NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibattante !
Job : Dresseuse des animaux marins au Zoo, et Etudiante en Sciences Politiques
Age : 22 Years Old
Célébrité : Holland Flawless Roden

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Home sweet home. I don't missed you.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Ven 12 Déc - 23:08





Livia Kathleen Dawson


Je m'appelle Livia Dawson et je suis né(e) à Town Square le 14 Juillet 1992. Donc si vous savez compter, ça veut dire que j'ai 22 ans. Je suis d'origine Américaine et Australienne, et j'ai eu un frère. J'aime les hommes et je suis actuellement célibataire. Dans la vie de tous les jours, je suis Dresseuse des animaux aquatiques au Zoo, et Etudiante en Sciences Politiques et je fais partie des Café Corsé.  J'ai un projet dans la vie : Obtenir mon diplôme et devenir quelqu’un d’important. Mais surtout, mon rêve c'est de faire enfin le deuil de mon frère pour toucher pleinement à la joie, et que tout redevienne comme avant.
Comment définirais-tu ton caractère ?
La vie n’est qu’une assimilation de choix. Si tu ne te bats pas pour obtenir ce que tu désires, quelqu’un s’en emparera avant toi. C’est comme ça que Livia voit les choses. Elle a un fort caractère. Rien ni personne ne peut de son vivant lui dicter ses gestes et encore moins sa façon de voir les choses. Elle est la seule et unique personne à pouvoir prendre des décisions pour sa vie. Il est ainsi inutile de l’empêcher de faire quelque chose lorsqu’elle se l’est mis dans la tête, quand bien même elle pourrait le regretter. Bornée, elle va aller jusqu’au bout et ne s’arrêtera que lorsqu’elle se rendra elle-même compte qu’elle se trouve au pied du mur ou complétement au fond du précipice. Elle ne réalise jamais la présence de ses problèmes. Non pas qu’elle soit trop occupée par ceux des autres, loin de là. Ce qu’elle déteste avec ses problèmes, c’est que ce n’est pas elle qui a décidé d’en avoir, ni où, ni quand. Alors comme elle ne peut que se résoudre à leur existence, elle ferme les yeux et les évite en espérant secrètement qu’ainsi enfouis, ils ne pourront jamais refaire surface. C’est ça l’ironie de la chose, non seulement ils reviennent, mais leur importance est décuplée. Le comble pour une fille qui aime tout contrôler, c’est de perdre pied, de se laisser submerger par ce qu’elle a semé. C’est le seul moment où elle accepte l’aide de ceux qui comptent vraiment pour elle et en qui, même si elle l’avoue très rarement, elle leur est reconnaissante. Dévouée envers ses vrais amis, elle sera également toujours là pour eux qu’importe l’heure. Et puis, il y a les autres. Ceux sur qui le contrôle perpétuel de son existence déteint. Si elle a besoin d’une information, de n’importe quoi que vous détenez, vous pourrez être aussi déterminés que vous le voulez à le lui cacher, elle sera au courant. Elle sera au courant, et ce sera vous qui le lui aurez dit. Qui plus est, volontairement. Livia est une grande manipulatrice. Sa plus grande qualité, selon elle. Toujours à rajuster ses propos pour obtenir exactement ce qu’elle veut, à organiser son discours, et même user de son charme naturel. La rouquine n’hésitera pas à user de mensonges sur mensonges sans se soucier des conséquences si ça peut l’aider. Quitte à se faire passer pour la fille du guitariste pour passer VIP, simuler un malaise, prétexter être enceinte… Ces petits jeux l’amusent. Elle aime faire de l’effet, ne se formalisant pas s’il est négatif ou positif. Elle n’a aucune limite, peut-être même aucune gêne. Et puis, qui pourrait bien la blâmer s’il suffit d’un sourire, d’un battement de cil et d’un regard langoureux pour que l’on lui offre des places de concert en plus ? Elle aime jouer avec les gens, spécialement les personnes qu’elle aime. C’est souvent ce qui fait que ces mêmes personnes l’aiment en retour. Explosive, Franche, rien ne l’empêchera de vous dire ce qu’elle pense, probablement de la pire manière qui soit. Ne vous attirez pas ses foudres si vous souhaitez survivre encore quelques années. Provoquante, elle utilise son pouvoir de séduction pour attirer l’attention ou encore en tirer des bénéfices. Plus il y a de regards envieux posés sur elle, plus sa satisfaction est grande. Livia, c’est quelqu’un qui veut exceller dans tous les domaines. Son intelligence, mais aussi sa ruse ne sont pas à remettre en cause.  Narcissique ? Probable. Vaniteuse, Egocentrique, garce ? Assurément. Le mérite ne revient pas à remarquer cela, mais à percer sa coquille. A savoir qui est vraiment Livia lorsqu’elle n’a pas peur.

