NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 C'est l'poker à la plage ! /Adrian.\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: C'est l'poker à la plage ! /Adrian.   Mar 4 Nov - 14:11

Ils sont absurdes !
Adrian&Atasi


La porte claque, la lumière s’allume, le silence. Je reste un moment immobile, les bras ballant, à observer le vide de mon petit appartement comme si je m’attendais à ce qu’une ombre surgisse de nulle part. Un regard dehors, un soupire. La nuit tombe et je suis seule. Nous sommes samedi, mon deuxième samedi depuis que j’ai posé valise ici.
‘Clic’, la chaîne hiffi s’allume et une mélodie infernale envahit l’habitacle. Je me sers un petit verre de whisky. Juste un petit. Le liquide ambré descend le long de ma gorge, elle me brûle, me réchauffe le ventre, me sert les entrailles.
Je m’assois, résistant à mon envie soudaine de sauter par la fenêtre. Juste pour voir, pour essayer mais je ne suis pas bête, je sais bien que je suis incapable de voler.
Un regard sur la pendule, il est à peine 6h. La semaine dernière j’étais dans un bar. C’est là que je l’ai rencontré. Un homme au visage long, aux cheveux bruns. Il passait son temps à manier des cartes entouré d’une bande d’amis. Il y avait tellement de bruits ce soir là. Des rires, des cris, de l’alcool, de l’ivresse. Moi, j’étais curieuse. Curieuse de comprendre ce qui se tramait là, ce qu’il faisait, quel était ce jeu qui l’accaparait tant. J’étais fascinée, par son regard absorbé, ses mains serrés autour de ses cartes, le regard droit, concentré, comme si sa vie se jouait là, maintenant, à cette table.
Je suis restée deux heures à lui tourner autour, à regarder sans prendre néanmoins la parole. Je ne savais pas faire. Parler aux gens, les aborder, poser des questions. Non. J’ai fait mon animal en tournant autour de lui attendant le moment où, enfin, il m’adresserait la parole. C’est arrivé, j’ai aimé le son de sa voix, il m’a proposé une partie, j’ai accepté. La suite ? Je ne m’en souviens pas très bien. Je sais juste que j’étais heureuse et que ce jeu, quand bien je n’y comprenais rien, m’amusais beaucoup. Il m’a donné son numéro et je lui ai donné le miens. Je ne suis pas douée avec cette petite boite pleine de touche et de son. Pas très douée pour les contacts informels, je préfère voir les gens, au moins je sais ce qu’ils pensent en voyant leurs yeux. Mais là, j’ai fait un effort. Je voulais rejouer, encore et y apporter un peu de moi, un peu de ma bizarrerie

Un regard sur ma droite, un sourire. Les deux bouteilles de rhum que nous avions descendu mercredi dernier étaient encore là. Je l‘avais invité chez moi. Ca a fini en grand n‘importe quoi, c‘était drôle. En faite, je l‘appréciais beaucoup Adrian. Il avait beau être adulte il ne ressemblait en rien à ceux que j’avais pu rencontrer jusqu’ici. Il était un peu fou. Toujours prêt à boire, à s’enivrer autour d’une partie de carte. De mon étrangeté il s’en moquait. Il ne me jugeait pas et puis, au moins, on s’amusait. On profitait des joies que la vie avait à nous offrir et ça, ça n’avait pas de prix.
Je jette un nouveau regard vers l’extérieur et ne peux m’empêcher de claquer des mains comme une furie lorsqu’une idée folle me traverse l’esprit. Et si on jouait ? Dehors ? La plage par exemple ? Certes l’hiver arrivait mais le soleil avait dominé toute la journée et puis il n’y avait pas de vent et l’alcool… Oui ! Il me restait une bouteille de whisky pleine, ça devrait suffire à nous réchauffer, non ?

« Cap de jouer au poker sur la plage ? J’ai une bouteille de whisky, des chips, des cacahouètes et j’apporte une grande serviette, deal ?. »

Je clique sur « envoyer » et me lève précipitamment. Je n’attends pas vraiment sa réponse, c’est comme s’il m’avait dit oui. De toute façon j’irai quand même à la plage et je descendrai quand même cette bouteille de whisky.
Je cours dans l’appartement, attrape un grand sac et fourre dedans cacahouètes, chips, bouteille de whisky et serviette de plage. J’y ajoute mon ipod et les petites baffes que je peux brancher pour écouter de la musique, c’est toujours plus drôle en musique. J’ai une lampe à huile pas vraiment à l’huile puisqu’elle fonctionne avec des piles que j’ai trouvé en brocante. Je m’en saisis également et attrape un gros sweat de garçon que j’enfile précipitamment.

« J’y serai à 8h, n’oublies pas les cartes ni ton foie, si t’es en retard je commence sans toi. »

J’envoie le message, vérifie que toutes les lumières sont éteintes et me rue dehors. Il fait frais mais pas de vent. Je respire, l’air et pur. J’irai à pieds, je n’ai pas mes chaussures, je préfère tant marcher pieds nues.
L’air et pur ici. La mer s’écrase paresseusement sur la plage. On ne distingue plus l’eau du ciel, les deux sont noirs mais la lune est clair. C’est une soirée parfaite et un sourire enfantin étire mes lèvres. Sautillante, je m’approche raisonnablement de la mer et étale ma grande serviette de plage sur le sable encore chaud. Je jette négligemment chips et cacahouètes dessus avant de sortir, triomphante, ma bouteille. J’ai oublié les verres, ni lui ni moi n’avons la gale, ça devrait le faire.
J’allume ma lampe électrique, la pose sur le sable, règle l’intensité au maximum avant de m’allumer une cigarette. Il est 8h00 pile, je me perds dans la contemplation de la mer en attendant qu’il arrive, mon éternel sourire d’allumé inscrit sur mes lèvres roses.
   
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 

C'est l'poker à la plage ! /Adrian.\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul sur la plage (libre)
» Suicide et combat sur la plage.
» Signature please !! ^^ Pour un pauvre joueur de poker !
» Reviens de la plage avec Victoire
» Adrian Mutu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-