sur sa joue. « Je t’aimerai à chacun de mes baisers. » J’en déposais cette fois-ci un sur ses lèvres. « A chacune de mes caresses. » Je portais ma main à sa joue et la caressais tendrement.

D’une main, je tirais sur le tissu de son t-shirt pour commencer à lui enlever, lentement. Micah m’aidait, m’offrant tout l’accès que je désirais à son torse nu. Je prenais quelques secondes pour le regarder, mes doigts glissant sur sa peau pour en apprécier la douceur. Je me retenais de ne pas aller respirer son parfum et le couvrir de mes lèvres. « Je t’aimerai à chaque regard posé sur toi. A chaque sourire que je te ferai. » Mon visage s’enfouissait dans son cou, l’embrassant tendrement avant de descendre le long de son épaule dénudée. « Je t’aimerai à chaque petites attentions. A chaque repas que je te préparerai. Ou à chaque repas qu’on préparera ensemble. » Mes baisers suivaient une ligne jusqu’à son torse où je m’attardais quelques instants sur chacun de ses tétons. « Je t’offrirai des petits cadeaux, des fleurs, des chocolats, tout ce qui pourra te faire plaisir et te rappeler combien tu comptes pour moi. » Je murmurais contre sa peau à chaque fois que je descendais, me retrouvant bientôt au niveau de son nombril.

« Et lorsque je te ferai l’amour… tu te rappelleras de tous ces moments où tu t’es senti aimé. » Joueur, j’embrassais son nombril, et y glissais ma langue. « Je serai parfois tendre, parfois animal, mais à chaque fois tu comprendras l’étendue de mes sentiments. » Mes deux mains remontaient le long de son torse, le griffant à certains endroits pour y laisser quelques traces rosées. Je finissais par remonter  à mon tour, emprisonnant ses lèvres dans un baiser passionné. « La première fois que je te ferai l’amour… je prendrai tout mon temps. J’apprendrai à découvrir ton corps pour voir comment il réagit à chacune de mes caresses. Je te répéterai des mots doux à l’oreille pour te faire frissonner. » J’avais parlé à côté de son oreille, soufflant contre celle-ci pour lui donner un aperçu. « Notre première fois sera spéciale. Je veux que tu te souviennes de chaque détail, de chaque baiser, de chaque mot que je te dirai. » J’entrecoupais mes mots de baisers que je déposais ci et là dans son cou ou sur son visage. « C’est pour ça que je ne te ferai pas l’amour ce soir. Je veux que tu te souviennes de tout. Je veux que tu te souviennes de la manière dont tu t’es senti la première fois que je t’ai pénétré, du premier coup de rein, de mon premier gémissement. » J’haletais contre ses lèvres, des images et des fantasmes plein la tête lorsque je l’embrassais avec passion.

Mon bassin roulait contre le sien, découvrant dans le pantalon de Micah la même excitation que moi. « On devrait s’occuper de ça. » murmurais-je contre sa bouche, amusé. « Chacun de notre côté, seul. » continuais-je en me frottant quelque peu contre lui, allant complètement à l’encontre de ce que je disais. « Après ça, et après une bonne nuit de sommeil… on aura plus besoin de s’en occuper seul. Ça se fera… ensemble. Aussi longtemps que tu le voudras. » Je volais un dernier baiser à Micah avant de filer dans la salle de bain, reprendre (encore) une douche froide.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Dim 27 Juil - 22:55





Sebastian & Micah


En un quart de seconde, Micah avait refait le yoyo, cette fois de sur Sebastian à sous lui. « Faut vraiment que t'arrête de faire ça, ça me donne le mal de mer. » commenta t-il en riant. « Il y a tellement d’autres moyens de se sentir aimé. Et j’ai bien l’intention de tous de les montrer. » répondit simplement Sebastian, et il lui souriait tendrement. Micah leva la tête pour l'embrasser, mais sa bouche échoua dans le vide alors qu'il sentait les lèvres de son professeur sur sa joue.

Il fronça les sourcils. « Qu'est-ce que tu fais ? » demanda t-il en se tortillant sur les draps. « Je m'en fiche des autres moyens. » Il avait juste envie de lui. De le découvrir intimement, de murmurer son nom sous l'emprise de ses caresses. Micah connaissait les câlins et le sexe séparément. Ce soir il avait envie d'unir les deux. Et Sebastian aussi, alors où était le problème ?

Il tourna la tête pour embrasser la paume égarée sur sa joue. Sou sourire refit son apparition sur ses lèvres alors que Sebastian tirait sur son t-shirt. Il s'en dépêtra maladroitement, se coinça un bras à l'intérieur avant d'arriver enfin à faire voler le vêtement à l'autre bout de la chambre. Par en dessous, il le contemplait tandis que son futur amant le dévorait du regard. Oh, Sebastian avait envie de lui, au moins autant que son élève mourait d'envie de s'abandonner à ses bras.

« Je t’aimerai à chaque regard posé sur toi. A chaque sourire que je te ferai. » dit-il avant de recouvrir son corps du sien et de blottir son visage dans son cou. L'adolescent pencha la tête en arrière pour lui offrir un meilleur accès, l'entoura de ses bras, possessif. « J'espère – j'espère que tu m'aimes déjà un peu maintenant. » susurra t-il, entre deux soupirs de plaisir. Puis il se mit à rire alors que Sebastian lui parlait de repas. La conversation prenait une drôle de tournure mais Micah n'écoutait pas tellement. Il se contentait de s'amuser, parce que leur dernier repas avait fini en art abstrait sur les murs de la cuisine et que même si il ne comprenait pas tout, Sebastian explorait son torse de ses lèvres et c'était la meilleure partie de cette soirée.

Un gémissement lui échappa alors que sa bouche se refermait sur l'un de ses mamelons. Micah sentit ses doigts se crisper malgré lui sur les draps et son corps se cambrer pour en réclamer plus. Et – et Sebastian continuait de lui parler mais comment est-ce qu'il était censé écouter ?

Des années de tortures plus tard, son cerveau capta un « C’est pour ça que je ne te ferai pas l’amour ce soir. » Quoi ? Mais alors... pourquoi il le touchait comme ça ? Pourquoi est-ce qu'il l'avait couché dans son lit ? Micah ne comprenait pas. Il entendait – il entendait les mots de Sebastian mais son corps agissait à l'inverse opposé. Exactement comme son bassin qui roulait contre le sien, intensifiant la friction insoutenable qui le torturait depuis de trop longues minutes. « On devrait s’occuper de ça. Chacun de notre côté, seul. » S – seul ? « Comment ça seul ? » bredouilla Micah, complètement perdu, parce que Sebastian ne bougeait pas.

« Après ça, et après une bonne nuit de sommeil… on aura plus besoin de s’en occuper seul. Ça se fera… ensemble. Aussi longtemps que tu le voudras. »

Il s'en alla là dessus. Laissant un Micah, seul, désemparé et – quoi ? Est-ce qu'il était censé... finir le travail ? Là, tout seul, dans le lit de Sebastian ? « Non... » murmura t-il pour lui-même. Ce n'était pas ce qu'il voulait. A aucun moment il n'avait voulu... Voulu quoi ? Se faire un petit plaisir solitaire dans le lit de l'homme qu'il convoitait depuis des mois ? « Non ! Sebastian attends ! » cria t-il en se redressant, échevelé et à bout de souffle.

« Attends... » répéta t-il en rampant à genoux entre les draps défaits pour se retrouver au bord du lit. « Je veux pas... m'occuper de ça. » Il baissa les yeux honteusement, et rassembla la couette autour de lui pour cacher son entrejambe douloureux a travers son jeans. « Pas tout seul. Pas – du tout. Parce que... » ça le faisait sentir minable. « Je te demande pardon. » C'était sa faute. C'était lui qui avait insisté, lui qui avait avoué combien il avait envie de lui. « J'avais juste envie de passer la nuit dans tes bras. » bredouilla l'adolescent, les larmes aux yeux. « Ça fait des mois que j'ai pas... » Il pinça les lèvres, et essuya d'un revers de main une larme qui filait sur sa joue. Il se sentait seul depuis des mois. Sebastian avait été sa seule source d'affection. Parce qu'il avait décidé que ça serait lui et pas un autre. « Ya personne dans ma vie à part toi, et je sais pas ce que t'attends de moi, parce que je t'aime déjà quand tu me regardes, quand tu me souris et quand tu m'embrasses. La vodka a rien à voir avec ça, elle m'a juste aidé à te le dire. » Son cœur se serra dans sa poitrine, et ses doigts à la couette. « J'aurais jamais dû t'appeler. » pleura t-il, parce qu'il avait fait confiance à Sebastian, et qu'il n'avait fait que jouer avec ses désirs quand Micah avait enfin osé se dévoiler. « Depuis qu'on se connait la seule chose que tu t'imagine c'est que je veux coucher avec toi comme la moitié de la classe. Et maintenant tu me laisse tout seul pour te donner bonne conscience, comme si te barrer pendant que j'me masturbe dans ton lit ça faisait pas de toi le dernier des connards. »

Il y eut un silence seulement entrecoupé de sanglots. il n'osait plus regarder Sebastian. Ne voulait plus. Sa seule silhouette dans l'embrasure de la porte malmenait son coeur et le peu de dignité qui lui restait. « Je veux rentrer chez moi. »

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Lun 28 Juil - 1:03




Sebastian & Micah


« Non ! Sebastian attends ! » J'arrivais dans l'encadrement de la porte de la salle de bain lorsque j'entendis Micah. « Attends... » répéta-t-il. Je me retournais pour lui faire face. Il était à bout de souffle, la mine triste, l'air honteux. « Je veux pas... m'occuper de ça. » expliqua-t-il en baissant le regard sur la couette qui se cachait. « Pas tout seul. Pas – du tout. Parce que... » J'avançais d'un pas vers lui, soudainement paniqué. « Micah? » l'appelais-je, inquiet. « Je te demande pardon. » reprit-il, toujours aussi mal. « J'avais juste envie de passer la nuit dans tes bras. » J'avais envie de réduire toute distance entre nous et de le rassurer. Je voyais les larmes perler et priais de pouvoir bientôt lui effacer. Mais pour l'instant, j'avais besoin qu'il me parle, qu'il me dise tout ce qu'il avait sur le coeur.

« Ça fait des mois que j'ai pas... » continua-t-il, de plus en plus triste. « Ya personne dans ma vie à part toi, et je sais pas ce que t'attends de moi, parce que je t'aime déjà quand tu me regardes, quand tu me souris et quand tu m'embrasses. La vodka a rien à voir avec ça, elle m'a juste aidé à te le dire. » Mon coeur se serrait dans ma poitrine, je réalisais tout à coup la bêtise que j'avais faite en quittant le lit, et l'excitant malgré moi. Je n'avais rien calculé, j'avais voulu me montrer tendre, et mon corps m'avait trahi. J'avais pensé bien faire en nous laissant de l'espace... mais pas du tout. « Micah, je... » commençais-je en avançant à nouveau d'un pas vers lui. « J'aurais jamais dû t'appeler. » me coupa-t-il. « Non ! T'as bien fait. C'est moi, je... T'as bien fait. Vraiment. » J'ignorais ce qui serait arrivé s'il ne m'avait pas appelé. J'aurais surement évité de faire ma bêtise, mais il lui serait arrivé bien pire.

