NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Ven 22 Aoû - 10:52





Declan & Valentina


Musique!

Ce matin aurait pu être parfait, je suis en congés et il fait beau. Seulement voilà hier soir après le travail, j'ai fait le tour de la côte sur mon petit bijou, histoire de prendre un peu l'air et parce que la moto la nuit j'adore ça. Le vent qui me prend, les paysages qui défilent, la concentration pour négocier chaque virage, ce sentiment de liberté intense... Bref normalement ce sont des sorties agréables, sauf que cette fois, après que je me sois arrêté un instant sur la plage pour fumer une clope, impossible de redémarrer. J'ai essayé de contacter Michael sans succès. Michael n'est pas le genre de gars après lequel on court, s'il n'est pas dispo faut faire avec, j'ai donc du ramener ma Kawasaki 1400 zzr, à pieds. Nettement moins sympa, elle est lourde, très lourde, mes petits bras en sont encore tout courbaturés.

Je déteste savoir que mon bébé est en panne, il faut que le problème soit réglé aujourd'hui. Je saute dans la douche, un petit café, une petite clope et c'est parti. J'explique la situation à ma coloc avant de descendre au garage. Un coup de clé, un petit saut sur le démarreur et la voilà qui ronronne...  je lance un regard mêlant incompréhension et mépris à ma moto. Oui je communique avec elle. Qu'est ce qu'elle m'a fait hier soir ? La capricieuse préférait que je la pousse? Je l'éteins et la rallume, même constat elle démarre toujours. C'est dans ces moments là que je m'en veux d'être une quiche en mécanique. Moi mon truc c'est la conduite, je n'ai pas la patience pour la mécanique. J'ai toujours eu la chance d'avoir un de mes oncles à proximité ou encore Michael quand il y avait un problème mécanique, oui mais aujourd'hui, il n'y a personne. Je remonte dans notre appart, regarde sur internet et choisi au hasard, le garage le plus proche de chez moi. Je prends le risque d'y aller en moto, étant donné qu'elle redémarre et que je n'ai pas de remorque. Au pire je la pousserais jusque là bas. J'enfile un perfecto en cuir sur mon débardeur, mes bottes de moto, je redescends au garage lançant un regard de défi à ma moto alors que j'enfilais mon casque noir, assorti à ma jolie moto. « Essaye de ne pas démarrer pour voir ! ». Un coup de clé supplémentaire et j'entends à nouveau son joli ronronnement.

« J'ai pourtant pas rêvé, hier soir tu m'as planté ! »

Qu'à cela ne tienne, je prends la route croisant les doigts pour arriver sans encombre au garage.

Le site n'avait pas menti, c'est vraiment la porte à côté. Je me gare devant. J'espère ne pas avoir affaire à un charlatant. Je suis une jeune femme de petit gabarie comprenant finalement peu de chose sur le monstre qu'elle conduit, la cible idéale d'un garagiste souhaitant m'établir un devis gonflé. J'hésite même à enlever mon casque sur un malentendu, il pourrait croire que je suis un homme. Il faudrait tout de même un énorme malentendu ! Je pose mon casque sur ma moto et me dirige à l'intérieur du garage à la recherche d'un être humain capable de m'expliquer ce qu'il s'est passé hier soir.

« Bonjour. Excusez moi ? J'aurais besoin d'un renseignement. »

J'aperçois un jeune homme s'avancer vers moi, il a l'air sympa, je me détends un peu et me jette sur lui, je lui serre la main fermement.

« Vous allez peut être pouvoir me sauver la vie, ma moto a refusé de démarrer hier soir et ce matin, aucun problème, elle tourne comme une horloge, je comprends pas ce qu'il s'est passé. »




Dernière édition par Valentina Griffin le Mar 4 Nov - 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Dim 24 Aoû - 16:48





Recherche un génie de la mécanique désespéramment

Valentina & Declan

Declan passa une main sale et lasse sur son visage. Il cligna des yeux, jeta un œil par la porte ouverte du garage. Il n'avait pas remarqué que le soleil était déjà levé. Quelle heure était-il ? La vieille horloge sur le mur indiquait neuf heures et demi. Il y avait très exactement vingt-et-une heures qu'il n'avait pas fermé l’œil. Treize heures qu'il n'avait rien bu ou avalé. Cette pensée ne l'interpella pas plus que ça. Declan passait nettement plus de temps au garage que dans son nouvel appartement, c'était un fait. S'il avait eu des cartons à déballer nul doute qu'ils seraient toujours soigneusement scotchés dans un coin du salon. La location d'un meublé évitait ce genre d'inconvénients. Pas de bibelots à acheter, aucun élément personnel. Rien. Aucune parcelle de son identité révélée. A quoi bon s'installer ? Il n'avait sa place nulle part en particulier. Son "chez lui" n'existait pas et au fond, il se demandait s'il ne jetait pas l'argent par les fenêtres à payer un loyer.

Declan jaugea avec satisfaction la Camaro grise - une nouvelle acquisition - sur laquelle il travaillait depuis la nuit dernière avant de la recouvrir d'une épaisse bâche. Il rangea sa caisse à outils avant de de se rincer les mains à l'eau froide. L'homme en profita pour s'asperger le visage. Son menton piquait un peu, il devrait penser à se raser. Il s'essuya sur son T-Shirt, qui dû être blanc, à une époque. Le vêtement était plutôt grisonnant, à présent, moucheté de tâches de cambouis qui ne partiraient pas au lavage.
Un nombre incalculable d'autres malheureux T-Shirts, chemises, jeans avaient connu un sort similaire si bien que c'en était devenu un style vestimentaire à part entière pour Declan. Peut-être pas le top de l'élégance mais il n'y accordait que peu d'importance. Voir aucune en vérité...

