NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Jeu 25 Sep - 13:35




Scarlett & Valentina

Aujourd'hui, journée de congés, je profite des derniers rayons de soleil maintenant que les vacanciers sont partis, la plage est quasiment déserte. Je repense à cet été fort en émotion. J'ai bossé comme une malade, c'est un fait, mais il n'y a malheureusement pas que cela. Comme souvent à chaque rentrée, je suis un peu paumée. Je m'étais promis que ça ne m'arriverait plus, que j'avais mûri, tu parles ! Il doit vraiment y avoir un truc qui cloche chez moi. Histoire de mecs encore et toujours. Je devrais me contenter de coucher avec des filles, les choses sembleraient plus simples.

Alors il y a Joshua bien entendu, il m’obnubile, certainement parce que je sais qu'il ne m'appartiendra jamais. Notre relation était pourtant simple, friends with benefits and nothing else ! Ça partait bien mais voilà je ne supporte plus de le savoir avec une autre femme, ça me ronge au plus profond de moi-même. Je pense aussi à l'inoubliable soirée que j'ai passé avec Warren et à ce qui me retient de m'engager plus envers lui. Comme si j'attendais l'accord de Joshua ou pire sa jalousie, je peux toujours crever... Je me dis aussi que Joshua n'est qu'une excuse qui me permet de ne pas avoir à affronter la peur que j'ai de m'engager, moi qui pensait avoir dépassé ce stade... Et Declan qui me résiste et me permet par la même occasion d'échapper à tout ça... Sans compter que cet été, Hazel ma meilleure amie et coloc a été plutôt prise avec le retour de son ex. Vous comprendrez sans trop de difficulté la sérénité que je recherche ici, près la mer, loin de tout ça.

Je commence à réfléchir à ce que je vais faire ce soir. J'ai besoin d'une soirée sans un seul petit gramme de testostérone ! Hazel n'est pas disponible, ni même Kora ou Jill, tant pis, j'irais me boire un petit verre en tête à tête avec moi-même, ça ne me fera pas de mal. Je regarde ma montre, il est déjà 20h, cela fait exactement deux heures et demi que je rêvasse sur cette plage, je me décide enfin à lever mes fesses, je frotte le sable qui reste collé sur mes jambes, attrape mes chaussures et quitte la plage. Je passe devant un bar sympa que je fréquente assez souvent. Aux dernières nouvelles ils cherchaient désespérément une serveuse et faisait passer des essais. Je décide d'aller voir où ils en sont, je suis très curieuse et j'aime savoir ce qui se passe dans les bars de Town Square, je suis toujours à jour sur les rumeurs et nouvelles qui circulent, ce n'est pas pour rien.

J'enfile mes chaussures, vérifient qu'il me reste suffisamment de liquide et j'entre. Il y a pas mal de monde comme souvent ici. Je reconnais une des serveuses que je connais bien, elle passe souvent au Fitz, je me dirige vers elle et la salue.

« Valentina ! Comment vas-tu ?  Tu bosses pas ce soir ? »

« Non, je suis en congés, ça va bien et toi ? Vous avez l'air d'avoir du boulot ce soir ! »

« Oui, moins que cet été mais ça bouge pas mal quand même ! »

« Au fait, vous avez trouvé votre serveuse ? »

« Oui ! Enfin, ça soulage toute l'équipe ! C'est son premier soir d'ailleurs, elle est au bar. »

Je lance un regard vers le bar et aperçoit une jeune femme brune qui ne m'est pas totalement inconnue. Je le connais du lycée, enfin connaître est bien grand mot, je ne lui ais en effet jamais adressé la parole et je ne connais même pas son prénom. Town Square est une petite ville, je m'étonne donc de la voir ici, car ça fait un moment que je ne l'avais pas croisé en ville, contrairement à toutes les autres têtes du lycée que je recroise régulièrement. Je me dirige vers le bar pour passer commande et voir comment elle s'en sort. Elle a l'air concentré mais pas dépassé pour autant. Je m'assois sur un siège disponible juste en face d'elle attendant qu'elle est un moment de libre. Elle lève la tête, je lui souris.

« Bonsoir, je vais te prendre une caïpirinha s'il te plaît. »

Je la laisse poursuivre son travail avant de continuer :

« Tu as l'air de bien t'en sortir pour tes débuts. Au fait je m'appelle Valentina, je bosse au Fitz, je sais pas si tu te souviens, il me semble qu'on était au lycée en même temps. »

Vu mon niveau de popularité au lycée, je doute fort que mon visage et surtout mon nom lui dise quelque chose. Je me souviens de mes débuts au Fitz et surtout dans les bars de Town Square, tout le monde semble se connaître et ça peut paraître difficile de s'y retrouver et de faire sa place dans ce petit monde. Je suis donc toujours ravie de pouvoir tendre une main secourable et mettre les petits nouveaux à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → Cow Girl Up
Côté coeur : Célibataire
Job : Palefrenière la journée, barmaid en soirée.
Age : 23 ans
Célébrité : Shelley Hennig
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Trust me you can dance —Vodka
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Sam 27 Sep - 18:02





Le cliquetis des clés qui tombent sur le sol résonna sur dans tout le pallier. Ca, c’était mes clés. Et leur cliquetis. Fébrile, je m’accroupis pour les récupérer, pour me relever tout aussi vite afin de fermer la porte du petit appartement que j’avais fini par dénicher… et que bon, mes parents avaient accepté de m’aider les premières semaines finalement, revenant sur leurs paroles, et sans que je ne demande rien, c’était bon de le préciser aussi, sans doute par acquis de conscience de crainte à ce que je termine dans la rue peut être. Je n’avais pas craché dessus, avec la promesse de rendre leur argent le plus vite possible… Ce n’était pas la première de mes inquiétudes, parce que j’étais déjà en retard, enfin non, je ne l’étais pas, mais d’ici deux minutes, j’allais bientôt l’être. La serrure était un peu pourrie il fallait relever la poignée de porte tout en au et pas enfoncer la clé comme un sauvage sinon ça se bloquait, ça se fermait pas et moi ça faisait battre mon cœur à un rythme qui était pas permit. Après plusieurs secondes d’angoisse, je fini par gagner la bataille, mais pas la guerre à mon avis. Allez, bientôt, j’allais prendre le coup de main.

