NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Oh man, I lost my keys /Matheo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Steward de l'air
Age : 32 ans
Célébrité : Zachary Quinto
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: WHOOOPAH! #Goodday
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Oh man, I lost my keys /Matheo   Lun 3 Nov - 18:56

MATHEO ∞ ADRIAN
L a soirée n’avait pas été aussi passionnante que je l’avais espéré. Je m’étais octroyé cette soirée afin de me rattraper avec ma vie sociale. J’avais en effet été pas mal réquisitionné par le boulot ce moi-ci, ce qui m’avait empêché de trainer dans les bars ou boîtes de nuit. J’avais donc enfilé ma chemise aux pouvoirs surnaturels de séduction et avait disparu dans la nuit.
Je m’étais d’abord rendu au Fitz histoire de revoir quelques potes et de boire quelques verres tout en discutant de tout et de rien à la fois. Ça faisait plaisir de pouvoir passer ce début de soirée bien entouré, sans devoir penser aux obligations du lendemain. J’avais pris mes précautions et avait demandé pour avoir mon weekend. Comme ça, j’allais bien pouvoir cuver tranquilou demain, en prenant bien soin de laisser les rideaux fermés !

Le reste de la soirée se déroula de clubs en clubs pour ensuite se finir dans un club gay. J’avoue que j’avais espéré y trouver de la belle compagnie. Cependant, la viande fraiche de ce soir n’était pas très appétissante. C’est comme ça que je me retrouvai bredouille et décidai de rentrer à l’appartement, un peu déçu de ne pas avoir trouvé un gars digne de ce nom. J’avais décidé de flâner dans les rues de Town Square avant de rentrer à l’appart. Je me sentais nostalgique, je suis la plupart du temps nostalgique sous l’effet de l’alcool. Heureusement, d’habitude, mes amis arrivaient à me replacer du côté hystérique plutôt que fleur bleue, ça évitait ainsi que je ne gâche la soirée avec mes sentiments refoulés. Seulement, ils n’étaient plus là à ce moment précis. J’allais devoir faire avec mes petits blues.

J’admirais les lumières des étalages des différentes boutiques, je me trébuchais sur quelques pavés déchaussés et me rendis compte que j’étais arrivé devant mon immeuble. Une chance, je n’avais pas la moindre idée des rues que j’avais empruntées. De plus, la nuit changeait de façon étrange l’apparence des rues et chemins habituellement empruntés.
Je vis soudain quelqu’un sortir de mon immeuble. Ç’eut l’avantage de m’extirper de mes pensées, mes neurones s’activèrent et mes jambes décidèrent de rentrer. J’attrapai la porte avant qu’elle ne se referme, ça éviterait de chercher mes clés sur le trottoir en pleine obscurité. Je montai les escaliers d’un pas plus guilleret que quelques minutes plutôt. Mon moral était de nouveau au beau fixe, peut-être le fait que j’allais bientôt pouvoir m’allonger dans mon canapé en regardant la fin d’un quelconque film.

Je tâtai déjà mes poches afin d’y extirper la clé de l’appart mais… pas de clé. Je me dirigeai vers la porte tout en allumant la lumière du couloir. J’auscultai toutes mes poches, de mon pantalon, de ma veste, de mon gilet. Toujours rien.

-Fais chier !

Lâchai-je en retâtant toutes mes poches une énième fois. Heureusement que j’avais emporté le strict nécessaire et que mes clés de voiture étaient restées sur un meuble de la cuisine. Je souris tout de même en constatant que mon portefeuille est toujours présent. J’ai surement dû égarer mes clés en me baladant au clair de lune.
Je me dirigeai vers la porte de la voisine et commençai à frapper plus ou moins violement. Pour être plus exact, je n’avais pas la moindre idée de comment je frappais. Mon état d’ébriété ne me permettait pas de ressentir le bois de sa porte sous ma paume.

