NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Mon ange-gardien ne me lâche jamais ☆ Alice et Cain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Mon ange-gardien ne me lâche jamais ☆ Alice et Cain   Lun 15 Déc - 20:20




Alice & Cain
Mon ange gardien ne me lâche jamais !

D
es sorties avec ses amis, Alice en faisait régulièrement et il n’était pas rare qu’elle rentre tard chez elle à pied, l’alcool la faisant encore légèrement tanguer. Vivant à Town Square depuis toujours, elle savait parfaitement que c’était une ville calme dont les rues étaient sûres et que ce ne serait vraiment pas de chance que de tomber sur le seul dealer du coin, sans compter que le froid hivernal commençait à se montrer particulièrement mordant. Alors c’est le cœur léger et les joues rosies par les cocktails que la blonde sortit du bar, riant et conversant encore quelques instants avec ses amis, le temps de leur dire bonne nuit et de plaisanter sur la soirée. Puis, après avoir fait la bise à tout le monde, elle prit le chemin de chez elle, repensant à ces supers moments qu’elle venait de passer et consciente qu’elle avait de la chance de pouvoir vivre ça. Elle marchait depuis une environ cinq minutes lorsqu’un bruit aurait dû la faire sursauter. Mais perdue dans ses pensées, légèrement alcoolisée, Alice oublia que même les endroits les plus tranquilles avaient leurs malheurs et que sa malchance avec les hommes faisaient d’elle une cible en dehors de ses histoires amoureuses. Si quelqu’un devait se faire agresser, il y avait un fort taux de probabilité que ça lui tombe dessus, comme à San Francisco. Elle n’y avait mis les pieds que deux ou trois fois mais ça avait suffit pour qu’on tente de lui voler son sac. Au début, elle s’était dit que ça devait être de la malchance mais avec le temps, elle en était venue à la conclusion que sa fragilité devait se lire sur son visage. Pas de chance quand même non ? Il faut dire qu’Alice oscillait entre résignation et résilience mais que jamais encore, elle ne s’était jamais énervée. Pourtant elle avait déjà dépassé la trentaine. Sûrement que la joie et la mélancolie étaient trop répandues dans son être pour faire place à une éventuelle colère. Malheureusement, ça en faisait une proie idéale pour les personnes malintentionnées. Il faudrait qu’elle change, mais c’était déjà dur de trouver un équilibre alors si en plus elle devait se mettre à montrer les crocs, elle n’y arriverait jamais. Pourtant, elle n’allait pas tarder à réviser son jugement sur la question.

A
lors que l’américaine rentrait tranquillement chez elle, elle sentit une main se mettre sur sa bouche pour l’empêcher de crier en même temps qu’un inconnu se collait à elle par derrière et lui posait ce qu’elle devinait être une lame de couteau dans le dos. Son esprit déjà embrouillé par l’heure tardive et l’alcool ne réussit pas à réagir autrement que par un hochement de tête. Pour le moment, par peur ou par besoin de conservation, Alice refusait de comprendre ce qui lui arrivait. On voulait quoi ? Encore lui voler son sac ? S’il plaisait à ce point-là, elle devrait peut-être réfléchir à en acheter toute une collection et à les offrir aux malandrins qu’elle croisait ! Mais surtout, cette image la ramena des années en arrière, à San Francisco. Si son agresseur n’avait jamais été retrouvé et qu’elle avait mis du temps à sortir de sa torpeur, elle avait quand même eu de la chance dans sa malchance en se faisant rapidement secourir par un policier. Mais là, à cette heure indue et avec un froid pareil, qui pourrait bien lui venir en aide ? Le même policier ? Après tout il se trouvait qu’il était son voisin maintenant alors peut-être qu’avec de la chance… Paralysée comme l’autre fois, Alice ne parvenait pas à émettre le moindre son ni à faire le moindre geste et encore moins à réfléchir pour se sortir de là. Qu’est-ce qu’il se passa exactement ? Elle ne sut pas. Mais alors qu’elle croyait que tout perdue, qu’elle se retrouvait dans une ruelle sombre et isolée, son ange-gardien sembla une fois de plus lui venir en aide au dernier moment. Bien qu’elle assista à toute la scène, la styliste ne réagit pas et ne vit pas grand-chose et ça aurait été pareil même s’il y aurait eu des lampadaires. Son fragile cerveau ne comprenait pas la violence et se bloquait dès qu’on cherchait à s’en prendre à elle. Paralysée, elle resta inerte et bientôt, l’homme fut mis en déroute devant une Alice qui ne parvint pourtant pas à retrouver l’usage de la parole ni à se mouvoir. Elle avait l’impression de faire l’agression de San Francisco, round numéro deux. Comme là-bas, elle était entrée dans une certaine torpeur et mettrait du temps à en sortir. Une question finit néanmoins par flotter dans son esprit sans qu’elle réussisse à la saisir sur le moment : qui était son sauveur ?
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon ange-gardien ne me lâche jamais ☆ Alice et Cain   Mar 30 Déc - 14:50