Parle-nous de ton métier :
Son métier, c’est sa balance. Son point d’appui. Elle aime dominer, contrôler les choses. Alors avoir une orque de huit tonnes sous ses ordres, et le regard pétillant de tous ces spectateurs posé sur elle correspond à tout ce qu’elle souhaite. Reconnaissance, Envie, Contrôle. En parallèle, elle suit des études de Sciences Politiques à l’université dans lesquelles elle excelle. C’est comme si ces études étaient faites pour elle. Elle est très ambitieuses, mais depuis la mort de son frère, plus rien n’est déterminé dans sa vie. Elle savait ce qu’elle voulait faire, diriger les gens. Pourquoi pas se lancer dans le management, peut-être même devenir présidente des Etats-Unis ? C’était avant de devenir dresseuse en Australie. Ce métier, enseigné par son oncle, a été la bouée de sauvetage lancée en plein naufrage. Ça a été ce qui lui a permis de garder la tête hors de l’eau, de lutter contre les vagues qui s’ébranlaient, de passer outres les tensions familiales, et de remonter à bord. Elle ne pourrait assurément pas se passer de ce métier auquel elle attribue tous ses week-ends, jours de grande affluence, ses vacances, et la plupart de ses jours en semaine. Le contact de ces animaux, puissants, farouches, incontrôlables a été la seule chose à l’humaniser un peu ces dernières années. La seule chose pouvant lui soutirer un peu de patience, de calme, d’attention dans ce sentiment de domination intense.

Raconte-nous quelle est ton aspiration dans la vie :
Ce qu’elle veut, elle le sait mieux que quiconque. Elle veut profiter de la vie, faire ce qu’elle aime, retrouver ses amis qu’elle a laissé pendant sept longues années. Et si cette petite princesse est habituée à vivre dans le luxe ce qui l’a rendue très matérialiste, elle ne peut souhaiter quelque chose qu’elle détient déjà. Elle veut une reconnaissance, minimum mondiale. En effet, elle désire un grand nombre de choses, toujours insatisfaite. Cependant, elle veut avoir une carrière qui la propulsera au plus haut selon la filière qu’elle choisira finalement. Renommée mondiale toujours de mise dans ses ambitions. Sa carrière, c’est son point d’appui, c’est son tremplin vers l’admiration, c’est tout ce qui lui reste, la seule chose qui aie encore un peu de valeur avant son retour à Town Square. Elle est compétitive, elle veut être la meilleure dans tout ce qu’elle fait. Son travail, c’est à peu près ça. Elle n’a d’yeux que pour lui, elle veut être au plus haut.  Elle veut dominer le monde.



Behind the screen

Pseudo ChocoPanda Prénom Lisa. Fille ou garçon Fille ! Age 17 ans Pourquoi vous êtes-vous inscrit sur MC ? Je cherchais un forum avec de beaux graphismes, un bon contexte... et j'ai flashé sur ce scénario. Je suis faible, je sais ! Comment l'avez-vous connu ? Top Site Fréquence de connexion 7/7j, et pour RP, le week-end + un peu en semaine.Avatar Holland Roden. Pourquoi cet avatar Perfection choisie pour incarner un scénario parfait. Statut scénario  Lien du scénario scénario Voulez-vous être parrainé ? Oui, s'il vous plait !  bril  bril  Code du règlement Chocolat Chaud.

