NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Dakothéo - Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : développeuse web
Age : 26 ans
Célébrité : Anna Kendrick
Age : 18
DC/TC : Pas encore schizophréne

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Dakothéo - Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.   Dim 25 Jan - 22:28


Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.

Mathéo & Dakota


Une simple erreur de numéro de téléphone et voilà où cela m'avait menée. Je n'avais jamais voulu joindre Mathéo et pourtant, c'était bel et bien sa voix que j'avais eue à l'autre bout du fil. Je ne comprenais même pas pourquoi j'avais encore son numéro dans mes contacts. Depuis le temps où nous avions travaillé ensemble de l'eau avait coulé sous les ponts, mais je l'avais encore. Alors, pourquoi ? Telle était la question. Je n'avais jamais eu le courage d'appuyer sur la touche supprimer, c'était con... J'étais une abrutie, mais c'était souvent comme ça depuis que j'étais toute petite alors bon... Enfin, bref. Je m'étais planté et maintenant, j'étais... Comment dire... Dans le caca. Oui, car il s'était avéré que monsieur aussi habitait sur Town Square en ce moment. Il n'aurait pas pu se trouver à l'autre bout du monde ? Non, il fallait qu'il vive dans la même ville que moi, le jour où je l'appelais par inadvertance ? Pendant tout ce temps où je n'avais eu aucune nouvelle de lui, était-il si proche ? Je me le demandais alors qu'au fond, je ne voulais pas connaître la réponse. Non, je ne voulais pas savoir pourquoi il ne m'avait plus donné de nouvelles du jour au lendemain, à un tel point où j'avais fini par le croire mort. Je ne voulais pas entendre parler de lui, je ne voulais plus... Et pourtant ? J'allais boire un verre avec lui le soir même. Moi ? Logique ? Jamais ! J'avais vraiment des idées tordues parfois... Pourquoi je lui avais proposé de nous voir ? Je ne voulais pas le voir et pourtant, j'avais rendez-vous avec lui. Ce n'était pas vraiment un rendez-vous, mais... Voilà quoi ! C'était simplement des retrouvailles. Enfin... Il n'y avait rien de simple là-dedans... Mais heu ! Je jouais sur les mots dans ma propre tête. Comme je chipotais pour un rien, toute la journée. Par exemple, je m'étais pris la tête avec la caissière alors que je faisais mes courses, j'avais failli faire tomber une mamie dans la rue sans faire attention... Et tout cela parce que j'étais stressée. Plutôt mourir que de l'avouer à voix haute, mais j'étais anxieuse à l'idée de revoir Mathéo. C'est pour cette raison que je tremblais alors que je sortais de ma douche ce soir-là. Me séchant, j'allais m'habiller dans ma chambre. Quel genre de fringue on est censé porter pour revoir un type qui ne vous a pas donné signe de vie pendant des années ? Il n'y avait pas de style spécial ou bien ce genre de situation n'arrivait qu'à moi ? Je parierais sur la deuxième option, mais ça ne m'aidait pas vraiment alors que je regardais ma penderie d'un air désespéré. Jeans et pull ? Trop "je n'en ai rien à foutre" à mon goût. Jupe et chemise ? Trop classe pour lui, il n'en valait pas la peine... Non de dieu ! Je ne savais vraiment pas quoi me mettre. Pourquoi nous, les femmes, on a ce genre de dilemme ? J'étais certaine que les hommes se contentaient de prendre le premier truc sur la pile et le tour était joué. Nous, on se compliquait la vie... Après bien dix minutes de réflexion, je passais une robe noire simple et allais finir de me préparer dans la salle de bains. Un peu de maquillage, pas trop pour ne pas ressembler à un clown et puis c'était ok ! J'arrivais devant ce bar à vingt heures quarante-cinq, soit avec un quart d'heure à l'avance sur l'heure prévue avec le jeune homme. Je ne devais pas rejoindre Mathéo tout de suite, mais j'avais besoin d'un verre. Il fallait impérativement que j'avale quelque chose avant qu'il ne débarque. Il fallait que je me détende... Et pas qu'un peu. J'allais donc m'asseoir au comptoir pour commander... Un gin tonic ! Ma boisson alcoolisée favorite. Puis, je l'attendais tranquillement en sirotant mon verre.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Sans emploi fixe
Age : 27ans
Célébrité : Jamie Dornan
Age : 26
DC/TC : Crash (Ino) le puceau qui pourrait bien finir par se faire dépuceler