Ca me faisait bizarre de me dire que j’allais me retrouver derrière ce bar dans lequel je m’étais rendue dans mon adolescence, à l’insu de mes parents. Ils ne me l’avaient jamais refusé, parce que je ne l’avais jamais demandé non plus, donc c’était un accord silencieux et entendu, c’était de ça que je me convainquais à l’époque. Aujourd’hui au moins, je n’avais pas peur de rendre de comptes à personne, enfin presque. J’avais vu le patron la veille il m’avait posé quelques questions, fais faire deux trois trucs et m’avait rappelé lé soir en me félicitant parce que j’étais embauchée et que j’allais commencé les choses sérieuses le lendemain soir, donc maintenant, là, dans pas longtemps…

Je savais que j’aurai dû m’y prendre un peu plus à l’avance. Le bus, pourquoi le bus arrivait pas, où est-ce qu’il était… ? Pas de place assise bien trop blindé pour ça, pourquoi est-ce qu’il voulait pas aller plus vite ? Allez, ferme les portes et démarre… Bon finalement j’étais pas en retard, même presque en avance, mais au moins, j’étais là, et c’était tout ce qui comptait. Je posais mes affaires dans le vestiaire qui était réservé aux employés avant que l’une d’entre elles ne me prenne sous son aile la première heure et demi pour me montrer le fonctionnement des machines, en plus de quelques explications de base et tout ce qui allait avec. Elle m’aida au début et quand j’eus les choses un peu plus en main, elle déclara qu’il fallait qu’elle aille servir des clients elle aussi et qu’elle me laissait me débrouiller, si j’avais besoin d’elle je pouvais toujours la héler y’avait pas de problème.

…Quoi ? Elle s’en allait déjà.. ? Elle ne pouvait pas juste rester ?

Je n’eus pas vraiment le loisir de m’appesantir sur mon sort, il y avait deux hommes qui réclamaient leur pinte de bière pression que je leur servis quelques minutes plus tard, après m’y être reprise plusieurs fois que je leur servis dans un sourire d’excuse. Ce qu’il y avait d’embêtant, c’était qu’en soit, ce n’était pas dur, mais ce n’était pas facile non plus, je ne connaissais pas exactement où qui que quoi était rangé où, et en fait, j’étais juste soulagée quand on me demandait quelque chose que je savais… Jusqu’à la prochaine demande. Il y eut une accalmie qui dura moins de cinq minutes durant laquelle je profitai pour nettoyer mollement des verres qui étaient déjà propre, mais c’était juste dans cette idée que j’étais en train de fabriquer un truc et non pas attendre bêtement, même si à choisir…

D’accord, d’accord une vodka fraise… c’était la première de la soirée, j’avais repéré la vodka tout à l’heure, mais le sirop, où est-ce qu’il était le sirop …?? Je restais plantée devant l’amas de bouteilles durant quelques secondes tout en me disant que dans deux de plus ça allait devenir trop long avant de réagir brutalement parce que c’est bon je l’avais vu, elle était là, cachée tout en bas…

- Et voilà, c’est bon, nouveau sourire, plus crispé cette fois. J’avais presque envie que ce soit la fin du service, c’était dans quoi… ? Trop longtemps.

Je soufflai un bon coup, me forçant à la détente, parce que même si de mon point de vue c’était la catastrophe, ce n’était pas si terrible. J’étais surtout un peu gauche. Les yeux baissé pour servir une nouvelle bière, je les relevai pour me rendre compte qu’il y avait un nouveau visage, face à moi, que je n’avais pas remarqué. Super, nouvelle gaffe…

- Bonsoir, je vais te prendre une caïpirinha s'il te plaît.

Mon sourire, en réponse au sien ne dura guère plus d’une seconde, à l’entente de cette demande. Okay elle venait de recevoir la palme de la colle de la soirée. Je poussai la boisson au garçon qui me l’avait demandé juste avant, me laissant le temps de réfléchir à comment j’allais m’en sortir parce que je ne savais pas comment on faisait une caïpirinia, et j’étais même pas sûre de savoir ce que c’était… Je jetai un rapide coup d’œil à ma collègue, elle aussi bien occupée…

- Ok, ouais… oui bien sûr, me repris-je très vite, pour ne pas laisser ma langue fourcher et être aussi cordiale alors qu’on ne se connaissait pas.  C’était le tutoiement qu’elle avait utilisé qui m’avait poussé à rejoindre le même chemin mais peut être un peu trop familièrement du coup. Je, alors… j’essayais de masquer comme je pouvais mon embarras avec un nouveau sourire en m’activant, mais dans le vide, ne sachant qu’à moitié ce que je faisais. Enfin son visage ne m’était pas tout à fait inconnu Comme si on s’était déjà croisé, mais j’étais certaine que non, cette fille, je ne lui avais jamais parlé.

- Tu as l'air de bien t'en sortir pour tes débuts. Au fait je m'appelle Valentina, je bosse au Fitz, je sais pas si tu te souviens, il me semble qu'on était au lycée en même temps.

Sa tolérance me donna le regain de courage dont je manquais, parce que j’étais toujours en train de galérer.

- Tu crois ? Enfin ton visage, je sais que je l’ai déjà vu, alors oui ça doit être au lycée, je vois pas où sinon. Tu as quel âge ? Allez, finalement je me laissais aller au tutoiement moi aussi puisque ça semblait pas la gêner. Même si moi encore, ça me faisait bizarre. Ca me dit un truc en tout cas, acquiesçai-je.

Bon autant dire que maintenant j’étais grillée quant à mon incompétence.

- Merci, c’est sympa, mais heu du coup je crois que tu es arrivée au mauvais moment, j’en ai pas fait encore de ça, je suis désolée, mais je vais le faire hein ! rétorquai-je avec un peu plus d’assurance, parce que je ne voulais pas me laisser démonter. Deborah ? j’appelais ma formatrice, mais sûrement pas assez fort pour qu’elle m’entende.