« Depuis qu'on se connait la seule chose que tu t'imagine c'est que je veux coucher avec toi comme la moitié de la classe. Et maintenant tu me laisse tout seul pour te donner bonne conscience, comme si te barrer pendant que j'me masturbe dans ton lit ça faisait pas de toi le dernier des connards. » J'étais le pire des idiots. J'avais pensé bien faire, sans réellement penser aux sentiments de Micah. Et je le comprenais. Et effectivement, j'étais un connard. Je ne savais même pas quoi lui dire pour qu'il puisse me pardonner. « Je veux rentrer chez moi. » finit-il, comme si c'était le seul moyen d'aller mieux. J'étais tenté de le croire. Mais ça ne pouvait pas finir là. Pas après ces moments passés l'un avec l'autre.

Je prenais mon courage à deux mains et rejoignais enfin Micah. Mettant de côté ma peur d'être rejetté, j'allais l'entourer de mes bras. « Je suis désolé. » pleurnichais-je à moitié dans son cou. « Je suis tellement désolé. » Je restais là un instant, le serrant contre moi en espérant qu'il comprendrait à quel point je l'étais. « Je voulais bien faire, je te le promets. Je voulais... être un gentleman en attendant que tu sois sobre pour faire quoi que ce soit. Sauf que j'ai pas réussi, et... j'ai fini par être un connard. » Je me détachais quelque peu de Micah pour pouvoir prendre son visage entre mes mains. J'essuyais les larmes qui ruisselaient sur ses joues. « Je... je tiens énormément à toi. Je pense pas que t'aies seulement envie coucher avec moi. Et c'est pas non plus ce qui m'intéresse. » Je souriais quelque peu avant de me corriger. « Enfin, j'en ai très envie aussi. Mais je veux surtout... t'aimer. J'ai que toi aussi. J'ai envie de passer tout mon temps libre avec toi. J'ai envie de tout te dire, de pouvoir t'embrasser quand j'en ai envie, d'être celui qui essuie tes larmes. » Je réitérais mon geste, embrassant cette fois-ci ses joues pour effacer toutes traces de ses pleurs. « Je voulais pas être celui qui t'en ferais verser. Je m'en veux. Moi aussi je voulais seulement passer la nuit à te serrer contre moi. J'ai... j'ai été bête. »

Après avoir embrassé encore un peu les joues de Micah, je m'éloignais un peu plus de lui pour laisser glisser mes mains le long de ses bras. « Dis moi qu'on peut toujours le faire. Je... Donne moi une deuxième chance. S'il te plait. » le suppliais-je, le regard baissé entre nous, honteux, et surtout plein d'espoir. J'ignorais ce que je pourrais faire s'il décidait réellement de partir. Je n'arriverais plus à le regarder en face ou à passer du temps avec lui sans repenser à mon erreur et à tout ce que j'avais gâché.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Lun 28 Juil - 21:15





Sebastian & Micah


« J'ai... j'ai été bête. »
« Ça c'est rien de le dire. » marmonna Micah à voix basse.

Pendant tout le discours de Sebastian, il était resté immobile, laissant les larmes couler silencieusement sur ses joues. En plus de se sentir triste et honteux, l'étudiant accusait la fatigue, et ce retournement de situation soudain le laissait un peu hébété.

Il posa ses yeux sur les mains de son professeur qui se détachait de lui pour glisser le long de ses bras. « Dis moi qu'on peut toujours le faire. Je... Donne moi une deuxième chance. S'il te plait. »

De ses mains, Micah suivit ses bras des yeux, jusqu'à ses épaules et enfin son visage, baissé, au moins aussi honteux que lui. Il esquissa une moue pensive, puis dit d'une petite voix. « D'accord. » Il avait toujours sa couette serrée contre torse et lui lança son plus beau regard boudeur lorsque Sebastian releva la tête, visiblement soulagé. « C'est bien parce que c'est toi. » Drapé dans sa dignité, il rampa pas du tout gracieusement sur ses genoux jusqu'à son emplacement de départ sur le lit. « Et parce que t'es venu me chercher dans le placard. »

Il laissa Sebastian se rallonger, et non il ne louchait pas sur son entrejambe, c'était ses yeux qui refusaient de regarder droit. « Et puis c'est malpoli de t'en aller dans la douche comme ça. J'suis là, tu pourrais faire un effort quand même. » bouda t-il, en venant malgré tout se pelotonner contre lui. « Sinon t'as qu'à le dire si je te plait pas. » Oui, Micah savait que ce n'était pas la vraie raison, et oui, il en rajoutait des couches exprès. Rien que pour que Sebastian se fasse pardonner et le complimente. Hey, c'était son ego qui venait de se prendre un violent coup dans les dents !

Toujours enroulé comme un nem histoire d'éviter trop de contacts physiques, Micah déposa sa tête sur son torse et entoura son ventre de son bras. « Tu vas dormir avec ta chemise et ton pantalon ? » demanda t-il innocemment. Il leva le nez pour lui lancer un sourire angélique du plus bel effet. « Promis on fera rien. » Du bout des doigts, Micah fit glisser sa chemise le long de son épaule pour l'inciter à l'enlever complètement. « Tu sais, je peux dormir avec un homme qui me plait sans abuser de lui. » Il se hissa jusqu'à sa joue qu'il embrassa gentiment, laissant ses lèvres trainer quelques secondes supplémentaires contre sa barbe. « Un peu comme hier soir. »

Il avait passé une nuit merveilleuse, rien qu'en étant dans ses bras. Étonnement, quand il lui avait confié le matin même, Sebastian avait semblé sur la réserve. Micah fronça les sourcils. Il avait bien envie de demander pourquoi, mais ses neurones étaient morts et il n'avait aucune idée de comment formuler la question avec des mots.

« Dis. » commença t-il en reprenant sa place contre son torse. « Si mon moi sobre de demain a oublié tout ça, tu me le rappelleras, hein ? » Il bailla à s'en décrocher la mâchoire. La fatigue et l'alcool lui imposant le calme que son trop plein d'énergie lui refusait souvent. Il se sentait bien là, entouré de l'odeur de Sebastian, de ses bras autour de lui et des battements réguliers de son cœur. Ses paupière papillonnaient mais Micah tint bon quelques minutes supplémentaires. « Parce que si j'oublie tout, tu vas faire comme si on était juste amis. » Il se serra plus fort contre lui dans l'espoir absurde de s'accrocher à la réalité et qu'elle lui reste ancrée dans la tête par la force de sa volonté. « Et je veux pas attendre jusqu'à Noël pour refaire semblant devant ta famille. » Il s'agita du peu de forces qui lui restait – c'est à dire mollement – pour pousser Sebastian à lui répondre. « Tu promets ? »

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Jeu 31 Juil - 0:41




Sebastian & Micah


« Tu me plais. » rassurais-je aussitôt Micah qui osait en douter. Bêtises mises de côté, j’avais plutôt l’impression de lui avoir montré à de nombreuses reprises ce soir qu’il me plaisait beaucoup. « Vraiment… » précisais-je comme si c’était vraiment utile. Ma réponse sembla lui suffire car Micah finissait par se reposer contre moi, son visage sur mon torse et son bras sur mon ventre. J’enroulais son corps de mon bras, déposant un baiser sur son front. « Tu vas dormir avec ta chemise et ton pantalon ? » demanda-t-il tout à coup en relevant son regard vers moi. J’avais fini par en oublier ma tenue, et l’inconfort incroyablement qu’elle m’apportait. J’étais un instant à me dévêtir, mais Micah me rassura d’un : « Promis on fera rien. ». Je me laissais alors déshabiller par le garçon, appréciant le contact de ses doigts le long de mon corps lorsqu’il faisait glisser ma chemise. Je profitais de la manœuvre pour me débarrasser aussi de mon pantalon.

« Tu sais, je peux dormir avec un homme qui me plait sans abuser de lui. » précisa Micah avant de venir embrasser tendrement ma joue. « Un peu comme hier soir. » Les lèvres du garçon sur ma joue, je tournais mon visage pour lui voler un baiser maladroit. Je souriais contre sa bouche, heureux en repensant à la veille. « J’ai passé une très bonne nuit avec toi hier. » l’informais-je entre deux baisers. J’avais apprécié sentir la chaleur de son corps contre le mien, ses cheveux qui chatouillent mon visage. J’avais hâte de me réveiller demain matin face à son visage, luttant contre l’envie de l’embrasser tendrement, juste assez pour le sortir de son sommeil en douceur.

Micah retrouvait sa place sur mon torse. Ma main suivait sa descente, se plaçant à l’arrière de son crâne que je caressais doucement. « Dis. » commença-t-il alors que je m’attendais à ce qu’il s’endorme aussitôt contre moi. « Si mon moi sobre de demain a oublié tout ça, tu me le rappelleras, hein ? » J’allais répondre lorsque je fus coupé par le bâillement de Micah. « Parce que si j'oublie tout, tu vas faire comme si on était juste amis. » eut-il le temps de reprendre. « Et je veux pas attendre jusqu'à Noël pour refaire semblant devant ta famille. » Je riais en entendant ses craintes qui m’auraient probablement traversé l’esprit à sa place aussi. « Tu promets ? » insista-t-il. « Je promets. » répondais-je finalement pour le rassurer. Je n’étais peut-être pas très fier de tous mes actes de la soirée, mais je n’étais pas près de mentir et retourner à… avant. J’avais bien l’intention de profiter de la future sobriété de Micah demain pour lui redire tout ce que j’avais sur le cœur. En attendant, je sentais le jeune homme s’endormir contre moi et éteignais la lumière pour lui faciliter la tâche. « Bonne nuit Micah. »

***

Je voulais me réveiller tous les matins comme ça. Micah était toujours collé contre moi, nos jambes entrelacés, et mes bras autour de lui. Si je n’arrivais pas à l’embrasser ses lèvres d’où j’étais, je m’amusais à faire glisser les miennes sur ses tempes et mon nez sur ses cheveux. Je caressais son visage du bout des doigts, veillant ne pas le tirer de son sommeil. J’ignorais l’heure qu’il était, mais je savais que Micah méritait bien de pouvoir dormir encore un peu. Au moins… le temps de m’extirper doucement du lit et de préparer le petit déjeuner.

Ça avait été tout, sauf simple, mais j’avais réussi à me défaire de l’étreinte de Micah sans qu’il se réveille. Un petit gémissement de mécontentement m’avait fait douter quelques secondes, mais en ne le voyant plus bougé, j’avais compris qu’il devait toujours être plongé dans ses rêves. J’avais donc pu descendre préparer le meilleur petit déjeuner post-cuite et post-droguequelconquedanslesang possible. J’avais pris mon temps, remplissant de minutes en minutes mon plateau de tout ce qui aurait pu faire plaisir à Micah. Après une bonne heure de préparation, et quelques minutes en plus à nourrir les chiens, je remontais les bras chargés de tous mes mets.

Micah n’avait pas bougé depuis que j’étais sorti du lit. J’avais des scrupules à vouloir le sortir de son sommeil, mais ils furent de courte durée. Je déposais le plateau sur un côté du lit et glissais à côté du jeune homme pour faire ce dont j’avais tant rêvé avant de m’endormir : le réveiller avec un baiser. Je frôlais tout d’abord ses lèvres. Ne recevant aucune réaction, je recommençais, pressant un peu plus mon baiser. Les traits de son visage commencèrent à s’étirer. Je l’embrassais à nouveau, cette fois-ci plus franchement, et sentais la légère pression d’un baiser en retour. Je souriais, fier d’avoir pu réveiller mon… prince au bois dormant, et me reculais quelque peu pour lui laisser la place de sortir des bras de Morphée. « Bonjour. » lançais-je d’une petite voix calme et souriante lorsque son regard endormi croisa le mien.