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: Non c'est pas mon chien qui mangé tes chaussures
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dakothéo - Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.   Mer 28 Jan - 21:57




Dakota & Matheo


Je fourre mes mains bien profond dans mes poches alors que le vent me chatouille la nuque. Regardant ma monstre j’accélère un peu le pas – moi qui est l’habitude d’être en retard cette fois je fais un effort. On ne fait pas attendre une femme à ce qu’on dit. Ma main glisse enfin sur la poignée de la porte. J’ai un instant d’hésitation avant de rentrer dans le bar. Il n’est pas trop tard pour faire demi tour.

J’ai beau me répéter que je ne risque rien, que ce n’est qu’un verre avec une vieille connaissance je sais bien que pour moi Dakota est un peu plus que ça. Elle est la seule qui connaît réellement un bout de mon histoire, une bout de qui je suis. Du moins qui l’a appris de ma bouche. Si je devais me justifier je dirais sans doute que je n’avais pas vraiment le choix, que j’avais eu besoin d’elle à une époque et que je m’étais senti obligé de la mettre dans la confidence car mes recherches n’étaient pas exactement légales. Mais en réalité j’ai beau tenter de m’en persuader, il me semble de plus en plus évident que si je n’en ai parlé qu’à elle c’est parce que – dieu seul sait comment – elle avait su gagner ma confiance.

Pourtant ce genre de confidence n’étant pas dans mes habitudes, j’avais préféré quitter la ville dans la foulée. Je n’avais pas réellement de bonnes raisons pour prendre la fuite, je n’en avais jamais eus. Peut-être que j’aimais simplement être seul et n’avoir à compter sur personne, peut-être aussi que l’idée d’être proche de quelqu’un m’effrayait. Si j’avais pu me confier sur un sujet aussi personnel que celui de la mort de mon frère, jusqu’où pourrais-je aller ?

Evidement, je ne lui avais pas tous raconté, j’étais resté vague. J’avais même tenté de ne pas montrer à quel point c’était un sujet délicat pour moi. Bien sûr, il avait fallu  lui expliquer que mon frère avait été assassiné – ou du moins qu’il était mort mais que pour moi ça ne faisait pas de doute que l’on nous avait caché des informations. Que dans ma famille, tout le monde avait semblé fermer les yeux – et que j’étais parti pour réclamer vengeance. Je m’étais arrêté là, ça avait été suffisant pour qu’elle m’aide.

Aujourd’hui les choses avaient changé, je n’étais plus seul dans mes recherches ma sœur cadette avait fait son apparition dans ma vie. Peut-être que c’était aussi grâce à elle que j’étais là ce soir. Si il y avait une chose que je commençais à comprendre c’est que fuir n’était pas toujours la bonne solution. Puis surtout, j’avais très envie de revoir Dakota et ça ne pouvait pas être une coïncidence qu’elle soit dans la même ville que moi après toutes ces années.

Je finis par pousser la porte.

Il me fallut à peine quelques secondes pour reconnaître la chevelure rousse de Dakota et me rapprocher d’elle. Je m’accoudais au bar à côté d’elle louchant sur son verre sans dire un mot. Puis je tournais ma tête pour lui adresser un sourire. « Dakota Howard vous n’avez pas changé toujours aussi jolie. » Je déposais un léger baiser sur sa joue pour la saluer alors qu’elle semblait plutôt sur la défensive. Ce qui n’aurait sans doute pas du m’étonner. « Tu veux une autre verre ? » Je levais la main pour appeler le serveur et lui commander un whisky. « J’ai été plutôt surpris de savoir que tu étais toi aussi à Town Square. Le monde est petit ! T’as fini par quitter la boite ou le patron a enfin compris  qu’il était pas fait pour ce job ?  » Je tentais de faire appelle à notre passé commun pour détendre un peu d’atmosphère qui me semblait un brin tendu. Mais pas sûr que ça marche…


_________________
WATCH OUT FOR THAT BITCH CALLED KARMA
can you see the personne who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : développeuse web
Age : 26 ans
Célébrité : Anna Kendrick
Age : 18
DC/TC : Pas encore schizophréne

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dakothéo - Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.   Sam 31 Jan - 19:22


Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.