Bon sang, la honte…

_________________
Quelquefois, vos paroles me reviennent comme un écho lointain, comme le son d’une cloche apporté par le vent ; et il me semble que vous êtes là, quand je lis des passages d’amour dans les livres. ▵ ©️endlesslove.
We mature with the damage, not with the years ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Mer 1 Oct - 11:58




Scarlett & Valentina

Cela me rappelle mon premier jour au Fitz. J'avais eu l'impression d'être lâché dans la fausse aux lions. Le plateau de j'avais renversé sur un client, je ne connaissais pas encore toutes les subtilités d'équilibre d'une bouteille de coca, la plus traître de toute. J'étais restée impuissante la regardant tout d'abord vaciller puis tomber, emportant avec elle tous les verres du plateau. Plateau que je tenais à l'époque à hauteur de hanche tant je manquais d'équilibre. Il y avait également les bières, j'ai longtemps pensé qu'il fallait les servir sans mousse... et les recettes des cocktails qui sont restées affichées derrière le bar un mois, le temps que je les connaisse toute par cœur !

Aujourd'hui, le plateau n'a plus aucun secret pour moi, je le tiens fièrement à hauteur d'oreille comme il se doit, mes bières possèdent exactement deux doigts de mousse, j'en tire d'ailleurs deux à la fois, moi qui galérait à en servir une seule ! Je connais tous les cocktails par cœur et on me demande même mon avis pour en créer d'autres. Tout ça pour dire qu'on débute tous pareil et qu'on a tous l'impression d'être le pire serveur de l'histoire de l'humanité alors qu'il n'en est rien, tout est affaire de temps, on ne née pas avec le gène du serveur. Je lance donc un regard amical et compréhensif à la nouvelle serveuse. Je commande mon verre et souri en voyant son visage se décomposer. Je n'ai pas été cool sur ce coup là. J'aurais pu lui demander un demi cerise ou un verre de vin rouge, mais ici je prenais toujours une caïpi, réflexe !

Je la sens un peu perdu mais elle semble bien décidé à me faire mon cocktail, je la laisse donc faire et poursuit.

« Tu crois ? Enfin ton visage, je sais que je l’ai déjà vu, alors oui ça doit être au lycée, je vois pas où sinon. Tu as quel âge ? »

La pauvre semble un peu perdue et décontenancée par ma familiarité. Le moins qu'on puisse dire c'est que maintenant je suis à l'aise dans les bars, un peu trop peut être, j'essaie d'agir avec les gens comme j'aimerais que l'on agisse avec moi.  Détendue, sans prise de tête, c'est encore comme ça que ça se passe le mieux !

« J'ai 24 ans, je suis certaine de te connaître du lycée, par contre je suis désolé mais je ne crois pas connaître ton nom... »

Au lycée je n'étais pas du genre à aller vers les autres, je ne connaissais pas grand monde en fait, mais j'ai toujours été plutôt observatrice.

« Merci, c’est sympa, mais heu du coup je crois que tu es arrivée au mauvais moment, j’en ai pas fait encore de ça, je suis désolée, mais je vais le faire hein ! »

Je la vois recommencer à paniquer, elle cherche Debby de regard et l'appelle d'une toute petite voix à peine perceptible de l'autre côté du bar, autant dire que Déborah au fond de la salle n'est pas prête de l'entendre ! La pauvre je l'ai mis dans l'embarras à moi de l'en sortir.

« T'inquiète pas c'est pas compliqué à faire. Je vais t'expliquer, tu prends la Cachaça, c'est l'alcool avec le bouchon vert sur l'étagère derrière toi. Tu prends un gros verre tout simple, un citron vert qui doit être dans le frigo et la bouteille de sucre de canne liquide, elle est rangé avec les sirops à côté de la bouteille de pulco. »

Je la laisse aller chercher le nécessaire.

« Et surtout détend toi, tu vas voir c'est tout simple à faire. Dans le shaker tu mets 6 cl de cachaça, pour être sur de pas de planter, tu renverses la bouteille à la verticale et tu comptes jusqu'à 6 dans ta tête, avec le bec verseur, une seconde = 1 cl, après tu mets un peu de sucre de canne, le citron tu le coupes en deux, tu presses une moitié dans le mélange et l'autre moitié tu la coupes et la met dans le shaker, un peu de glaçon, tu secoues et c'est prêt ! »

Je la regarde s'exécuter avec attention.

« Et désolé de t'avoir posé une colle dès ton premier soir! La règle c'est de pas stresser et prendre son temps, il n'y a pas de mal à pas savoir, tu commences c'est normal, la plupart des gens comprennent, et ceux qui ne comprennent pas son des idiots ! »

Au Fitz on m'a toujours dit quand j'ai commencé qu'il ne fallait pas que j'essaie d'aller vite, c'était le meilleur moyen de faire n'importe quoi, commence par bien faire les choses et après avec l'habitude, la rapidité viendra toute seule ! Mieux vaut prendre son temps et faire quelque chose de bien avec le sourire que vouloir se précipiter. Mais comme pour tout c'est souvent plus facile à dire qu'à faire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → Cow Girl Up
Côté coeur : Célibataire
Job : Palefrenière la journée, barmaid en soirée.
Age : 23 ans
Célébrité : Shelley Hennig
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Trust me you can dance —Vodka
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Dim 5 Oct - 23:07





Dépassée. Dépassée, ça je l’étais, non, il n’y avait pas de doutes. Une grande partie de moi avait juste envie de céder à la panique, et que je n’allais pas y arriver parce qu’il y avait trop de choses à retenir et à faire d’un coup et comme j’étais de nature un peu impatiente quand ça n’allait pas tout de suite, je préférais encore envoyer tout valser et passer à autre chose. Sauf que la caïpirinha ma cliente la voulait dans le gosier et pas en pleine figure. Parce que aussi forte était le désir de péter les plombs, c’était impossible, alors à la place…

Ben j’allais faire le cocktail. Je ne savais pas trop comment, mais au bout d’un moment, j’allai bien finir par arriver à quelque chose, et peut être même que j’allais inventer un nouveau truc qui allait faire fureur.

- J'ai 24 ans, je suis certaine de te connaître du lycée, par contre je suis désolé mais je ne crois pas connaître ton nom...

Je pris le temps de la dévisager, peut être un peu impoliment, mais tant pis, de toute façon, c’était la seule manière que j’avais trouvé pour tenter d’oublier que j’avais les mains vides, que je devais m’activer pour ne pas me laisser déborder d’avantage, sauf que pour le moment, c’était bien mal barrer. Mais je n’y pensais pas, je n’y pensais pas, je n’y pensais pas…

- Oui nan mais on a déjà sûrement dû se voir dans la cour ou dans les couloirs, j’ai un an de moins que toi. J’suis Scarlett.

