NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Un verre de plus ► Wesley & Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Mar 30 Sep - 21:00





Un verre de plus


Et il était là, à moitié dans la pénombre, accoudé au bar, à regarder le fond de son verre, l’air songeur, ses yeux bleus vides de toute expression pour qui n’observe pas d’un œil averti. Declan songeait. A tout. A rien. La vie en général. Ca lui arrivait de temps à autre. Ca lui prenait comme ça. Pouf ! Il se mettait à repenser à tout ce qu’il avait vu, tout ce qu’il avait vécu. Le nombre de bistrots de ce genre qu’il avait fréquentés, enchaînés, de ville en ville, d’Etat en Etat. Dans une petite ville charmante comme Town Square, il était difficile de trouver un authentique trou paumé. Mais Declan avait fini par trouver. Les enceintes crachaient du vieux rock à l’arrière goût de délavé, le genre qu’écoutaient les routiers bourrus et solitaires. Du moins, c’est ce que se figuraient la plupart des gens. Une légende urbaine parmi tant d’autres. La table de billard, dans un coin de la salle, ne payait pas de mine, son tapis ayant perdu de son beau vert émeraude d’antan. Trois pauvres pèlerins buvaient leur consommation, seuls à leurs tables. Il fallait remettre les choses dans leur contexte : on était en plein milieu d’après-midi, un beau dimanche. Les températures étaient encore très douces le soleil au rendez-vous. Vraiment, une journée superbe. De toute façon, si Declan ne s’était pas trouvé là, il serait resté enfermé dans son garage à bricoler. Prendre l’air… non, ce n’était pas ce dont il avait besoin.

- Ben alors mon gars, arrête un peu d’fixer ton whisky, tu vas finir par plonger d’dans !

Declan releva la tête. Le patron avait la cinquantaine, environ, un anneau dans l’oreille, les cheveux coupés ras, les bras gonflées et du gras à revendre, flottant pourtant dans son vieux T-Shirt délavé d’Heavy Metal. Il scruta Declan de ses yeux sombres plissés, l’air de vouloir percer les plus noirs secrets de son âme. Si noirs secrets il y avait à découvrir et pour ainsi dire Declan n’en était pas vraiment sûr. Au fond, il était plutôt clean comme gars. Vu ses antécédents familiaux, il était sûrement l’exception qui faisait mentir la règle. Et les statistiques, en l’occurrence.

- Problèmes avec une gonzesse ?

Declan ne pût s’empêcher de sourire gentiment. Un sourire amusé, un peu moqueur peut-être.

- Pas vraiment.

Le bistrotier lissa sa barbiche, l’air peu convaincu.

- Aaaaah, mais on m'la fait pas à moi p’tit gars. J’en ai vu défiler des jeunes loups ! Je suis sûr qu’au moins un d’vous deux est là pour une affaire de cul.

Il devait faire référence au second homme qui se tenait au comptoir, silencieux. Declan ne pût s’empêcher de penser qu’il avait l’allure typique du petit malfrat. Un tatoué mal rasé, l’air de vouloir faire la peau au monde entier. Mais les apparences pouvaient se révéler trompeuses, Declan en savait quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Jeu 2 Oct - 20:08