Code:
[color=IndianRed][b]HOLLAND RODEN[/b] ●[/color] Livia Dawson

_________________
Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for.

(c) crackle bones


Dernière édition par Livia Dawson le Sam 13 Déc - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibattante !
Job : Dresseuse des animaux marins au Zoo, et Etudiante en Sciences Politiques
Age : 22 Years Old
Célébrité : Holland Flawless Roden

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Home sweet home. I don't missed you.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Ven 12 Déc - 23:09




My life


LET’S GO BACK TO THE START


« Allez, ça va être marrant ! Vous avez peur ou quoi ? ». Aaron avait un sourire éclaboussant de bonheur sur les lèvres. Un visage angélique, des fossettes au creux de ses joues, et les mêmes yeux verts qu’elle. Il savait comment les faire réagir, il savait toujours quoi dire. Le soleil frappait sa peau. La jeune fille prit une profonde inspiration et s’élança à la suite de ses amis. Le petit groupe riait aux éclats, courant pieds nus sur les galets. Aaron se glissa dans un kayak d’un orange agressif. Ils avaient commencé à se battre avec les pagaies, se poussant les uns les autres. Livia avait les larmes aux yeux tellement elle riait. Finalement, elle tira Crash par le bras pour le faire monter dans la même embarcation qu’elle tandis que Micah prenait place derrière Aaron. « On va vous écraser ! » Son esprit de compétitivité réveillé, elle s’exclama « Comptes là-dessus ! Tu vas regretter de nous avoir défiés ! » Pour seule réponse, son petit frère rit à gorge déployée, frappant son poings contre celui de Micah. Les deux garçons s’élancèrent à travers la rivière déchainée. « Hé ! C’est de la triche ! » Livia se retourna vers Crash, lui donnant une pagaie. Ses longs cheveux roux brillaient au soleil, rivalisant presque autant avec l’éclat de son regard. « On va gagner, okay ? On arrivera les premiers ! ». Et il avait acquiescé, le sourire aux lèvres, les projetant dans les eaux. Les quatre jeunes chevauchaient les vagues, se déséquilibrant, rêvant d’arriver avant l’autre groupe. Ils riaient, ils ne sentaient pas le courant devenir plus fort. Ils ne voyaient pas les rochers en contre-bas. Crash et Livia étaient à contre courants, ils ne parvenaient pas à se synchroniser. Leur kayak formait des cercles, secoué par les vagues. Plus loin, Micah et Aaron prenaient de l’avance. Ils leur lançaient des sourires triomphants, agitant les bras. Les deux amis répliquaient par des grimaces mais n’avouaient pas leur défaite. Livia se pencha soudainement et poussa de toutes ses forces contre la paroi de la falaise. « Crash, Pagaie ! ». Ce dernier s’exécuta et, victorieux, ils parvinrent à se remettre droits. Livia, encore appuyée contre la roche au moment de l’impact, fut déséquilibrée. Elle sentit le kayak glisser dangereusement sur le côté. L’embarcation s’emballa, glissant sur l’eau dans une incroyable légèreté. Elle se redressa sous les moqueries de ses amis. « Si vous coulez, ce sera encore plus facile de vous battre ! » S’esclaffa Aaron. « Encore plus que ça ne l’était déjà ! » Renchérit Micah. « N’essayez pas de gagner du temps, on est les meilleurs ! » Ce à quoi Aaron répondit :« Si tu le dis. ».

