NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Shining doesn't matter here. # Saphysson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire.
Job : Etudiante en droit, serveuse dans un restaurant.
Age : 21 ans.
Célébrité : Victoria Justice
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: all i want for christmas is you !
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Shining doesn't matter here. # Saphysson   Sam 20 Déc - 18:17




Saph & Aly


Directement après les cours, je me rends au restaurant. Je n’ai pas le temps de rentrer, tant pis, tant mieux. Ces derniers temps, il m’est compliqué de parler avec d’autres. A la maison encore plus. Ils commencent à me connaitre, depuis le temps, alors il est clair que quelque chose cloche. Toutefois, je ne me sens pas d’en parler. C’est mon problème. Ma galère. C’est moi qui me suis mise dans cette situation inextricable, un point c’est tout. J’arrive en avance, et me change dans le vestiaire. Mon patron est heureux de mon quart d’heure d’avance mais m’annonce de sa voix éraillée par des années de consommation de tabac « Je ne te payerais pas plus parce que tu arrives en avances Harrington ! » je lève les yeux au ciel et pose mes mains sur mes hanches, signe franc d’exaspération « Je n’en attendais pas moins de vous Larry. » je lui lance tout en passant de l’autre côté et en récupérant mon petit bloc note dans le placard. Je croise mes collègues et leur offre un sourire amical avant de me rendre dans mon coin de la salle et de commencer mon service.

Les heures défilent. Lentement tout d’abord, pour ensuite s’accélérer au moment du coup de feu. Je note, je transmets, j’apporte, je débarrasse, je plaisante avec les clients de façon cordiale ce qui me vaut quelques pour boire plutôt généreux – comme assez souvent à Town Square – et je continue de travailler de façon plutôt machinale. Je ronchonne lorsque je vois Saphir Carrington s’assoir dans mon coin. Cette fille est juste détestable. Je l’ai reconnue le jour de son arrivée. Cela a été mon erreur. J’ai voulu discuter avec elle. Non pas faire de photo, ou quoi que ce soit. Juste discuter comme ça, pour comprendre ce qu’elle pouvait faire dans un coin paumé pareil. Et elle m’avait tout simplement rembarré. Pour autant, elle continuait de fréquenter le restaurant avec le même côté snob qu’elle avait. Cela me donnait envie de mettre un litre de sauce piquante dans sa bouffe à chaque fois. Mais je me contentais de la servir avec le moins de grâce possible et de la faire attendre jusqu’à ce que Larry me souffle dans les bronches pour ma lenteur. C’est d’ailleurs ce que je suis en train de faire, je nettoie mon plateau avec bien trop d’application pour que cela soit assez rapide et Carrington doit probablement être en train de s’impatienter car Larry est soudainement à côté de moi à râler « Harrington ! Pour une fois qu’on a une cliente de marque tu es pas fichue de faire ton travail à un rythme correct. » je soupire discrètement et récupère sa commande offrant un sourire faux à mon patron « Désolé Larry, je faisais briller mon plateau pour qu’il soit à la hauteur de la star, qui nous fait l’honneur de sa ô combien précieuse compagnie ! » je m’exprime tout en continuant de lui montrer mes dents, sarcastique au possible « Tâche de te composer un sourire commercial avant d’arriver vers elle. » ajoute-t-il l’air sévère, je lui tire la langue alors qu’il ne me voit pas et me contente d’un visage neutre.

Bien sûr, les choses ne se passent pas comme prévu, je crois apercevoir le chien de Mathéo de l’autre côté de la rue et je me dirige vers la porte avant de me rendre compte que ce n’est qu’un animal errant. Ma gorge se noue, et la fatigue, puis la pression n’aidant pas je me dirige rapidement vers les toilettes larguant mon plateau sur le bar. Constatant qu’il n’y a personne je m’appuie sur le bord de l’évier et reprends ma respiration. Il faut que je fasse quelque chose. Il y a bien quelque chose que je puisse faire, non ? Je sors mon portable de ma poche, et regarde mes contacts. Je lorgne sur le numéro de Mathéo avant de soupirer, puis je remonte dans la liste jusqu’à celui de Bryan et soupire. Je le connais par cœur son numéro. Jamais je ne pourrais le sortir de ma tête, pourtant il ne me répond pas et ne me répondra pas. Je pose mon téléphone au moment où je me rends compte que des larmes m’ont échappées. Je soupire, et sursaute lorsque la porte des toilettes pour femme s’ouvre. Rapidement je commence à essuyer mes larmes, bien trop pudique pour continuer à pleurer devant quelqu’un. Je me tourne et aperçois la pire personne pour me voir dans une telle position. Oui, la « star » préférée de Larry. Mon visage se ferme et je détourne mon regard du sien.