-Madame Rosenberg !!! Voulez-vous bien me rendre ma clé de secours? J’ai besoin d’être secouru…

J’entendis des petits pas de l’autre côté de la porte s’avancer vers celle-ci. Je criai encore plusieurs fois son nom pour être sûr qu’elle m’ait entendu.

-Dégage Adrian !!! Il est 3h du matin. Et puis, je n’ai plus ta stupide clé depuis que tu l’as donnée à ton colocataire.

La voix de la vieille femme avait ensuite disparu. Elle n’avait même pas dédaigné ouvrir sa porte. Mais il pouvait cependant comprendre cette petite femme qui n’avait pas envie d’être agressée. Le mot « colocataire » me revint à l’esprit.

-Matheo !

Criai-je d’une voix hystérique en sortant mon portable. Il était inutile que je frappe à notre porte, je savais très bien qu’il était rare lorsque Matheo était à l’intérieur la nuit. Et puis, il serait venu m’étriper en m’entendant crier dans l’immeuble après Mme Rosenberg. Mes doigts tentaient tant bien que mal de taper correctement sur les touches tactiles du mobile. C’est à ce moment que l’on regrette d’avoir acheté un téléphone tactile.

« Moi pas savoir rentrer dans notre appart. Ramène tes fesses appétissantes et ouvre-moi cette foutue porte. » Une fois le message envoyé, je le relu et je devais avouer que si je voulais qu’il vienne m’aider, je devais être un peu plus sympa.  Je lui renvoyai un deuxième message « Please ». Je rangeai ensuite mon portable dans une de mes poches et attendis en m’appuyant contre le mur, à côté de la porte verrouillée.
code by Silver Lungs

_________________
Co-fondateur de la ligue prônant les scénarios. ON DIT NON A L'ABANDON!

THE MAP THAT LEADS TO YOU
I hear your voice in my sleep at night Hard to resist temptation 'Cause something strange has come over me And now I can't get over you No, I just can't get over you.


Dernière édition par Adrian I. Dawkins le Sam 3 Jan - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 26
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oh man, I lost my keys /Matheo   Dim 9 Nov - 19:30




Adrian & Matheo


« Enlève ton pantalon Mathéo » Sa main glisse le long de mon ventre alors que je l’arrête d’un geste brusque.   « Je déteste qu’on me donne des ordres tu le sais bien. » Tania 26ans et actuellement ce qu’on pourrait appeler un amusement sexuel saisonnier. Tania c’est le genre de fille qui consomme beaucoup trop mais qui n’en perd pas pour autant son appétit sexuel. Je devrais avoir honte de coucher avec une cliente ? Sans doute. Mais pour être honnête quand on en vient à vendre de la drogue comme un de ces misérables dealers à la manque… On n’est plus aussi porté sur les notions d’éthique et de déontologie… Alors ce soir j’ai décidé de me faire plaisir.

Un mauvais psy ferait sans doute un amalgame sympathique entre mon manque d’engagement et mes envies sexuelles démesurées mais par chance… Je ne vois plus de psy depuis bien longtemps.

Je lâche enfin sa main la laissant descendre un peu plus pour se saisir de mon pantalon. « Tu préfères sans doute que je m’occupe de ce pantalon moi-même j’imagine. » Je n’ai pas besoin de lui répondre car elle sait déjà que cette option me plait.  Mais alors que sa main se balade sur mes fesses elle s’arrête vers ma poche. « C’est moi qui te fais vibrer comme ça ? » Je hausse un sourcil alors qu’elle attrape mon portable. « Un certain Adrian. Plutôt beau goss c’est un ami ? » J’attrape le téléphone d’un geste vif un peu énervé qu’elle se mêle de ma vie privé. « Ça te regarde pas. » Bon lui dire qu’Adrian est mon coloc aurait été tout aussi simple mais je n’ai pas envie de lui faire ce plaisir. Je lis son message en vitesse m’attendant à voir un message banale du style « Ton chien a bouffé ma paire de chaussures préférée. Je vais le tuer » Mais c’est un message plutôt surprenant qui s’affiche à la place.