Ce furent ses derniers mots. Les derniers mots avant que leur embarcation ne frappe un des rochers. Elle fit un dernier bond, se retournant dans les airs. Elle était comme un cheval sauvage. Fougueuse. Incontrôlable. Le crâne d’Aaron se heurta au rocher grisâtre. Le kayak se brisa contre la falaise et disparut dans le courant. Micah se rattrapait désespérément aux pierres, à n’importe quoi qui puisse l’aider. Le paysage tourna et devint gris, puis bleu, puis blanc. Livia ne parvint plus à respirer. Ses poumons étaient compressés, comme s’ils n’étaient pas reliés au dehors. Son corps était balloté au rythme des vagues. Une pression se fit sur son bras. Une vive douleur frappa son dos. Et elle tournait, elle tournait encore. La surface ne semblait être nulle part. Elle cherchait, elle se débattait, elle assénait des coups à cette eau destructrice. Une autre douleur. Sur sa jambe, cette fois. Quelque chose de dur, de froid. Ses mains s’y agrippèrent. Et enfin, l’air. L’oxygène brûlait sa gorge comme des lames de rasoir. Elle hurla. La jeune fille cherchait par tout moyen d’ouvrir les yeux. « Livia ! ». Elle reconnut la voix de Micah. Il se trouvait à quelques mètres d’elle, lui aussi retenu par un rocher. Il semblait empêcher le courant d’attirer quelqu’un. Elle ne voyait pas son visage. L’eau était devenue écarlate autour d’eux. Non. Et une autre voix. « Livia, par ici ! ». C’était Crash, il s’était hissé sur le bord de la rivière. Il lui tendait sa main. Elle prit une autre bouffée d’air. Une quinte de toux. Un regard vers la main de son ami. Un autre vers cette personne inerte. Non. Ses yeux s’étaient troublés, tout se dédoublait. Comme dans ces rêves où on ne peut pas ouvrir les yeux. Ces rêves où on ne peut pas bouger. Et pourtant, il le fallait. Mais elle en était incapable.


DON’T SPEAK, DON’T TELL ME ‘CAUSE IT HURTS


« Si tu le dis ».
« Si tu le dis ».

Ces mots tournent en boucle. Dans un écho assourdissant, elle se prend la tête entre les mains. Tout ce dont elle se souvient, c’est du toit blanc de l’ambulance lorsqu’elle avait repris conscience. Et ces quatre mots. Un simple choc, lui disent les médecins. Tout reviendra d’ici quelques heures. Mange ça. Il faut boire. Il faut dormir. Repose-toi. Tous ces ordres lui donnent le tournis. Elle marche de long en large dans les couloirs. Elle ne peut pas leur obéir, pas alors que tous ses souvenirs l’ont lâchement abandonnés. Pas alors qu’elle ne sait pas ce qu’elle doit faire. Elle a besoin de savoir, de tout contrôler. Un claquement de porte se fait au bout du couloir. Tout est sombre. Mais elle voit cette silhouette s’approcher. Elle fait un pas en sa direction. Crash. Et puis, tout lui revient. Comme une bombe qui lui exploserait au visage. Comme un seau d’eau en pleine face. Un mélange de chaud-froid. Aaron. Où est-il ? Et où est Micah ? Elle s’élance et va se réfugier dans ses bras. Ils se murent tous deux dans leur silence. Ils se souviennent.
Deux jours ont passés. Livia et Crash sont dans la chambre de Micah. Leurs parents sont à leurs côtés. Aaron est toujours dans un état critique. Deux jours où ils ont passé leurs journées et leurs nuits entières à l’hôpital, à attendre des nouvelles de leurs deux amis. En les observant pendant tout ce temps, Livia a remarqué des similitudes qu’elle n’avait jamais vues auparavant. Le monde semblait vide sans eux. Il y a six minutes, une infirmière accourait, disant que Micah s’était réveillé. Il avait été sonné et avait rattrapé ses heures de sommeil. L’humeur de tout le monde est remontée d’un cran. Elle a même surprit un sourire sur le visage de Crash en voyant son meilleur ami se réveiller comme si de rien était. Dans un « Bah quoi ? » mémorable.  La chambre était devenue trop petite pour toutes les conversations qui l’animaient. Les trois amis riaient légèrement, encore épuisés.
Et il y a eu ce moment. Ce moment où une infirmière a ouvert la porte dans un grand fracas. Silence. Attente. «  Le patient de la chambre 202 vient de tomber dans le coma ! ». Aaron.