_________________
All for One.
○ Certains vous penseront stupide de croire, en des utopies, en vos liens familiaux hors du commun. Ce sont eux les idiots, ceux qui n'espèrent plus, ce qui abandonne l'idée de rêver, d'y croire de vouloir des choses formidables. Ils sont à plaindre, car ne pas vouloir le bonheur est bien triste.
   
crackle bones.


Dernière édition par Alysson P. Harrington le Sam 20 Déc - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shining doesn't matter here. # Saphysson   Sam 20 Déc - 19:27

Le pire avec les petites villes, c'est que même si on déteste un lieu on est obligé d'y aller parce qu'il n'y avait rien d'autre. Bon détester est un peu fort comme mot mais disons que ce n'est pas le premier endroit rêvé qu'imaginerait Saphir pour diner. C'était bien loin de tous ces restos branchés qu'elle se forçait à fréquenter et qui étaient aujourd'hui devenu ses standards. Mais la simplicité du. Et franchement pour le prix c'était plutôt bon ! Ne plus payer 40$ pour un potage lui change la vie.

De toute manière, elle n'avait pas le choix. Saphir ne sait pas cuisiner, et elle a pensé une minute à engager une cuisinière mais ce n'était pas la meilleure manière de faire changer l'avis des habitants qui l'ont déjà catégorisé comme la diva. Tant faire marcher l'économie de Town Square en faisant vivre ses commerces. Merci je sais de rien, de rien.

Saphir n'avait rien mangé de la journée et la faim commençait a se faire ressentir. Ses années de mannequinat l'avait formaté à ne manger que lorsqu'elle avait faim ou lorsqu'elle allait tomber dans les pommes. Ses horaires de repas étaient totalement décalés et il lui arrivait de ne pas manger pendant trois jours d'affilé. La jeune femme sortit de son appartement et se rendit dans le centre ville pour manger un bout. Mais elle regretta déjà sa décision lorsqu’elle poussa la porte et qu’elle vit cette serveuse. Celle qui l’avait importuné dès son arrivée. Ce n’était pas méchant mais lorsqu’elle était arrivée à Town Square, elle cherchait le calme, la paix. Qu’on lui foute la paix. Elle en avait marre qu’on la poursuive à New-York, que ce soit fans ou paparazzi. Elle ne voulait juste pas qu’on lui parle pour une phot ou qu’on lui parle tout court. Bref, depuis cette serveuse essayait lui faire la « misère » à son niveau en la faisant passer sa commande en dernier. Si ça pouvait lui faire plaisir, c’est pas comme si Saphir avait d’énormes contraintes dans la journée.

Sans un bonjour ni un merci, Saphir alla s’asseoir à une table, en attendant que mademoiselle daignait prendre sa commande. Les minutes passaient et toujours pas de signe de la serveuse qui avait tout bonnement disparue de la salle. C’était une blague ? Elle ne comprenait pas comment elle faisait pour garder son job celle là. Le cuisinier la sortit de ses pensées en la saluant d’une poignée de main grasse. Saphir prit sur elle pour toucher cette main et rester impassible de son dégout sur son visage, échangea quelques mots et s’excusa pour aller aux toilettes enlever toutes cette saleté de ses mains. Et en entrant dans les toilettes, Saphir termina son jeu de où est Charlie : la dite serveuse était là, devant elle à essayer ses pauvres petites larmes, appuyé sur les lavabos.