Depuis sa sortie de prison, Wesley passait son temps entre la salle de boxe, les bars et la salle de sport. On ne pouvait pas vraiment dire que le jeune home était la personne la plus sociable au monde. Pas du tout même. Depuis qu'il était gosse, Wesley avait toujours été seul. Ses parents étaient bien trop jeunes encore pour s'occuper de lui tels de vrais parents et ses grands-parents avaient eux aussi leurs vies à gérer. Bref, Wesley était un solitaire. Pour lui, le mot famille sonnait comme une trahison ou un abandon. Il détestait voir une famille heureuse alors que lui n'avait jamais eu cela. Les amis ? Wesley n'en avait pas beaucoup non plus. Il n'était pas le genre de mecs qui inspirait confiance aux premiers abords. Hier soir, comme tous les samedis soir, Wesley était sortis toute la nuit. Allant dans l'un de ses bars favoris, il n'était rentré qu'au petit matin en compagnie d'une jolie créature. Une folle nuit torride comme à son habitude. Mais une nuit qui ne sera qu'une seule nuit. Instable, Wesley ne souhaitait pas se poser maintenant. Il avait certes passés la trentaine mais le jeune homme ne se sentait pas prêt pour le moment. Et puis, il n'avait pas non plus rencontrer la femme de sa vie. Enfin, pas à sa connaissance du moins. C'est vers midi qu'il s'était levé en observant la jeune femme nue allongée à ses côtés. Se frottant les mains sur le visage, Wesley était songeur. À quoi ? A tout et rien à la fois. A sa vie. Puis, après avoir fumé une cigarette sur son balcon, il allait prendre une bonne douche bien chaude en cette saison histoire de se décrasser. À sa sortie de la douche, la jeune femme n'était plus là. Un mot était posé sur le comptoir séparant la cuisine du salon. « Merci pour cette nuit. Je te laisse mon numéro. Appelles-moi si tu veux qu'on se revoie. » soupirant, Wesley laissait le mot avec la montagne de papier qui traînait là. Resté enfermer chez lui n'avait jamais été son truc. Il avait besoin de bouger. De sortir. De voir du monde même s'il n'était pas vraiment sociable. Enfilant un vieux jean et un tee-shirt noir roulé en boule sur son canapé, Wesley enfilait sa paire de tennis avant de sortir de chez lui. Fermant la porte à double tour, il avait complètement oublié son cellulaire à l'intérieur. Tant pis. De toute façon, il n'était pas très fan de la nouvelle technologie. Enfin, il s'en servait mais il n'était pas à la pointe des dernières nouveautés. Ah ça non ! Pas du tout ! Marchant sans même savoir où se rendre, Wesley venait de se retrouver devant l'un de ses bars préférés depuis sa sortie de prison. Quinze heures. Bah allez ! Il n'y a pas d'heure pour un petit verre et puis de toute façon, il n'avait rien d'autre à faire. Un peu de ménage chez lui ? Ouais mais non, Wesley détestait le ménage. Il aurait pu aller s'entraîner mais la flemme. La flemme c'était toute sa vie. Au bar, il vit une tête connue. L'une des rares personnes de sexe masculin à qui il parlait sans que cela tourne en rivalité. Tapotant dans le dos de son ami, il s'adressait au serveur pour commander sa boisson. « Arrête de l'emmerder Bob ! Mets moi la même chose que d'habitude. Double scotch ! » Attrapant la coupelle contenant les cacahuètes, « Alors vieux qu'est-ce qu'il se passe ? Tu tires une sale tête vraiment ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Lun 13 Oct - 19:40





Un verre de plus


L'homme du comptoir rabroua le barman, gratifia Declan d'une grande tape dans le dos, se souciant de sa mauvaise mine. Ah, vraiment ? C'était donc à ce point ? Il ne se serait pas cru en si piètre état. Le chauffeur passa un main calleuse sur son large menton, et s'étonna d'y trouver une barbe bien installée déjà, piquante et broussailleuse. Pour le reste, Declan l'imaginait aisément : le teint cireux, le visage aminci, les cheveux en bataille et tout ce qui s'en suit. C'était à prévoir; on ne fuyait pas la lumière du soleil des jours durant sans échapper à une tronche de vampire fraichement échappé de son cercueil. Pour sa défense, il adorait restaurer les vieilles bagnoles, les faire ronronner de nouveau, et mieux qu'avant. Puis il les revendait. Quant il n'avait aucune réparation sur le feu, il y consacrait toute son attention. Et avec son nouvel arrivage, il n'avait pas eu le temps de chômer.
C'est vrai, Declan avait dû pousser un peu le bouchon un peu loin, s'en sans rendre compte, passer des jours entiers sans dormir, bravant effrontément les limites du corps humain. Quant à se restaurer, Declan n'avait jamais été un gros mangeur. Cela dit, là, à cet instant, il aurait bien eut envie d'un bon gros steak, avec double portion de frites.
Enfin, il n'avait plus sur lui de quoi se payer le resto; pas mal de son fric était passé dans la picole.    