Declan entendit soudain quelqu'un débarquer dans son garage. Une voix mélodieuse monte jusqu'à ses oreilles. Elle provenait d'une femme plutôt frêle, brune, la vingtaine, emmitouflée dans un blouson de motard. Un petit bout de femme sur sa bécane, ne peut s'empêcher de songer Declan. Il s'approcha d'elle, son chiffon toujours sur l'épaule. Mais la jeune femme l'interpelle avant même qu'il ait le temps de placer deux mots et s'empare de sa main.

- Vous allez peut être pouvoir me sauver la vie, s'exclama t-elle, ma moto a refusé de démarrer hier soir et ce matin, aucun problème, elle tourne comme une horloge, je comprends pas ce qu'il s'est passé.

Declan ne peut retenir un sourire amusé. La motarde a de la poigne et de l'énergie à revendre.

- Je vais regarder ça.

Il repéra la kawasaki garée à l'extérieur et souleva la selle pour avoir accès à la batterie. Son œil avisé scruta l'intérieur du véhicule et il ne lui fallut pas plus de deux minutes pour déceler le problème. C'est bien ce qu'il pensait, rien de bien alarmant.

- Les cosses de batterie sont sulfatées, à tous les coups c'est ce qui a causé la panne. Ces engins là peuvent faire des caprices si tout n'est pas impeccable. Je vais les enlever pour les nettoyer, ça ne devrait pas prendre plus de quinze minutes.

En général, Declan n'était pas bavard. Mais tandis qu'il s'affairait à décrasser les deux petites pièces, il éprouva le désir de faire la conversation. Communiquer... Ça ne lui arrivait pas si souvent ces temps-ci.

- Vous habitez en ville ?




 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Dim 24 Aoû - 20:30





Declan & Valentina


Je m'attendais à tomber sur un homme de la cinquantaine, bedonnant avec une grosse moustache et le front dégarni. Oui je sais ça fait cliché, mais les mécaniciens ne peuvent pas tous être beaux et jeunes comme Michael... Il faut pourtant croire que si, car l'homme que je viens de voir apparaître n'a absolument rien d'un cinquantenaire bedonnant et repoussant, bien au contraire... J'ai plutôt l'impression d'être dans une pub de parfum pour homme. Vous savez ces canons au corps de rêve qui lancent des regards de folie à la caméra toutes les trente secondes ? C'est exactement l'homme que je vois s'avancer vers moi nonchalamment. Les inconscients de leurs charmes c'est les pires... Brun, j'adore les bruns, et... des yeux bleus absolument magnifiques...  décidément les stéréotypes ont la vie dure ! En même temps je peux parler avec mes 50 kilos tout mouillé au volant d'une moto de 200 kilos dont les problèmes techniques me semblent insondables...

Je lui saute donc dessus impatiente de savoir ce qui ne va pas avec mon bébé à deux roues. Mon empressement le fait sourire, même son sourire est craquant. Je lui réponds par un sourire un peu gênée de lui avoir sauté dessus comme ça de si bon matin.

« Je vais regarder ça. »

Parfait, il ne me renvoie pas chez moi en me disant qu'il jettera un œil dans la semaine. Je suis rassurée, je le regarde travailler patiemment ne pouvant pas m'empêcher de regarder son annulaire gauche...  Monsieur ne porte pas d'alliance... je suis incorrigible... Mais en même temps je suis célibataire et au nom de quoi devrais-je endurer les conquêtes successives de Joshua en restant à sa disposition ?  J'ai à peine le temps de me perdre dans mes pensées que mon sexy mécanicien semble avoir trouvé le problème.

« Les cosses de batterie sont sulfatées, à tous les coups c'est ce qui a causé la panne. Ces engins là peuvent faire des caprices si tout n'est pas impeccable. Je vais les enlever pour les nettoyer, ça ne devrait pas prendre plus de quinze minutes. »

Pas plus de quinze minutes ? Je ne peux m'empêcher de souffler de soulagement. En plus il n'utilise pas de mots compliqués pour m'embrouiller, il explique clairement les choses et je comprends ce qui ne va pas. Je trépigne dans tous les sens à la simple idée que la moto n'a rien de grave.

« Seulement quinze minutes ? Vous êtes extra comme mécano. Je passerai vous voir plus souvent! Merci beaucoup, ça me rassure. »

Je suis soulagée le mot est faible, j'avais l'air soucieuse maintenant me voilà apaisée, prête à affronter la journée ! Ce petit bijou m'a été offert par ma grand-mère et mes oncles. Autrement dit je n'ai absolument pas les moyens de me permettre d'énorme frais. Même en mangeant des pâtes jusqu'à la fin du mois ce n'est pas avec mon salaire de serveuse que je pourrais sortir plus de 500 dollars comme ça.

« Vous pensez que ça vient d'un mauvais entretien de ma part ? »

Je lui demande conseil car j'ai toujours peur de mal m'y prendre et s'il peut me donner deux ou trois trucs pour éviter que ça ne se reproduise, je suis preneuse. D'autant qu'il a l'air sympa et abordable, alors j'en profite.

Je regarde autour de moi ne sachant pas trop quoi faire du quart d'heure que j'ai devant moi, il n'a peut être pas envie que je passe un quart d'heure à le regarder travailler, pourtant ce n'est pas moi que ça dérangerait...  Je scrute son garage curieuse de voir quelle richesse s'y cache. C'est alors qu'il prend la parole.