Je ne réfléchissais pas, et attrapais le verre le plus près de moi dans le plateau et le tendais à Micah. Instinctivement, il ne but d’un coup sans réfléchir avant de grimacer en réalisant ce qui venait de couler dans sa gorge. Je récupérais le verre avant d’expliquer : « C’était pour t’éviter une trop violente gueule de bois. ». Je parlais lentement et à voix basse, soucieux de ne pas aggraver son état s’il se sentait mal. « Comment tu te sens ? » demandais-je, inquiet. Une seconde question me trottait dans la tête et je me mordais légèrement la lèvre inférieure avant de réussir à reprendre la parole. « Tu te – tu te souviens de la nuit dernière ? » bégayais-je quelque peu en me rappelant la promesse que j’avais faite avant que nous endormir. J’avais promis de tout lui dire s’il avait oublié, mais je voulais qu’il se souvienne de la nuit passée par lui-même. Plus que tout, je ne voulais pas qu’il m’ait oublié.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Jeu 31 Juil - 18:37





Sebastian & Micah


« Bonjour. »
« 'jour. » marmonna Micah en se frottant les yeux. Il avait la voix pâteuse, l'impression qu'un semi remorque lui avait roulé dessus et avait fait marche arrière pour finir le travail. Pourtant, un sentiment de joie tenace l'aiguillonnait. Confusément, il porta le bout de ses doigts à ses lèvres, persuadé d'avoir senti celles de Sebastian alors qu'il émergeait difficilement de son sommeil réparateur.

Il leva ses petits yeux de hamster congestionné sur lui et vit... un verre. Il l'attrapa et avala le tout. « Ew ! »  fit-il en lui rendant le verre et en menant sa main libre à sa bouche pour retenir un violent haut le cœur. « Pourquoi tu me fais avaler ça ? C'est dégueu ! » Il tira la langue, plusieurs fois, pendant que son professeur justifiait sa tentative de meurtre matinal à l'encontre de ses papilles gustatives. « Comment tu te sens ? » demanda t-il finalement. L'adolescent scanna le plateau en quête de quelque chose pour faire passer le mauvais goût qui lui tapissait la gorge. Un muffin survivant d'hier soir, parfait ! Il en enfourna une gorge bouchée, tout en relevant un regard boudeur vers son bourreau. « Comme quelqu'un qu'on essaie d'empoisonner au réveil. »

D'ailleurs, pourquoi est-ce qu'il se réveillait là ? « Tu te – tu te souviens de la nuit dernière ? » bredouilla bizarrement son professeur en écho à son pensées. Micah s'arrêta de mâchouiller pour rassembler assez de neurones. Réfléchir, réfléchir. Qu'est-ce qu'il avait fait hier soir ? « On a passé la soirée ensemble ! » se rappela t-il soudainement. Il se souvint leur danse, et comment il l'avait embrassé avant de s'enfuir. Un sourire plein de malice ourla ses lèvres qu'il trempa dans une tasse de chocolat chaud fumant. « Ensuite je suis parti à la fête et – » Il fronça les sourcils en avalant lentement. « Alors là... je sais plus. J'ai commencé à boire. J'espérais que t'allais changer d'avis et apparaître d'un coup au milieu du salon, mais non. Alors j'ai continué de boire. » Il pouffa de rire, Sebastian avait le dos large, mais son refus valait bien une petite vengeance ! « Et puis j'suis monté dans une chambre avec Ted. Merde alors, j'espère que j'ai pas couché avec. » Il reposa sa tasse, médusé. « Parce que dans l'état où j'étais, j'ai du penser à tout sauf aux capotes. »

Comme si c'était normal de s'inquiéter des préservatifs en premier lieu. Pour sa défense, Micah n'avait vraiment pas l'impression d'avoir couché avec qui que ce soit à cette foutue soirée ! « Après je sais pas, j'ai du m'endormir quelque part, parce que j'avais pensé à toi toute la soirée, et d'un coup pouf, tu venais me sauver de Ted ! Alors bon, tu me regardais bizarrement, parce que j'avais une chaussure à talon aiguille pour lui crever l'œil s'il débarquait dans mon placard, mais ça ça doit être pour coller à la réalité, parce que même en vrai tu me regardes souvent souvent comme un alien. » Il lui livra un regard pétillant et un eut un petit rire au creux des lèvres. « Et puis tu me prenais dans tes bras et tu me sauvais comme un chevalier venu délivrer son prince ! Tu me portais jusque dans ta chambre et là... » Micah se laissa retomber et s'étira langoureusement au fond de l'oreiller. « C'était mais c'étaiiit... le rêve. » Il se mordit la lèvre en attrapant l'autre oreiller qu'il serra contre son torse. « Tu m'embrassais comme un fou, et moi j'étais tellement bien, tellement heureux, je voulais te sentir contre moi, je voulais passer une nuit d'amour. » Et l'air rêveur sur son visage en disait long sur le bonheur infini qu'une telle idée lui envoyait partout dans l'estomac, en passant par son cœur et tout le reste de son corps. Puis son visage se ferma, et Micah tapota l'oreiller avec défaitisme. « Et après le cauchemar. Tu refusais, mais tu me pelotais quand même. Et puis tu me laissais en plan pour aller te faire un petit plaisir solitaire dans la douche. Le connard quoi. »

L'étudiant remis son doudou improvisé à sa place et haussa les épaules. « Remarque comme ça, j'suis sûr que c'est un rêve. » Il esquissa une moue mi complice mi amère. « C'est vrai quoi. Il est pas venu le jour où tu poseras les mains sur moi si ton frère est pas là pour t'y obliger. »

Ça n'expliquait pas comment il avait atterri dans son lit par l'opération du Saint Esprit. Mais Micah était certain que son adorable mais rabat joie de professeur n'allait pas tarder à lui donner une explication parfaitement terre à terre et dénuée du moindre rapprochement charnel !


_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Dim 3 Aoû - 21:25




Sebastian & Micah


« On a passé la soirée ensemble ! » lâcha Micah qui se rappelait petit à petit les évènements de la veille. J’acquiesçais d’un petit signe de tête, impatient de voir si la suite était aussi claire. « Ensuite je suis parti à la fête et – » reprit-il avant d’hésiter. « Alors là... je sais plus. J'ai commencé à boire. J'espérais que t'allais changer d'avis et apparaître d'un coup au milieu du salon, mais non. Alors j'ai continué de boire. Et puis j'suis monté dans une chambre avec Ted. Merde alors, j'espère que j'ai pas couché avec. Parce que dans l'état où j'étais, j'ai du penser à tout sauf aux capotes. » J’étais plutôt rassuré que malgré le flou dans sa tête, Micah se souciait d’une telle chose. « T’as pas couché avec. » l’informais-je tout de même pour le rassurer.

Après ça, j’avais religieusement écouté Micah parler. Je buvais ses paroles lorsqu’il parlait du rêve que la soirée avait été et qu’il me décrivait comme un preux chevalier. A l’inverse, je grimaçais lorsqu’il me rappelait ma bêtise de la veille. A cause de ça, j’étais tenté une demi-seconde de lui mentir et d’effacer cet élément de la soirée. Mais j’avais promis d’être honnête et je comptais bien lui dire que rien n’avait été un rêve et un cauchemar, tout était vrai. « Remarque comme ça, j'suis sûr que c'est un rêve. » commenta-t-il. « C'est vrai quoi. Il est pas venu le jour où tu poseras les mains sur moi si ton frère est pas là pour t'y obliger. » J’étais quelque peu blessé qu’il pense ça. Mais je me mettais à sa place un instant, et réalisais que j’aurais probablement pensé la même chose.

Je réfléchissais un moment à la façon de lui dire « En fait t’as pas rêvé, tout est réellement arrivé. ». J’aurais pu dire ça, mais une partie de moi voulait profiter de la situation ou rendre hommage au preux chevalier que j’avais été. Micah méritait une meilleure explication, un moment romantique pour me rattraper de la frustration de la veille. Il croyait peut-être tous ses souvenirs faux, il saurait bientôt que tout était vrai, et se souviendrait de mon attitude de connard. J’avais besoin d’être de nouveau l’homme qui lui plaisait avant qu’il se souvienne de tout. Alors je lançais un large sourire à Micah. Et au lieu de lui expliquer avec des mots, je me rapprochais de lui et venais déposer un baiser sur ses lèvres. Puis un second. « T’as pas rêvé. » murmurais-je avant de l’embrasser une troisième fois. Je m’éloignais quelque peu, le temps de lui expliquer un peu plus clairement. « Tu m’as appelé, et je suis venu te chercher. Et… on s’est embrassés, et j’ai réussi à m’avouer à moi-même d’abord puis à toi que… je voulais vivre quelque chose avec toi. » J’essayais de me souvenir d’une de mes phrases. « Je veux une vie secrète d’amour, de sexe et de gâteaux à la fraise avec toi. » citais-je en me rappelant de mes mots. « Ou… je veux devenir un hors la loi de l'amour pour toi, comme tu m’as dit hier. » le citais-je lui cette fois-ci.

« Et j’en suis pas fier mais j’ai effectivement été un connard. Mais j’ai promis de me rattraper et de tout te rappeler aujourd’hui si tu oubliais alors… Voilà. » Je retenais un sourire, heureux de pouvoir parler de ça avec un Micah sobre. Il avait certainement la gueule de bois et ne semblait pas totalement réveillé mais… il semblait assez lucide pour discuter de… nous. « T’avais… t’avais l’air de vouloir de moi hier aussi. T’étais peut-être alcoolisé, mais… c’était pas à cause de ça, hein ? Toi aussi… tu veux devenir un hors la loi de l’amour avec moi ? » demandais-je un peu honteux, mais aussi plein d’espoir. « Ça sera pas simple, et on devra se cacher mais… J’ai plus envie de passer du temps avec toi sans pouvoir te prendre dans mes bras et… t’embrasser. Je veux t’aimer. Te montrer combien tu comptes. » Je posais un regard tendre vers Micah, impatient d’entendre sa réponse, de savoir ce qu’il pensait de tout ça avec l’esprit un peu plus clair. Je ne voulais plus revenir à notre relation passée.  

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Mer 20 Aoû - 19:56





Sebastian & Micah


Micah n'osait pas bouger, pétrifié par un mélange de crainte et de joie. Sebastian l'embrassait. Okay, c'était génial, mais hmm... il n'avait rien dit. Seulement sourit, et approché son visage pendant que le cœur de son élève – ça ne devait pas être si excitant – battait à tout rompre.

Micah... bougea les lèvres, s'autorisa à répondre faiblement au second baiser, comme s'il cherchait l'autorisation. « T’as pas rêvé. » lui souffla gentiment Sebastian, avant de reposer ses lèvres contre les siennes, comme une confirmation. Alors tout était vrai. Il – il était venu le chercher. Et Micah lui avait vraiment téléphoné depuis un placard, oh mon dieu, il allait lui falloir une planète plus grande juste pour avoir plus de terre pour s'enterrer dessous. « Tu m’as appelé, et je suis venu te chercher. » confirma son professeur après s'être injustement éloigné de sa bouche. « Et… on s’est embrassés, et j’ai réussi à m’avouer à moi-même d’abord puis à toi que… je voulais vivre quelque chose avec toi. » Lentement, le jeune homme se redressait en position assise, les flashs de la soirées se précisant en de réels souvenirs. « Je veux une vie secrète d’amour, de sexe et de gâteaux à la fraise avec toi. Ou… je veux devenir un hors la loi de l'amour pour toi, comme tu m’as dit hier. »

Micah pouffa de rire, parce que Sebastian était tout sérieux. Comme s'il avait peur qu'il se rétracte d'un coup. Il ne comptait pas se rétracter ! Au contraire, le jeune homme laissa éclater sa joie en se jetant à son cou. « Alors tu veux vraiment bien de moi ! » Il laissa ses lèvres trainer sur sa joue, plusieurs fois, comme son professeur s'excusait en terminant son récit. « Je m'en fiche que t'ai pas été un total gentleman. » Il rit de nouveau à la question de Sebastian, à son air gêné et hésitant, mais le laissa tout de même finir.