    SAPHIR : Ah bah je comprends mieux pourquoi le service est si lent si l'unique serveuse se terre dans les toilettes


Saphir lui fit un sourire faux comme celui qui fait remarquer "et ton pourboire tu peux te le mettre où je pense".

    SAPHIR : Vous m'apporterez un coca light en évitant de déverser vos larmes dans mon verre, merci


Elle contourna la fille, dont elle ignorait le nom si elle ne posait pas les yeux sur son badge, et ouvrit le robinet pour faire couler l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire.
Job : Etudiante en droit, serveuse dans un restaurant.
Age : 21 ans.
Célébrité : Victoria Justice
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: all i want for christmas is you !
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shining doesn't matter here. # Saphysson   Dim 21 Déc - 21:49




Saph & Aly


Bien sûr, cela aurait été trop beau qu’elle fasse sa vie dans son coin en se la fermant. Trop beau. Alors, je tente de ne rien dire après sa première remarque désagréable. Je pense au fait que je tienne à ce job, au fait qu’il ne paye pas trop mal et que Larry ne me prenne pas la tête avec mes contraintes en rapport avec les cours. Toutefois, elle continue et cette fois mon côté impulsif dû à ma famille fait que je ne peux me taire. C’est tout simplement impossible. Comment pourrais-je me taire ? Comment pourrais-je passer au-dessus ? Les choses sont telles que je ne peux faire autrement. Les yeux larmoyant, les joues marquées par mes précédentes larmes je croise les bras sur mon torse et la regarde en chien de faïence « Je préfèrerais cracher dans votre maudit verre de coca, mademoiselle je me la pète pensant que je suis une personne importante. » je réponds acerbe avant de lui tourner le dos et d’essuyer mon mascara qui a légèrement couler. Cette fille est une vraie plaie. Il est hors de question qu’elle s’en sorte ainsi. D’ailleurs comment a-t-elle été éduquée pour manquer à ce point de savoir vivre ? « L’empathie ne doit pas être quelque chose d’existant chez les gens comme vous. » je rajoute avant de me sécher les joues sommairement.

Il n’y a pas à dire les gens comme Carrington sont tout simplement sans cœur. Idiotes, insensibles, et pensant tout simplement que l’on est à leur service. Hors de question que je sois agréable avec elle. D’ailleurs je ne la servirais pas. Si Larry n’est pas satisfait il ira s’en charger lui-même. Hors de question que je cesse d’être moi-même peu m’importe le boulot pour le coup. Ma fierté, mais aussi mes principes et mon caractère m’empêchent de laisser couler. C’est impossible, juste impossible pour moi de la laisser s’en tirer ainsi. On ne frappe jamais quelqu’un qui est à terre, principe archaïque compris par tous les êtres ayant vécus des choses compliquées. Cela ne devrait pas m’étonner de miss longiligne qu’elle ne puisse être apte à comprendre ce genre de choses. « Et honnêtement, aucun être humain faisant preuve d’humanisme ne peut avoir un comportement pareil face à la détresse d’autrui. » Je lance avant d’entreprendre de me laver les mains. Plutôt fière de ma réplique qui contient probablement bien trop de mots compliqués pour elle. J’avoue. Je déteste être jugée au physique et j’aime que l’on reconnaisse mon intellect, mais plus encore, j’adore utiliser cette partie de mon être. Surtout lorsqu’elle peut me permettre d’arriver à mes fins, ou au moins à remettre en place des personnes trop idiotes pour faire preuve d’un minimum de sensibilité.



_________________
All for One.
○ Certains vous penseront stupide de croire, en des utopies, en vos liens familiaux hors du commun. Ce sont eux les idiots, ceux qui n'espèrent plus, ce qui abandonne l'idée de rêver, d'y croire de vouloir des choses formidables. Ils sont à plaindre, car ne pas vouloir le bonheur est bien triste.
   
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shining doesn't matter here. # Saphysson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shining doesn't matter here. # Saphysson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» ★ Darkness will always be there, no matter what we do... ★
» Sun's always shining and she needs love.
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» Zero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-