NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 ☩ we all have secrets. (sasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: ☩ we all have secrets. (sasha)   Dim 7 Sep - 20:19



we all have secrets



Enfermé dans ma chambre, concentré sur un de mes nouveaux dessins, je n’ai pas vu le temps passer. En vérité lorsque je suis en train de laisser glisser mes doigts sur le papier blanc, je ne m’occupe pas des heures qui défilent. Bien au contraire, je me laisse emporter par ma créativité et il pourrait bien y avoir une météorite prête à frapper la Terre que je ne m’en rendrais même pas compte. J’ai seulement levé le nez de mon bureau lorsque Sasha est rentrée à l’appartement mais je ne pourrais même pas dire combien de temps est passé depuis. Je suis plutôt satisfait de cette esquisse pour l’instant, je dois encore ajouter quelques ombres et les couleurs, mais le résultat me plaît plutôt bien. Ce qui est rare chez moi, éternel insatisfait que je suis.

Je m’étire un instant tout en baillant bruyamment, le dos complètement noué et cassé d’être resté penché sur ma feuille trop longtemps. Frottant mes yeux dans un geste rapide et presque enfantin, je reste penché la tête en arrière à observer le plafond de ma chambre. Je me rends compte que je suis las et décide de remettre à un autre jour la finition de ce dessin. Ça peut bien attendre, de toute façon. Je file rapidement à la salle de bains me laver, frottant comme un fou sur les traces de feutres sur mes doigts, avant d’enfiler un tee-shirt sur mon caleçon long de nuit. Il est à peine vingt-deux heures, je ne travaille pas ce soir et Sasha est cloîtrée dans sa chambre. Pas si fatigué que ça, je me décide à aller squatter son lit avant qu’elle n’aille se coucher pour pouvoir parler un peu avec elle, l’ayant à peine vue dans la soirée.

J’ai besoin de ce petit moment en tête à tête avec elle, juste à parler. Même de la pluie et du beau temps, ça me va. J’en ai besoin parce que ça rend toujours mes journées plus ensoleillées, plus agréables. Il est rare que je supporte son absence très longtemps. C’est vital pour moi d’avoir toujours contact avec elle. Sans Sasha dans ma vie, je ne sais pas ce que je serais devenu. Je serais encore malheureux comme les pieds ; je serais triste à pleurer. Je serais vide. Elle a redonné un sens à ma vie, et sûrement qu’elle n’en a pas eu conscience. Mais grâce à elle, je me sens petit à petit revivre. Je me sens mieux. Je n’oublie rien de mon passé mais j’apprends à me faire à cette sensation de vide béant à l’intérieur de moi. À son contact, j’apprends à mettre la douleur en sourdine et à continuer ma route comme si je ne dépérissais pas en dedans.

« J’investis les lieux ! je m’exclame avec joie et emphase alors que je pousse la porte de la chambre de Sasha. J’ai droit à une petite place ? » Je saute presque sur le lit, m’affalant de tout mon long. Elle déteste quand je fais ça, elle râle tout le temps et elle dit que je finirai par casser son lit mais je continue quand même. À chaque fois. Juste parce que c’est marrant de l’embêter. C’est ma façon à moi de lui dire que je tiens à elle, que j’ai besoin d’elle. Lorsque je pose mon regard sur son visage chiffonné, je fronce immédiatement les sourcils. « Quelque chose te tracasse, Sasha ? je demande alors d’un air concerné. Ça ne va pas ? » D’une main, je tapote la place vide à côté de moi pour l’inviter à me rejoindre sur sa couette. « Allez viens là et raconte tout à Papa Gillian, je rigole doucement, comme dédramatiser la situation. Tu sais bien que j’aime pas te voir avec ce petit air de fillette perdue. »


fiche codée par Empty Heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☩ we all have secrets. (sasha)   Mar 16 Sep - 19:31