Pas très distingué comme entrée en la matière, mais pour le coup, je ne pouvais pas être sur tous les fronts donc il y avait quelques trucs sur lesquels je flanchai, ce qui ne me posait aucun problème alors qu’en temps normal, c’était des points sur lesquels je n’aurais pas manqué de mettre un point d’honneur… Il n’y avait plus qu’à espérer que la jeune femme ne s’en formalise pas trop ! Surtout que vraisemblablement, je m’étais faite repérée, parce que Valentina se lança :

- T'inquiète pas c'est pas compliqué à faire. Je vais t'expliquer, tu prends la Cachaça, c'est l'alcool avec le bouchon vert sur l'étagère derrière toi. Tu prends un gros verre tout simple, un citron vert qui doit être dans le frigo et la bouteille de sucre de canne liquide, elle est rangé avec les sirops à côté de la bouteille de pulco.

Dans d’autres circonstances, sûrement aurais-je été vexée d’avoir été prise la main dans le sac d’incompétence, mais en l’occurrence, au lieu de m’enfoncer, la jeune femme cherchait surtout à me filer un coup de main, et j’avais tellement le désir de bien faire que je me voyais bien mal l’envoyer paître alors qu’elle allait très probablement me filer un précieux coup de main. Ce qui pouvait toujours être utile, si je voulais pas entrer dans l’histoire de l’Oregon pour avoir réussi à faire fermer et couler un bar en une soirée.

Je me retournai en laissant pianoter mes doigts dans l’air devant moi jusqu’à trouver ce que je cherchais et au passage j’attrapai un verre, un des plus jolis, elle le méritait bien avec un fond d’une base en forme de sphère, comme les culbutos. Je posai les deux sur le comptoir le temps de partir à la recherche de ce qu’il me restait. Le pulco bon sang il était de quel côté déjà, je l’avais vu tout à l’heure, sérieux, ça pouvait pas juste s’imprégner dans mon crâne ?! Ha il était là !

- Okay okay, c’est bon, j’ai tout. Je pris le premier truc qui me passait dans la paume, c’est à dire le sucre de canne liquide en espérant que cela me donne plus intelligente, sûrement en vain. Bon ben… Je me lance.

Sinon, on allait jamais s’en sortir. Enfin, je surtout. J’attendis quand même les instructions de Valentina qui me coupa, dévoilant encore un fail de ma part.

- Et surtout détend toi, tu vas voir c'est tout simple à faire. Dans le shaker tu mets 6 cl de cachaça, pour être sur de pas de planter, tu renverses la bouteille à la verticale et tu comptes jusqu'à 6 dans ta tête, avec le bec verseur, une seconde = 1 cl, après tu mets un peu de sucre de canne, le citron tu le coupes en deux, tu presses une moitié dans le mélange et l'autre moitié tu la coupes et la met dans le shaker, un peu de glaçon, tu secoues et c'est prêt !

Sitôt dit, sitôt fait, je m’exécutais. Le cœur battant de me rater, je comptais les six secondes dans ma tête, en ayant l’impression d’avoir compté un peu trop vite, ou alors pas assez, bon sang, je savais plus, mais comme Val ne me reprit pas, c’était que ça devait être bon.

- Oh merde, non, non, non, murmurai-je à mon attention à peine quelques secondes plus tard parce que j’avais eu la main un peu trop généreuse avec le sucre. Je lui offris un sourire d’excuse, embêtée, mais ne m’attardais pas et poursuivit le reste, de façon un peu plus adroite. Caïpirinha by Scarlett Manning, tu n’en as sûrement jamais goûté des comme ça dans ta vie !

Autant en rire qu’en pleurer ! Je passai mes mains sur mon visage avant de les glisser dans mes cheveux attachés mais qui filaient quand même dans tous les sens en arrière. Je profitais pour pousser un petit soupir. L’avantage c’était que j’étais beaucoup plus détendue pour servir le demi pêche qu’on me réclama ensuite, qui avait l’air d’être juste un jeu d’enfants à côté de ça !

- Et désolé de t'avoir posé une colle dès ton premier soir! La règle c'est de pas stresser et prendre son temps, il n'y a pas de mal à pas savoir, tu commences c'est normal, la plupart des gens comprennent, et ceux qui ne comprennent pas son des idiots !

- Ouais les gens ont été assez sympas pour l’instant, il y en avait quand même un qui m’avait jeté un regard en mode mais tes teubé tout à l’heure et ça m’avait vexé et sûrement que j’allais y penser en me couchant ce soir, mais pour l’heure, Valentina semblait vouloir poursuivre la conversation et ça c’était plutôt cool parce que c’était tout de suite moins pesant pour moi. Et comme elle savait ce que c’était, je pouvais partager mes pensées sans avoir l’air conne, puisqu’elle ne se moquait pas de moi. C’est bizarre j’ai l’impression que le temps passe trop vite et qu’il est super long à la fois, et je mélange tous les ingrédients dans ma tête ça fait un mix, en genre de cocktail géant, tu vois ? ca fait combien de temps que t’es serveuse toi ?

C’était pas le boulot de mes rêves pour moi donc je savais pas ce que je voulais qu’elle me réponde. Que ça faisait des années ou seulement quelques mois ?


_________________
Quelquefois, vos paroles me reviennent comme un écho lointain, comme le son d’une cloche apporté par le vent ; et il me semble que vous êtes là, quand je lis des passages d’amour dans les livres. ▵ ©️endlesslove.
We mature with the damage, not with the years ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Mer 15 Oct - 10:14




Scarlett & Valentina

La jeune femme me fixe, espérant sûrement se souvenir de ma tête. Je ris et me sens obligée de préciser :

« J'ai pas mal changé depuis le lycée, comme tout le monde. »

Il est vrai qu'au lycée, je n'avais pas exactement la même allure. Polo classique, jupe classique et gilet en laine, squelettique cachée derrière mon immense sac à dos, je passais le plus clair de mon temps à la bibliothèque ! Je ne pouvais pas m'empêcher de rougir comme une pivoine à chaque fois que quelqu'un que je ne connaissais pas m'adressait la parole. Aujourd'hui je ne suis toujours pas la top de la féminité, les talons aiguilles me font toujours souffrir, on m'assimile souvent à mes perfecto en cuir et mes quelques tatouages, mais  maintenant je sais me coiffer et m'habiller, c'est déjà beaucoup !

