NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Besoin de rien envie de toi- Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Besoin de rien envie de toi- Noah    Sam 18 Oct - 19:53

«Regarde le jour se lève dans la tendresse, sur la ville, tu me fais vivre comme dans un rêve, tout ce que j'aime. Besoin de rien envie de toi, comme jamais envie de personne. Tu vois le jour c'est à l'amour qu'il ressemble. »

Je chantais cet air que j'avais en tête depuis quelque heures, cet air Français que j'aimais écouter de temps en temps. J'ai reçu un oreiller dans la tête de la part d'une de mes collègues. Nous étions entrain de ranger les lits des chambres et comme toujours je faisais le con pour détendre l'atmosphère. Travailler dans un hôpital n'est pas forcément évidement tous les jours, mais j'essayais de transmettre ma bonne humeur à mes collègues qui commençaient à se faire à moi. Je n'avais pratiquement que des collègues femmes, certains médecins eux me prenaient de haut comme-s'ils me voyaient comme un parasite, mais ça m'étais complètement égal. J'aimais mon travail et j'aimais avoir cette sensation d'être utile. Le fait que je chante en Français les amusait beaucoup, j'ai un accent très pourri et je n'avais appris le Français qu'à l'école, mais j'avais depuis perdu quelques notions, j'aurais pu faire mon stage en France, mais j'avais choisi de le passer à New-York. J'avais toujours aimé New-York et je n'avais pas été déçu, même si j'adorais ma ville et que je ne comptais pas aller m'installer aux États-Unis, trop grand pour moi.

Il était tôt et je finissais mon service dans moins d'une heure, j'avais travailler de nuit cette fois-ci et je rentrais me coucher après. J'avais hâte de retrouver mon lit. Les journées sont fatigantes quand on travail dur, mais je n'avais pas à me plaindre, j'avais un travail au moins. Je finissais la chambre et je me suis diriger vers nos vestiaires, histoire d'enlever mon uniforme et de partir, je devais revenir le lendemain soir et ça serait reparti pour une semaine de travail. Je saluais quelques collègues, qui avec le temps deviendraient des amies, j'en étais pratiquement sûr, je ne regardais pas vraiment devant moi, je m'étais tourné pour dire au revoir et je suis rentré dans quelqu'un. J'ai tourné la tête, me suis excusé et j'ai souris en reconnaissant Noah. Noah, ce gars dont je m'étais occupé durant mon stage à New-York. Je pensais ne jamais le revoir, c'était étrange et surprenant, mais j'étais plutôt content de le croiser.

« Les chances étaient infiniment petites pour que l'on se croise ici. Vous vous souvenez de moi ? »


Je ne savais pas s'il parlait depuis ce temps-là, mais quelque chose me disait que non, temps-pis je ferais comme j'avais fait durant le stage, parler, parler, tenter de le faire rire, attendre des réponses qui ne viendraient sans doute pas, mais ça m'était égal. Je voulais juste qu'il voit que je m'en fichais qu'il ne parle pas. La différence n'était pas très grave au fond, il était comme ça et c'était tout. Ce ne me faisait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Dim 19 Oct - 9:17

Noah de signer le chèque, un air renfrogné plaqué sur son visage. Chaque nouvelle séance lui semblait de plus en plus inutile, voilà des mois que sa thérapie avait démarré et quasi aucun progrès n'avaient été fait. Il pouvait tout juste prononcer quelques monosyllabes et son secret devenait de plus en plus compliqué à cacher aux yeux du public et surtout de la presse. Le jeune mannequin ne pouvait qu'imaginer les gros titres qu'une telle découverte ferait pour la presse à scandale. Dans ce milieu, être un connard égocentrique et prétentieux était bien mieux vu qu'un handicapé. C'était là la dure réalité de l'univers de la mode. Et Noah vivait pour la lumière des projecteurs, il aimait son travail plus que tout et envisager de le perdre...c'était trop pour lui.

Honnêtement pourquoi je me ruine toutes les deux semaines pour ces séances à la con ?! Si je devais payer ces soi-disant spécialistes à la performance plutôt qu'à l'heure, je sortirais probablement de ce putain de bureau, plus riche que je n'y suis entré.

L'air frais extérieur ne fit rien pour apaiser les pensées du jeune homme, qui continuait à ruminer sa colère et surtout sa lassitude. Ne faisant pas attention où il mettait vraiment les pieds, Noah finit évidemment par foncer dans quelqu'un.

@#?!$$!!***@##@?!!!!!