- Coup de fatigue, ça arrive même aux meilleurs !

Il sourit, leva son verre et avala une grande lampée de whisky d'un seul trait. Il ne savait plus trop à quel verre il en était, entre bières et tord boyaux Aurait-il forcé la dose plus que de raison ? Difficile à dire. Tant que le plafond miteux ne se mettait pas à faire des vagues, comme celui lui était arrivé à une ou deux reprises, Declan s'estimait encore tout à fait sobre. Il avait dû prendre un coup dans le nez, à la rigueur. Cela expliquerait cette soudaine sensation de quasi somnolence. Et ces drôles de pensées sombres qui affluaient à son cerveau. Des sensations... des souvenirs... pas les plus agréables.

- Je crois... que j'ai l'alcool triste, soupira t-il en plantant son regard un peu embrumé dans celui de l'homme.

Constatation ô combien brillante. Ce n'est pas un joyeux drille qui irait s'enfermer dans un pareil trou à rat. Que dire alors de son voisin de bar ? A la réflexion, Declan se souvenait l'avoir déjà croisé à quelques reprises, dans ce bistrot ou dans d'autres, pas tout à fait du même goût. Ils avaient déjà dû échanger quelques phrases, peut-être même discuter pour de bon, sans pour autant juger utile de faire des présentation en bonne et due forme. Ce gars était un habitué, le chauffeur en aurait mis sa main à couper. Encore une fois, il avait la tête de l'emploi. Et cette fois, Declan ne croyait pas faire de conclusion hâtive en avançant qu'il devait passer ses journées à écumer les bars de la ville. Seul. Spécimen assez répandu, mais pas moins intéressant. Si Declan devait comptabiliser le nombre de mecs de la même engeance qu'il avait déjà croiser dans sa courtement longue vie, il n'en finirait plus d'énoncer des noms, et des visages.

- Mais toi alors ? Ça m'intéresse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Jeu 16 Oct - 9:50

Le bonheur. Une chose si éphémère qu'i peut s'en aller en un éclair. Qui peut se vanter d'avoir déjà connu le bonheur ? Mais attention, le vrai bonheur. Celui qui vous rend heureux quoi qu'il puisse vous arriver. Celui qui vous donne des ailes et des papillons dans le ventre. Pas Wesley du moins. Wesley n'avait jamais connu ce bonheur-là. Depuis sa naissance, le jeune homme se battait corps et âmes pour arriver à vivre – mais surtout à survivre – dans ce monde. Il se démenait tant bien que mal pour gagner sa vie et de quoi manger jour après jour. L'amour ? Il ne connaissait pas. Certaines personnes n'étaient pas faites pour l'amour et bien Wesley ne l'était pas. Il se contentait d'avoir quelques relations sans lendemain. Aucune attache. Aucun engagement. Assis à ce bar, c'était l'un de ses seuls – et unique – plaisir de la journée. Un verre de double scotch posé devant lui, Wesley se contentait d'en boire le contenu comme s'il s'agissait d'un verre de lait. Un coup de fatigue ? Wesley connaissait bien le problème de l'homme à ses côtés. Noyer son chagrin, ainsi que ses problèmes dans l'alcool. Penser que seul l'alcool pouvait les résoudre. Mais c'est faux. L'alcool ne résous aucun problème, il ne fait que les accentuer. Pendant longtemps, il avait cru que l'alcool pouvait les résoudre mais il avait tort. Il faut juste les affronter et si tu penses que tu es au fond du gouffre, il faut réussir à relever la tête. Seul ou avec quelqu'un. Qu'importe. Le plus souvent, Wesley était seul. Depuis sa naissance, il avait dû se débrouiller seul. Mais depuis quelques mois, le jeune homme pouvait se reposer – de temps en temps – sur les épaules de sa meilleure amie ou celles de Beth aussi. Les deux seules personnes en qui le jeune homme avait une totale confiance. Les vrais amis se comptaient sur les doigts d'une seule main de toute façon. « Hum, je vois oui. Jsuis mal placé pour te dire que l'alcool résous pas les problèmes mais stu veux bah je suis là voilà. » On dit souvent que la prison pouvait changer un homme. Était-ce vrai avec Wesley ? Eh bien apparemment oui !! Wesley qui donnait des conseils de vie, c'était une grande première. Il terminait son verre de scotch avant d'en recommander un autre. Et puis encore un autre. Et ça, jusqu'à ce qu'il en ait assez et qu'il se décide à rentrer. En général, il ne rentrait pas seul. Mais ce soir, il ne voulait pas s'envoyer en l'air. Ah non ?! Et hop ! Encore une grande première pour Wesley. Décidément, c'était la soirée ce soir. Assis au bar, il contemplait néanmoins les filles qui se déhanchaient sur la petite piste de danse dans un coin du bar. De l'autre côté, un groupe de mecs disputaient une partie de billard. Un bon moyen de se faire de l'argent facilement. Et lui ? Et lui quoi ? Ce qu'il faisait ici ? Wesley était un habitué des lieux. Ici ou ailleurs, d'ailleurs. Qu'importe le bar qu'il choisissait pour la soirée, il y allait et se soulait jusqu'à ce qu'il en ait marre. Et c'était encore mieux lorsqu'il trouvait un pote de bar, comme ce soir par exemple. « Oh ben c'est une soirée banale pour moi tu sais. Un bar et hop, le tour est joué. La vie est trop courte pour s'emmerder avec des problèmes. Alors moi, jles laisse de côté le soir et je ne pense à rien. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Lun 27 Oct - 13:03