« Oui nan mais on a déjà sûrement dû se voir dans la cour ou dans les couloirs, j’ai un an de moins que toi. J’suis Scarlett. »

Scarlett, je cherche dans ma mémoire, mais ce prénom pourtant peu commun ne me dit absolument rien. Vu le nombre de personne que je connaissais au lycée, ce n'est pas très étonnant. C'est simple, à part Max et quelques copines, je ne connaissais en général que les noms des personnes de ma classe.

Il n'est pas difficile de deviner l'état de stress dans lequel se trouve la jeune serveuse. De plus je connais très bien cette situation pour l'avoir moi-même vécue. On maudit le client qui a le malheur de commander autre chose qu'un demi de bière.  Celui qui articule à peine. Celui qui pense que vu que c'est un habitué, il doit être servi avant même d'avoir commandé, qu'importe que tu sois nouvelle ou pas. Il y a également celui qui va t'engueuler parce que tu as eu le malheur de ne pas lui mettre de glaçon dans son whisky, chose qu'il n'a évidemment pas précisé mais que tu es sensé deviner ! Parfois même c'est nos collègues qui peuvent manquer de pédagogie, cela fait tellement longtemps qu'ils sont dans le métier qu'ils ne se rendent pas forcément compte que tout le monde ne né pas en sachant servir une bière, se servir d'un plateau ou en connaissant les différents non de tous les cocktails ou tout simplement la différence entre un macchiato, une noisette et un café crème...  Bref je décide donc de filer un petit coup de main à Scarlett. Je suis avec attention ses gestes, afin de pouvoir la prévenir en cas d'impair. Elle semble s'en sortir très bien, comme quoi il n'y a pas de secret, il suffit de vous expliquer comment ça fonctionne, il n'y a rien de bien sorcier.

« Caïpirinha by Scarlett Manning, tu n’en as sûrement jamais goûté des comme ça dans ta vie ! »

Je réponds à son sourire et m'empresse de goûter le fruit de son travail.  Je pose mes lèvres sur la paille et feins une moue de dégoût pour la taquiner – je sais je suis pas sympa-  je me rattrape vite avant de la faire repaniquer en lui resouriant, je lui fais un signe d emain pour lui faire comprendre que c'est parfait.

«  Toutes mes félicitations, ta Caïpi est excellente ! Je les aime bien sucrée en plus, ça adoucie le goût de la cachaça, ne change rien ! »

Je m'excuse ensuite de l'avoir mis dans l'embarras. Elle me confie que pour l'instant ses clients ont été assez sympa avec elle.

« Mon premier soir au Fitz un client m'a commandé un Glen, j'ai commencé par paniquer et par chance quand je me suis retournée vers le bar je suis tombée nez à nez sur une bouteille de whisky avec écrit sur l'étiquette Glemorangie, je pensais m'en sortir comme ça mais une fois que je l'ai servi, il a rajouté "Je prendrais aussi des biscuits de pingouin !" et bah crois le ou pas mais j'ai rien dit et j'ai passé dix minutes derrières le bar à chercher dans le placard à cacahuète quelque chose qui pouvait ressemblait à des biscuits de pingouins. En voyant le client mord de rire, j'ai fini par réfléchir un peu et comprendre qu'il voulait simplement des glaçons dans son whisky mais je t'assure que je ne me suis jamais sentie aussi cruche de ma vie, ça m'a traumatisée! J'y ais pensé tout le reste de mon service ! »

Ne me demandez pas pourquoi je me suis sentie obligée de raconter cette banalité humiliante, mais partager ses petits moments de solitude ça fait du bien et en général ça rassure les petits nouveaux alors tant qu'à faire !

« C’est bizarre j’ai l’impression que le temps passe trop vite et qu’il est super long à la fois, et je mélange tous les ingrédients dans ma tête ça fait un mix, en genre de cocktail géant, tu vois ? ca fait combien de temps que t’es serveuse toi ? »

Visiblement j'ai réussi à la mettre à l'aise, elle partage son ressenti avec moi, je suis contente de moi, d'autant plus que je connais très bien la sensation qu'elle décrie.

«Je vois très bien de quoi tu parles !  Le temps passe beaucoup trop vite pour avoir le temps de tout faire bien mais en même temps tu as l'impression que les minutes qui te séparent de la fin du service sont interminables! »

Je reprends une grande gorgée de son cocktail décidément délicieux.

« Ça va bientôt faire un an que je suis serveuse, depuis que j'ai fini la fac, je bosse les soirs, ça me permet de pouvoir préparer mon concours la journée. C'est bien pratique et puis ya pleins de côtés positifs à ce métier que je serais ravie de te faire découvrir! »

J'observe un peu le comptoir du bar, tout le monde semble servi, le rush semble passé en attendant le suivant... Les clients ont toujours le chic pour tous finir et recommander en même temps. J'en profite pour retenir un peu plus leur nouvelle serveuse.

« Et toi depuis le lycée, qu'est ce qui t'a amené jusqu'ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → Cow Girl Up
Côté coeur : Célibataire
Job : Palefrenière la journée, barmaid en soirée.
Age : 23 ans
Célébrité : Shelley Hennig
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Trust me you can dance —Vodka
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Dim 19 Oct - 14:52





J’essayais d’observer discrètement Valentina, mais je ne la lâchais pas du regard non plus, parce que c’était à elle de valider si j’avais réussi mon épreuve ou pas et même si je lui avait annoncé plus ou moins la couleur, j’espérais que ce n’était pas trooop catastrophique… Aie ! Si, ça l’était ?

Je répondis à sa grimace par une autre, comme si je m’excusais d’avance d’avoir loupé sa boisson pour laquelle elle avait payé, mais son expression changea très vite de nouveau, et ça pour adopter des très plus rassurants. J’attendis encore quelques instants, pendant qu’elle prononçait le verdict :

- Toutes mes félicitations, ta Caïpi est excellente ! Je les aime bien sucrée en plus, ça adoucie le goût de la cachaça, ne change rien !

Je fus intérieurement prise d’un intense soulagement. Peut être que Valentina mentait juste pour me faire plaisir à la limite, mais je n’avais aucune envie de chercher à vérifier. Plus simplement, ça lui plaisait et puis c’st tout, alors je m’en tenais à ses paroles.

- Et bien je vais me mettre à croire en la chance du débutant !