« Mes fesses appétissantes ? » J’ai laissé échapper les mots à haute voix et quand je relève la tête c’est un regard de dégout que Tania à sur le visage. «  Je comprends mieux… C’est ton copain ? T’assumes pas d’être gay et tu le trompes avec une fille ? » Bordel ces filles finiront par me faire exploser la tête avec leur idée bidon.   «  Faut que je te l’écrive pour que tu le comprennes ? Ça ne te regarde PAS ! » J’enfile mon pantalon sans un mot de plus rangeant mon téléphone dans ma poche non sans avoir répondu à mon coloc. «  Mes fesses étaient proches d’être dénudées ! Tu me revaudras ça. » Je ne doute pas un instant que je vais retrouver un Adrian bien éméché sur le pas de notre porte. Pour vu que je n’ai pas à le ramasser à la petite cuillère. Je ne suis pas très agile pour jouer les bons samaritains.

Avant de quitter l’appart j’adresse une dernière parole à la jolie blonde qui se rhabille elle aussi. Carrément en colère de se faire abandonner comme ça. « Tu devrais te trouver un autre dealeur, je crois que mon copain apprécierait pas qu’on se revoit. » Puis je claque la porte en me disant qu’elle aura au moins une bonne anecdote a raconter à ses copines de défonce.

Puis au final ça me fait rire. Tout comme la situation dans laquelle j’ai encore réussi à me fourrer. Qui aurait cru qu’Adrian deviendrait un jour mon coloc ? Arian c’est ce que je devrais sans doute appeler une erreur de parcours. Un petit égarement lors d’une soirée sans aucun doute trop alcoolisée. Une expérience assez intéressante que je n’avais jamais réitérée après lui. Faut dire qu’Adrian avait ce charisme que je ne retrouvais chez personne d’autre. Sans doute ce qui m’avait fait craquer et passer une nuit avec lui. Ma seule nuit avec un homme.

Aujourd’hui c’était mon coloc et il venait de me casser mon coup. C’est donc dans un état d’esprit plutôt mitigé que je le retrouvais appuyé contre la porte à cuver son alcool. « Tu serais sans doute plus confortable dans un lit tu sais ? » Je lui dis du fond du couloir brandissant dans ma main la fameuse clef qui va le sauver. « J’ai comme l’impression que t’as pas passé la meilleure soirée de ta vie. » Je garde pour moi mes réflexions quant au fait qu’il a aussi légèrement gâché la mienne et rentre la clef dans la serrure. « Je rentre en premier comme ça tu pourras en profiter pour relooker mes appétissantes fesses. » Je lui donne une tape sur l’épaule avant de rentrer dans notre appart ou Amstrong nous réserve un magnifique accueil. « Au fait je crève la dalle alors si tu veux te faire pardonner tu sais ce qu’il te reste à faire. » Au final je ne peux même pas tellement lui en vouloir de m’avoir appelé. Je lui suis encore trop reconnaissant de m’avoir invité chez lui alors que je me retrouvais à nouveau à la rue.  

_________________
WATCH OUT FOR THAT BITCH CALLED KARMA
can you see the personne who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Steward de l'air
Age : 32 ans
Célébrité : Zachary Quinto
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: WHOOOPAH! #Goodday
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oh man, I lost my keys /Matheo   Jeu 13 Nov - 22:37