« Vous habitez en ville ? »

Il engage la conversation, parfait voilà qui m'évite de rester immobile et inutile derrière lui.  J'ai horreur de rester sans rien faire. Mais ne t'emballe pas Valentina il cherche juste à être poli.

« Oui, j'habite dans la vieille ville, depuis un moment maintenant, le quartier est agréable, et vous ? Il ne me semble pas vous avoir déjà croisé, pourtant Town Square est une petite ville. »

Quelle subtile façon de lui faire remarquer qu'il fait parti des visages qu'on oublie pas... je ne me fais pas de soucis, c'est un homme et les allusions subtiles c'est rarement leur truc, avant de comprendre qu'ils plaisent à une fille, il faut bien plus que de vagues allusions.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Mar 26 Aoû - 16:34





Recherche un génie de la mécanique désespéramment
Valentina & Declan
La jeune femme ne tarda pas à sauter sur cette occasion de passer le temps. C'était surement plus agréable que de passer son garage en revue en se tripotant les doigts nerveusement comme une enfant prise en faute, n'est-ce pas ?

- Oui, j'habite dans la vieille ville, depuis un moment maintenant, le quartier est agréable, et vous ? Il ne me semble pas vous avoir déjà croisé, pourtant Town Square est une petite ville.

Observatrice la demoiselle, remarqua Declan. Faussement ingénue sur les bords; elle faisait mine de rien. On ne se méfiait jamais assez de de ce genre de filles, le routard en savait quelque-chose. D'ailleurs, pourquoi diable se montrerait on soupçonneux à leur égard ?...

- Je viens d'arriver en fait; mais il semblerait qu'on habite dans le même coin. Cela dit, si vous êtes ici, ce n'est pas vraiment une surprise.

Declan adressa un sourire furtif à la jeune femme, son regard bleu indéchiffrable l'effleurant avec autant de légèreté qu'une plume. L'idée d'avoir une motarde de son acabit pour "voisine" n'était pas désagréable - tant qu'elle gardait une certaine distance. Même si ce n'était que pour une durée temporaire.
Il n'y pouvait rien, bouger, c'est ce qu'il savait faire de mieux. Ne jamais regarder en arrière... Ce n'est pas que Declan cherchait à avancer ou tourner la page sur son passé. Mais la routine l’oppressait. La chaleur humaine ? Tant qu'il avait une voiture, un bon moteur, il pouvait s'en passer.
Malgré tout, Declan aimait bien cette petite ville tranquille qui semblait si paradisiaque après tout ce qu'il avait connu. La misère de Detroit lui semblait loin quand il se faisait le témoin de la vie douce et paisible de Town Square. C'était... apaisant.
Declan continuait de brosser les crosses avec application, en jetant de temps en temps un regard en coin en direction de la jeune femme. Elle trépignait sur place, les yeux roulants en tous sens comme des billes dans un bocal. C'était assez amusant à observer, tout comme l'impression qu'elle lui faisait de l’œil dès qu'il tournait le dos. En général, avec Declan, tout s'arrêtait au reluquage. Il n'y avait pas de raison que se soit différent cette fois-ci. Au contraire, à son sens, tous les éléments étaient réunis pour que ça n'aille pas plus loin. Ou plutôt qu'il refuse que ça aille plus loin.

- C'est une belle moto que vous avez. Pas une Harley c'est vrai, mais déjà une Kawasaki c'est pas du bas de gamme, reprit-il à l'improviste.

Quitte à parler, autant parler d'un sujet tout indiqué qui lui tenait à cœur. Histoire de détendre l'atmosphère et surtout ne pas s’appesantir sur son compte...



Dernière édition par Declan I. Foster le Mar 26 Aoû - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Mar 26 Aoû - 21:48





Declan & Valentina


Il vient d'arriver, je le savais ! Impossible qu'il soit dans le coin depuis longtemps sans que je l'ai remarqué. Il habite la vieille ville... Nous sommes donc voisins ! Il vit près de son garage et à en juger par les traits tirés de son visage, il ne doit pas être souvent chez lui. Je suis quelqu'un d'observateur, mon esprit analytique est particulièrement affûté, c'est ce qui m'a souvent sauvé à la fac, n'étant pas très studieuse. Revenons à notre mécanicien, c'est donc un acharné du travail passionné par son boulot, comme dirait ma coloc, ça c'est carrément ma cam ! Je le sens pourtant comme en retrait. Ses réponses à mes questions sont fermés, je n'ai pas l'habitude. Je ne suis pas une coureuse d'homme, loin de là mais j'avoue aimer être dans la séduction quand je parle à un homme surtout quand il me plaît, sans que ça aille plus loin. C'est certainement mon job de serveuse qui veut ça. C'est un rôle à jouer avec les clients, on ne doit pas uniquement leur vendre une bière, faut les faire rêver un peu, un petit clin d’œil, un sourire, la petite phrase qui va bien, on est à la juste frontière entre la drague et la discussion classique. J'aime ce jeu et il refuse d'y entrer avec moi. Mauvaise pioche mon garçon ! Voilà qui m'intrigue et me donne la furieuse envie d'en savoir plus sur lui.

Son regard pur semble me transpercer sans pour autant me laisser le capturer. Ça fait bien longtemps qu'un mec n'a pas retenu mon attention comme ça, en ci peu de temps et ne faisant absolument rien. Je tente de ne rien laisser paraître et lui répond avec un sourire chaleureux.