Suite à cela, je l’écoutais m’expliquer ses propres anecdotes, même si je n’étais pas certaine que cela ait pour but de me rassurer…

- Mon premier soir au Fitz un client m'a commandé un Glen, j'ai commencé par paniquer et par chance quand je me suis retournée vers le bar je suis tombée nez à nez sur une bouteille de whisky avec écrit sur l'étiquette Glemorangie, je pensais m'en sortir comme ça mais une fois que je l'ai servi, il a rajouté "Je prendrais aussi des biscuits de pingouin !" et bah crois le ou pas mais j'ai rien dit et j'ai passé dix minutes derrières le bar à chercher dans le placard à cacahuète quelque chose qui pouvait ressemblait à des biscuits de pingouins. En voyant le client mord de rire, j'ai fini par réfléchir un peu et comprendre qu'il voulait simplement des glaçons dans son whisky mais je t'assure que je ne me suis jamais sentie aussi cruche de ma vie, ça m'a traumatisée! J'y ais pensé tout le reste de mon service !

Je battis plusieurs fois des paupières, m’imaginant très facilement à sa place, parce que c’était tout à fait mon genre d’avoir le même type de réaction – preuve en était pour moi des glaçons étaient des glaçons et non pas des biscuits de pingouin, pourquoi est-ce que les gens s’acharnaient-ils à compliquer les choses avec des nom bizarres ? Forcément il y avait un côté logique dans l’appellation, mais pas forcément évidente pour celui qui n’y était pas habitué. Je ne lui révélai pas que je n’étais pas au courant non plus de cette petite subtilité, essayant de prendre comme je pouvais le train en marche, parce que sûrement qu’elle allait m’éviter une sacrée honte à cause de la sienne. Je hochai la tête à la place :

- Mais c’est clair qu’en même temps, tout le monde n’est pas né avec un biberon de whisky dans la bouche ! plaisantai-je. J’aurai pas aimé être à ta place parce que j’aurai refusé aussi de demander de l’aide, mais je sais pas quel est le pire !

Le fameux dilemme de se débrouiller seul et de s’en sortir avec honneur quoi que très mitigé dans le vas de Valentina, ou bien d’avoir une histoire bien ridicule qui vous colle aux basquets et vous catalogue pour tous les prochains services des prochaines années parce que le premier au courant se sera empressé de raconter ça à tous les autres collègues… Je laissai mes doigts pianoter sur le bar tandis que la jeune femme était en train d’enchaîner :

- Je vois très bien de quoi tu parles !  Le temps passe beaucoup trop vite pour avoir le temps de tout faire bien mais en même temps tu as l'impression que les minutes qui te séparent de la fin du service sont interminables! Ça va bientôt faire un an que je suis serveuse, depuis que j'ai fini la fac, je bosse les soirs, ça me permet de pouvoir préparer mon concours la journée. C'est bien pratique et puis ya pleins de côtés positifs à ce métier que je serais ravie de te faire découvrir!

Là aussi, je préférais ne pas admettre tout de suite que c’était loin d’être le job que j’affectionnais le plus et que j’espérais ne pas trop m’embourber là dedans durant trop longtemps, parce que ce n’était pas dans ça que je voyais de l’avenir.

- Concours de quoi ?

C’était assez amusant parce qu’au lieu de me rebuter parce que je voulais me débrouiller seule et ne pas être un poids pour quiconque, elle m’était venue en aide non pas pour prouver qu’elle avait plus de métier que moi, mais vraiment dans cette volonté de m’aider à progresser dans la meilleure des conditions ce qui la rendait tout de suite très sympathique – c’était ça aussi qui aidait le dialogue entre nous deux qui me paraissait très naturel. Nous n’avions pas besoin de retendre le fil sans arrêt pour trouver de quoi discuter, les sujets n’arrêtaient pas de s’imposer d’eux mêmes.

- Ah oui, comme quoi ? Dis moi, je veux savoir, car ce soir, c’est surtout le côté galère que je suis en train d’expérimenter je crois ! riai-je encore une fois, mais qu’elle reste à mes côté me donnait l’impression que cela rendait les choses plus faciles et moins stressantes.

- Et toi depuis le lycée, qu'est ce qui t'a amené jusqu'ici ?

C’était là que les choses commençaient à se compliquer. Si le courant passait bien c’était un fait, je me voyais assez mal révéler tous les dessous plus douloureux qui m’avait conduit quelque part à prendre le chemin que j’avais pris. J’avais repris les rênes entre temps, mais ça avait été loin d’être facile, parce que malgré tout je continuais d’assimiler Sam à mon départ de Town Square. Entre temps certes la donne avait changé, j’avais voulu revenir dans cette ville de mon plein gré et si Sam c’était aussi un passé que j’avais verrouillé parce qu’il était sans avenir, n’empêche que je ne pouvais avouer cette curiosité un peu malsaine que j’avais eu de savoir si elle était toujours là ou pas, ce qu’elle était devenue… Un commérage inutile parce qu’il n’allait pas changer les choses et même moi je ne pensais pas en avoir envie, mais tout autant que je ne voulais pas savoir… C’était plus fort que moi. Heureusement entre temps il s’était passé des trucs.

- J’suis partie de la ville pour aller faire mes études en fait, j’avais envie d’aller voir ailleurs… Ce qui n’était pas faux, sauf qu’il y avait des éléments que je ne donnais pas. Et puis comme mes parents déménageaient en même temps, j’ai fait pareil mais de mon côté. J’étais dans le littéraire, et même si ça me plaisait, c’est pas ça que je veux faire, du coup j’ai décidé de bifurquer et de partir vers autre chose. Pour l’instant c’est un peu flou, je bosse dans le centre équestre qu’il y a pas loin, mais je suis pas payée avec de l’argent, donc il me faut bien quelque chose à côté ! Bon, je sais que c’est un peu bancal, mais j’ai envie d’être un peu plus calée avec les chevaux avant de faire quoi que ce soit d’autre et je connaissais déjà le patron avant qui est assez sympa et qui me laisse faire ce que je veux donc c’est quand même plutôt cool.

Je ne pensais pas encore trop à la suite, parce que malgré tout j’étais bien trop heureuse de monter à cheval quand je le voulais ou presque donc je me contentais du minimum et ça m’allait très bien.

- Et puis j’pense que je suis plus douée qu’en tant que barmaid pour l’instant ! conclus-je en la jouant dans l’auto dérision. C’est censé être temporaire, finis-je par dire, même si je sais pas combien de temps ça va durer non plus. T’as pas bougé de Town Square du coup ?