Jurant intérieurement, le mannequin releva les yeux se sentant interpelé, posant ses yeux sur son interlocuteur. Il eut un mouvement de surprise, reconnaissant le visage en face du sien. Angel. Enfin pas comme une apparition. Enfin, en quelque sorte. Une apparition du passé. Noah se souvenait très bien de ce jeune homme, l'infirmier aux bras sexy, qui s'était occupé de lui après l'accident. Quand il était allongé, faible et perdu dans son lit d'hôpital. Honnêtement, l'infirmier avait été une agréable distraction à l'époque, parlant non stop. Et ce flot de paroles incessant avait été le bienvenue parmi les regards et silence gênés du peu de personnes dont Noah avait accepté la visite. Voir pire, les sanglots de sa mère.
Et Noah l'avait laissé parler, avait parfois même souri en réponse, mais tout ça c'était parce qu'il était persuadé de ne jamais revoir Angel. Leur profession s'accordait comme le jour et la nuit et pour lui, le jeune homme était promis à un avenir à New York, alors que lui avait déjà prévu de quitter la grande ville pour Town square. Ils n'étaient pas censés se revoir, Angel était censé rejoindre le passé, rester dans le coin de tout ce qui était lié à cet accident.

« Oui. »

Courte et sèche réponse au jeune homme, mais même si Noah avait voulu développer, il n'aurait pas pu. Il ne pouvait toujours pas.

Y avait quasi aucune chance qu'on se croise par hasard à NY et maintenant on se fonce dedans à Town square, what the fuck ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Mar 21 Oct - 21:49

Le revoir ici m'étonnais tellement que j'avais du mal à y croire. Comment était-ce possible ? Après tout je pensais que sa vie était à New-York et comme je l'avais dis, il y avait une chance infiniment petite pour qu'il connaisse Twon Square. Je ne lui avais jamais parlé de ma ville d'origine en fin de compte, j'avais beaucoup parlé, mais je n'avais rien dis d'ici. Il savait sans doute plus de choses que mes quelques amis, mais pas où je vivais. C'était étrange en y repensant, pourquoi ce détail m'avait-il échappé? Je n'en savais rien, mais peu m'importait, maintenant il savait. Et il venait de me répondre. Mon visage s'est éclairé en entendant ce petit oui. Il avait dit oui, oui il se souvenait de moi. Je n'ai pu m'empêcher de sourire comme si c'était la première fois que j'entendais sa voix et c'était sans doute le cas.

« Je me demandais si j'entendrais un jour quelques mots de ta part. Tu as fait des progrès, c'est bien. »


Je lui souriais espérant qu'il ne m'en voudrait pas d'évoquer toute cette histoire qu'il devait sans doute faire remonter des souvenirs désagréables. Je m'étais souvent demandé quel était le son de sa voix, ce que ça devait être lorsqu'il parlait encore, lorsqu'il monologuait peut-être et je dois dire que se simple oui me donnait beaucoup d'espoir. Quant à nos retrouvailles j'avais tant de choses à lui dire à ce sujet alors je ne me suis pas privé :

« Eh oui, je suis de retour au bercail, c'est vrai que je n'en ai jamais parlé, mais j'ai retrouvé ma famille, ma sœur, ma mère et mon beau-père, comme quoi … si j'étais resté à New-York … peut-être qu'on ne serait pas là aujourd'hui. C'est étrange parfois … tout tient à si peu de choses. »


Si petite et pourtant elles peuvent tout changer, notre vie, notre façon d'être tout au point de parfois se demander à quoi tout ça rime. Vous ne vous êtes jamais demandé à quoi ça rimait de vivre ? Moi si tout le temps et je n'ai pas encore trouvé de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Sam 25 Oct - 20:27

Noah allait pas prétendre que ça ne lui faisait pas plaisir d'entendre quelqu'un le féliciter pour quelque chose d'aussi ridicule qu'un petit "oui". Mais en attendant, Angel était toujours là.

Il n'a pas changé lui, gentil, bavard et complètement aveugle quand on veut lui faire comprendre quelque chose de manière un peu subtile !

Visiblement le ton froid n'avait pas suffi, problème, le jeune mannequin ne pouvait pas vraiment s'exprimer une nouvelle fois avec autre chose que des "oui, non". Il se voyait mal prendre son portable pour taper "Salut, merci, au revoir" et le pointer vers l'infirmier.

Étrange, ça l'était certainement. Mais le plus étonnant pour lui était de réaliser qu'avec tous ce qu'Angel lui avait raconté à l'époque où Noah s'était retrouvé à l'hôpital, il ne lui avait pas encore tout dit. Ainsi, jamais Town square n'avait été mentionner, sinon le jeune mannequin aurait évité cette ville. Après tout, le but de son aménagement ici était bien de recommencer une nouvelle vie et surtout de rester loin de la presse insistante de New York. S'il commençait à croiser des anciennes connaissances, surtout des qui connaissaient son secret, à chaque coin de rue, Noah n'était définitivement pas au bout de se soucies.