« Bienvenue à Town Square dans ce cas. Si jamais vous avez besoin d'une bonne adresse, resto ou petit bar sympa, je connais la vieille ville comme ma poche. »

Et pour cause j'y travaille et j'y vis. La vieille ville, un quartier magnifique et accueillant, idéal pour une petite sortie entre amis ou même en amoureux. Dynamique et vivant, on ne s'y ennuie pas, surtout quand on a les bonnes adresses. Bien sûr cette petite ville dans la grande ville a également des inconvénients... comme dans tous les villages ça jacasse ! Je ne compte même plus le nombre de fois où des clients du Fitz sont venus voir mon patron pour lui raconter ce que j'avais fait la veille au soir, heureusement je suis une bonne serveuse, les gens m'aiment bien et je bosse bien, ça ne m'a jamais apporté comme préjudice qu'une réputation d'indécrottable fêtarde dont je n'arrive pas à me défaire. Je cache bien mon jeu, derrière ma bouille de gamine.

Il ne veut pas m'en dire plus, et bien je vais chercher ! Après tout il m'a tout de même adressé un adorable sourire, tout espoir n'est pas perdu et je ne suis pas du genre à lâcher l'affaire.

« Ça fait longtemps que vous êtes arrivé ? Vous venez d'où ? »

Je le regarde travailler, mon regard s'attardant sur les détails de son dos musclé... Je suis en pleine contemplation quand je le vois se retourner subitement. Grillée! Je détourne le regard et sens mes pommettes s'empourprer légèrement. Je me déteste... Je me contente de sourire alors que j'ai bien envie de me coller une baffe. Je décide donc de me concentrer d'avantage sur la mécanique, cela m'évitera un nouveau moment de solitude...

« C'est une belle moto que vous avez. Pas une Harley c'est vrai, mais déjà une Kawasaki c'est pas du bas de gamme. »

Harley ! Ce simple mot suffit à raviver mon attention. Il veut parler moto, il est bien tombé !

« C'est un belle bête, j'en suis contente mais j'ai grandi avec des Harley. Mon grand-père m’emmenait à l'école avec son Electra Glide et j'ai fait mes armes sur l'Iron de mon père. Mais je la trouvais trop lourde, la Kawa est plus adaptée à la vitesse, c'est plus pratique pour faire du circuit. Mais j'avoue qu'au niveau du bruit, elles chantent pas pareil. »

J'en profite pour glisser subtilement que je fais de la moto sur circuit, je ne suis pas qu'une gourde qui n'y connaît rien en mécanique. Je ne me balade pas à moto pour le style mais bien pour les sensations, et si je suis nulle les mains dans le cambouis, quand mes mains sont sur le guidon c'est une autre histoire. Je n'ai pas froid aux yeux et j'en laisse plus d'un sur le carreau.

«  Vous faites de la moto ? »

Question qui peut paraître bête, mais après tout ce n'est pas parce qu'on est boulanger qu'on mange plus de pain que les autres...  Et puis ça me permet de poursuivre cette discussion que je veux plus longue...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Jeu 28 Aoû - 21:58





Recherche un génie de la mécanique désespéramment

Valentina & Declan


Declan sentit ses muscles se détendre sensiblement. Il était toujours comme un poisson dans l'eau quand il parlait d'auto, de moto... L'un et l'autre revenaient au même : de la ferraille, un moteur, des sensations. C'était son élément, sa référence. Tout ça grâce à Akem. Declan devait bien avouer que son ancien acolyte lui manquait parfois. Il était, au fond, ce qui se rapprochait le plus d'un meilleur ami. Qu'est-ce qu'il pouvait bien devenir ? Declan se souvenait qu'il avait toujours émis un vif désir de reprendre l'atelier automobile de son père. Et il était doué; encore bien plus doué que lui.
L'homme n'avait pu s'empêcher de lâcher quelques instants brosse et cosses en entendant la jeune femme. Il l'écoutait avec un grand intérêt et presque un air admiratif. Tout le monde n'avait pas l'opportunité de faire ses premières armes sur des motos de légende. En fait, c'était même totalement exceptionnel. Et elle, cette petite brunette, baignait dedans depuis l'enfance selon ses dires. Il y avait de quoi faire pas mal d'envieux.


- Vous faites de la moto ? finit-elle par demander.

Declan en avait déjà possédé, c'est vrai. Il en avait bricolé une quand il était en foyer avec Judith, qui ressemblait d'ailleurs plus à un scooter avant qu'il y appose sa griffe. Parce-que Judith adorait les bikers avec leur style mauvais garçon au cœur rebelle. En fait, Judith adorait les mauvais garçons et les rebelles. Et lui il adorait Judith. Quand elle était partie il avait abandonné l'idée de conduire une moto à nouveau. C'était une question de principe...

- Nan, pas de la moto; de la voiture. Des courses de voitures. Pas les plus sponsorisées...

Le sous-entendu était assez évident pour que la jeune femme saisisse le sens de ses propos. Elle avait l'air d'avoir une certaine culture automobile, cela ne l'aurait guère étonné qu'elle ai déjà assisté à ce genre de courses. Celles où, au final, la seule règle était une absence totale de règles. Il y avait des morts quelques fois. Mais chaque pilote savait à quoi s'en tenir avant de démarrer en trombe sur la ligne de départ. C'était regrettable mais à ces gars-là, il leur fallait leur dose de frisson, sentir le frottement de la tôle contre la tôle. Declan était l'un d'entre eux.

- Les vraies motardes, ça court pas les rues par ici. Mais après ce que je viens d'entendre, il n'y a rien d'étonnant à ce que vous soyez l'exception qui défie la règle.