« Ça sera pas simple, et on devra se cacher mais… J’ai plus envie de passer du temps avec toi sans pouvoir te prendre dans mes bras et… t’embrasser. Je veux t’aimer. Te montrer combien tu comptes. »
« Tu veux m'aimer. » ronronna Micah en se mordant la lèvre. Il ancra ses yeux cuivrés dans ceux de Sebastian. « C'est trop tard tu l'as dis, tu m'aimes ! » Il se serra contre lui et lui vola un baiser, d'abord joueur en lui mordillant les lèvres, puis sa langue effleura la sienne, délicatement, savourant ce moment. « J'ai l'impression que j'suis encore en train de rêver. » confia t-il tout contre lui. Du bout des doigts, il caressa sa bouche entrouverte, puis redressa ses pupilles vers Sebastian. « Tu sais, on est pas obligé de changer quoi que ce soit. » C'est en entendant sa propre phrase résonner à ses oreilles qu'il réalisa ce qu'il venait de dire. Micah grimaça et s'empressa d'ajouter. « En dehors d'ici j'veux dire ! C'est juste que – on est pas obligé de définir ce qu'on est mais... je me sens bien avec toi tel qu'on est aujourd'hui. »

Bien sûr il aurait voulu des rendez-vous. Micah avait 19 ans. Il voulait sortir main dans la main, s'embrasser longuement dans l'obscurité d'un cinéma et se faire inviter au fast food. Sauf que Sebastian était son professeur. Ils ne sortaient jamais ensemble et il n'en avait jamais été question.

Jusqu'à aujourd'hui.

Micah grimaça en voyant vers quoi cette suite d'idées les menait inexorablement. « Est-ce que ça fait de nous des sex friends ? Parce que jusque là, ça manque sacrément de sexe. Mais on va pas non plus sortir ensemble, aloooors... attends est-ce que tu comptes vraiment m'offrir des fleurs et des chocolats ? Pare que je dois te le dire, si tu fais ça, je vais vraiment flipper. Genre comme une jeune vierge son tout premier soir, et ça sera pas beau à voir. Alors que normalement je suis un super coup ! »

Il n'inventait rien. Sebastian lui avait vraiment dit ça dans ses multiplies raisons qui impliquaient de ne pas faire l'amour avec un étudiant alcoolisé.

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Jeu 21 Aoû - 18:02




Sebastian & Micah


« Tu veux m'aimer. » Entendre mes mots dans la bouche de Micah me fit sourire. « C'est trop tard tu l'as dit, tu m'aimes ! » Mon sourire s’agrandissait un peu plus, et je me réjouissais de ne pas avoir à répondre lorsqu’il vint m’embrasser tendrement. « J'ai l'impression que j'suis encore en train de rêver. » commenta Micah. Je lui volais un dernier baiser, espérant que ça lui ferait comprendre que tout était bien réel. « Tu rêves pas. » ajoutais-je, mon large sourire de nouveau sur le visage. J’étais heureux. Juste… heureux. J’oubliais toutes les contraintes de cette relation et appréciais seulement d’enfin pouvoir embrasser cette intimité avec Micah.

« Tu sais, on est pas obligé de changer quoi que ce soit. » reprit Micah. Mon bonheur s’effaçait un instant de mon visage pour laisser place à une certaine confusion. Avant que j’ai le temps de demander des explications, le jeune homme me les donna : « En dehors d'ici j'veux dire ! C'est juste que – on est pas obligé de définir ce qu'on est mais... je me sens bien avec toi tel qu'on est aujourd'hui. ». Je gardais mes sourcils froncés. Il se sentait bien, et moi aussi. Mais j’avais envie de définir ce qu’on était. Ou… où on allait peut-être. Je ne voulais pas me lancer dans cette relation sans savoir ce qu’on en attendait tous les deux. C’était trop compliqué pour prendre un tel risque. « Est-ce que ça fait de nous des sex friends ? » reprit Micah, forçant ma confusion  à se transformer en surprise. « Parce que jusque là, ça manque sacrément de sexe. Mais on va pas non plus sortir ensemble, aloooors... attends est-ce que tu comptes vraiment m'offrir des fleurs et des chocolats ? Parce que je dois te le dire, si tu fais ça, je vais vraiment flipper. Genre comme une jeune vierge son tout premier soir, et ça sera pas beau à voir. Alors que normalement je suis un super coup ! »

J’étais toujours choqué par les paroles de Micah, peut-être même plus, mais ses derniers mots avaient réussi à me faire sourire. Malgré tout, je ne répondais pas tout de suite et partais plutôt en quête de… quelque chose. Sans qu’il s’y attende, j’attrapais un oreiller près de nous et venais donner un léger coup à Micah. « On est pas de sex friends ! » m’indignais-je après avoir reposé l’arme du crime.  « Je veux… du sexe. Dans un futur très proche ce serait pas mal d’ailleurs. » annonçais-je d’une voix suave afin de retrouver un peu plus de sérieux. « Mais je veux aussi sortir avec toi. Ici ce sera peut-être compliqué mais… on pourra partir le week-end. Où tu veux. Quand tu veux. » Je lançais un petit sourire tendre au garçon. « J’ai envie d’une vraie relation avec toi. Pas seulement du sexe et des baisers entre les quatre murs de chez moi. Je veux pouvoir aller au restaurant, au cinéma, me balader main dans la main avec toi dans un parc. » Et tant d’autres choses, mais Micah devait commencer à comprendre là où je voulais en venir. « Et si, je t’offrirai des fleurs et des chocolats. Tu flipperas peut-être au début, mais ça passera. Peut-être même que c’est toi qui le feras après quelques temps. » Je m’avançais un peu pour retourner l’embrasser, mordillant sa lèvre inférieure quelques instants, joueur.

« Comme je te l’ai dit… j’ai pas de solution idéale. On passera surement beaucoup de temps ici si on veut être ensemble. Mais je te promets qu’on sortira aussi. Les week-ends, les vacances. Dès qu’on pourra. » Je gardais mon visage près du sien, déposant quelques baisers ci et là sur son visage. « Je veux pas être ton sex friend Micah. Je veux être… ton petit ami. Celui que tu aimes, celui avec qui tu veux sortir, celui avec qui tu veux faire l’amour. » Je continuais de l’embrasser, descendant lentement dans son cou. « Tu devrais me montrer quel super coup tu es. » relevais-je contre sa peau. « Avant que mes fleurs et mes chocolats te transforment en jeune vierge. »

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Jeu 20 Nov - 22:32





Sebastian & Micah


« Maiiis ! » couina Micah en serrant d'avantage contre son bourreau comme si ça pouvait l'aider à esquiver d'autres potentiel coups d'oreiller.

« On est pas de sex friends ! » Un petit sourire narquois naquit sur ses lèvres. « Ça c'est certain. » rétorqua l'élève à son gentleman de professeur. « Vu tout le cœur que t'as mis à me repousser cette nuit Monsieur Bonne Conscience. Batman serait fier d'une telle droiture face à la tentation. » Toujours pendu à son cou, il se hissa tout près de son visage pour lui embrasser la joue tandis que Sebastian reprenait. « Je veux… du sexe. Dans un futur très proche ce serait pas mal d’ailleurs. »  « Hm hm... » ronronna Micah, la bouille espiègle en parcourant la ligne de sa mâchoire du bout des lèvres. Il voulait du sexe mais ils n'étaient pas des sex friends...

« Mais je veux aussi sortir avec toi. Ici ce sera peut-être compliqué mais… on pourra partir le week-end. Où tu veux. Quand tu veux. » se rattrapa Sebastian. L'adolescent se mesura à son sourire tendre tandis que les mots faisaient leur chemin dans son esprit. « Tu veux sortir ensemble... mais pas à Seattle ? » demanda t-il un peu penaud.  Il se mordit la lèvre, songeur un instant. Puis son sourire s'agrandit. Pas une seconde il n'avait envisagé de se voir hors de la ville. Ils n'auraient pas souvent le loisir de partir parce que les examens approchait et que Sebastian, et bien... Sebastian était son professeur. Et par conséquent il avait des cours à donner, dont ceux particuliers qu'il donnait à Micah et peut-être à d'autres élèves. D'ailleurs en y pensant, le jeune homme n'avait aucune idée de l'emploi du temps de cet homme dont il s'était entiché. Il se contentait de grappiller tout le temps qu'il voulait bien lui céder ensemble et tant pis pour le reste du monde !

Oui Micah était égoïste. Mais c'était un truc d'amoureux l’égoïsme. Pas qu'il soit amoureux de Sebastian. Ou si ? Il n'allait pas penser à ça maintenant. Plus tard, quand le marteau piqueur qui le punissait d'avoir trop picolé s'en irait de son cerveau.

« J’ai envie d’une vraie relation avec toi. Pas seulement du sexe et des baisers entre les quatre murs de chez moi. Je veux pouvoir aller au restaurant, au cinéma, me balader main dans la main avec toi dans un parc. Et si, je t’offrirai des fleurs et des chocolats. Tu flipperas peut-être au début, mais ça passera. Peut-être même que c’est toi qui le feras après quelques temps. »

« Avec ma faible bourse d'étudiant, t'attends pas à des miracles ! » le taquina Micah avec un petit rire muselé par les lèvres de Sebastian sur les siennes. L'adolescent décrocha un bras de sa nuque pour venir caresser son visage. Il se sentait tellement bien dans ses bras. A cette place qu'il convoitait depuis qu'il avait fait sa connaissance à la rentrée. A sa place. Il se laissa embrasser et mordiller, abandonnant son habituel caractère joueur pour s'abandonner à son professeur.

« Comme je te l’ai dit… j’ai pas de solution idéale. On passera surement beaucoup de temps ici si on veut être ensemble. Mais je te promets qu’on sortira aussi. Les week-ends, les vacances. Dès qu’on pourra. » expliquait Sebastian sans cesser de l'embrasser partout sur le visage. Et Micah avait beaucoup de mal à écouter dans ces conditions, parce que les lèvres de Sebastian et sa barbe rugueuse faisaient fourmiller un million de sensations partout dans son estomac. « Je veux pas être ton sex friend Micah. Je veux être… ton petit ami. Celui que tu aimes, celui avec qui tu veux sortir, celui avec qui tu veux faire l’amour. »

« Je... » répondit Micah. Gémit ? Parce que Sebastian descendait s'approprier le creux de son cou. Il releva la tête en réponse pour lui offrir un meilleur accès à sa gorge. « Tu devrais me montrer quel super coup tu es. Avant que mes fleurs et mes chocolats te transforment en jeune vierge. »

« J'suis pas une jeune vierge. » riposta Micah, la voix rauque de désir. Il se laissa retomber sur le lit, entraînant son futur amant par dessus lui. Il le contempla quelques instant, le temps de reprendre son souffle et que ses neurones remontent par dessus sa ceinture. « Et je veux sortir avec toi. Je t'aime. Beaucoup. J'ai pas encore défini combien mais beaucoup. Et je veux faire l'amour avec toi. » Sa voix s'était un peu éteinte sur ses derniers mots et l'adolescent avait détourné le regard. Le faire c'était une chose. Le dire à voix haute, c'était... embarrassant. « En fait, j'en ai envie depuis que je t'ai rencontré. » avoua t-il, ses joues arborant une intéressante teinte carmine. « Et si j'ai l'air gêné là tout de suite, c'est pas parce que j'ai aucune expérience. C'est juste que... t'as dis des choses – » Micah se déglutit. Se lécha les lèvres. Et osa un petit regard en direction de Sebastian. « Cette nuit. Comme que tu voulais que je me souvienne de chaque détail et de la manière dont tu m'auras pénétré » dieu que c'était gênant. Gênant gênant gênant. Mais ça ne l'empêchait pas d'en remettre une couche ! « ou encore de ton premier gémissement. Et je – je meurs de chaud, rien qu'en y repensant alors, j'ai très envie de faire l'amour avec toi. Maintenant. »

Il se mordit la lèvre. Espérant une réaction. La redoutant aussi. Peut-être que Sebastian allait s'enfuir ? Mais c'était sa faute aussi ! C'était lui qui lui avait murmuré tous un tas de choses horriblement excitantes à propos de leur première fois !