Un verre de plus


L’alcool ne résolvait pas les problèmes. Si il le disait… Sûrement que non. Personnellement il ne saurait pas dire. Il en avait croisé pas mal des gars, pour lesquelles il n’y avait plus que la boisson pour les empêcher de finir dans le caniveau. Il y avait aussi des ivrognes, qui y perdaient leur famille et leur belle gueule, pour qui boire n’apportait que des emmerdes, mais qui buvaient quand même, et seraient bien infichus d’arrêter. Declan gardait un avis assez mitigé. Il ne jugeait pas, ni les désespérés ni les ivrognes. Il portait un regard neutre sur les choses, comme toujours…
Wesley, il ne le jugeait pas plus que les autres, ce gars auquel il aurait pu ressembler, dans d’autres circonstances. Sa vision des choses était intéressante. Laisser les problèmes de côté… tout oublier le temps d’un verre... ou plus que ça. Parce que  la vie était trop courte, disait-il entre deux lampées de scotch.

- Je trouve la vie excessivement longue au contraire, murmura Declan d’une voix grave.  

Il fixa son verre de whisky, secoua un peu le liquide ambré.
Vingt sept années. Seulement vingt sept petites années et pourtant…

- J’ai l’impression d’avoir vécu… une centaine d’années. Tu n’as jamais ressenti ça ?

L’alcool ne lui faisait pas tant tourner la tête. Il ne racontait pas simplement toutes  les bêtises qui lui venaient à l’esprit. Il n’essayait pas non plus d’utiliser des citations psychologiques toutes faites au sens soi-disant profond. Non, ces quelques verres lui avait simplement délié la langue. Et le poussait, un peu au moins, à libérer quelques vagues ébauches d’émotions contenues au fond de lui.
Declan, en plein dans la force de l’âge, se sentait vieux. Il se sentait l’âme d’un croulant qui aurait déjà tout vu, tout vécu et n’attendrait plus rien de la vie, si ce n’est la mort. Le chauffeur avait l’impression de s’être toujours senti ainsi, même durant l’enfance. Son cœur seulement était celui d’un homme jeune, avec tout un avenir à construire, des milliers de perspective, des sentiments passionnés. Declan devrait peut-être apprendre à l’écouter plus souvent. Enfin, pour autre chose que sa folie du volant… Non, ce n’était peut-être pas une bonne idée en fin de compte.
Il  passa les mains dans ses cheveux sales et se rendit compte, peu après, qu’il puait l’essence, ou du moins, qu’il était imprégné de l’odeur de son garage. Le chauffeur fronça les sourcils, pianota du bout des doigts sur le bar, l’air absent, avant de daigner se focaliser de nouveau sur Wesley.