C’était particulier tout à coup d’apprendre tout un tas de choses sur une personne de qui j’avais été proche physiquement puisqu’on avait fréquenté le même établissement, mais dont j’ignorais absolument tout.


_________________
Quelquefois, vos paroles me reviennent comme un écho lointain, comme le son d’une cloche apporté par le vent ; et il me semble que vous êtes là, quand je lis des passages d’amour dans les livres. ▵ ©️endlesslove.
We mature with the damage, not with the years ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Lun 3 Nov - 13:35




Scarlett & Valentina

« Mais c’est clair qu’en même temps, tout le monde n’est pas né avec un biberon de whisky dans la bouche !  J’aurai pas aimé être à ta place parce que j’aurai refusé aussi de demander de l’aide, mais je sais pas quel est le pire ! »

Je ris. Dans l'esprit de beaucoup de clients, le métier de serveuse est tellement simple que l'on devrait deviner tout ce qu'ils ont en tête et si possible, laisser notre numéro de téléphone à chacun d'entre eux qui laissent un peu de pourboire. Je n'aime pas cracher dans la soupe car j'avoue qu'à mes débuts j'étais plutôt contente de me faire draguer à chaque verre que je servais, c'était nouveau pour moi et ce n'est jamais désagréable. J'avais même commencer une collection de numéro de téléphone, je n'en avais pas utiliser beaucoup mais mon carton à chaussures était bien remplie. Bien sûr l'euphorie des débuts étant passée, avec l'habitude et quelques clients lourds, on en devient assez vite lassé.

Je me reconnais tellement dans toutes ses interrogations. Se demander s'il vaut mieux montrer que l'on est apte à prendre des initiatives, en agissant sans demander toutes les cinq minutes si ce que l'on fait est bien, prendre des risques quitte à devoir tout recommencer, ou alors prendre le temps de demander conseil à chaque hésitation pour être certaine de ne pas faire de bêtises. Pour Scarlett comme pour moi, le choix semble avoir été rapidement fait. Je déteste être le boulet de service qu'il faut surveiller comme l'eau sur le feu, alors je prends des risques. J'ai fait pas mal de boulette mais je ne regrette pas, c'est comme cela qu'on apprend. Et mes supérieurs ont toujours apprécié que je cherche à me débrouiller seule. La preuve maintenant je suis une serveuse accomplie et je peux tenir la boutique seule !

«D'après mon expérience, c'est en général assez apprécié de se débrouiller un peu seule. Un responsable préférera rattraper une de tes bêtises que de passer toute la soirée derrière toi. Même si à chaque bêtise que tu feras, ils te ressortiront le traditionnel, "Mais quand tu sais pas, tu demandes !" »

Je porte à nouveau mon verre à mes lèvres, elle est décidément délicieuse sa Caïpi! Après avoir partager nos débuts en tant que serveuses, nous nous mettons à parler de nos études. Comme moi Scarlett ne se voit pas bosser toute sa vie dans un bar. J'aime beaucoup ce métier et j'admire ceux qui le font toute leur vie. Ce n'est pas le manque de reconnaissance ou encore l'aspect « petit boulot instable » qui me freine. Pour avoir fait de la mise en rayon et de la caisse pendant de nombreux étés, j'ai conscience que le métier de serveuse/barmaid est plutôt bien payé, intéressant et les clients sont sympas dans l'ensemble et surtout il y a une réelle relation avec les gens, on ne se contente pas d'annoncer un prix et de demander une carte de fidélité. Ça c'est un métier ingrat où les clients te prennent constamment de haut en te disant à peine bonjour.  Si je ne souhaite pas absolument pas continuer à bosser dans un bar c'est surtout que si pour le moment ça ne me gêne pas de faire des journées de 10 heures, sans aucun Weekend, de bosser la nuit et d'être en décalé avec tout le monde, je pense que dans 5 ans, c'est un rythme qui me rendrait folle. Là ça me va bien, car je suis jeune et que de toute manière je suis décalée, je sors souvent. Mais il est difficile de construire une vie de couple et une vie de famille stable dans ces conditions. Je veux des weekends avec mon chéri et être à la maison peu de temps après le retour des enfants de l'école.

« Le concours de chargé de réinsertion. Pour travailler en milieu carcéral. J'espère que ça va marcher ! » Je souris et croise les doigts avant d'ajouter. « Au fait j'espère que mon intervention ne t'a pas mise mal à l'aise, je me mêle parfois de ce qui ne me regarde pas, c'est un de mes nombreux défauts... »

Je tiens à préciser ce point, car je ne souhaite pas qu'elle me voit comme une pimbêche je sais tout. Et les personnes donnant trop de conseils ont vite fait de basculer dans la condescendance. Ce n'est pas mon cas, en tout cas je l'espère ! Je déteste tellement les personnes condescendantes, j'ai effectivement pleins de défauts mais celui-là n'en fait pas parti. Je ne suis pas du genre à me prendre au sérieux.

Les bons côtés de la profession ; je la gratifie d'un large sourire. Son impatience m'amuse.

« Tu verras le côté galère est en général assez vite oublié. Le monde des bars est une grande famille, on est lié par nos galères et très solidaire. Après un service difficile, il n'y a rien de plus agréable que de se retrouver autour d'un verre pour critiquer les clients casse-pieds !Sans compter les verres gratuits ! Si tu aimes faire la fête, tu verras qu'il n'y a pas de meilleur job ! » Je prend le temps d'une pause, le plaisir que j'ai à évoluer dans ce milieu transpire dans mes propos, j'espère le lui transmettre au moins un peu, histoire de la rassurer. Je rajoute avec un air faussement mystérieux « Si le cœur t'en dit, on peut aller faire un tour après ton service, tu verras tout ça par toi même. »

Je l'écoute avec intérêt me raconter son parcours.

« Aller voir ailleurs, on en a tous besoin à un moment, surtout quand on a grandit ici. J'ai de la famille à New-York, je vais souvent là-bas pour prendre un peu l'air. On apprécie mieux Town Square quand on la quitte de temps en temps. J'espère que tu apprécieras ton retour parmi nous. »

Je prend à nouveau un gorgée de mon cocktail avant de poursuivre.