« Et il se peut que je sois un tout p'tit peu intimidé aussi. »

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Dim 30 Nov - 21:31




Sebastian & Micah


« J'suis pas une jeune vierge. » lâcha Micah, comme s’il avait vraiment besoin de le préciser. Je n’aurais pas été contre l’idée d’être la première personne à le toucher de cette manière, mais je savais bien que malgré la timidité qui semblait habiter Micah en cet instant, il était loin d’être inexpérimenté. Je préférais éviter de trop y penser, d’imaginer de nombreux hommes et de nombreuses femmes lui faire des choses dont je rêvais en ce moment même. Même si je n’étais pas le premier, je me plaisais à penser que… peut-être, ce serait différent avec moi. Que je ne serais pas un parmi tous les autres. Parce que lui ne l’était pas pour moi. « Et je veux sortir avec toi. Je t'aime. Beaucoup. J'ai pas encore défini combien mais beaucoup. Et je veux faire l'amour avec toi. » continua-t-il. Mon cœur avait loupé un battement lorsque je l’avais entendu me dire « Je t’aime ». Une certainement excitation mélangée à la peur m’avait envahi. « En fait, j'en ai envie depuis que je t'ai rencontré. » J’esquissais un sourire, amusé par ses paroles et par la façon dont il avait tourné le regard pour m’avouer ça. Je venais déposer un baiser sur sa joue. Tendrement, j’essayais de le rassurer. Je ne voulais pas qu’il se sente gêné avec moi. Plus maintenant. Plus avoir m’avoir dit tout ça.

« Et si j'ai l'air gêné là tout de suite, c'est pas parce que j'ai aucune expérience. C'est juste que... t'as dit des choses – » Je tentais un nouveau baiser pour que Micah tourne de nouveau son regard vers moi. « Quelles choses ? » demandais-je, curieux, mais également ravi de voir que son visage faisait de nouveau face au mien. « Cette nuit. Comme que tu voulais que je me souvienne de chaque détail et de la manière dont tu m'auras pénétré » Un sourire quelque peu moqueur se glissait sur mon visage. Micah n’avait jamais été plus adorable qu’en ce moment. Je serrais mes bras autour de lui, essayant de le mettre un peu plus en confiance. « ou encore de ton premier gémissement. Et je – je meurs de chaud, rien qu'en y repensant alors, j'ai très envie de faire l'amour avec toi. Maintenant. » Je posais un regard malicieux sur le jeune homme, amusé et attendri par la couleur rouge que commençaient à prendre ses joues. « Et il se peut que je sois un tout p'tit peu intimidé aussi. »

Je maintenais le silence un instant, le temps de venir voler un baiser langoureux à Micah, mon corps se collant contre le sien. Sans lui laisser le temps de respirer, je dévorais ses lèvres, mes bras enroulés autour de lui comme si j’avais peur de le perdre. « Je t’aime beaucoup aussi Micah. » murmurais-je contre son visage après avoir libéré ses lèvres. « Et j’ai très très envie de te faire l’amour. » Maintenant. Et les heures qui suivent. Et les jours qui suivent. Autant qu’il le voudrait. Il était temps d’oublier les cours, les examens, et le reste du monde. Il faudrait bien trop rapidement retourner à la réalité. Mais pour l'instant... il n'y avait que nous deux qui comptions.

Mon regard glissait sur le corps de Micah, appréciant des lignes que je n’avais pas encore pris le temps d’admirer. « Qu’est-ce que tu fais encore avec ton pantalon ? » demandais-je en fronçant des sourcils, amusé et frustré à la fois. Je déposais un baiser sur ses lèvres et descendais le long de son corps, mon regard toujours plongé dans le sien lorsque j’arrivais au niveau de ses hanches. Je glissais mes doigts sous l’élastique de son pantalon et le glissais doucement, un petit sourire au coin des lèvres alors que je le déshabillais. Arrivé à ses chevilles, je m’empressais de le libérer de son vêtement et remontais retrouver ses lèvres. Mes mains parcouraient son corps presque entièrement nu, seule sa virilité restait cachée par son caleçon que j’espérais bientôt faire voler à travers la pièce.

Mon bassin se collait au sien, se frottant malgré moi contre la seule partie couverte de son anatomie. Je lâchais un gémissement, légèrement étouffé par la bouche de Micah contre la mienne. Je glissais une main le long de son dos, longeant sa colonne vertébrale pour finir sur ses fesses que je caressais avec envie. J’inversais tout un coup nos positions, faisant passer Micah sur moi. Ma seconde main rejoignait la première sur ses fesses dont je devenais rapidement accro. Mes doigts glissaient sous le tissu, juste pour le provoquer un peu plus, l’incitant à frotter son entrejambe contre la mienne. Je grognais en sentant son membre de plus en plus dur contre le mien. Mes mains oubliaient mon envie de jouer et glissaient désormais entièrement sous son sous-vêtement, palpant ses fesses, les griffant gentiment. « Enlève ça. » murmurais-je à l’oreille de Micah en faisant glisser un peu plus son caleçon. Il m’aida, et j’en profitais pour jeter un regard intéressé vers son érection désormais libérée. Je poussais un long gémissement et m’empressais d’enlever le dernier vêtement me recouvrant pour me retrouver nu à mon tour.

Micah se recollait contre moi, forçant nos érections l’une contre l’autre, m’arrachant un grognement animal. J’en venais à me demander pourquoi nous avions attendu si longtemps avant de rapprocher nos deux corps nus. Ils étaient… si parfaits l’un contre l’autre. J’inversais de nouveau nos positions, une envie en tête que j’avais absolument besoin d’assouvir. Je couvrais de baiser le torse de Micah, d’abord lentement pour faire durer le plaisir, puis plus rapidement pour répondre à l’envie qui se faisait de plus en plus grande.

Je descendais de plus en plus pour arriver face à la magnifique érection de Micah. Sans plus attendre, j’en léchais la longueur. Puis recommençais, toujours avec plus d’envie. Mes doigts finissaient par s’enrouler autour et je guidais mes lèvres jusqu’à son extrémité que je suçotais avec envie. J’avais souvent fantasmé à l’idée de sentir son membre contre ma langue, de le sentir se déverser au fond de ma gorge… Cette pensée avait animé nombre de mes nuits, et je pouvais enfin le faire en dehors de mes rêveries. Je le laissais pénétrer ma bouche, le plus possible. Salivant toujours un peu plus en le sentant en moi. Je le laissais aller et venir entre mes lèvres, laissant parfois trainer ma langue contre son membre, y déposant parfois quelques baisers. Je pouvais goûter les premières traces de sa semence… et j’en voulais plus. « Jouis pour moi Micah. » murmurais-je contre son membre en levant mon regard vers lui. « S’il te plait. » le suppliais-je presque en l’engouffrant de nouveau dans ma bouche. J’avais bien l’intention de le faire jouir en lui faisant l’amour plus tard, mais pour l’instant, j’avais besoin de le sentir au fond de ma gorge.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Lun 1 Juin - 18:15





Sebastian & Micah


« Je t’aime beaucoup aussi Micah. »

Micah sourit, d'un vrai sourire énamouré.

« Et j’ai très très envie de te faire l’amour. »

« Content de voir qu'on est sur la même longueur d'ondes. » taquina l'élève tandis que son professeur baissait un regard intéressé sur son pantalon. « Qu’est-ce que tu fais encore avec ton pantalon ? » « Aucune idée.... Je crois que mon professeur a eu peur que je le viole pendant son somm – hmm... » répondit innocemment Micah, avalant un soupire de plaisir comme le professeur en question aventurait sa bouche sur son torse. Il esquissa un sourire et se laissa manœuvrer, relevant ses fesses pour aider Sebastian à lui retirer son pantalon.

Et – ses mains étaient partout, le long de son échine, épousant la courbe de ses fesses. Micah s'arqua sous le contact, cherchant inconsciemment son corps du sien. « Sebastian... » souffla t-il en avalant une goulée d'air. Sa respiration rendue difficile par l'érection évidente de son professeur frottant contre la sienne. Micah mordit sa lèvre, un désir carnassier embrasait ses sens et son bas ventre. Il avait envie de le toucher, de sentir sa peau sous sa langue.

Sebastian le renversa. Ou plutôt le redressa à cheval sur son bassin. Micah arbora un sourire félin. Pressa ingénument ses fesses sur son entrejambe, se cambra parce que Sebastian les empoignait brusquement, murmurant un ordre au creux de son oreille. « Enlève ça. »

« Autoritaire. » susurra Micah, espiègle. Toute trace de doute envolée, l'étudiant retrouvait avec plaisir la complicité qui l'unissait à son professeur. « J'aime bien ça. » Il le narguait gentiment, à la fois excité et heureux. Rien que pour le faire patienter quelques longues secondes de plus, l'étudiant embrassa son professeur, longuement et affectueusement. « Tes désirs sont mon plaisir. » lâcha t-il, se redressant en position assise. Il quitta son corps à regrets le temps de faire glisser son sous vêtement le long de ses jambes. Sebastian fit de même et Micah en profita pour se rincer l’œil, zoomant sur son entrejambe durcie – sur laquelle il voulait définitivement poser ses mains.

A quatre pattes, il retourna au dessus de Sebastian, un rien animal. Il caressa ses cuisses musclées au passage, laissa traîner sa langue sur son pubis, effleurant volontairement de son menton son érection. Sous lui le torse de son professeur s'élevait et s'affaissait, une pléiade de muscles se contractaient sous ses doigts en découverte le long de ses abdominaux. Sebastian avait des abdos. Durs et lisses, qui lui donnaient envie d'y enfoncer ses doigts et ses dents. Micah lécha sa peau chaude sur son chemin avant de retourner capturer ses lèvres. « On t'a déjà dis que t'étais un genre de fantasme vivant ? » miaula t-il en roulant ses hanches. La friction lui arracha un gémissement. Il recommença, s'accrochant aux épaules de Sebastian, égratignant la peau de ses ongles courts.

Puis Sebastian le renversa. Cette fois pour de vrai. Micah était coincé entre le matelas et tout les muscles qu'il avait enfin pu toucher. Sérieusement depuis qu'il les avait aperçus dans la cuisine de Sebastian après le désastre pâtissier, l'étudiant avait commencer à rêver d'eux. Sans rêver vraiment parce que hmm, il n'avait pas exactement dormi depuis, à part – complètement bourré. C'était plutôt des rêves éveillés. Comme d'imaginer Sebastian sans t-shirt quand il lui parlait, ce qui était distrayant et risquait de l'être à l'avenir en cours.