- Quels problèmes tu tentes de fuir ?

Des problèmes, il en avait bien, n’est-ce pas ? Pourquoi chercher à se saouler délibérément dans le cas contraire ? Pourquoi chercher à se vider l’esprit de façon aussi brutale quand il y avait des milliers d’autres possibilités pour se changer les idées ? Il y avait bien une raison à tout cela.


HRP : Désolé du temps de réponse, et aussi, je voulais juste te faire remarquer que tu t'es trompé, le RP ne se passe pas en soirée mais en plein après-midi, voilà. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Lun 3 Nov - 16:22

Malgré le fait qu'ils ne se connaissaient pas excessivement bien, Wesley se sentait assez proche de Declan. Ou du moins, proche de ce qu'il pouvait penser. Personne ne c'était jamais inquiéter pour lui. Personne ne c'était jamais préoccupé de lui. Personne. Ses grands-parents l'avaient certes élevés mais depuis qu'il avait quitté leur foyer, plus aucune nouvelle. Ils n'avaient jamais essayés de retrouver leur petit-fils. Son père ? N'en parlons même pas. Il n'y avait que sa mère qui s'était un peu préoccupé de son fils mais depuis qu'elle se trouvait dans un asile psychiatrique, il n'avait pas la force d'aller la voir. Ça lui faisait trop mal au cœur de voir sa mère dans un tel état en imaginant – en parallèle – son père roucouler avec sa nouvelle copine. « J’ai l’impression d’avoir vécu… une centaine d’années. Tu n’as jamais ressenti ça ? » Hum.. Levant les yeux au ciel, Wesley s'emparait de son verre de scotch qu'il avalait d'un seul trait. Ça faisait trente-deux ans que Wesley se démerdait pour vivre convenablement et jusque là, on ne pouvait pas dire que les choses s'étaient passés exactement comme il l'aurait souhaité. Wesley avait appris à mettre ses problèmes de côté pour un soir et n'hésitait pas à se soûler ou à se taper n'importe quelle femme qu'il rencontrait. C'était ça sa vie depuis quelques années. Une vie de débauche sans de réels intérêts. « Oh que si.. ça fait des années que j'essaie de survivre dans ce monde où ma naissance n'était pas du tout désirée à la base. Rien ne se passe comme prévu de toute façon. » Ah ça, c'était sûr et certain. À chaque fois que Wesley essayait de faire le bien, de devenir meilleur, ça échouait lamentablement. À chaque fois, il foutait tout en l'air. L'alcool ne faisait plus rien à Wesley depuis un bon nombre d'années. Il avait l'habitude de boire un minimum de verre tous les soirs. Déjà, il ne se droguait plus. C'était une bonne chose non ? Bon, il y avait des jours où c'était très difficile de tenir mais pour ne pas trop penser au manque qu'il ressentait, Wesley pouvait compter sur le sport pour l'y aider. Lorsqu'il n'était pas sur le ring, le jeune homme squattait la salle de sport de la ville. Musculation, vélo elliptique, natation. Qu'importe tant qu'il se vidait l'esprit. Et puis niveau cœur, ce n'était pas non plus très folichon. Beth, Kayla. Kayla, Beth. Incapable de faire un choix, il préférait à la limite passer pour un connard plutôt que d'ouvrir son cœur. Idiot n'est-ce pas ? L'alcool ne résolvait pas les problèmes, ni ne lui faisait oublier mais seulement pour un temps. C'était déjà pas mal. D'habitude, c'était en soirée que Wesley se rendait dans les bars mais pas aujourd'hui. Il avait besoin de se vider la tête maintenant et puis, c'était beaucoup plus calme en journée. Juste les habitués, les pochtrons du coin étaient présents. C'est tout. Il avait quelques fois songé à mourir. À en finir puisque de toute façon, sa naissance n'avait pas été prévu au programme mais non. Jamais il n'était passé à l'acte. Pourquoi ? Pour ne pas donner satisfaction à toutes les personnes qui le critiquaient jour et nuit. Et surtout donner satisfaction à ses parents qui se moquaient bien de leur enfant. Si jamais, il avait un enfant un de ces jours, Wesley s'était toujours juré de ne pas être comme ses parents. De s'occuper de son enfant, de le protéger contre le danger de la vie : la drogue, l'alcool.. quels problèmes fuyaient-ils ? Alors là, il n'allait pas être déçu de sa réponse. En effet, Wesley était un aimant à problème à lui tout seul. La famille, les amis, les amours. Rien n'allait dans sa vie. Seul son boulot allait à peu près mais bon après sa défaite lors de son premier match de boxe, Wesley avait envie de s'enterrer pendant quelques temps. « La famille, les amis, les amours. On peut pas dire que ma vie soit idyllique en fait. » A ce moment-là, une femme vint vers Wesley pour lui proposer de se retrouver dans un endroit isolé pour s'envoyer en l'air mais Wesley l'envoyait un peu promener. Il n'était pas d'humeur ce soir et crois le ou non, c'était rare qu'il refuse de satisfaire une jeune femme en manque. « Voilà c'est ça ma vie : les femmes, l'alcool. Passionnant n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   Ven 28 Nov - 22:57