MATHEO ∞ ADRIAN
Appuyé contre la porte, J’eus bien le temps de réfléchir à toute l’importance que représentait une clé. C’est stupide à dire mais ces petits bouts de métal sont d’une importance extrême, elles permettent d’accéder à notre chez soi, à notre liberté qu’est de conduire, à notre courrier qui est malheureusement composé de factures envahissantes. Bref, les clés c’est la vie quoi. Non non, je ne suis pas en train de philosopher. Quoique…
La sonnerie de mon portable me tira de mes pensées peut-être trop embrumées par l’alcool. Je pris mon téléphone et lu le message de Mathéo. «  Mes fesses étaient proches d’être dénudées ! Tu me revaudras ça. ». Je ris légèrement et pensai presqu’à voix haute que je lui revaudrai ça mieux qu’il ne le croit. Rah Adrian, arrête avec tes perversités ! Je méritais une baffe à ce moment précis mais ma main ne se décidait pas à bouger.
J’attendis patiemment et entendis, une vingtaine de minute plus tard, des bruits de pas dans les escaliers et priai pour que ce soit Matt, je n’avais plus envie d’attendre. Et Dieu m’entendit car c’était mon héro ! Il s’avançait en  constatant que je serais mieux dans un lit. J’étais prêt à lui faire ma tronche tais-toi-et-ouvre-cette-porte lorsque ma perversité prit la place.

« Seulement si tu viens te coucher avec moi » . Lançai-je avec un sourire séducteur avant de me dégager de la porte afin qu’il puisse la déverrouiller. J’acquiesçai ensuite à sa réflexion à propos de ma soirée, cependant je ne répondis rien. Il était évident que c’était un échec total, malheureusement pour moi. Fallait mieux effacer cette misérable soirée de ma tête avant de déprimer. J’acceptai sa tape sur mon épaule et souris, amusé lorsqu’il évoqua ses fesses appétissantes. J’avoue que j’avais peut-être été un peu trop affamé lorsque j’avais écris ce message, faute de charmante compagnie ce soir, j’avais le droit de relooker ses miches. Je le laissai alors entrer et le suivis en rigolant car je ne pouvais m’empêcher de regarder son postérieur. Il allait me prendre pour un dingue, quoique, je pense que c’était déjà fait.

« Je dois dire que ce pantalon-là te va à merveille ! » Dis-je avant de me ramasser l’accueil d’Amstrong. Ce n’était pas trop le moment de venir me bousculer ni de se mettre en travers de mon chemin, j’avais déjà bien du mal à marcher correctement. Un de mes pieds s’entremêla dans ses pattes et me fit trébucher. Je réussis néanmoins à me rattraper en m’appuyant sur le mur ou plutôt en m’écrasant dessus. Je lançai un petit regard noir au chien avant de continuer mon avancée jusqu’au canapé. Je m’étais, en route, déjà débarrassé de mon manteau et l’avais jeté sur un autre petit fauteuil. Mon corps plongea dans les coussins moelleux du canapé et était déjà prêt à ne plus en bouger. Mais la voix de Mathéo me tira d’un sommeil qui me menaçait tout doucement.

« C’est vrai que je t’ai empêché de croquer ta conquête ce soir, tu dois être méga affamé alors ! » répondis-je d’un ton ironique néanmoins amusé. Je sortis mon portable de ma poche de pantalon et cherchai le numéro que je souhaitais joindre.

« Hey poulette ! Dis donc, tu ne m’avais pas dit que tu travaillais ce soir, ou plutôt ce matin, bref, cette nuit quoi ! … hum… non…. Pourquoi ?... Il t’a dit ça ?... roh et ben, tu me raconteras tout ça…. Ouais, c’est pour commander s’teu plaît…. Yes, nos deux pizzas comme d’hab’. Merci Marion ! Ciao ». Je raccrochai et déposai mon téléphone sur la table basse de notre salon avant de me rassoir.

« Faut juste attendre 15 min et la bouffe sera là ! » Dis-je à l’intention de Matt sans pour autant le chercher du regard. C’était pratique d’habiter dans le centre, à proximité des restos, magasins et pizzerias ouvertes presque 24h/24. Cette petite Marion commençait à nous connaître à force de commander. Je dois reconnaître que je n’ai pas la patience de cuisiner donc pizza.
Il était tout de même temps que je mange un peu, l’alcool commençait déjà à me torturer l’estomac.  
code by Silver Lungs

_________________
Co-fondateur de la ligue prônant les scénarios. ON DIT NON A L'ABANDON!

THE MAP THAT LEADS TO YOU
I hear your voice in my sleep at night Hard to resist temptation 'Cause something strange has come over me And now I can't get over you No, I just can't get over you.