WHEN YOU LOOSE SOMETHING YOU CAN’T REPLACE


« Nous l’avons veillé. Jour et nuit. Nous avons été là dans son combat, à lui raconter les petites anecdotes de nos vies. La façon dont Micah avait mangé son sandwich au citron, beurre de cacahuète et chips écrasées, la façon dont Crash était tombé dans les couloirs en glissant. Nous avons tout fait, et pourtant, il ne revient toujours pas. ». Livia ne comprenait pas. Elle passait en revue toutes les années de sa vie. Ce jour où ils avaient joué à la bouteille tous ensembles, ce jour où elle avait donné son premier baisé à Crash, ce jour au Morning Coffee où ils parlaient de mariage, d’avenir. Sans savoir que l’un d’eux n’en aurait pas. Ils ont passé des semaines, des mois à son chevet. Son cœur se serrait lorsqu’elle déviait son regard de son beau visage pour le poser sur toutes ces machines qui le maintenaient en vie. « Il s’en sortira. » Elle se tourna vers son ami. Leurs yeux avaient perdus de leur éclat ; la fatigue semblait posséder leurs corps à leur place. Livia ne parlait plus que par grande nécessité. Elle a regardé son ami et a répondu d’une voix monotone. « Si tu le dis. ». Elle n’avait craqué qu’une seule fois. Elle s’était sentie tellement vulnérable qu’elle s’était promit de ne plus jamais se laisser aller. Jusqu’à ce jour.

Elle marchait à travers les couloirs étrangement calmes. Les chocolats chauds qu’elle tenait entre ses mains la brûlaient. Elle accéléra le pas. Les couloirs étaient toujours aussi silencieux. Elle avait quitté la chambre quelques minutes auparavant afin de se rendre à la cafétéria de l’hôpital. Sa mère et Micah se trouvaient à l’étage, auprès d’Aaron. Elle gravit les escaliers, se dirigeant machinalement vers la chambre de son frère. Elle salua même une interne qu’elle avait l’habitude de voir ces derniers mois. Mais l’interne ne lui répondit pas. Elle la dépassa en hâte et se déporta dans le couloir de droite. Le cœur de Livia se serra, frappé par la foudre, glacé. Elle accéléra à son tour. Et tout lui vint, le bruit, le mouvement. Tous s’agglutinaient autour d’une chambre, des gens entraient et sortaient en courant. Elle n’eut pas besoin de vérifier le numéro. La chambre 202. Son corps se pressa contre la porte, elle se jeta à l’intérieur. Sa mère hurlait. Elle n’osait pas regarder Micah, elle n’osait pas détacher son regard de son petit frère. Le personnel se précipitait à côté d’elle, venant et repartant. Le monde passait en accéléré. Les tasses se brisèrent sur le sol. Une voix familière s’éleva derrière elle. Automate, elle dévia et aperçus la mine paniquée de Crash. Aucun mot ne voulait sortir. Ils se serrèrent les uns contre les autres, se raccrochant pour rester debout. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle prit conscience des larmes qui écorchaient ses joues. Ces larmes qu’elle ne pouvait arrêter. Il est mort. Aaron est mort.

WHEN YOU GET WHAT YOU WANT BUT NOT WHAT YOU NEED


«Town Square me rappelle trop ton frère. Je le vois partout, Livia. Je ne peux pas vivre avec tous ces gens qui  me demandent des nouvelles. Je ne peux pas revivre sa mort tous les jours ! Nous partons pour Sydney. » Peut être pensait-elle être la seule à souffrir, mais sa mère ne lui demanda pas son avis. Comment allait-elle tenir, elle, sans Crash et Micah ? A la place de toutes les fulminations, tout ce qu’elle trouva à dire, c’est : « Quand ? ». Silence. « Nous partons demain. »

Syndey, Australia.