Les muscles délicieusement pressés contre son torses descendait, en même temps que la bouche de Sebastian – qui était étonnamment silencieux pour un littéraire. Sans rire, on aurait pu croire que Micah allait perdre sa délicieuse répartie vu son niveau dans cette manière mais nope. Sebastian était concentré sur... son érection. Micah frissonna. Puis poussa un long gémissement. Sebastian suçotait doucement, comme s'il le découvrait avant de le prendre entièrement en bouche. Les hanches de Micah se soulevèrent malgré lui, ses doigts se crispèrent sur les draps. « Ah » Il rejeta la tête en arrière sous le violent assaut de plaisir. Parce que Sebastian lui imposait son rythme. Un rythme impatient et bon sang, Micah n'avait plus été touché de cette manière depuis des mois. N'avait plus été touché du tout depuis des mois. « Jouis pour moi Micah. S’il te plait. »

« Sebastian... » soupira t-il, le souffle court. Tout son corps arqué, tendu et brûlant. Quelque part dans les draps, Micah sentait son téléphone vibrer mais il n'en avait rien à faire. Entièrement focalisé sur la langue de Sebastian – mon dieu c'était Sebastian, une partie de lui n'arrivait toujours pas y croire – sur  ses entrailles qui se nouaient. « Je – je vais – » prévint-il, se sentant jouir dans sa gorge.

Pantelant, il hasarda une main dans sa chevelure, l'incitant à remonter pour partager un baiser langoureux et comblé de bonheur. « Mmh. » ronronna l'étudiant sans relâcher ses cheveux, caressant gentiment sa joue de son autre main, sa paume marquée de demi cercles creusés par ses ongles. Sebastian avait le goût de lui et c'était tellement érotique que Micah approfondit le baiser, suçota ses lèvres rougies. « Désolé. » haleta t-il un peu honteux, embrassant sa bouche obscène entre chaque mots. « J'suis un peu plus endurant que ça normalement. »

Il se mordit la lèvre et le contempla un moment. Sebastian était... magnifique. Il avait les cheveux en bataille et Micah ne pouvait pas s’empêcher de promener le bout de ses doigts dans sa barbe. « Je veux te toucher moi aussi. » décréta t-il. Il le repoussa doucement sur le côté et vint se lover à moitié sur lui, à moitié sur le matelas. Il sourit, entourant sa nuque de ses bras. « J'en ai envie depuis teeeellement longtemps. » Une jambe joueuse caressa celle de son professeur. Micah poussa un petit soupir d'extase et déposa tendrement ses lèvres sur les siennes. Puis il dénoua un bras de son cou et laissa sa paume descendre le long de son torse qu'il avait a peine touché, terminant sa descente sur son érection délaissée.

« Est-ce que je devrais te rendre la faveur ? » murmura t-il,  glissant ses doigts ses doigts autour du membre de son professeur adoré. « Parce que tu sais – faire l'amour entre deux hommes, ça implique un minimum de pénétration. » Il lui administra une caresse, amorçant un mouvement lent. « Mais les fellations, c'est génial aussi. » gloussa t-il avec enthousiasme, parce que Sebastian venait littéralement de l'assassiner avec sa bouche.

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Mer 3 Juin - 21:46




Sebastian & Micah


« Sebastian... » chantait Micah à mes oreilles. C’est du moins comme ça que je l’entendais. Les gémissements qu’émettait le jeune homme m’envoutait, me donnant envie d’accueillir son membre toujours en peu plus en moi, profondément dans ma gorge. J’accélérais mes mouvements, encourageant Micah à se laisser alors alors qu’il me prévenait qu’il allait jouir. J’accueillais chaque goutte de sa semence dans ma bouche, en appréciant ce goût si bon et obscène à la fois. C’était Micah que je sentais sur ma langue et je ne voulais rien en perdre. Je le léchais avidement pour être sûr d’avoir récupéré tout ce qu’il avait à me donner lorsque le garçon m’attira vers lui dans un baiser passionné. « Mmh. » gémit-il, surement aussi excité que moi à l’idée de sentir sa jouissance dans ce baiser. Je collais mon corps contre le sien, appréciant cette main dans mes cheveux et celle contre ma joue. « Désolé. » s’excusa Micah sans que je sache pourquoi. J’étais hélas trop obsédé par ses lèvres contre les miennes pour lui demander de quoi il parlait. Il s’expliqua tout de même : « J'suis un peu plus endurant que ça normalement. ». Je riais tout en continuant de l’embrasser. C’est avec un effort colossal que j’arrivais à me détacher de cette bouche enchanteresse pour réagir. « C’est surement parce que tu n’as jamais eu une bouche aussi experte que la mienne sur toi… » le provoquais-je en traçant une ligne de baiser le long de sa mâchoire avant d’atterrir sur son cou que je léchais et suçotais avec envie.

J’effaçais l’envie de me comparer aux anciens amants de Micah en relevant le visage pour pleurer mon regard dans celui du jeune homme. Sa main caressait ma barbe avec une tendresse à laquelle je n’étais pas habitué. Malgré la pure attraction et le désir qui se dégageaient d’entre nous, j’appréciais ces petits moments calmes et remplis de sentiment. Je lui souriais tendrement, me laissant embarquer sur le lit et accueillant avec bonheur Micah contre moi. « Je veux te toucher moi aussi. » m’avoua-t-il au même moment. « Tu peux faire ce que tu veux de moi. » réagissais-je aussitôt en rapprochant mon visage du sien pour planter un court baiser sur le bout de son nez. « J'en ai envie depuis teeeellement longtemps. » Je riais mais ne rajoutai rien, préférant guider mes deux mains dans son dos pour le caresser du bout des doigts. Les siens, eux, parcouraient mon torse avant de finir leur parcours sur mon entrejambe délaissée. Mon excitation se rappelait à moi et je retenais un souffle en pensant qu’il allait enfin me toucher, me caresser. Ce qu’il fit finalement après m’avoir demandé : « Est-ce que je devrais te rendre la faveur ? ». J’oubliais de répondre, trop concentré sur cette pression sur mon érection.

« Parce que tu sais – faire l'amour entre deux hommes, ça implique un minimum de pénétration. » Un long gémissement jaillit de ma gorge alors que Micah se mit à caresser ma virilité. Un gémissement qui se transforma un instant en grognement. « Mais les fellations, c'est génial aussi. » J’acquiesçais d’un vif signe de tête avant de m’emparer des lèvres de mon amant. Je les embrassais, les léchais, les mordais, tandis que mon bassin s’avançait pour chercher une friction que Micah ne me donnait pas. Ou pas assez. « On a tout notre temps… » murmurais-je entre deux baisers. « En attendant caresse-moi, s’il te plait… » le suppliais-je douloureusement. Heureusement, il s’exécuta, me procurant juste assez pour que je n’explose pas de frustration et de désir.

Après un moment à abuser des lèvres de Micah et de sa main entre mes cuisses, j’allais le plaquer contre le matelas. J’attrapais ses deux poignets et les guidais au-dessus de sa tête, l’empêchant d’effectuer le moindre mouvement. Je l’observais un moment avec un sourire carnassier. Il pouvait  surement lire la liste de toutes les idées obscènes que j’avais en tête au même moment. Je me décidais sur l’une d’entre elles, et avant de l’exécuter, je retournais l’embrasser langoureusement. « Tu voulais me faire une fellation, c’est bien ça ? » demandais-je en léchant obscènement ses lèvres entrouvertes. Je n’attendais pas vraiment de réponse pour changer de position. De couché sur Micah, je venais m’asseoir sur le haut de son torse, lui offrant une magnifique vue sur mes parties intimes. J’enroulais mes doigts autour et guidais mon érection sur les lèvres de mon amant. Mon membre les frôlait d’abord, presque dans une caresse. J’y récoltais un peu de salive, la mélangeant avec les premières traces de mon plaisir. Petit à petit, je guidais mon érection dans sa bouche qu’il ouvrait pour en recevoir plus. Seulement, comme je l’avais dit… nous avions tout notre temps. Et je voulais le faire patienter, saliver, me supplier de remplir le fond de sa gorge. « Si tu savais comme tu es sexy en ce moment… » murmurais-je en analysant la scène entre mes cuisses. Il l'était d'habitude aussi. Mais là... Micah était ravagé. De ses cheveux à ses lèvres, tous ses traits hurlaient « je vis l’un des moments les plus érotiques de ma vie », la présence de mon érection dans sa bouche aidant. Il suçotait ce que j’avais bien voulu lui offrir, gardant toujours ses mains au-dessus de sa tête, là où je les avais mises plus tôt. « J’ai hâte de te faire l’amour… » ajoutais-je d’une voix rauque de plaisir. « Mais avant ça, dis-moi combien tu veux me sucer. »

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Mer 17 Juin - 21:26





Sebastian & Micah


Aussitôt dit, aussitôt fait. Et Micah savourait chaque mimique, chaque gémissement guttural de plaisir qui échappait à Sebastian. Les gravait dans sa rétine comme si... comme s'il n'allait plus jamais le voir ainsi. Son cœur se gonflait de joie et d'incertitude. Ses doutes sur leur relation interdite viendraient le tacler au grand galop dès qu'ils se quitteraient. En attendant, sa libido régnait en maître et Micah savourait avec enthousiasme les lèvres de son professeur contre les siennes.

Sebastian le fit brusquement basculer dos contre le matelas. Ses poignets piégés entre ses mains. Micah glapit de surprise et de plaisir, posa ses yeux sur le visage de son partenaire. Et wow – Sebastian avait l'air... affamé. L'étudiant déglutit. Il avait un certain succès à l'université, et l'assurance de ceux qui n'ont rien à prouver à personne. Micah croquait la vie avec entrain comme il s'adonnait à son amour grandissant pour son professeur depuis des mois. Pourtant Sebastian l'intimidait. Jamais il ne s'était senti désiré avec tant de force. Comme s'il était une espèce d'oiseau rare qu'on capture de peur qu'il s'échappe à tout jamais.

Oh il ne comptait pas s'échapper. Il n'irait nul part sans lui.

« Tu voulais me faire une fellation, c’est bien ça ? » Micah aurait pu répondre mais Sebastian léchait ses lèvres et c'était trop obscène pour ne pas en profiter un peu avec hmm – sa propre langue.

Ça devait être la bonne réponse à donner, car son partenaire n'hésita pas une seconde avant de glisser le long de son corps jusqu'à chevaucher ses épaules. Micah ne pouvait pas retirer ses yeux du membre dressé. Il était tellement – enflé, rougi par l'afflux de sang et juste là. Il déglutit de nouveau. Et même s'il ne le voyait pas il pouvait sentir le demi sourire satisfait de Sebastian alors qu'il portait son érection sur ses lèvres. Les frôlait, les peignait des premières gouttes translucides. Micah darda sa langue pour lécher sa saveur intime légèrement amère. « Si tu savais comme tu es sexy en ce moment… » le récompensait Sebastian, lui offrant l’extrémité de son érection. C'était tellement – tellement torride. Micah referma ses lèvres autour, suçotait avidement. « J’ai hâte de te faire l’amour… Mais avant ça, dis-moi combien tu veux me sucer. »

Hey ! Micah ne voulait pas parler ! Il voulait... bon sang, l'étudiant se sentait étourdi de désir. Tous ces muscles parfaitement sculptés au dessus de lui, et le membre de Sebastian touchant sa bouche alors qu'il le relâchait. « Je veux te sucer. » susurra t-il mi plainte mi provocation, léchant le bout humide qui reposait contre sa lèvre inférieure. Il releva ses yeux luisants de convoitise vers Sebastian. « Je veux la sentir sur ma langue. Je veux que t'écarte ma bouche, que tu la remplisse et... » Il referma ses lèvres autour, suçant le peu que son professeur daignait lui offrir, et il ne savait pas si c'était assez pour le convaincre, mais Sebastian ferma les yeux et rejeta la tête en arrière comme – comme s'il essayait de se contenir.