Sa voix était chaude, vibrante. Declan se replongea dans son nettoyage presque aussi tôt après avoir prononcé ces mots. Plus qu'une poignée de minutes afin d'être sûr que la kawasaki ronronne de nouveau comme avant. Il faisait les choses bien ou pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Dim 31 Aoû - 19:10





Declan & Valentina


Aller chez le mécanicien est en général une corvée. Pourtant aujourd'hui il n'en est rien. Bien au contraire. Je ne veux être nul part ailleurs. Je le regarde travailler admirative, attendant désespérément les fois où il se retourne pour me parler. Visiblement mon expérience au niveau de la moto semble l'impressionner car il lâche un instant sa brosse pour se tourner vers moi. Je souris, fière d'avoir captée son attention. Je ne remercierais jamais assez ma famille d'avoir un certain goût pour la mécanique, notamment pour la moto. Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, j'ai toujours vu mon grand-père entouré de jolis motos et de grosse berline, mon père quant à lui a pour seul point commun avec mon grand-père son amour des deux roues. Il a d'ailleurs toujours voulu avoir un fils militaire et motard comme lui, pas de chance il m'a eu moi, alors pour ce qui est de la carrière militaire il peut faire une croix dessus, mais j'ai la moto c'est déjà ça !

Mon sexy mécanicien était donc plus 4 roues que 2. Parfait il pourra ma montrer ses talents et je lui montrerais les miens... La moto c'est un bon prétexte pour le coller contre moi ! Visiblement il ne participe pas à n'importe qu'elle course de voitures. Je ne suis pas experte en la matière, même si j'ai eu la chance de pouvoir assister à quelques unes des courses automobiles de Michael. Ces courses clandestines sont l'apanage des amateurs d'adrénaline. Pour ma part la seule fois où j'ai essayé de drifter avec mon pot de yaourt, ma portière a bien failli finir par un tête à tête très collé serré avec l'un de piliers du parking souterrain où j'avais tenté l'expérience. Je suis d'autant plus admirative des prouesses que peuvent effectuer ses gars. Ce mec là commence vraiment à beaucoup me plaire. S'il participe à ce genre de courses non sponsorisées comme il les appelle, ça veut dire qu'il a du cran en plus d'être attirant et mystérieux.

« Les sponsors c'est trop lourd sur la carrosserie, ça ralentit... »

Je lui réponds avec un grand sourire, histoire de lui faire comprendre que je vois très bien où il veut en venir. Un cruel dilemme s'offre à moi. Les minutes défilent, il aura très certainement bientôt fini son œuvre. Vous l'aurez bien compris, je n'ai pas l'intention d'en rester là avec lui, il faut que je trouve une ouverture et assez rapidement, sinon je vais devoir rentrer chez moi en attendant que ma Kawa retombe en panne, pathétique conclusion. Je me dois donc de saisir cette opportunité.

« Si le volant vous démange, j'ai quelques contacts dans la région, je serais ravie de vous escorter à votre prochaine course. »

La technique de drague à deux balles ! J'aurais effectivement pu faire plus subtil, mais bon la subtilité c'est rarement mon fort dans ce genre de situation. Je n'ai pas l'habitude de faire du rentre dedans mais plutôt d'y répondre. Mais ce jeune homme n'a visiblement pas l'air d'être du genre à faire du rentre dedans, c'est d'ailleurs ce qui me plaît chez lui. Et puis j'ai tellement envie de le voir conduire... Ce manque d'expérience me sera-t-il fatal ? Il faut que je rattrape le coup.

« Je vous dois bien ça, vous avez pris soin de mon jouet. »

Le fameux coup de la reconnaissance infinie pour service rendu. Le pauvre n'a fait que son travail, oui mais il l'a bien fait et il est sexy! Je vous le concède, je m'enfonce... Le côté positif c'est que je connais un peu ce genre de gars et je connais surtout leur addiction. Avec un peu de chance, il n'a pas de plan course avant un moment et acceptera ma proposition.

« Les vraies motardes, ça court pas les rues par ici. Mais après ce que je viens d'entendre, il n'y a rien d'étonnant à ce que vous soyez l'exception qui défie la règle. »

Mais ça ressemblerait presque à un compliment ça ! Je lui souris à nouveau. Il replonge son nez sur ma moto.

« Comme je vous l'ai dit, j'ai pas vraiment de mérite, je suis née dedans, mon père m'aurait sûrement renié si j'avais raté le permis moto. »

Les minutes continuent de défiler, je ne veux pas rentrer chez moi ! Je veux rester avec lui ! Une fois son travail fini, il se relève. J'avais presque oublié à quel point il était grand et parfait. C'était plus facile de l'avoir à genoux devant moi, c'était beaucoup moins intimidant.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Lun 15 Sep - 20:46





Recherche un génie de la mécanique désespéramment

Valentina & Declan

Il n’y avait trente six façons d’éveiller l’intérêt de Declan. Pour tout dire, il n’y en avait qu’une que Valentina semblait bien avoir comprise : parler mécanique. Après tout, quoi de plus naturel pour un mécano ? Et que dire d’autre à un gars, qui depuis ses plus jeunes années, n’avait rien appris à faire d’autre ? Oui, si la brunette voulait véritablement en tirer quelque chose, il n’y avait pas trente six façons de faire.

- Ces fameux contacts, vous me les présenteriez ?