Cela fait quelques jours qu’ils sont arrivés, et Livia s’est refermée sur elle-même. Elle n’a pas eu la force de prévenir ses proches de son départ. Elle qui aimait les sorties théâtrales, la déception était palpable. Sa famille habitait temporairement chez son oncle qu’elle n’avait vu que petite. Elle n’avait aucune envie de faire ami-ami avec quelqu’un maintenant. Il l’avait trainée jusqu’à son lieu de travail, soit disant qu’il voulait lui montrer quelque chose. « J’en ai rien à foutre de tes poissons pourris. Tu peux te les garder, tes sardines et tes langoustes. » Il a simplement rit, ce qui a contribué à énerver Livia encore plus. En réalité, elle était terrifiée. Ce sentiment la paralysait rien qu’à l’idée de voir autant d’eau. Elle revoyait sans cesse leur accident. La scène de la chute de son frère se jouait en boucle dans sa tête. Il se plaça au bord d’un grand bassin. Elle roula des yeux exagérément. Lui, il souriait. « Regarde bien. ». Un geste de la main, et l’orque jaillit de l’eau. L’eau luisait sur cet être sombre. Son saut était splendide, arqué. Le soleil australien se reflétait à travers les milliers de gouttes qui flottaient autour de lui. La jeune fille laissa retomber ses bras, impressionnée. L’animal plongea et tourna dans cette eau bleu turquoise. Livia a fait face à son oncle, toute trace de sarcasme disparue. « C’est toi qui… ? ». Satisfait, il rit et lui intima de venir le rejoindre. « Oui. C’est moi qui le guide. C’est ça le métier de dresseur. » Il récompensa l’orque avant de tourner vers elle, un sourire protecteur sur le visage. « Mais c’est aussi de la patience. Pour avoir le pouvoir de dominer un animal comme celui-là, l’égo ne nous est d’aucune aide. Ils ne t’écoutent que toi, ils n’agissent que par toi. La seule chose qu’ils te demandent en retour est de ne jamais briser leur confiance. C’est un métier dangereux tu sais, Livia. ». Elle fixait cette surface bleutée avec grande inquiétude. C’était devenu une chose qu’elle ne maîtrisait pas. Elle avait horreur de ne pas maîtriser les choses. A partir de ce moment-là, et en voyant l’orque évoluer dans le bassin, elle prit la décision de ne pas se laisser submerger par sa peur. Elle était dépendante de cette appréhension ? Très bien. Elle serait la plus talentueuse dans ce domaine. Les mois qui ont suivis, son oncle lui apprit le métier. Elle s’y plaisait. Elle aimait dominer de cette façon, mais par-dessus-tout, elle aimait se familiariser avec cet environnement qui hantait ses cauchemars. Elle jouait avec le feu. Elle rapprenait à vivre plus proche d’Aaron encore. Elle ne le redoutait pas, elle avait l’impression qu’il était à ses côtés. Elle retrouva la joie de vivre et ne quitta plus le bassin, se faisant embaucher dans le Zoo de son oncle.

COULD IT BE WORSE ?


La jeune femme observait un verre en cristal qu’elle faisait tourner à la lueur des néons. La substance alcoolisée prenait une teinte argentée. Elle avait incliné la tête, absorbée dans sa contemplation. Ses pensées s’entrechoquaient. La boisson franchit la barrière de ses lèvres, laissant un souffle glacial se répandre dans sa gorge. La musique battait à ses tempes. Aussi loin qu’elle regardait, elle connaissait tout le monde dans cette boîte de nuit de Sydney. Ses nombreuses sorties, sa faculté à se faire connaître de tout le monde, lui avaient permis un cercle d’ami aussi étendu. Enfin, seulement si l’on considérait en tant qu’ami toute personne à qui elle a déjà adressé la parole plus de dix minutes, montre en main. Une main s’attarda sur sa hanche et chuchota quelque chose à son oreille. Elle pouffa, reposant son verre sur une table. La musique était vraiment forte. Ses pieds lui faisaient regretter ces escarpins hors de prix. Sept ans avaient passé depuis son arrivée à Sydney. Elle aimait le soleil, les soirées sur la plage, le regard envieux des gens sur elle. Que ce soit en soirée où elle s’assurait toujours d’être celle dont on se souvient, ou en journée lorsqu’elle impressionnait les gens au Zoo. Un sourire sur ses lèvres, elle quitta la villa quelques minutes plus tard. Ses amis la déposèrent devant chez elle ; elle n’était clairement pas en état de conduire même si elle tenait assez bien l’alcool. Elle poussa la porte d’entrée et s’arrêta au centre de la pièce. Devant elle, ses parents. Elle baissa les yeux sur sa mère qui portait un cadre dans ses mains. Livia serra les dents. Elle savait qui était sur cette photographie. Son père fit un pas vers elle. « Livia, on doit te parler. » Elle aurait voulu répliquer mais elle savait qu’une seule parole la trahirait. Elle ne pourrait pas mener de discours droit, et ne savait que trop ce qui était en train de se passer. Elle ne bougeait plus, regardant ses parents tour à tour. Cette fois, c’était différent. Elle était majeure et si elle continuait de vivre dans la maison familiale, c’est parce qu’elle tenait trop à sa piscine creusée, son garage personnel et l’étage qui lui était dédié. Elle n’avait rien à envier à un studio en collocation. « Je vais m’engager dans l’armée. ». Elle fronça les sourcils et se tourna vers son père. L’air grave, il attendait sa réaction. « Quoi ? Mais… Quoi ? Je ne comprends pas, qu’est-ce qu’il te prend ? Pour-… » Cette fois, ce fut sa mère qui lui coupa la parole. « Je retourne à Town Square. Ton… ton frère me manque horriblement. J’ai l’impression de l’avoir abandonné en partant si loin. » « Tu ne l’as pas abandonné. C’est lui qui est mort. », Avait sèchement répliqué Livia. Ses parents restèrent interdits. Son père s’interposa. « Tu vas avec ta mère, Livia. Tu ne la laisseras pas seule là-bas pendant mon absence. ». Elle n’avait aucune envie de retourner là-bas. Elle était parvenue à se concocter une nouvelle vie et on allait la lui arracher également. C’était ainsi, dans sa famille. Les gens partaient continuellement. « Est-ce que j’ai au moins mon mot à dire ? ». La réponse était plus qu’évidente. Elle était majeure, elle était censée pouvoir faire ce que bon lui semblait. Elle traversa la salle et se servit un grand verre d’eau dans la cuisine. Ses yeux effleurèrent la vue de la plage à travers la baie vitrée. Les vagues recouvraient le sable d’écume.