Gillian ∞ Sasha
Not all heroes wear capes.
Aussi étonnant et miraculeux que cela puisse paraître, ce soir, je suis de sortie avec Sam. Il faut dire qu’on a pris l’habitude se voir au moins une fois par semaine en sortant du boulot pour passer la soirée ensembles. La dernière fois c’était au bar, là où elle n’a pas manqué de me faire la morale à propos d’Anna. Je sais que dans le fond, elle a raison mais pour le moment, c’est plus fort que moi. Je ne peux pas m’engager dans une relation sérieuse avec la blondinette, même si je ressens des choses assez fortes pour elle. J’ai pas envie de renoncer à mes projets, à mes rêves et de gâcher notre relation. Même si elle est déjà gâchée en l’occurrence. Récupérer Anna ne va pas être une mince affaire et je pense que je peux dores et déjà tirer un trait dessus. Ce qui a tendance à agacer ma meilleure amie. Elle est du genre très positive dans la fin et à prendre les choses comme elles viennent alors que moi, dès le moindre petit obstacle en dehors de ma carrière, j’abandonne et j’attends que ça passe. Je ne sais pas pourquoi il n’y a que dans ma vie privée que je suis comme ça, mais je suis comme ça et malheureusement pour le moment, ce n’est pas prêt de changer. Donc, comme Sam sait que je n’ai pas trop le moral en ce moment, elle m’a poussé à la rejoindre au cinéma pour aller regarder un film avec elle et ses copines d’université. Sauf que je suis bien plus âgées qu’elle et à part regarder le film dans mon coin, je n’ai pas fait grand chose. Je me suis proposée pour toutes les rameners chez leurs parents en sortant du cinéma. Elles ont pas arrêté de parler du film durant tout le trajet et donc mes oreilles et ma tête sommes vraiment heureux qu’il soit enfin le moment de rentrer à la maison, au calme. Enfin… Au calme est un gros mot lorsqu’on a Gillian comme colocataire.

Pourtant… Lorsque je pousse la porte de l’appartement, celui-ci est plongé dans le noir. La seule source de lumière provient de la chambre de mon meilleur ami, du coup je décide de ne pas l’embêter. Je vais directement me doucher et enfiler mon long t-shirt pour ensuite aller dans ma chambre avec mon ordinateur. Je suis toujours à la recherche d’un local qui serait assez grand mais pas trop cher pour monter mon affaire mais pour le moment… Rien n’est dans mes moyens. Je vois mon rêve s’éloigner de plus en plus, ce qui me ramène à pleins de questions existentielle du style ; est-ce que c’est vraiment mon destin ? Si ça se trouve, j’ai toujours cru que ça serait dans ma carrière que j’aurai du succès mais en fait c’est avec ma famille ou mes relations. Si je ne trouve toujours pas de local prêt à accueillir mon coin yoga et spa c’est que c’est pas ça qu’il me faut… J’en sais trop rien, en tout cas, ça m’agace. Je me lève de ma chaise et attache rageusement mes longs cheveux en une queue de cheval au moment où la porte de ma chambre d’ouvre sur mon meilleur ami. Je ne peux pas m’empêcher de sourire de soulagement en le voyant. Gillian m’a toujours fait l’effet d’un baume au cœur rien qu’avec son sourire enfantin. Comme toujours, il s’approprie mon lit en sautant dessus, ce qui ne me manque pas de me faire lever les yeux au ciel. Il me juge du regard avant de comprendre que quelque chose ne va pas. Je hausse les épaules pour toute réponse et vais me coucher à ses côtés comme il me l’a si gentiment proposé. L’avantage dans notre relation c’est qu’il n’y a jamais eu et qu’il n’y aura jamais d’ambiguieté. Instinctivement, je vais me blottir contre lui, posant ma tête sur son torse et entourant son buste de mon bras. « C’est toi la fillette… » bougonnais-je de mauvaise humeur avant de soupirer. « Je sais juste pas quoi faire de ma vie. J’ai l’impression d’être à un tournant décisif et d’être face à un mur. C’est clairement la loose à mon âge… » Je me frotte le nez avant de relever la tête pour croiser le regard de mon meilleur ami. « Et toi ? T’étais pas en train de chahuter quand je suis rentrée. Y avait même pas de caleçon ou de chaussettes sales dans le coin de la douche. Tu as de la fièvre ? »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ☩ we all have secrets. (sasha)   Jeu 18 Sep - 9:17



we all have secrets



Ma relation avec Sasha est simple. Sans prise de tête, sans question superflue. Elle est comme un soleil dans mon quotidien et, même si je la fais souvent rager parce que je laisse traîner mes affaires – sales, la plupart du temps – partout dans l’appartement, on s’aime d’une façon unique et indescriptible que beaucoup d’autres que nous n’arrivent pas à comprendre réellement. Parce qu’elle est une fille, parce que je suis un garçon et une amitié telle que la nôtre cache forcément une ambiguïté d’un côté ou de l’autre. Et pourtant, il n’en est rien. Jamais il ne m’a traversé l’esprit de tenter quoi que ce soit avec elle. Dès le début, j’ai su qu’elle serait une amie, une sœur de cœur. Et je n’avais besoin de rien d’autre que ça venant d’elle. C’était le plus important à mes yeux. Je ne tenais pas particulièrement à gâcher la meilleure relation de ma vie d’aujourd’hui. Et je la respecte bien trop pour agir de cette manière avec elle. Si je peux papillonner à droite et à gauche, je ne me permettrais jamais de lui imposer ce genre de déception. Elle m’est trop précieuse. Elle m’a sauvé des ténèbres dans lesquelles j’étais plongé ; elle ma tiré de la mer agitée dans laquelle j’avais sombré. Alors comment éloigner celle qui me sert aujourd’hui de pilier ?