Un verre de plus


Passionnant. Extrêmement... Declan loucha un instant sur l’opulente poitrine de la jeune femme, penchée sur lui, qui,mécontente d'avoir manqué son coup avec Wesley, s'en remettait à présent au chauffeur, bien loin d'être au top de sa sensualité en cette belle journée d'été. Sale, imbibé d'une terrible odeur d'essence et le regard un peu flou, l'homme aurait rebuté n’importe quelle jeune demoiselle sensée. De toute évidence, cette demoiselle-ci était tout sauf sensée. Un cliché en puissance : une blonde décolorée - qui d'ailleurs tirait sur le gris dans la lumière tamisée du bar -, peinturée comme un clown de cirque et dont le décolleté ne laissait guère de place à un brin d'imagination. De sa voix nasillarde elle l'accabla de quelques paroles peu religieuses, auxquelles Declan ne répondit... rien, strictement rien, si fasciné qu'il était de découvrir un authentique spécimen d'une espèce répandue mais à laquelle, à vrai dire, il ne préférait pas attribuer de nom. Par... décence.
Declan cligna des yeux, commençant tout juste à ressentir pleinement les effets du liquide circulant dans ses veines. D'une voix un peu pâteuse, il finit par repousser gentiment les avances de la jeune femme.
Declan commanda à boire. Encore. Parce-que ce n'était vraiment pas désagréable comme sensation. Il se sentait lucide, en pleine possession de ses moyens, malgré tout un peu plus léger. Comme si ses poumons avaient été gonflés à l'hélium.
Enfin, Declan reporta toute son attention sur Wesley. Wesley et ses problèmes familiaux, ses problèmes affectifs... Tous ses ennuis avec sa chienne de vie.

- Y'a mieux, y'a pire., souffla t-il en faisant tourner son verre entre ses doigts. Y'a pire... répéta t-il en marmonnant.

Declan fît tourner machinalement son verre entre ses doigts avant de le saisir d'une poigne de fer et d'avaler une longue gorgée. Que Wesley le croit ou non, Declan se mettait à sa place. Il essayait, tout du moins. Il tentait d'imaginer ce qu'il pouvait bien attendre, ce qu'il pouvait bien vouloir avec tant d'ardeur et qui ne venait pas; le réduisant à noyer ses rêves brisées dans la boisson et la luxure.

- Tu voudrais peut-être une petite maison en banlieue. Un gros chien. Deux gosses aux joues roses et une épouse dévouée... une vie peinard.

N'était-ce pas là ce que souhaitaient la plupart des américains lambda ? Declan pensait bien que oui. Il en aurait même été sûr si ces propres désirs n'avaient pas été autant en  inéquation avec cette hypothèse.
Parce-qu'il dressait là le portrait - presque aussi stéréotypé que la facier de son amie la blonde - d'une gentille petite famille heureuse.
Declan ne voulait pas d'une petite famille heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un verre de plus ► Wesley & Declan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un verre de plus ► Wesley & Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un verre de plus ► Wesley & Declan
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-