Question posée de manière tout à fait abstraite, comme on demanderait l’heure. En aucun cas l’homme ne laissait transparaître la moindre attente dans sa voix, pourtant Dieu, si Dieu il y avait, lui en était témoin ; il avait grand besoin de sensations fortes, peut-être plus qu’il avait besoin de se nourrir ou de remplir ses poumons d’oxygène.
Cela faisait un bail, et ses virées en solitaire sur les vieilles routes à l’abandon ne suffisaient plus à le contenter. Ce qu’il ressentait en son for intérieur devait bien se rapprocher des sensations éprouvées par un drogué en manque. Du moins, de ceux qu’il avaient connu.
Declan se releva de toute sa hauteur, grand gaillard bien bâti, massa son épaule engourdie. S’il remarquait bien le regard plus qu’éloquent de la jeune femme posé sur lui – aussi difficile à rater qu’un building de cent étages en plein désert californien-, ce n’est pas pour ça qu’il y accordait de l’importance. Declan restait stoïque, comme toujours ! Un rock d’ignorance inébranlable. A se demander si son intérieur était creux, malgré quelques sourires chaleureux. Mais non, Declan était bel et bien rempli d’organes, de tripes, de litres de sang et de sentiments. Et Valentina avait  piqué sa curiosité. Est-ce qu’il la jaugeait ? Oui. Mais beaucoup plus discrètement qu’elle-même ne le faisait à vrai dire.
La motarde était mignonne, plus qu’il ne l’aurait cru au premier coup d’œil. Mais ce qui attirait par-dessus tout son attention demeurait bel et bien les fameux contacts que la belle disait posséder. Sa jolie petite tête  et ses grands yeux noisette ne faisaient pas le poids et Declan songea qu’une telle révélation devrait en estomaquer plus d’un. Mais à ses yeux, et dès lors qu’elle avait franchi le seuil de ce garage, Valentina était bien plus une motarde qu’une fille attirante.  

- Voilà, il n’y a plus qu’à.

Il incita la jeune femme à démarrer son engin. Le moteur rugit, cœur de lion métallique. Le mécanicien hocha la tête en grattant sa barbe naissante. Voilà qui était fait.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Mar 23 Sep - 13:43





Declan & Valentina


Si je peux lui présenter mes contacts ? Je suis ravie d'avoir pu piquer son attention. Il ne faut pas que je m'emballe trop. Je me dois tout de même de rester prudente et de ne pas laisser mon intérêt pour le mécano flouer mon jugement. Michael me fait confiance et est toujours extrêmement méfiant par peur de se faire démasquer par la police. Et après tout je connais peu de chose sur ce mécanicien si sexy soit-il. Si je présente quelqu'un à Michael, je dois être sûre de lui. En général j'ai plutôt un bon instinct. Et je doute fort qu'il s'agisse d'un agent infiltré. Après tout c'est lui qui m'a fait comprendre qu'il aime ce genre de course, et je ne suis manifestement pas le genre de personne que l'on soupçonne participer à ses courses illégales. Mais il n'est pas impossible que sa belle gueule et ses fesses à croquer faussent mon jugement...

« Bien sûr, je peux vous les présenter. Je vais en parler avec lui, il est assez méfiant quand il s'agit de son passe-temps favoris, mais a priori, ça ne devrait pas poser problème. »

La dernière fois que j'ai croisé Michael, il m'a parlé d'une course prévue si mes souvenirs sont bons ce dimanche ou le dimanche prochain. Je pensais justement y faire un tour. Tant que je n'ai pas parlé à Michael, impossible de lui donner une date exacte mais je peux rester évasive.

« Il me semble qu'une course est prévue d'ici peu, le mieux c'est que vous me passiez votre numéro de téléphone, je le lui ferais passer et vous verrez tous ça avec lui. »

Paye ta technique de planquer pour obtenir un numéro ! Je ris intérieurement, je n'ai pas l'habitude de demander un numéro et je ne me sens pas très à l'aise. Mais en toute objectivité il me semble que ça soit la chose la plus logique à faire. Je me sens néanmoins obligée d'ajouter :

« Je vous assure que ce n'est pas une technique pour obtenir votre numéro, promis je ne l'utiliserais pas ! »

Je souris et sens mes pommettes s'empourprer légèrement. Il se relève et pose son regard sur moi, je sens que notre entretien touche à sa fin. C'est alors que je me rends compte que je ne connais même pas son nom.

« Au fait moi c'est Valentina. »

Il serait en effet plus commode de connaître nos noms et surtout le sien, si je suis amené à parler de lui à Michael.

«  Voilà, il n’y a plus qu’à. »

Il me fait signe de démarrer la moto. J'enfourche l'engin et enclenche le démarreur, je l'entend chanter, j'adore son bruit. A priori tout roule, parfait, j'aurais presque préféré que le moteur explose, cela m'aurait permis de rester plus longtemps. Le prix en revanche n'aurait certainement pas été le même !

« Merci, c'est parfait, j'espère qu'elle ne me relâchera pas de si-tôt ! »

Je mens bien... j'arrête un instant ma moto, j'en descend, soulève le siège et en sort mon sac à main.