Elle avait mis sa vie en pause et devrait la reprendre là où elle l’avait laissée. Sept ans après.

_________________
Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for.

(c) crackle bones


Dernière édition par Livia Dawson le Dim 14 Déc - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : A la recherche d'un emploi
Age : 23 ans
Célébrité : Amanda Seyfried
Age : 26

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: N'est-ce pas qu'ils sont beaux les chocolats viennois au Morning Coffee ?! (/^▽^)/ [X]
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Ven 12 Déc - 23:14

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ^^

_________________

     
Boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche de boire du café.

Philippe Geluck

 
©️ Kelalin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Avec moi même
Job : Etudiante en graphisme
Age : 19ans
Célébrité : Chloë G. Moretz

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I will carry 17 grocery bags or die trying before making two trips. #lazy
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Ven 12 Déc - 23:21

Bienvenue parmi nous belle Holland !!
Bon courage pour la suite de ta fiche

_________________
Christmas Lights
Maybe I'm just trying to understand something... Why we keep making the same mistakes over and over. Cloud Atlas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire.
Job : Etudiante en droit, serveuse dans un restaurant.
Age : 21 ans.
Célébrité : Victoria Justice
Age : 26

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: all i want for christmas is you !
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Ven 12 Déc - 23:26

Bienvenue parmi nous, j'espère que tu vas faire des heureux :ballon: !

_________________
All for One.
○ Certains vous penseront stupide de croire, en des utopies, en vos liens familiaux hors du commun. Ce sont eux les idiots, ceux qui n'espèrent plus, ce qui abandonne l'idée de rêver, d'y croire de vouloir des choses formidables. Ils sont à plaindre, car ne pas vouloir le bonheur est bien triste.
   
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibattante !
Job : Dresseuse des animaux marins au Zoo, et Etudiante en Sciences Politiques
Age : 22 Years Old
Célébrité : Holland Flawless Roden

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Home sweet home. I don't missed you.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Sam 13 Déc - 0:08

Thanks, Beautiful !

Alysson : Merci ! J'espère aussi !

_________________
Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → les habitués du café
Côté coeur : Marié à l'homme de ma vie, au père de nos deux magnifiques petites filles, à mon âme sœur ◕‿◕✿
Job : Propriétaire du Morning Coffee, architecte pendant les heures de sieste de Quinn et Mary
Age : 26 ans
Célébrité : Tyler Hoechlin
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: I can't turn water into wine, but I can turn ice cream into breakfast.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Sam 13 Déc - 3:40

Livia bril

Bienvenue parmi nous !

