NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff → les habitués du café
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)   Dim 29 Juin - 22:46





Seb Week

(du 30/06 au 6/07)

Règles

Un personnage, sept jours dans la semaine, sept mises en situation dans Town Square. Voici le principe des challenge weeks. Chaque jour de la semaine, un membre recevra une mise en situation qu'il devrait développer en un minimum de 500 mots. Dès qu'il aura répondu à une situation, Morning Coffee lui enverra la prochaine. Le tout, pendant sept jours, du lundi au dimanche. Si le membre a réussi son challenge, il gagne un prix.

Programme

Lundi ▪ Tandis qu'il s'étire après son jogging, Sebastian se fait prendre en photo par un jeune homme. Recruteur pour une agence de mannequins, ce dernier fait tout pour l'engager.
Mardi ▪ Un jeune couple fait appel à Sebastian pour dessiner les plans de leur maison. Ils lui expliquent qu'ils désirent une pièce réservée à leurs ébats sexuels, et ce avec force de détails que Sebastian aurait préféré ne jamais entendre.
Mercredi ▪ Après avoir raconté son aventure de la veille à Micah, Sebastian se réveille aux petits soins de son mari. Petit déjeuner au lit, câlins à volonté, le réveil idyllique. Jusqu'à ce que Micah dégaine une panoplie d'esquisse de leur future pièce secrète, réservée à leurs ébats sexuels. Sebastian doit gérer ce nouveau caprice de son mari.
Jeudi ▪ Sebastian et Micah décident de réaliser un nouveau fantasme de jeu de rôle sexuel. Au programme, Sebastian dans le rôle du riche client, et Micah dans celui du jeune prostitué. Ils sont en pleine séance de préliminaires dans la voiture lorsqu'un policier débarque après avoir observé toute la scène. Prostitution, exhibitionnisme, détournement de mineur. Le couple passe la nuit en prison, le temps d’éclaircir tout ça.
Vendredi ▪ à venir.
Samedi ▪ à venir.
Dimanche ▪ à venir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)   Lun 30 Juin - 22:50





Lundi


Nouvelle matinée, nouvelle séance de sport. Le soleil était clément aujourd’hui, et j’en avais profité pour embarquer les chiens dans une belle séance de jogging dans toute la ville. Quartier, parc, ville, et nous avions fini à la place. Il était encore trop tôt pour que les habitants l’aient encore envahie. On trouvait çà et là quelques courageux qui tentaient de mettre un pied dans l’eau avant de comprendre que malgré le beau temps, l’océan restait trop froid. Parmi les courageux se trouvaient les chiens qui, contrairement aux autres, ne semblaient pas gênés par le froid. Je souriais en les observant de loin. Je trouvais un coin tranquille, et démarrais ma séance d’étirement.

Ce n’est qu’après plusieurs minutes que je remarquais un jeune homme un peu plus loin… appareil photo en main. Si j’avais d’abord cru qu’il prenait la plage en photo, le fait qu’il se cache à l’instant où je posais mon regard sur lui me fit douter. Je lui laissais le bénéfice du doute, et retournais à mes étirements. Quelques minutes plus tard, le même schéma se reproduit. Je rangeais mes insultes dans un coin de ma tête, et retournais à mon sport. La troisième fois fut celle de trop. Cette fois-ci, l’homme ne prit même pas la peine de ranger son appareil, et continua de me prendre en photo alors que je m’avançais vers lui, bien décidé à savoir ce que me voulait le dernier pervers du coin. « Je peux vous aider peut-être ? Vous voulez pas que j’enlève mon t-shirt aussi ? » lançais-je au jeune homme en m’approchant de lui. Il ne devait pas avoir plus d’une toute petite vingtaine d’année. « A vrai dire ça m’aiderait plutôt pas mal. » lâcha-t-il en prenant une dernière photo de moi, de près cette fois-ci. « Pardon ? » J’étais à deux doigts de faire voler son appareil. « Je m’appelle Jack, je travaille dans une agence de mannequin et vous êtes juste… trop beau pour être vrai. » Maintenant, c’était la tête de Jack que je voulais faire voler. « C’est une raison pour me harceler à… huit du matin ? » demandais-je, incrédule.