Mathéo & Dakota


Il était parti et pourtant, il était là à Town Square. Je ne l'avais pas revu depuis ce jour où je lui avais donné un coup de main. Depuis ce jour où il m'avait raconté ce qui lui était arrivé, à lui et à son frère. Cela me paraissait si lointain, mais ça ne l'était pas tant que cela en fait.  Peut-être était-ce parce qu'il m'avait manqué ? Oui ou non. Il s'en fichait de toute façon puisqu'il ne m'avait jamais recontacté. Je l'avais aidé dans ses recherches et le seul moyen qu'il avait trouvé pour me remercier ? Ça avait été de faire le mort et de fuir. Il avait quitté la ville sans même me prévenir et moi comme une quiche, j'avais gardé son numéro. Et maintenant, j'avais rendez-vous avec lui. Je ne savais même pas quoi penser de lui. J'étais énervée contre lui, à cause de son comportement. Mais en même temps, j'avais hâte de le voir. Dans tous les cas, j'étais anxieuse. Pourquoi le fait de juste le revoir me mettait dans un état pareil ? Je me le demandais bien. Franchement, je ne me comprenais pas moi-même. Mais il fallait que je le vois. C'est pour cette raison que je me rendais à ce bar. Vêtue de ma simple robe noire, je pénétrais à l'intérieur et allais m'installer au comptoir. Je commandais mon premier verre en l'attendant. J'étais arrivée en avance exprès pour boire tranquillement et me détendre. Il fallait que je me calme pour ne pas lui sauter à la gorge quand il arriverait. Oui, j'étais rancunière à ce point-là. J'étais tellement plongée dans mes réflexions que je ne l'entendais pas arriver. Mathéo apparut finalement à ma droite sans que je ne sache dire d'où il arrivait. Je le regardais sans un mot. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire en fait. Je l'observais tout simplement. Il n'avait pas changé, toujours les mêmes cheveux en bataille, le même sourire... Craquant, il fallait bien l'avouer. Je ne pus m'empêcher de lui adresser un sourire à mon tour. Je lui en voulais, mais j'étais contente de le revoir bien évidemment. "Merci ! Tu n'as pas changé non plus." Répondis-je assez froidement. Il ne fallait pas trop m'en demander non plus. Il pensait qu'il allait s'en sortir avec quelques compliments ? Il se mettait le doigt dans l’œil. Il déposait ensuite un baiser sur ma joue, je frissonnais avant d'en faire de même sur la sienne. "Heu... Oui, s'il te plaît." Je regardais mon premier verre qui était maintenant vide et demandais la même chose au serveur. Un petit gin de plus ne pouvait pas me faire de mal, bien au contraire. Je soupirais en l'entendant. On allait donc tourner autour du pot un moment. Il abordait un sujet banal, comme l'auraient fait deux vielles connaissances normales. Mais je ne voulais pas lui parler de mon boulot, je voulais juste savoir pourquoi il était parti du jour au lendemain.Après, peut-être qu'on pourrait se raconter nos vies respectives. Je restais tout de même calme et lui répondais simplement. "Oui, j'ai quitté la boite. Tu crois vraiment que cet abruti m'aurait laissé sa place ? " Je haussais les épaules. "Du coup... J'ai travaillé à droite et à gauche pendant un moment... Et depuis peu, j'ai décidé de monter ma propre entreprise." Je lui racontais ça, naturellement, tout en restant distante. "Et toi alors ?" Voilà, peut-être allait-il me dire ce qu'il avait fait pendant tout ce temps. Mais il y avait toujours cette question qui me brûlait les lèvres... Le serveur nous amenait nos verres et j'attrapais le mien pour en boire une gorgée. "Pourquoi ?" Je levais les yeux vers son visage. "Pourquoi tu es parti sans rien dire ?" Je ne comprenais vraiment pas et je ne pouvais pas faire comme si de rien était. Il fallait que je lui demande, c'était plus fort que moi.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dakothéo - Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dakothéo - Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un martien. Il va nous en arriver des pleines brouettes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Graines de l'Edelweiss (Année 1751) [PV Lylou Tildwen]
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
» Ce qui ne peut être évité, il faut l'embrasser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: BARS-