Dernière édition par Adrian I. Dawkins le Sam 3 Jan - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 26
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oh man, I lost my keys /Matheo   Mar 2 Déc - 22:13




Adrian & Matheo


« Seulement si tu viens te coucher avec moi » Décidément ce soir mon coloc était en grand forme. Et si je devais bien avouer que l’invitation avait son côté tentant j’avais pour le moment décidé de me consacrer aux femmes, Adrian avait été une expérience plutôt sympathique mais j’avais appris à ne pas abuser des bonnes choses. « Je voudrais pas risquer de perdre le plus confortable de canapé lit que j’ai jamais testé. » Ce n’était pas ironique bien que dit sur le ton de la blague. Je n’avais jamais su gérer les lendemains de folle nuit et surtout… Je n’avais pas été habitué au luxe d’avoir toujours un lit. C’était donc un confort que je comptais garder encore quelque temps. Je pénétrais dans notre appart avant lui alors que sa voix ce fit entendre dans mon dos. « Je dois dire que ce pantalon-là te va à merveille ! » Je voudrais dire que le compliment ne me fit rien mais ce ne fut pas le cas. J’étais plus habitué à entendre ce genre de propos dans la bouche de filles mais c’était toujours bon à prendre.

Adrian avait retrouvé le canapé aussi vite qu’un lapin son terrier et il lui avait fallut à peine deux secondes pour se nicher dans les coussins comme un bien heureux, ce qui m’arracha un sourire alors que je donnais à Amstrong ces caresses bien méritées qu’il réclamait. « C’est vrai que je t’ai empêché de croquer ta conquête ce soir, tu dois être méga affamé alors ! » Le jeu de mot était plutôt sympa et je commençais à me prendre au jeu lui adressant un regard amusé. « J’ai comme l’impression que c’est pas moi qui suis le plus affamé ce soir. » Evidement je ne parlais pas non plus de nourriture.

Une fois la commende passée, le silence revient quelques secondes dans l’appart. « Faut juste attendre 15 min et la bouffe sera là ! » Je farfouillais dans le frigo à la recherche de quelque chose à me mettre sous la dent pendant que mon coloc comatait toujours sur le canapé. « Je suis presque déçu, moi qui pensais que tu allais me faire la cuisine avec un jolie petit tablier. » La tête encore dans le frigo je souriais pour moi à cette idée alors que je trouvais enfin mon bonheur.

C’est deux bières à la main que je pris place à coté de mon coloc sur le canapé. Il avait sale mine le pauvre et je lui tendis un des bières. «  A ce qu’il paraît il faut combattre le mal par le mal. » De tout façon au point où il en était il n’avait plus grand chose à perdre. « Tu penses que les pizzas suffiront à combler ta faim ? » Adrian avait de toute évidence eu des projets bien plus chauds pour la soirée que de se retrouver à moitié mort sur un canapé avec son coloc et il faut dire que moi aussi. Je n’aurais pas dit non à une petite soirée de détente mais je préférais pour le moment garder l’info pour moi. Une certaine tension sexuelle entre le jeune homme et moi-même étaient toujours présente bien que les années aient passées et je n’étais réellement pas sur que nous serions gérer une nouvelle nuit ensemble. Bien que l'idée soit tentante.