_________________



I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark. Boy, I've never loved one like you. We laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Sam 13 Déc - 10:10

J'suis sûr qu'on va être les plus heureux du monde :bah:

Bienvenue officiellement Liviachou Et merci de t’intéresser à notre roukmoute préférée bril

Tu sais que j'aime déjà tes idées par mp, mais j'ai hâte de voir ce que tu vas nous pondre comme histoire bril

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 26
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Sam 13 Déc - 18:50

Liviounettee

Oui on la veut notre Livia c'est sur qu'elle va nous rendre heureux bril

Bienvenue sur le forum ! :canard: Merci d'avoir choisi nos scénarios tu le regretteras pas tu verras :bah: Je me réjouis de lire de lire ta fiche et d'en savoir plus sur notre roukmoute de copine bril

Pleins de câlins pour toi 88

_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff → master of sex
Côté coeur : Marié à Sebastian la bête de sexe !
Job : Pâtissier au Morning Coffee, adepte des pauses sexy dans la réserve avec le patron & papa comblé de Mary et Quinn.
Age : 20 ans
Célébrité : Dylan O'Brien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: What happens in the ass, stays in the ass.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Dim 14 Déc - 22:55




Félicitations, tu es validée !


J'aime énormément la façon dont tu t'es approprié Livia et écrit son histoire. C'est à la fois simple et plein d'émotions bril Tu as parfaitement cerné le petit groupe d'amis qu'ils étaient, et le côté matérialiste de Livia à la fin qui m'a bien fait rire Bref, je pourrais t'en dire encore mais ça va devenir un roman ! Je te valide avec grand plaisir

Pour bien commencer ton aventure parmi nous, voici une liste des endroits que tu devrais visiter, ou des choses que tu devrais faire :
→ Aller lire le GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE et la DESCRIPTION DE TOWN SQUARE.
→ Recenser ton MÉTIER, créer tes fiches DE LIENS, DE SUJETS, et ouvrir tes TÉLÉPHONE, FORMSPRING, TWITTER.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter ton parrain (certainement Crash ou moi ) ou alors un membre du staff.

Tout l'équipe te souhaite un très bon jeu sur Morning Coffee :canard:

_________________
SUPERNATURAL LOVE CONQUERS ALL


Le calendrier de l'avent Micastian :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → virgin forever
Côté coeur : A peut-être trouvé quelqu'un pour s'occuper de sa virginité <3
Job : Soigneur au Zoo de Town Square.
Age : 20ans
Célébrité : Tyler Posey
Age : 26
DC/TC : Matheo l'homme qui n'aime que son chien

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Une nouvelle vie pour Bobby monster
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Dim 14 Déc - 23:05

Liviounette,

Je me dois quand même de laisser ma trace ! Même si tu sais déjà que j'ai beaucoup aimé ta fiche bril Je suis vraiment content que tu ai choisi notre Livia ! Tu te l'es approprié à merveille et je trouve que tu a exactement cerné la façon dont on imaginait Livia, leur groupe d'ami et tout ce qui l'entour !

Je me réjouis de rp avec toi et BIENVENUE officiellement sur MC cette fois bril

_________________

It's gonna be alright
A lot of us grow up and we grow out of the literal interpretation that we get when we're children, but we bear the scars all our life. Whether they're scars of beauty or scars of ugliness, it's pretty much in the eye of the beholder.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibattante !
Job : Dresseuse des animaux marins au Zoo, et Etudiante en Sciences Politiques
Age : 22 Years Old
Célébrité : Holland Flawless Roden

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Home sweet home. I don't missed you.
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   Dim 14 Déc - 23:14

Ouiiiii suis validée ! Enfin dans la cour des grands ! bril
Oooh merci beaucoup mes buissons !

Je suis encore plus heureuse d'avoir choisit ce scénario ! Merci pour ces beaux compliments et merci d'être si adorables !

C'est trop génial Crash, je suis contente que ce que j'ai fait de Livia vous plaise ! Encore désolée pour Aaron !

C'est parti pour l'aventure MC ! bril bril

_________________
Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for. Some people are worth melting for.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»   

Revenir en haut Aller en bas
 

Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Livia. | « C’est au pied du mur qu’on le voit le mieux.»
» Trouver chaussure à son pied...
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» Avez-vous le pied marin...
» Le procès du docteur Livia [tout le monde]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: FINIES-