Et merde, je n'ai aucun moyen de fuir discrètement moi...

Il n'en voulait pas vraiment à Angel, juste aux circonstances. Ne sachant quoi (ou ne pouvant) ajouter, Noah haussa simplement les épaules, les yeux rivés au sol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Lun 27 Oct - 14:03

Il ne disait pas grand chose, pas plus de mots qu'un simple oui, mais c'était déjà ça. Il avait dit oui et pour moi c'était une grande avancé. J'avais tellement peu entendu sa voix quand j'étais en stage à New-York que l'entendre ici était pour moi une chose exceptionnelle. Tellement exceptionnelle que j'avais envie de le prendre de mes bras et de l'embrasser … ouai c'est à éviter je sais bien. Il me rejetterais sans doute encore plus si je faisais ça devant tout le monde. Mes collègues s'en fiche pas mal que je sois … gay. Je ne sais même pas si lui l'est, je ne sais pas grand chose de lui en fait, sauf qu'il est mannequin, je l'avais appris par hasard et puis je l'avais reconnu aussi. Il n'avait pas l'air ravi d'être là en y regardant de plus près. Quelque chose clochait, mais je ne pouvais pas devenir quoi. Le fait qu'il ne parle pas allait être très compliqué, mais j'ai toujours aimé ce genre de défi.

« Et voilà donc, on se retrouve ici, c'est dingue. Dommage que je ne puisse pas en savoir un peu plus sur toi. Je me serais ferais un plaisir de deviner pourquoi tu es là, mais je crois qu'il vaut mieux que je me taise pour le coup.»


Il valait mieux, mais au fond de moi j'étais trop curieux pour ne pas essayer de deviner. Avait-il de la famille ici? Avait-il une petite amie ou un petit ami? Là je me faisais déjà trop d'idées et ce n'était pas très bon pour moi. C'est bien la première fois que je doute autant de moi. Ce gars à quelque chose que les autres n'ont pas. Je ne sais pas quoi exactement, mais c'est là et je ne peux pas nier qu'il me plaît et le lui faire comprendre ne serait pas vraiment une bonne chose tant que je ne serais pas certain de le connaître, mais ça risquait d'être difficile de connaître quelqu'un qui ne parle pas. Je me passais une main derrière la tête. Je ne pus m'empêcher de lui lancer quand même, bien que je savais qu'il ne me répondrais pas, mais un simple hochement de tête me suffirait.

« Tu es venue rejoindre quelqu'un ou de la famille peut-être.»


Ah Angel, qu'est-ce que ça peut te faire, tire-toi avant qu'il ne te prenne pour un cinglé ce qui est sans doute déjà trop tard, quelque chose me retenait pourtant ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Mer 29 Oct - 23:19

Évidemment, si son nom sec n'avait pas eu d'effet, Noah aurait dû se douter qu'il en serait de même avec un simple mouvement d'épaule. Angel n'avait DÉFINITIVEMENT pas changé, c'était une certitude à présent. Levant les yeux au ciel en entendant la déclaration du jeune homme, Noah pointa son doigt en direction du panneau accrocher au mur de l'hôpital. Un de ceux de gauche indiquait "Orthophonie - Rééducation". Le mannequin n'avait visiblement pas compris où Angel voulait en venir.

C'est lui qui travaille ici, pas moi. Il devrait au moins savoir ça !

Mais après tout, qui savait depuis quand le jeune infirmier avait pris ses fonctions ici, Town Square n'était pas New York et il y avait peu de chances que les deux jeunes ne se soient jamais croisées avant aujourd'hui si Angel était revenu depuis longtemps.
Et voilà que celui-ci le questionnait à nouveau, Noah soupira, il ne semblait pas près d'échapper à son vis-à-vis. Haussant une fois de plus les épaule, il lâcha un petit :

« Non. »

Sortant son portable de sa poche, il commença à taper un mémo de manière extrêmement rapide, braquant l'écran vers Angel, une fois terminé. Angel pouvait lire : On pourrait au moins aller parler dans un endroit où tout le monde ne peut pas entendre tout ce que tu me demandes ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Dim 9 Nov - 16:06