_________________
WATCH OUT FOR THAT BITCH CALLED KARMA
can you see the personne who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Steward de l'air
Age : 32 ans
Célébrité : Zachary Quinto
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: WHOOOPAH! #Goodday
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oh man, I lost my keys /Matheo   Dim 25 Jan - 15:37

MATHEO ∞ ADRIAN
« Je voudrais pas risquer de perdre le plus confortable de canapé lit que j’ai jamais testé. » Le pauvre, je savais qu’il n’avait pas eu une vie facile. Il tenait à sa liberté, ce que je comprenais très bien. J’avais cependant du mal à m’imaginer à sa place, j’avais trop besoin d’un lit « fixe » bien à moi. Peut-être était-ce mon job qui m’avait donné envie d’avoir un port d’attache. A force de voler un peu partout, avoir son petit havre de paix était nécessaire. C’est pourquoi je ne lui refuserai jamais l’accès à mon canapé-lit, même si notre entente devait se brouiller. Il devrait juste supporter mes plaisanteries pas toujours de bons goûts.

Dans le canapé, mes pensées n’étaient pas très claires et se mélangeaient sans arrêt. L’alcool était amusant en soirée, mais une fois chez soi, c’était moins plaisant. Je crois qu’une bonne migraine était à prévoir demain !
« J’ai comme l’impression que c’est pas moi qui suis le plus affamé ce soir. » Je ne pouvais m’empêcher de rire à son regard amusé. Je crois que nous méritions une récompense pour nos jeux de mot de ce soir. Il n’avait pas tord ! J’avais été bien trop sage ces derniers temps, mon appétit était donc au taquet. Ça faisant un bout de temps que je n’avais pas abusé de quelqu’un. Je grimaçai alors que les images des gars que j’avais croisés au club me revenaient à l’esprit. Tous des jeunots quasi déjà à poils avec leur marcel de mauvais goût. Bref, aucune classe quoi. « T’imagines même pas ! Mon charme n’a pas fonctionné ce soir. Ou non, attends, c’est eux qui n’avaient aucun sex appeal. » Avouai-je en soupirant. « Tu as eu plus de chance que moi… Après tout, t’avais presque le pantalon baissé ! » dis-je en souriant, presque machiavéliquement en imaginant la scène.

Une fois la commande passée, je m’étais rassis afin de ne pas m’endormir. J’avais envie de tenir compagnie à Matthéo, il le méritait. Il était gentiment venu m’ouvrir la porte. Il allait falloir que je résolve cette histoire de clé dans les jours à venir. Mon coloc avoua qu’il était déçu que je ne cuisine pas pour lui, avec mon joli tablier. « Je te revaudrai ça demain matin si tu insistes. Je te servirai ton petit dej, avec mon tablier biensûr ! Mais tu auras la surprise de voir ce que je porterai en-dessous ! » Je le regardai avec une petite provocation dans le regard. Il s’approchai ensuite avec deux bières, s’assit et m’en tendit une. «  A ce qu’il paraît il faut combattre le mal par le mal. » J’acquiesçai en souriant. Je n’avais plus rien à perdre, une bière de plus ou de moins, ça ne changerait plus grands choses. Le mal de tête demain serait le même, alors autant en profiter. Surtout que j’appréciai nos moments entre colocataires. Il avait son caractère mais il me complétait bien je trouvais. Bon, j’arrête de philosopher à propos de notre amitié.

Il me demanda ensuite si les pizzas combleront ma faim. Je fis mine de réfléchir quelques instants mais je savais très bien que non. « Je pense pas, mais la soirée touche à sa fin donc je n’espère plus trop trouver de quoi me mettre sous la dent, à part la pizza! Tout comme toi, je suppose… » Je tentai de ne pas trop désespérer, sinon de quoi allions nous avoir l’air ? Deux gars qui ont raté leur soirée, ça fait un peu pitié. Je bus une gorgée de ma bière. Matthéo avait eu raison de prendre deux bières bien fraiches. Elles passeront plus facilement qu’un autre alcool.


_________________
Co-fondateur de la ligue prônant les scénarios. ON DIT NON A L'ABANDON!

THE MAP THAT LEADS TO YOU
I hear your voice in my sleep at night Hard to resist temptation 'Cause something strange has come over me And now I can't get over you No, I just can't get over you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oh man, I lost my keys /Matheo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh man, I lost my keys /Matheo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: QUARTIER DE LA VIEILLE VILLE-