Micah sourit intérieurement. Avant de se reconcentrer sur sa tâche, parce que ce n'était pas exactement facile dans cette position de donner du plaisir à Sebastian. Il gémit de contentement et ses mains s'agrippèrent aux hanches de Sebastian. Il avait juste besoin de quelque chose à quoi de se raccrocher, pendant que son professeur poussait son membre dans sa bouche et – c'était toujours comme s'il se retenait, mais il emplissait aussi lentement sa bouche et mon dieu. C'était tellement de sensations, le goût, l'odeur et la chaleur de sa virilité écartant sa bouche. Une main vint se glisser derrière son crâne, le maintenant en place et Micah essaya de frotter sa langue contre son membre en réponse, de le laisser pousser contre elle pour avoir plus de friction.

Sebastian échappa un gémissement, donc ça avait du marcher ! Il aurait bien voulu parler, manifester son plaisir comme il le faisait habituellement mais à l'évidence il ne pouvait pas. Alors il chercha un rythme à mi chemin entre Sebastian prenant sa bouche et Micah suçant son membre.

Et bon sang c'était incroyable. Comme Sebastian lui laissait le temps de se faire à sa présence dans sa bouche, attendant que Micah trouve une sorte de rythme erratique mais rapide, avant de poser son autre main derrière sa tête et de commencer à pousser avec plus d'insistance. Ses lèvres le lançaient légèrement, il avait du mal à respirer et tout son corps lui donnait l'impression d'être en feu. Et – il ne savait plus exactement ce qu'il faisait ou ce qu'il pensait, seulement qu'il en voulait encore et plus et que Sebastian le prenait sans répit maintenant.

Micah n'avait pas tellement de notion du temps, mais sa mâchoire commençait à lui faire un peu mal, ce qui... était excitant d'une manière totalement sexuelle. Comme si il y avait trop de Sebastian en lui ou quelque chose comme ça.

Les mains de Sebastian se crispèrent dans ses cheveux lorsqu'il le sentit jouir. Micah avala tant bien que mal la semence tapissant sa gorge, avant de relâcher son membre pour reprendre son souffle et lécher les quelques gouttes sur ses lèvres. Puis il cligna des yeux, et reposa ses prunelles ambrées sur son professeur. Il lui adressa un sourire un peu ingénu, encore brouillé du plaisir qu'il venait de prendre.

« Si c'est ta conception de notre tout premier petit déjeuner en tant que couple » croassa t-il, sa gorge toute rêche de la fellation qu'il venait de lui offrir. « on va devoir se réveiller comme ça tous les matins. »

Bon, ça n'allait pas être possible. Car ce n'était pas exactement discret et le voisinage finirait par se rendre compte qu'un des élèves de Sebastian passait ses nuits chez son professeur. Mais un jeune homme épanoui drogué au sexe a le droit de rêver !

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Lun 29 Juin - 21:24




Sebastian & Micah


« Je veux te sucer. » me confirma Micah tandis que je frottais toujours l’extrémité de mon érection sur ses lèvres. Je voulais le voir saliver, l’entendre me supplier de remplir sa bouche. Je brûlais de désir pour l’homme entre mes cuisses. Je rêvais de sentir ses lèvres se refermer autour de mon membre dur. Il l’était juste pour lui, il réclamait son attention. « Je veux la sentir sur ma langue. Je veux que t'écarte ma bouche, que tu la remplisses et... » Je grognais en l’entendant prononcer ces mots. C’était tout ce que je voulais entendre. Satisfait, je dirigeais mon érection un peu plus entre ses lèvres, le laissant opérer la fellation qu’il m’avait promis. Ses lèvres étaient parfaites autour de moi, sa langue contre cette zone si sensible était une bénédiction autant qu’un supplice. Mes doigts glissaient dans ses cheveux et je me cambrais pour faire de léger va et vient dans sa bouche, accompagnant les mouvements qu’il faisait par lui-même. J’observais ma virilité disparaitre entre ses lèvres rougies, dans cette antre humide et tellement parfaite. Je gémissais toujours un peu plus, tout autant excité par ce qu’il me faisait que par cette vue entre mes cuisses. « Tellement beau… » murmurais-je sans m’en rendre compte. Micah avait l’air affamé, et envieux de vouloir me sentir plus en lui. J’accélérais mes mouvements, m’assurant qu’il tenait toujours le rythme. Plus encore, il semblait apprécier que je prenne ainsi possession de lui pour mon simple plaisir.

J’ignorais combien de temps il avait fallu avant que je me déverse au fond de sa gorge. C’était si bon que j’avais peut-être duré seulement une minute. Mais c’était tellement merveilleux que j’avais eu l’impression que mon plaisir avait duré une heure. Dans tous les cas, mon excitation ne diminuait pas lorsque je vis Micah laper mon sexe et ses lèvres à la recherche des dernières traces de ma jouissance. « Si c'est ta conception de notre tout premier petit déjeuner en tant que couple » articula-t-il difficilement tandis que je le libérais en laissant glisser mon corps contre le sien. « on va devoir se réveiller comme ça tous les matins. » finit-il lorsque je finissais de me coucher tout contre lui. En guise de réponse, je l’embrassais langoureusement, goûtant mon parfum sur sa langue. « Du moment qu’on inverse les rôles parfois… » murmurais-je entre deux baisers, fatigué et toujours sur un petit nuage suite au fabuleux orgasme qu’il venait de me donner.

Sans cesser de l’embrasser, je glissais ma main entre nos deux corps pour caresser son membre dur. Je faisais courir mes doigts dessus, le caressant un peu plus activement parfois. « J’espère que tu as conscience que tu viens de ruiner ma santé mentale pour chaque cours qu’on partagera de nouveau tous les deux… » commençais-je en quittant les lèvres de Micah pour tracer une ligne de baisers sur son menton, puis dans son cou. « Comment je vais être capable de voir tes lèvres s’agiter sans imaginer mon sexe entre elles… » Je descendais toujours un peu plus, arrivant désormais à hauteur de ses mamelons que je mordillais doucement. « Tu vas me rendre fou Micah. » J’allais avoir une érection à chaque cours. J’en étais presque persuadé. J’allais rester derrière mon bureau à chaque heure pour tenter de cacher mon désir pour mon étudiant. Et je lui demanderais de rester après la classe pour parler de l’un de ses devoirs en espérant qu’il s’occuperait avec le même talent du souci dans mon pantalon.

Après avoir joué avec ses mamelons, je continuais ma descente jusqu’à son nombril que je léchais et arrivais finalement nez à nez avec son érection. J’en embrassais le bout tendrement, puis en léchais toute la longuement avidement, gémissant en respirant son odeur. Je jetais un regard obscène vers Micah en posant mes deux mains sur ses hanches. J’essayais de lui transmettre mon idée par la pensée avant d’user mes mains pour le forcer à ses retourner. Il m’aida dans l’action et je me retrouvais vite avec ses fesses devant moi. Affamé par cette vision, j’allais mordre sa chair, juste assez pour y laisser une marque qui disparaitrait rapidement. Je la referais dès qu’elle se sera estompée, évidemment.

Sans plus attendre, j’écartais ses fesses et glissais ma langue contre son entrée. Mon pouce l’y accompagnait, récoltant de la salive pour mieux écarter sa chair. Je donnais parfois de petits coups de langue félin, puis parfois le léchais tel un affamé devant son plat favori. Mon pouce parvenait à glisser en lui assez facilement. Je le pénétrais, puis ressortais de lui, lui arrachant des gémissements à chaque mouvement. Je souriais contre la peau de ses fesses que j’embrassais, fier de l’effet que je pouvais lui faire. « Tu demandais un minimum de pénétration… est-ce que… » J’entrecoupais mes phrase de baiser sur ses fesses, puis remontais le long de sa colonne vertébrale. J’arrivais au niveau de sa nuque, puis glissais contre son oreille que je mordillais. « Est-ce que tu serais capable de jouir à nouveau seulement grâce  à mes doigts ? Et… à ma langue ? » Pour accompagner ma question, je léchais avec obscénité sa joue. Mon pouce sortait de mon nouvel endroit favori et je remontais ma main jusqu’au visage de Micah. Sans rien lui demander, j’insérais entre ses lèvres mon index et mon majeur qu’il se mit à suçoter. J’y revoyais ma virilité tout à l’heure et souriais. « Peut-être que tu préférerais jouir grâce à mon érection en toi. » murmurais-je toujours contre son oreille. « Dis-moi ce que tu préfères mon amour… » gémissais-je en embrassant l’arrière de son oreille, emporté par tout le désir et l’affection que j’avais pour Micah. Avant qu’il ne réponde, je retirais mes doigts de sa bouche et les menais entre ses fesses. Mon index le pénétrait doucement, sans difficulté. La chair s’écartait avec moins de facilité lorsque j’ajoutais mon majeur, mais me rassurais en entendement les gémissements de plaisir de mon amant.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Ven 17 Juil - 18:03





Sebastian & Micah


Blottit tout contre son professeur, Micah reprenait son souffle. L'adolescent était totalement égaré sur son nuage de plaisir et de tendresse post coital. De sa bouche utilisée, il répondait avec envie à ses baisers, minaudant pour qu'il l'enlace. Micah ne rêvait que de partager les bras de son amant. De somnoler contre son torse comme il l'avait déjà fait lorsqu'ils avaient dormis ensemble à la venue de Charlie.

Mais la main de Sebastian s'aventura entre ses cuisses. Micah feula de surprise et de plaisir, sa peau trop sensible à cet endroit. « J’espère que tu as conscience que tu viens de ruiner ma santé mentale pour chaque cours qu’on partagera de nouveau tous les deux… » Micah arbora un sourire de chat satisfait. « Tu veux dire que tu vas enfin me regarder ? » le taquina t-il, sa voix éraillée par un sursaut de plaisir. « Et pas pour m'engueuler parce que j'essaie de préserver le côté secret de notre relation ? »

« Comment je vais être capable de voir tes lèvres s’agiter sans imaginer mon sexe entre elles… Tu vas me rendre fou Micah. »

« Parle pour toi. » répliqua Micah avant de se raviser. « Ça fait des mois que je désespère que tu m'accorde un regard c'est – hm – la monnaie de ta pièce. » Son corps s'était arqué au contact de sa langue chaude sur ses mamelons. Micah passa sa langue sur ses lèvres, ses doigts relâchant les épaules de Sebastian pour se perdre dans ses cheveux.  « J'vais tellement me planquer sous ton bureau et te faire subir mille sévices avec ma bouche pendant que t'essaieras de faire cours. »

De ses yeux, il rencontra ceux de Sebastian à présent entre ses cuisses. Il cru qu'il allait remonter le prendre dans ses bras mais ce dernier plaqua ses mains sur ses hanches. Pas réactif sur le coup, l'étudiant se retourna docilement sur le ventre – ou se fit retourner par Sebastian, il n'était pas certain. Aussitôt une morsure sur sa fesse le fit tressaillir. Hey ! « Hey ! » couina Micah en écho à son indignation intérieure. « C'est un territoire sacré que tu – ah... » Oh mon dieu, c'était sa langue. Micah haleta en réponse. Ses mains s'accrochèrent aux draps de chaque côté de sa tête. Il aurait voulu se retourner pour regarder, parce qu'il pouvait dessiner le visage de Sebastian le dévorant du regard. Son pouce disparaissant en lui et réapparaissant, encore et encore, testant son élasticité.