« Ecoutez-moi. Si vous travaillez avec nous… je pourrais faire de vous un homme riche. Vous auriez toutes les femmes à vos pieds, vous ne manquerez plus jamais de rien. » Je soupirais de désespoir en l’entendant prononcer ces mots. Il était vraiment payé pour raconter de telles conneries ? « Ecoutez-moi. » l’imitais-je. « L’argent n’est pas un problème. Je n’ai besoin de personne à mes pieds. Je suis père de famille, marié à un homme merveilleux, et grâce à eux… je ne manque déjà de rien. » « Mais, je – » essaya-t-il de me couper. C’était plutôt moi qui le faisais en m’emparant de son appareil. J’effaçais toutes les photos qu’il avait pris de moi. « Pas de mais ! Oubliez moi, mettez-vous votre appareil, votre proposition et votre confiance en vous surdimensionnée où je pense, et allez embêter quelqu’un que ça intéresse. » Je laissais tomber son appareil au sol, conscient que le sable amortirait la chute, et tournais le dos au jeune homme. Je sifflais les chiens qui jouaient toujours dans l’eau pour qu’ils me rejoignent et quittais la plage sans me retourner.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)   Mar 1 Juil - 22:00





Mardi


Voilà bientôt une heure que je discutais avec un jeune couple de leur maison de rêve. Une grande cuisine ouverte sur une belle pièce à vivre. Au moins quatre chambres. Trois salles de bain, dont une attenante à une suite parentale. Une piscine. Un jardin, mais pas trop grand parce que monsieur n’aime pas tondre. Et madame encore moins. Bien situé, dans un quartier calme, mais pas trop non plus. Près des écoles pour leurs futurs enfants.

La liste continuait ainsi pendant longtemps. Je pensais avoir fait le tour de leurs désirs les plus fous lorsque le jeune homme se racla la gorge, gêné. « Et enfin… on aimerait une dernière pièce. » Les deux nouveaux mariés échangeaient un regard à la fois complice et embarrassé. « Une pièce… juste pour nous. Si vous voyez ce qu’on veut dire. » Honnêtement, non. Je secouais la tête en espérant que l’un d’eux voudrait bien m’éclairer. « Une pièce… où on pourrait installer… des jouets. » J’avais peur de comprendre où ils voulaient en venir. « Des jouets ? » répétais-je, espérant que l’un d’eux me rassurerait vite en parlant de collection de petits trains ou chevaux de bois. « Des jouets… d’adultes. Sex toys, sex swing, des chaines au mur, ce genre de choses. » expliqua la femme, de plus en plus à l’aise avec leurs activités.

J’en avais laissé tomber mon stylo sur le papier. Si un jour on m’avait dit que je devrais répondre à ce genre de demande lorsque j’avais fait mes études. « Ça vous pose un problème de vous occuper de ça ? » demanda l’homme en voyant ma surprise. « Non ! Du tout. C’est juste… pas banal comme demande. Mais c’est bien ! Vous êtes… prévoyants. » J’ignorais si c’était vraiment le bon mot pour qualifier cette situation, mais ça avait l’air de leur convenir. Le jeune couple se sourit et se prit dans les mains, ravi de voir quelqu’un à l’écoute face à leurs désirs. « Alors vous pensez que c’est possible ? Il faudrait qu’elle soit isolée évidemment. Pas le genre de pièce où les enfants ou les invités peuvent accéder facilement. » continua l’homme. Je pouvais lire dans son visage qu’il fantasmait déjà sur cette pièce. « Mais on veut pas un truc glauque non plus. Il nous faut une pièce chaleureuse, où on aurait envie d’aller et… résistante aux taches. » Cette fois-ci, je ne pouvais contenir mon rire. Là, je pouvais dire qu’ils étaient prévoyants.

Après avoir noté quelques informations complémentaires, j’avais toutes les informations avec lesquelles travailler pour dessiner la maison de leur rêve à ce couple… atypique. Je les croyais sur le point de partir lorsqu’ils se tournèrent vers moi. « Vous savez… on vous connait, vous et votre mari. Vous seriez les bienvenues dans notre pièce secrète… si ça vous intéressait. » proposa l’homme, un regard pervers plaqué sur le visage. Sa femme, quant à elle, me regardait avec un regard pétillant, espérant que j’allais répondre favorablement à sa proposition. « Merci… mais non merci. Je vais me contenter de vous dessiner la maison de vos rêves et on en restera là. » Déçu, le couple ne parut pas pour autant trop vexé par mon refus. Chacun me serra simplement la main, et quitta la pièce que j’avais spécialement aménagée au Morning Coffee pour accueillir des clients. Je les raccompagnais dehors, et rejoignais Micah dans son « laboratoire ». J’arrivais vers lui, toujours sous le choc de leur demande. « Bah qu’est-ce qu’il y a ? » me questionna-t-il aussitôt. « Tu devineras jamais ce qu’on vient de me demander… »