Parler à quelqu'un qui ne parle pas, quoi de plus difficile pour quelqu'un comme moi qui ne fait que parler tout le temps? Et pourtant je me demandais si ça ne l’arrangeait pas au final que je parle plus que lui, qu'il m'écoute. Je lui avais demandé ce qu'il faisait là, peut-être qu'il n'était pas là forcément pour lui, mais visiblement c'était bien le cas. Je me suis pincé la lèvre, me sentant tout à coup ridicule de lui avoir posé la question. Ça devait le gêner fortement tout ça et on devait sans arrêt lui rappeler et j'en rajoutais une couche. Il n'avait pas l'air très à l'aise et me montra un sms qui me prouvait qu'il n'était pas à l'aise avec tout ça. Je me demandais bien pourquoi il cachait tout ça, pourquoi il gardait ça pour lui et pourquoi il n'essayait pas de s'en défaire ou peut-être qu'il essayait et qu'il n'y arrivait pas et si je pouvais l'aider … je le ferais. J'ai hoché la tête et lui ai demandé d'attendre deux minutes historie que j'enlève ma blouse et mon uniforme. J'ai du rester dix minutes et j'ai troqué mon uniforme contre un jean une chemise et une veste en cuir et j'ai attrapé mon casque de moto puis je lui ai dis:

« Y a un café à la sortie, on peu aller se poser là-bas.»


En fait je n'ai pas attendu son accord. J'ai marché regardant s'il me suivait toujours et constatant que oui j'ai continué avec un petit sourire, puis je lui ai tenu la porte et on est entré. On s'est installé à une table et j'ai donc continué à poser mes questions :

« Donc combien de temps tu reste ici ? »


Ce ne serait pas grave s'il ne me répondait pas, j'aurais l'habitude en fait, mais quelque part j'espérais qu'il le fasse, j'espérais entendre le son de sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    Mar 11 Nov - 0:04

Lorsque Angel lui fit signe de l'attendre (probablement pour se changer, vu que le mec portait toujours sa blouse), Noah envisagea sérieusement à prendre la fuite. Mais...il n'avait vraiment rien à faire d'autre pour la journée, pas de rendez-vous, de séance de photo ou de meeting avec son agent ou ses parents. Il n'était pas non plus d'humeur à sortir en boîte pour trouver un compagnon de baise pour la soirée, avec sa chance il tomberait sur un curieux. Voir pire, un pot de colle.

Urgh, non, quitte à passer du temps avec un mec insistant et curieux autant que ce soit quelqu'un que je connaisse un minimum.

Et c'est pourquoi, le jeune mannequin se contenta d'attendre le retour de l'infirmier, malgré son envie de juste faire volt-face et de planter le pauvre homme devant l'hôpital. Angel revint rapidement et lui proposa d'aller s'installer dans un café pas loin, preuve qu'il avait lu et prit en compte le message taper à la hâte sur le portable de Noah.
Soupirant en voyant que l'autre jeune homme était déjà en train de se diriger vers le café, il soupira, considéra une dernière fois la fuite avant de finalement se décider à suivre Angel.

Mais c'est qu'il me tient même la porte ?! Doit vraiment être content de me revoir ou alors c'est que la galanterie n'est pas morte et enterrée ?...Nah.

Prenant place en face du jeune homme, Noah se sentit encore une fois soulager que Town Square ne possède pas vraiment de grande chaine comme Starbuck. Après son accident, il avait tenter de commander un café dans l'enseigne une fois et autant dire qu'il était repartit rapidement et sans son café. Visiblement demander un latte n'était pas assez et on lui avait demander tant de chose (Lait ? Soja ? Crème allégé ? Blablabla) qu'il avait manquer d'avoir un crise de panique. Ici, il pouvait demander sa boisson et être tranquille. Plus ou moins.

A la question du jeune infirmier, il se contenta de hausser les épaules. Honnêtement, lui-même ne savait pas vraiment combien de temps il comptait passer à Town Square. Un an, deux, peut-être même toute sa vie. New York, son agitation et ses paparazzi était devenue trop dangereuse pour sa carrière.

« A-aucune...i-i-id... »

Noah fronça des sourcils, rougissant légèrement honteux de ne pas réussir à sortir les mots qu'il voulait. Ses lèvres se resserrèrent comme pour l'empêcher de s'humilier plus et son regard se concentra à nouveau sur la table, alors que ses mains trituraient nerveusement son portable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Besoin de rien envie de toi- Noah    

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de rien envie de toi- Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin de rien, envie de toi ♥ [Kris]
» ECS ▬ Besoin de rien envie de toi
» Je suis un peu Perdu..
» Quand la pluie nous ennuie ( pv Kiba ) --- Terminé ---
» [Zachary] J'avais juste besoin de m'éloigner, me défouler... ~Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-