« En tout cas tu as bien raison de prendre ton temps pour trouver ta voie. J'ai mi du temps à savoir ce que je voulais faire, j'ai validé mon diplôme de droit avec deux ans de retard, mais je ne regrette pas, au moins maintenant je suis sûre de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → Cow Girl Up
Côté coeur : Célibataire
Job : Palefrenière la journée, barmaid en soirée.
Age : 23 ans
Célébrité : Shelley Hennig
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Trust me you can dance —Vodka
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   Sam 8 Nov - 19:24





Il y avait toujours cette même appréciation qui était revenue sur chacun de mes bulletins scolaires : élève discrète et réservée. Attentive mais plus de participation en cours serait la bienvenue. Cela résumait assez bien mon attitude au quotidien, en classe ou vis à vis des autres. Les choses avaient évoluées ces dernières années et cela se ressentait dans ma discussion avec Valentina. Je pouvais sentir sa sociabilité de l’autre côté du comptoir venir jusqu’à moi et elle me la transmettait assez facilement. De fait le courant passait assez bien, et ça restait assez rares pour être notés, ces premières conversations avec un inconnu où je me retrouvais avec plein de choses à dire lorsque généralement, je cherchais avec un coup d’avance tout au fond de mon répertoire pour ne pas laisser de silence gênant s’installer et être irrattrapable par la suite. L’expérience que la jeune fille partageait avec moi était rassurante, en gros avec le temps, c’est comme tout, on finit par prendre le pli et avec le recul on ne se rappelle même plus du moment où on s’est dit que c’était trop difficile et qu’on allait pas s’en sortir.

- Le concours de chargé de réinsertion. Pour travailler en milieu carcéral. J'espère que ça va marcher ! Au fait j'espère que mon intervention ne t'a pas mise mal à l'aise, je me mêle parfois de ce qui ne me regarde pas, c'est un de mes nombreux défauts...

Et bien ! Ca ne rigolait pas et ça forçait le respect, parce que ce n’était pas un milieu dans lequel on se dirigeait forcément d’instinct, pas moi en tout cas, même si je trouvais la démarche assez admirable.

- Hmmm non,  je crois que tu as surtout réussi à m’épargner un gros moment de honte, enfin plus que ça ne l’a été, lui révélai-je de bon cœur, avant de lui confier assez naturellement, je sais apprécier quand on me rend service, après il y en a toujours pour le faire, mais pour mieux te prendre de haut ensuite, j’ai déjà plus de mal avec ça et j’ai toujours envie de leur rabaisser le caquet !

Ca pouvait paraître parfois un peu stupide, mais même si sur le coup, je trouvais ça parfois très agaçant, c’était aussi un bon moyen de se dépasser, et j’avais moi même tendance à vouloir repousser mes limites pour me porter au plus haut à chaque fois. Pas question de laisser croire aux autres qu’ils avaient raison, mais plutôt leur prouver qu’ils avaient tord ! Val m’expliqua encore quelques dessous avant de conclure ça d’un :

- Si le cœur t'en dit, on peut aller faire un tour après ton service, tu verras tout ça par toi même.

J’eus un petit hochement de la tête suivit d’un sourire pour valider cette proposition que j’acceptais avec grand plaisir, pas mécontente d’avoir fait une connaissance assez fructueuse dès le premier soir et qui était bien la preuve qu’elle avait raison. Son amicalité me donnait très envie de me laissait aller, et pour une fois j’étais en train de me dire « allez Scarlett, pourquoi pas ? ». Cette option n’était pas inenvisageable, même si je préférais ne pas trop fabuler sur la suite, m’étant laissée trop de fois emportée par des relations très sincère pendant un temps mais qui finissaient inévitablement par s’étioler au fil de temps, et jamais je n’avais été celle qui avait lâché l’affaire en premier. A la place, je m’étais laissée convaincre que j’étais une personne dont on se lassait assez facilement, avec qui on aimait bien passer du temps, mais que de façon éphémère. Intéressante un soir, celui suivant, c’était déjà au tour de quelqu’un d’autre. C’était comme ça, je m’y étais résignée et m’était faite une raison, alors pour ne plus être blessée, je préférais me recroqueviller derrière de la désinvolture.

Je faisais le service à présent en même temps qu’elle me racontait qu’elle avait de la famille à New York. Quand je pensais n’y avoir jamais mis les pieds…

- Si seulement mes parents pouvaient penser comme ça eux aussi , dis-je à sa dernière réflexion, car en effet, ils avaient été les premiers à désapprouver cette initiative de ma part.

Là dessus Deborah me fit un petit geste de la main pour m’inviter à la rejoindre en m’assurant que je pouvais m’arrêter là dessus pour ce soir et que je pouvais quitter un peu plus tôt parce qu’il y avait nettement moins de monde. Je jetai un regard autour de moi pour constater qu’en effet, l’endroit s’était un peu vidé, mais que moins en panique sur ce que je faisais, j’avais accordé moins d’importance à tout ce qui se passait tout autour de moi, comme si j’allais me faire attaquer par le premier client en colère qui passait par là. J’arrivais de nouveau à hauteur de Valentina, pour lui expliquer le ton enjoué :

- J’ai terminé, et j’espère que ta proposition tiens toujours, parce que j’ai très envie de m’asseoir et de me faire servir maintenant moi aussi ! Il y a quand même des barmans moins sympas que d’autres ? C’était une grande famille comme elle me le disait mais les tensions, il y en avait partout généralement – est-ce que ça faisait exception ?

Je passai machinalement une main dans mes cheveux, tout sourire.

- D’ailleurs la prochaine fois, ce sera à moi d’aller te voir pendant que tu bosses, même si je n’arriverai sûrement pas à te poser une colle en termes de cocktails ! Je vais chercher mes affaires, j’arrive, lui assurais-je avant de disparaître à l’arrière du bar pour récupérer manteau et sac pour affronter la fraîcheur de la nuit. Je relevai le col de ma veste, attendant que Valentina se lève à son tour pour que nous puissions partir.



_________________
Quelquefois, vos paroles me reviennent comme un écho lointain, comme le son d’une cloche apporté par le vent ; et il me semble que vous êtes là, quand je lis des passages d’amour dans les livres. ▵ ©️endlesslove.
We mature with the damage, not with the years ▵
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des débuts prometteurs! |Scarlett & Val|
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Buts de la finale de LDC (Barça 3-1 MU)
» Buts extraordinaires
» Meilleur Pointeur/Moy Buts Alloué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-