mon ange gardien ne me lâche jamais


~ Celui qui s'est préparé tôt pour la nuit n'est pas surpris par les ténèbres
~


Tu aimes te balader la nuit. C'est plus calme, plus silencieux. Mais certes plus dangereux aussi. Alors tu te fais toute petite. Enfin, petite tu l'es déjà. Mais tu ne détonnes pas beaucoup. Tes cheveux sont attachés en queue de cheval. Aucun maquillage, jamais de maquillage en fait. T'étais bien à l'abri dans ton perfecto noir en cuir. Dans les poches, tes papiers et un couteau. Toujours un couteau, au cas où. Ca dissuadait bien plus rapidement les adversaires que ta petite taille et ta faible corpulence. Bien utile souvent quand tu voulais gagner du temps. Ton slim était tout aussi noir que le reste de ta tenue, moins noir peut-être que les pensées que tu essayais de chasser en cette froide soirée.

Tu marchais à l'écart de la lumière pour ne pas qu'on te remarquait. Tu ne faisais rien d'autre que réfléchir, marcher, marcher encore. Ça pouvait paraître bizarre aux gens. Une fille qui se promène comme ça en pleine nuit. Mais c'était habituel pour toi. Et puis tout le monde te prenait déjà pour une dingue alors tu n'avais que faire de ce qu'on pouvait penser de toi. Ce n'était pas exact. Le regard des autres te faisait beaucoup de mal, bien que tu essaies de le cacher au mieux, de changer ça. Mais une anecdote de plus ou de moins à ton sujet ne changerait plus rien. Tu avais accepté le fait qu'on te déteste pour ta différence. Il n'y avait plus à pleurer sur cet état de fait, non ?

Une scène étrange attira ton attention dans une rue adjacente. Tu plisses les yeux car ils sont à plusieurs mètres et qu'il n'y a pas beaucoup de lumières. Un homme... qui semble menacer une femme. Ton sang ne fait qu'un tour. Comme un fantôme tu te coules dans l'ombre de la ruelle qui sépare vos deux rues, sans un bruit. Il ne faut pas l'alerter, il pourrait avoir un juste brusque ou juste malheureux et la femme serait dans de sales draps. Quand tu n'es plus qu'à deux mètres, tu te mets en action, trop vite pour qu'il puisse réagir. D'un coup de pied, tu le débarrasses de son coté qui valdingue au loin. Tout de suite, avant qu'il se ressaisisse, tu lui envoies ta paume dans la trachée. L'homme tombe à genoux, la respiration coupée et tu en profites pour lui balancer un bout coup de poing en pleine face. Il tombe, sonné. Tu attends quelques secondes, en position de défense. Tu ne frappes jamais un adversaire à terre. Finalement il finit par se relever mais il ne demande pas son reste, il prend la fuite.

Alors seulement tu te tournes vers la jeune femme. Elle a l'air tétanisée, terrifiée, hantée. A-t-elle déjà vécue ça ? Elle n'a pas esquissé un mouvement, elle n'a pas crié. Elle est juste restée passive. C'est triste, tu trouves. Aucune femme ne devrait jamais se retrouver passive face à un homme selon toi, spécialement si elle est danger. Tu n'as pas l'habitude de t'inquiéter pour les gens, ni de les fréquenter d'ailleurs. Pourtant, tu consens à desserrer les lèvres face à cette inconnue pétrifiée.

« Ne restons pas ici, il vaut mieux que je vous raccompagne chez vous. C'est loin ? »

Non tu ne lui avais pas demandé si elle allait bien parce qu'elle n'allait clairement pas bien et cela aurait donc été une question idiote.
alice
cain
dark street, in the middle of the night

Code: © Union Jack.
Gifs: tumblr.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mon ange-gardien ne me lâche jamais ☆ Alice et Cain   Jeu 22 Jan - 11:11




Alice & Cain
Mon ange gardien ne me lâche jamais !