La voix grave de Sebastian résonna à ses oreilles par dessus la litanie de ses propres gémissements. « Tu demandais un minimum de pénétration… est-ce que… Est-ce que tu serais capable de jouir à nouveau seulement grâce à mes doigts ? Et… à ma langue ? » Micah frissonna convulsivement au contact de sa langue sur sa joue après qu'elle se soit trouvée tout contre son entrée encore étirée par son pouce. Puis comme s'il avait lu dans ses pensées, Sebastian retira son doigt. « Hn. » protesta faiblement Micah. Ce qui ne voulait rien dire, mais parler avec Sebastian sur lui, mordillant sensuellement son oreille et lui murmurant des choses salaces ? Nope.

Ce n'est pas comme si Sebastian attendait une réponse. De ses doigts, il pénétra les lèvres entrouvertes de Micah. L'étudiant n'émit aucune résistance. Il se jeta aussitôt sur les phalanges qui lui caressaient les lèvres, y passant sa langue avec une délicieuse soumission, suçant comme il l'avait fait plus tôt avec son membre. « Peut-être que tu préférerais jouir grâce à mon érection en toi. » Ce qu'il préférait ? Sérieusement ? Qu'est ce qu'il n'y avait de pas clair dans « j'ai très envie de faire l'amour avec toi. Maintenant. » ? « Dis-moi ce que tu préfères mon amour… »

Pour l'amour du ciel, mais qu'est-ce qui se passait ? Sebastian ne lui offrait que du sexe. Du sexe torride et complice, mais du sexe ! Micah était en terrain connu. Et même si la réalité n'était pas toujours à la hauteur de ses attentes, que parfois, un type sexy s'avérait dramatiquement nul au plumard, Micah savait ce qu'il faisait. Quand il sélectionnait une conquête pour la nuit, il savait que c'était pour la nuit, il s'en tirait dans le pire des cas avec un orgasme, et dans le meilleur avec plusieurs, une nuit blanche dans les pattes et un numéro de téléphone pour remettre le couvert, mais jamais jamais son cœur n'avait été en jeu.

Parce qu'aucun d'entre eux n'était Sebastian.

Il avait essayé. Il avait essayé de s'offrir à son professeur, de lui faire comprendre combien il avait envie de lui, de faire l'amour avec lui, qu'il l'aime, qu'il l'étreigne langoureusement –

Sebastian avait refusé.

Oh pas explicitement et pas en rejetant Micah totalement. Il lui accordait plus que sa part d'orgasmes et de sexe. On en revenait au sexe. Comme si faire l'amour représentait un genre de cap qui allait définitivement les enchaîner l'un à l'autre ou allez savoir quoi. Micah ne comprenait pas tellement ce qui se passait dans la tête de son professeur. Ce qu'il avait remarqué, c'est qu'il ne lui faisait PAS l'amour.

Ça ne l'empêchait pas de proposer. De proposer maintenant que Micah était confus et désespérément avide de sexe. Son amant soufflait le chaud et le froid, murmurant des mots doux à son oreille, et Micah menaçait d'exploser d'une seconde à l'autre. « On est... » Il marqua une pause alors qu'un doigt s'insinuait en lui, reprenant son souffle. « On est pas obligés d'aller au bout. » articula t-il faiblement. Un second doigt lui arracha un cri. Oui Micah était bruyant, à chaque mouvement de son amant le jeune homme ne cessait de couiner, de grogner et de geindre. Et il tremblait, ses jambes s'écartant largement alors qu'il bougeait contre les doigts de Sebastian, roulait ses hanches, se faisait lui-même l'amour lentement sur eux. « Sebastian... » souffla t-il, en le regardant joueur et suppliant par dessus son épaule. Micah releva son derrière pour s'exhiber impudiquement à la vue de son professeur. « Dis moi ce que toi tu veux. »

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   Sam 18 Juil - 19:03




Sebastian & Micah


« On est... On est pas obligés d'aller au bout. » proposait Micah en acceptant pourtant volontiers mes doigts en lui. J’ignorais ce qui lui faisait dire ça. Complètement. Il avait l’air plutôt très excité à l’idée d’aller au bout. Et je l’étais tout autant. Encore plus lorsque je le voyais agiter ses hanches pour se faire lui-même l’amour sur mes doigts. « Nom de dieu… » murmurais-je trop bas pour qu’il l’entende à travers ses gémissements. Si j’avais eu le moindre doute jusqu’à présent, ce qui n’était pas le cas, cette vision l’aurait complètement effacé. « Sebastian... » gémit-il en me jetant un regard plein de désir par-dessus son épaule. « Dis moi ce que toi tu veux. » Je le regardais un instant sans rien dire, ni bouger. Mon regard s’aventura un moment plus tard sur ses fesses qu’il me présentait comme le plus beau des cadeaux. J’étais complètement foutu. « Toi. » répondais-je tout simplement. « Toi. Toi. Toi. » répétais-je comme un robot en m’avançant jusqu’à son visage pour l’embrasser avec une passion peu commune. « Je veux te faire l’amour. Je veux jouir en toi. Je veux te posséder. Je veux… mon dieu si tu savais comme j’ai envie de toi. » lui répondais-je finalement entre deux baisers.

Délicatement, je retirais mes doigts de lui. « Mets-toi sur le dos s’il te plait. J’ai envie de voir ton visage quand je serai en toi… » lui demandais-je avant de déposer un court baiser et de m’éloigner de lui. J’allais fouiller dans ma table de chevet pendant qu’il se remettait sur le dos, les jambes obscènement écartées, m’offrant une vision idyllique de toute sa virilité. J’en avais la gorge qui devenait sèche et obligeais un instant ce que je cherchais. Ma main fouillait avec un certain automatisme avant que mes doigts se referment autour de ce que j’étais venu chercher. J’attrapais du lubrifiant et un préservatif que je posais sur les draps. J’étalais le contenu de la bouteille sur mes doigts que je menais de nouveau entre les jambes de mon amant. Les deux premiers rentraient facilement, arrachant un nouveau gémissement de plaisir à Micah qui semblait soulagé d’être de nouveau rempli. J’ajoutais un troisième doigt tandis que je me penchais sur son torche, mordillant ses mamelons durcis d’excitation. Je léchais autour en remontant jusque dans le cou du jeune homme avec ma langue, embrassant parfois sa peau chaude. Quelques gouttes de sueur perlaient ci et là, je les effaçais d’un coup de langue.

Après quelques minutes à faire des va-et-vient en lui avec mes doigts, je me retirais de nouveau, héritant d’un grognement de mécontentement. « Je pense que t’es prêt pour moi… » le rassurais-je en lui volant un baiser pour me faire pardonner. Sans plus attendre, j’attrapais le préservatif que j’ouvrais et enfilais sur mon érection. J’attrapais le regard de Micah sur celle-ci. « Je te promets qu’un jour… on en aura plus besoin. Un jour… tu me sentiras totalement en toi. Moi, ma jouissance, tout. Je pourrai la lécher hors de toi, ou la laisser à l’intérieur. » le provoquais-je en ajoutant du lubrifiant sur ma virilité couverte. Je m’avançais entre ses jambes, la positionnant là où avaient été mes doigts quelques secondes plus tôt. « Je parie que tu aimerais venir assister à mes cours avec ma semence toujours en toi. Tu sais que ça me rendrait dingue… » Sur ces mots, j’avais commencé à le pénétrer. Tout doucement. Plus j’avançais en lui, plus il devenait difficile de respirer, comme si le plaisir et le désir m’empêchaient de vivre.

Mon corps se collait à celui de Micah, ses jambes s’enroulaient autour de moi, et je trouvais le chemin de ses lèvres alors que mon membre le pénétrait finalement entièrement. C’était… si bon. Etroit. Chaud. Parfait. « Micah… » gémissais-je en le sentant agiter ses hanches, me demandant malgré lui de bouger en lui. Je m’exécutais aussitôt, démarrant de lents va-et-vient. Je cessais de l’embrasser un instant, éloignant mon visage du sien de quelques centimètres, juste assez pour plonger mon regard dans le sien. Il était plein de désir, il me suppliait de lui faire du bien. J’accélérais alors mes mouvements. Je glissais mes doigts dans ses cheveux pour m’y agripper et retournais l’embrasser avec plus de passion, mordillant ses lèvres, peut-être trop violemment. Je n’avais plus conscience de ma force, de mes actes. J’agissais pour arracher des gémissements à cet homme tout contre moi, les mêlant aux miens. « C’est si bon. Parfait. » murmurais-je à son oreille, sentant mon plaisir monter avec une intensité que j’avais rarement ressenti. « Je vais jouir… » le prévins-je en accélérant mes coups de reins.

Je changeais quelque peu de position pour pouvoir mieux le prendre, plus profondément, plus vite. Ses mains parcouraient mon corps, le griffant, et j’étais ravi qu’il ne touche pas son érection humide des premières traces de son plaisir. Il voulait atteindre l’orgasme seulement grâce à moi, et il ne m’en fallait pas beaucoup plus pour finalement jouir. Je regrettais de ne pas me sentir me déverser en lui, mais me réconfortait en me promettant de le faire bientôt. Bientôt. En attendant, j’effectuais de dernier va-et-vient, devinant que Micah était proche de jouir aussi. « S’il te plait Micah… » le suppliais-je. Je n’avais pas besoin d’en dire plus pour voir de longs jets de semence peindre son torse rouge de marques que je remarquais seulement maintenant avoir déposé sur sa peau blanche. Je lui donnais quelques derniers coups de reins avant de me retirer de lui, enlevant prudemment le préservatif que je nouais et faisais voler… quelque part. Je me préoccuperai de ça plus tard.

D’ici là, j’avais besoin de lécher les traces sur le ventre de mon amant. Je récupérais le plus gros avant de glisser mon corps contre le sien jusqu’à atteindre ses lèvres. Je l’enlaçais en l’embrassant, appréciant ce moment de bonheur parfait post-orgasme. C’était un moment de plaisir rare, comme si le temps s’était arrêté, et que mon corps et mon cœur avaient trouvé ce qui leur avait manqué jusqu’ici. Je détachais mes lèvres de Micah pour pouvoir l’observer en silence quelques instants. C’est en réalisant combien il était parfait contre moi que je me décidais à briser ce silence. « Permets-moi de t’aimer Micah, d’être bon envers toi, de te rendre heureux. » Je savais que j’en étais capable. Malgré tous les obstacles face à nous, malgré nos statuts complètement incompatibles sur le campus… je savais qu’on pouvait créer quelque chose de bien ensemble. Nos corps étaient parfaits l’un pour l’autre. Je savais que nos cœurs pouvaient l’être aussi.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hot for teacher ▲ Micastian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hot for teacher ▲ Micastian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Tomoya Misaki (kamen Teacher)
» Great Teacher Onizuka(GTO)
» private teacher {pv ; zoey}
» a teacher ? you ? (samuel)
» /!\ I am thinking it's a sign that the freckles in our eyes are mirror images and when we kiss they're perfectly aligned ▲ Micastian /!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Le café, vous aimeriez ça si... ?-