« Je vous dois combien ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Ven 10 Oct - 23:22





Recherche un génie de la mécanique désespéramment

Valentina & Declan

La jeune femme dans son blouson de cuir acceptait avec joie de lui fournir les contacts qu’il réclamait. Que demander de plus ? Qui plus est, une course serait prévue très prochainement. A la bonheur ! Ce qu’il voulait était à portée de main, il suffisait pour ça d’une série de chiffres, rien de plus, un petit numéro de téléphone, qui évidemment, n’aurait pas d’autre utilité que celle de lui rendre service, si jamais il avait pu croire que…
Les joues de la motarde se tintèrent d’une charmante teinte de rose, un petit sourire embarrassé aux lèvres. Très légèrement. Declan ne pût retenir un rictus à son tour. C’était assez drôle à observer. La chaleur humaine… Il se rendait compte qu’il en avait un peu perdu le goût, lui préférant la froideur de la tôle. Si toute fois l’homme avait eu le goût des relations humaines un jour.
Que la jeune femme ait ou non sa petite idée derrière la tête ne changeait rien à l’affaire, d’ailleurs c’est à peine s’il la soupçonnait. Pas que Declan ne vit pas son petit manège. Oh, rien de sérieux, le chauffeur ne s’en inquiétait pas outre mesure. Seulement, il se demandait… avait-il un numéro à fournir ? Il y en avait bien un, en effet, qu’il croyait avoir gardé en mémoire. Son téléphone devait traîner quelque part, au fond de la table de nuit peut-être bien, à côté de la Bible miniature qui devait prendre la poussière depuis belle lurette. Un vieux modèle de portable, imposant, à la peinture toute écaillée. Declan n’en avait pas vraiment utilité, même pour son boulot : il ne prenait jamais rendez-vous par téléphone. D’ailleurs, il s’étonnait d’en posséder un, malgré tout. Il ne se rappelait pourtant pas avoir jamais fait un tel achat.
Declan tâta ses poches, sachant pertinemment qu’il les trouverait vides.

- Est-ce que vous auriez... quelque-chose, de quoi écrire.

Oui, effectivement, la motarde sortit un stylobille noir de son sac et lui tendit. Aussi tôt il s’empara de sa main, sans brusquerie, presque avec douceur. Elle était tiède et un peu moite. Au dos, il gribouilla quelques chiffres, excessivement penchés.

- Au fait moi c'est Valentina.
- Declan.

Si ces présentations imposées n’étaient pas faites dans les règles de l’art, au moins pourrait-il mettre un nom sur un visage. D’ailleurs, Declan avait une très bonne mémoire des noms, faute de s’attacher aux personnes qui les portaient.
Non, Valentina pouvait rester sans crainte, si le chauffeur l’assurerait que son engin adoré se portait maintenant comme un charmes, alors c’était le cas. Forcément.

- Cette moto est comme neuve, vous pouvez me faire confiance.

Mais voilà que la jeune femme se mettait en quête de son porte-monnaie. Declan tendit la main pour l’arrêter dans son élan, secouant la tête.

- Cadeau de la maison !

Quoiqu’on en pensa, Declan ne faisait preuve d’aucun favoritisme à l’égard de la jolie brune. Valentina aurait pu être un homme viril comme un ours, la conclusion n’aurait pas été différente. A ses yeux, ce genre de petits services ne méritaient pas salaire. Après tout, Declan n’était pas de ceux qui jubilaient chaque mois quand venait l’heure de faire les comptes. A Detroit, il était né avec les poches trouées. Si bien qu’il concevait mal qu’elles puissent être un jour recousues et bien remplies. Ca n’avait pas d’importance, il lui en fallait juste assez pour continuer de retaper ses voitures en paix. Basta…

- Vous savez, crut il bon d’ajouter, vous pouvez m’appeler quand il vous plaira. Si jamais vous rencontrez de nouveau des soucis avec votre Kawsaki… malgré tout… (Il sourit; un petit sourire très détendu.) Je suis là.

Un premier pas vers la socialisation. Pas si sûr, simple politesse. Et une bonne dose de curiosité. Même sans ses fameux contacts, Valentina n’était pas dénuée d’intérêt…

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Mer 15 Oct - 11:25





Declan & Valentina


A l'évocation de son numéro de téléphone, je sens une hésitation de la part du jeune homme, vous n'imaginez pas l'état de panique dans lequel je me trouve, je n'ai jamais autant transpiré de ma vie ! Je tente de me raisonner avec un peu de chance il hésite juste entre son numéro professionnel et son numéro perso et au pire, il me rembarre, je me prends une veste monumentale et je n'aurais plus qu'à établir une zone de sécurité et ne plus m'approcher à moins de 4 km de son garage, c'est peu commode vu le lieu où il se trouve je vous l'accorde... Et puis ça n'a jamais tué personne une veste ? Hein que le ridicule ne tue pas ?! Je prends une grande inspiration, laisse lui cinq minutes de réflexion avant de penser à établir une zone de quarantaine autour de son garage !

« Est-ce que vous auriez... quelque-chose, de quoi écrire »

Je ne peux m'empêcher de souffler, j'espère qu'il n'a pas déceler la panique et le néant dans mon regard, je me mets à chercher dans mon sac à main. Voilà qui m'occupe et dissimule mon air de biche égarée sur une route, surprise par les phares d'un poids lourds !Par chance, le jeune homme n'a pas l'air du genre à porter beaucoup d'attention aux humains, à moins que ça ne soit qu'à moi qu'il n'ait pas envie d'accorder d'attention, je me remets à paniquer. Grrrr... Je me déteste, nom d'une pipe détend-toi Valentina ! Après tout, c'est lui qui veut des contacts, tu lui rends simplement service ! Je sors alors enfin un stylo bille de mon sac et le lui tend.