R
echercher l’amour avec autant de folie que le faisait Alice, ça pouvait être dangereux. Parce que oui, l’amour rendait aveugle et lorsqu’on tombait sur un homme violent, on refusait de voir la réalité en face. Et si un jour on le faisait quand même, les séquelles resteraient à jamais gravées dans son esprit comme dans sa chair. Alice en avait connu un, qui avait quitté la ville d’ailleurs, pour son plus grand soulagement. Mais malheureusement, lorsqu’une situation ou un homme violent voulait s’en prendre à elle se présentait, elle perdait tous ses moyens et restait tétanisée, comme la fois ou on lui avait volé son sac. Elle détestait être une proie si facile et une victime. Elle aurait aimé être comme d’autre et ne pas se laisser faire, avoir du tempérament et se battre pour sa vie. Hélas, elle n’avait jamais eu ce trait de personnalité. Dès que l’orage faisait rage, elle se mettait dans un coin en fermant les yeux, espérant que la foudre s’abattrait loin d’elle. Sauf que si ça fonctionnait, ça se saurait. Alors une fois de plus, Alice se laissa faire, son esprit l’ayant complètement abandonné… mais pas son ange-gardien ! Au moment où tout semblait perdu, une personne vint l’aider de manière totalement inattendue et surtout très efficace. Il lui fallut cependant quelques secondes et que la jeune femme lui parle pour qu’Alice sorte de sa torpeur. « Ne restons pas ici, il vaut mieux que je vous raccompagne chez vous. C'est loin ? » Reprenant doucement mais sûrement contact avec le monde réel, la jolie blonde finit par poser ses iris sur sa sauveuse mais toujours sans bouger. Ce soir-là, son ange-gardien avait pris l’apparence d’une jeune femme brune qui avait peut-être un petit gabarit mais qui savait se défendre. Le choc diminuant, Alice réussit à retrouver l’usage de sa voix. « M… Merci. » Puis elle essaya au maximum de s’éclaircir les idées pour comprendre les mots que lui avaient dit la brune et savoir quoi répondre. Est-ce qu’elle habitait loin ? Elle ne savait plus. Où est-ce qu’elles étaient déjà ici ? Son adresse flottait dans sa tête comme une information qu’elle n’arrivait pas à attraper. C’était frustrant et angoissant. Détournant un instant le regard, Alice s’obligea alors à retrouver un rythme cardiaque normal et à laisser couler sa peur. Combien de temps cela dura-t-il ? Elle ne le sut pas et ne le saura probablement jamais mais elle finit néanmoins par indiquer une direction avant de se mettre à marcher, légèrement chancelante. « Par là-bas. Dans le quartier résidentiel. » Et c’est aidée de son ange-gardien qu’Alice parvint à retrouver la porte de sa maison. Durant le trajet, la blonde ne dit rien, ce qui était inhabituel quand on la connaissait, elle qui respirait d’ordinaire la joie de vivre et qui trouvait toujours un sujet à aborder. Ses pieds la menaient peut-être en sécurité chez elle mais sa tête était restée dans la ruelle.

U
ne fois devant la porte, Alice sortit laborieusement les clés de son sac et mit quelques secondes avant de trouver le trou de la serrure. Puis elle dés-enclencha l’alarme. « Vous resterez bien un instant ? » demanda la blonde sur le pas de la porte d’un ton qui relevait plus de la supplique que d’une réelle interrogation. Se retrouver seule après ce qui venait de lui arriver, elle n’était pas sûre d’y arriver. Oh elle pourrait peut-être aller sonner chez le voisin mais pas sûr qu’il apprécie d’être réveillé à une heure pareille. Et puis mine de rien, elle n’oubliait pas qu’elle devait remercier un minimum sa sauveuse et pour l’heure, à part lui proposer l’hospitalité, elle ne savait pas trop quoi faire. « Excusez-moi, je ne vous ai même pas demandé votre nom. Moi c’est Alice. » fit-elle avec un pâle sourire. Combien de temps lui faudra-t-il à présent pour remonter la pente, classifier cet évènement dans sa tête et reprendre le cours de sa vie ? Savoir donner le change était une seconde nature chez elle mais quand même, elle avait ses limites comme tout le monde. Il fallait juste que personne ne s’en rende compte le temps qu’elle parvienne à prendre le dessus. Quelques jours devraient être suffisants.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mon ange-gardien ne me lâche jamais ☆ Alice et Cain   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon ange-gardien ne me lâche jamais ☆ Alice et Cain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ange Gardien - Mâle [Clan de la rivière]
» Présentation d'un Ange gardien
» Ange-Gardien - Mâle - Rivière [PRET]
» (M) Mon jumeau, mon ange gardien (RESERVE)
» Ange gardien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-