Et je la connais tellement bien que je vois rapidement que quelque chose la perturbe. Ses jolis traits habituellement harmonieux sont comme froissés, chiffonnés. Et je n’aime pas voir ce petit air sur sa figure de poupée parce que c’est comme si moi, je ressentais cette gêne à l’intérieur de ma poitrine. Comme si mes côtes se resserraient autour de mes poumons pour m’empêcher de respirer. Alors, je l’invite à me rejoindre dans son lit tout en me décalant pour lui laisser de la place. Son corps chaud se colle très vite au mien et je referme instinctivement mes bras autour d’elle, comme pour nous enfermer dans une bulle qui n’appartiendrait qu’à nous. Qui n’existerait que pour nous. Et que rien ni personne ne pourrait venir éclater. Je la serre doucement contre moi, écoutant attentivement ces peurs qui ressurgissent. Des fois, je me sens un peu bête et stupide parce que je ne sais jamais vraiment comment répondre à quelqu’un qui me demande conseil, qui a besoin d’être aiguillé. Je reste juste planté là, à sortir des banalités inintéressantes et surtout inappropriées avant d’essayer de changer de sujet. Les gens doivent penser que je suis égoïste, que je m’en fous de leurs problèmes mais c’est faux. C’est faux parce que je sais que, si je tiens à cette personne, alors je serais capable de tout pour l’aider. C’est juste que les mots me font défaut. Comme si je n’étais capable de véritablement m’exprimer qu’à l’aide d’un crayon et d’une feuille de papier cartonné.

« Je suis sûr que ça va paraître con ce que je vais dire, mais la vie est faite de tournants plus ou moins décisifs. On a toujours des décisions à prendre, des choix à faire, je commence, le ton sérieux. On se retrouve sans cesse à la croisée des chemins avec toutes ces possibilités différentes qui s’offrent à nous. Et à ce moment-là, la question est : où aller ? Que choisir ? » C’est ce qu’il m’était arrivé avant de postuler pour l’échange scolaire ; c’est ce qu’il s’est passé avant que je ne décide de rester pour de bon à Town Square. Le choix n’avait pas été cornélien, parce que je savais que c’était ce que je voulais vraiment. Je n’avais envie de rien d’autre sinon de continuer ma vie ici, avec Sasha. Je n’ai pas eu à me poser la question, c’était déjà tout clair dans ma tête. Malheureusement, les choix ne sont pas toujours difficiles à prendre, ni aussi simples. Parce que, parfois, on ne peut pas penser qu’à nous de façon égoïste. Il y a parfois beaucoup d’autres paramètres à prendre en compte. « Il faut d’abord que tu fasses le vide là-dedans, je continue en même temps que mon doigt tapote doucement son front. Puis que tu réfléchisses à toutes ces possibilités qui s’offrent à toi. Qu’est-ce qui te bloque exactement ? Pourquoi tu hésites ? » Il y a certains moments dans la vie où on est obligé d’agir en adulte, en personne responsable et raisonnée, peu importe l’âge que l’on a. La vie, c’est parfois devoir faire preuve d’une grande maturité. « Et c’est pas la lose, je la rectifie avec un rire cristallin. On a des choix à faire à tout âge. C’est comme ça, la vie. » Je hausse les épaules comme pour lui montrer que ce n’est pas une fatalité en soi, que c’est juste comme ça. Et puis c’est tout.

Je ne peux m’empêcher de sourire lorsqu’elle commence à me taquiner. Trop absorbé par mes dessins, je n’étais pas au salon en train de jouer à ma console comme je le fais d’habitude lorsqu’elle rentre. Et j’avais ramassé la veille les quelques affaires qui traînaient dans la salle de bains – oui, ça m’arrive des fois. Alors je suppose qu’elle est en droit de me faire une gentille remarque qui me fera rire et lui tirer la langue comme un garçon de cinq ans. « Oh oui, je suis terriblement malade, je lâche avec emphase tout en portant une main à mon front d’un geste théâtral. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive, je crois qu’un méchant virus s’est emparé de moi, ah ! » La lâchant, je me tortille sur le matelas tout en poussant des petits cris douloureux. « Je crois que tu m’as contaminé ! je continue sur le même ton. Je vais devenir maniaque, moi aussi ! Ah ! » Je me stoppe dans mon élan avant d’éclater franchement de rire jusqu’à en avoir mal au ventre. « Non, c’est seulement parce que j’ai voulu dessiner, je réponds finalement, entre deux rires légers. C’est tout. Rien d’alarmant, tu vois. »


fiche codée par Empty Heart

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ☩ we all have secrets. (sasha)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☩ we all have secrets. (sasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-