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)   Ven 4 Juil - 21:46





Mercredi


C’est avec une bonne odeur de café et de pancakes qui me chatouillaient le nez que je me réveillais ce matin. A peine ouvrais-je les yeux que je découvrais à côté de moi : Micah, un plateau bien garni entre les mains. Il s’installait avec sur le lit, exhibant la tasse chaude près de mon visage pour me réveiller un peu plus. L’odeur me faisait sortir des bras de Morphée pour me diriger plutôt vers ceux de Micah. Toujours quelque peu endormi, je trouvais ma place contre le corps de mon mari qui se montrait particulièrement attentionné et câlin.

Je grignotais ce qu’il m’avait emmené, laissant tomber innocemment quelques miettes sur ses vêtements. Plongé dans mon repas, je ne faisais pas tout de suite attention aux papiers que Micah ramenait près de nous. « Mon amouuur ? » m’appela mon mari, la voix étrangement aigue. « Ouiii ? » fis-je écho sur le même ton. « Tu saiiis… tu m’as parlé de la demande de tes clients hier… Et j’ai réfléchi, et je me suis dit que ce serait pas maaal. » Je commençais à mâcher un peu plus lentement, apeuré par ce à quoi faisait référence Micah. Comme je ne répondais rien, il me mit sous les nez les feuilles qui venaient de ramener. « Nous aussi on pourrait avoir une pièce rien que pour nos ébats ! » expliqua-t-il sérieusement en dessinant du doigt les traits de crayons sur ses papiers.

J’espérais toujours qu’il s’agissait en fait d’une blague, mais Micah était de plus en plus sérieux. « Regarde, on pourrait mettre tout ça sur le mur. » Il illustrait ses propos avec ses dessins. « Imagine faire l’amour contre ça… » Je le laissais continuer, mon regard de plus en plus horrifié posé sur lui. Après un long moment, il le remarqua. « Quoi ? » lâcha-t-il, surpris. J’essuyais ma bouche de toute trace du petit déjeuner et me redressai pour lui répondre. « Tu veux une pièce pour s’envoyer en l’air. » résumais-je la situation. « Déjà, je sais pas où on la mettrait à part peut-être dans le jardin. » Un cabanon du sexe, ça m’horrifiait, mais j’avais l’impression que j’aurais dû proposer l’idée au couple d’hier. « Et surtout… t’as pas l’impression que notre chambre sert déjà à ça ? » demandais-je d’une voix suave. J’attrapais le plateau qu’il avait amené plus tôt, et le déposais au sol pour libérer le lit.

« Une pièce… où je peux répondre à tous tes fantasmes. » continuais-je en me positionnant devant Micah. Je soulevais son t-shirt, et venais embraser le bas de son ventre. « Une pièce rien que pour nous, où on peut utiliser tous les accessoires qu’on veut, où on peut gémir aussi fort qu’on le désire, où… je peux te faire jouir, encore… et encore… » Je continuais d’embrasser son ventre lorsque je parlais. D’une main, je fouillais dans la table de chevet, en sortant un sexe toy à l’extrémité duquel se trouvait une longue queue de renard. Je relevais un peu plus le t-shirt de Micah et caressais la peau exposée avec le jouet. « Certains ont peut-être besoin d’un endroit spécial, mais nous… non. » Je libérais complètement Micah de son vêtement pour venir mordiller l’un de ses tétons. « On peut tout faire ici. Et  même ailleurs. » Je faisais glisser la queue de renard jusqu’au visage de Micah. « J’ai un souvenir assez clair de toi avec ça au beau milieu de la cuisine. » J’embrassais ses lèvres avec passion, ma main trouvant tout à coup la direction de son entrejambe. On n’avait pas besoin d’une pièce pour le sexe. On aimait bien trop abuser l’un de l’autre un peu partout pour ça. Micah devait l’avoir compris désormais. Je n'étais pas prêt pour construire un cabanon du sexe.

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

CHALLENGE WEEK → Sebastian Summers-Petterson (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHALLENGE WEEK → Sebastian L. Petterson
» CHALLENGE WEEK → Ebba M. Eriksson
» CHALLENGE WEEK → Kora J. Burkle
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Sebastian Lacrymosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: CHALLENGES ECHOUES-