Il le prend et attrape au passage ma main. Je suis surprise et le mot est faible. Je tente tout de même de faire comme si rien n'était alors que je profite de chaque seconde de contact avec lui. Naturellement il fallait que mes mains soient moites et en plus je n'ai pas de vernis et si j'avais su j'aurais mis de la crème pour m'adoucir les mains ! Et puis zut n'importe quoi, depuis quand séduit-on un homme avec ses mains ? Surtout celui-là d'homme ! Il ne montre pas la moindre once d'intérêt à mon égard. En temps normal ça ne me dérange pas qu'un homme me snobe surtout que j'ai un don pour que ce soit toujours les mecs les plus louches qui m'abordent, mais lui je l'aime bien mais bon il faut bien se faire une raison !

Je me présente, il en fait autant, Declan... Même son nom me vend du rêve... il finit par lâcher ma main, je regarde amusée sa petite écriture penchée. Je ne m'attarde pas plus longtemps sur ma main, on va essayé d'arrêter de faire groupie, je me promets néanmoins de le réécrire sur un morceau de ticket de caisse dès que je sortirais du garage, histoire d'être certaine de ne pas le perdre. Je me recentre sur la raison de ma venue ici, ma petite kawa ! Il m'assure que la moto est comme neuve. Parfait !

Alors que je m'apprête à sortir ma carte bancaire de mon porte monnaie, il me dit que c'est cadeau de la maison. Mes yeux s'écarquillent, alors lui il sait fidéliser sa clientèle! Il n'a décidément rien  des charlatant que j'ai pu croiser par le passé. Voilà qui le rend encore plus craquant, c'est un vrai passionné ! J'ai horreur de la course au profit, quand le financier l'emporte sur l'humain et la satisfaction du travail bien fait, du service rendu. Mon père me l'a toujours dit « Toi, le jour où tu ouvres une entreprise, tu fais faillite dans le mois ! ». Je n'y peux rien je suis comme ça, je ne cours pas après l'argent, je veux juste être bien. Néanmoins je considère que tout travail mérite salaire, ou tout du moins que son geste mérite d'être récompenser. J'ouvre mon porte monnaie, croisant les doigts pour avoir un peu de monnaie, des pièces des pièces, quelques billets d'un dollar et par chance j'aperçois effigie d'Alexander Hamilton, je prend le billet et lui tend, 10 dollars ce n'est pas grand chose, mais c'est déjà ça. M'attendant à un refus de sa part, je crois bon d'ajouter :

« De toute manière, je ne quitte jamais un établissement sans laisser de pourboire. D'autant plus quand je suis satisfaite. »

Le ton de ma voix se veut ferme, je n'ai pas l'intention de lui laisser le choix.

Cette fois je sens que notre entretien touche réellement à sa fin, jamais un passage chez le garagiste m'aura paru aussi court. Mais bon j'espère être amené à le revoir, je referme mon perfecto en cuir et range mon sac à main sous le siège de ma moto.

« Vous savez, vous pouvez m’appeler quand il vous plaira. Si jamais vous rencontrez de nouveau des soucis avec votre Kawsaki… malgré tout… Je suis là. »

iIl me gratifie d'un sourire qui me fait fondre. Je me fige sur place et ne peux m'empêcher de lui sourire en retour. Valentina calme toi, il a bien préciser « si jamais vous rencontrer de nouveau des soucis avec votre moto ». Il est nouveau en ville, lueur d'espoir, il a peut être besoin de connaissances, en même temps, il n'a pas l'air d'être le genre de personne à souffrir de la solitude. Mais dans tous les cas, je compte bien le revoir, je ne lâcherais pas Michael tant qu'il n'aura pas inscrit le nom de Declan sur le planning de la prochaine course.

« Je n'y manquerais pas. »

Ma réponse se veut brève mais chaleureuse. Je ne compte pas le déranger beaucoup plus longtemps. Je lui tends la main en signe d'au revoir.

« Promis, vous aurez des nouvelles rapidement pour la course. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   Ven 24 Oct - 12:24





Recherche un génie de la mécanique désespéramment

Valentina & Declan

Elle lui tendit la main, et Declan la saisit prudemment, tâchant de ne pas trop salir la jeune femme. Valentina promit, oui, il aurait de ses nouvelles rapidement. Il saurait tout à propos de cette course sous peu, et surement, aurait le loisir de rencontrer ces fameux contacts. Declan soupirait d'aise intérieurement. Son corps fût parcouru un bref instant par une montée d'adrénaline. Oui, pas de doute, il en avait besoin pour se sentir... Se sentir quoi d'ailleurs ? Bien dans sa peau ? Dans ses baskets ? Ces expressions ne prenaient pas de sens à ses yeux, Declan était toujours égal. Pas plus heureux le jour d'après que celui de l'avant veille. Neutre... incroyablement... neutre. Même à cet instant.
Déjà Valentina enfourchait sa kawasaki, et Declan la regardait partir, sans jamais détourner le regard de cette jeune femme. Cette étonnante motarde, cet étrange petit bout de femme fatale. L'ombre d'un sourire flottait sur son visage alors qu'elle disparaissait, emportée dans la circulation.
Le chauffeur passa la main dans ses cheveux, songeur, soudain pris d'un sentiment de déjà vu, qui éveilla en lui un grand malaise. C'est vrai, Valentina ressemblait beaucoup à...
Declan secoua la tête, chassant cette pensée de son esprit. Il retourna à ses voitures, comme il le faisait toujours, avec ses T-Shirts et ses jeans noircis, son air débraillé, ses mains pleines de cambouis, l'image de Valentina peu à peu remplacée par d'autres, beaucoup moins dangereuses.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val   

Revenir en haut Aller en bas
 

Recherche génie de la mécanique désespéremment! Declan&Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-