NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire, mais c'est compliqué et j'veux pas en parler, lâchez-moi si non, nan ?
Job : pompier, adepte des jeux d'argent, combats clandestins et autres activités illicites que je tairais...
Age : 25 ans, déjà un adulte.
Célébrité : Nicholas Jerry Jonas, rien que ça, ouais.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: les couples adorent changer de statut facebook pour passer de ''en couple'' à ''célibataire'' après une dispute, comme-ci après une dispute avec tes parents t'allais passer en : ''orphelin'' #LOL
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE   Mar 27 Jan - 13:48


flynn&duke❧ god, i promise i'll never drink again.
C'est la lumière du jour qui me force à ouvrir les yeux, elle me caresse le visage depuis un moment, mais ça me gêne, pour y remédier j'avais placer mon bras sur mon visage, au niveau de mes yeux en grommelant comme un bourré. Je me racle la gorge et laisse tomber mon bras, je n'ai plus de force, plus aucune. Le truc c'est que mon bras paraît tellement lourd qu'il m'entraîne contre le sol et je m'effondre, je glisse du canapé sur lequel je me suis endormi. Réveil difficile, oh grand dieu de : « Bordel de merde. » je lâche, la joue collée au sol, j'entre ouvre les yeux et peine à me redresser. « Putain... » je soupire, les bras tremblants je me lève avec beaucoup de mal. Je regarde à droite, puis à gauche, il me faut presque dix secondes pour me resituer, les dix secondes les plus longues de ma vie, j'ai presque oublier mon prénom. Ça ne va pas, je sens que quelque chose ne va pas , j'ai chaud, j'ai froid, mais surtout chaud. « Duke... » je souffle en hochant la tête de haut en bas, un sourire amer sur les lèvres. Amer, parce que ça ne va pas. J'entre en collision avec tout ce qui se trouve sur ma route, je défonce tout jusqu'au toilettes ou je vide le contenu de mon estomac. À quatre pattes, les mains sur la cuvette, je me vide, et y'a un mieux, à chaque renvois je sens qu'il y a un mieux, mais ça ne s'arrête pas, ça dure peut-être un quart d'heure, mais ce quart d'heure est trop long, bien trop long. Je m'assois près des toilettes, essuyant mes lèvres d'un revers de la main, une grimace sur les lèvres. Je me demande où est passé Duke, ce con doit être encore couché. Je dois avouer que je n'ai ps la moindre idée de l'heure qu'il est quand je réalise que je ne sais même pas ce qui s'est passé hier. Je rassemble toute ma concentration pour me souvenir d'un détail, le plus insignifiant. Je sens mon téléphone vibrer alors je le tire de ma poche avec difficulté quand je vomis une nouvelle, mais dernière fois. Je secoue la tête, tire la chasse d'eau et baisse le regard sur l'écran verrouillé de mon téléphone. D'un simple geste l'écran s'illumine, et là c'est l'apocalypse. « Mais naaaaaaan... » je soupire de nouveau à mi-voix, le fond d'écran de verrouillage m'aide à me souvenir de la base de tout ça. Une dispute, encore une, avec Grace, à cause d'un hématome sur mon visage, près de l'oeil gauche, enfin sous l'oeil gauche. Bref, je me souviens de ça, j'avais besoin de prendre l'air, de me changer les idées et c'est à Duke, mon meilleur ami, que je me suis adressé, bon, déjà ça à bien marché puisque je ne me souviens d'absolument rien ou presque. Je ne me sens pas très bien, mais c'est mieux qu'il y'a pas si longtemps, je m'en vais passer de l'eau sur mon visage pour me rafraîchir avant d'aller réveiller la bête, le Dudu, s'il n'est pas mort. Je me penche et fais couler l'eau, je me rince la bouche et c'est seulement en regardant mon reflet dans le miroir que je remarque que quelqu'un m'a écrit sur le visage au feutre noir et indélébile. « I woke » sur le front « Up » entre les sourcils, « like this » sur les deux joues. traduction : « Je me réveille comme ça. », mais ce sont les gens magnifiques naturellement même au saut du lit qui plaisantent la dessus, magnifique plaisanterie je dirais. Je suis blasé, j'ai pas assez de force pour réagir en bien ou en mal de toute façon. Bref, je m'en vais trouver Dudu, je pousse la porte de sa chambre, le pauvre est allongé comme une merde sur son lit, lui non plus n'a pas eu le temps de retirer ses vêtements, ou peut-être n'y a t-il pas pensé et ça me fait grimacer, on est rentrés tard et... « Mais naaaaaaaaaaaan ! » oui, c'est mon expression favorite, vous l'aurez comprit, mais je n'ai pas pu le retenir, j'explose de rire, ma voix enrouée rend mon rire vraiment étrange, d'autant plus que je commence à m'étrangler, mais c'est sans doute parce que Duke n'a pas échappé aux petits dessins sur le visage, sauf que lui, c'est un penis qu'on lui a dessiné sur le visage. « Mais merde, Duke, qu'est-ce qu'on a branler hier soir ? »

_________________

you are everything i see
Puisque tout est aléatoire, dans le chaos des univers, puisque insoluble est la réponse, et puisque déjà me manque l'air. Mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire
Job : Je suis DJ au club et j'ai ma disco mobile pour ceux qui organisent des fêtes
Age : vingt-huit ans
Célébrité : Chace Crawford
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE   Mar 27 Jan - 16:33

Don't want a hangover tomorrow,
so i'm gonna drink enough to still be drunk in the morning.
DUKE & FLYNN
Une douleur au bas de son dos se faisait ressentir depuis déjà plusieurs minutes. Vu la position dans laquelle il était placé dans son lit, il n'avait pas à se demander pourquoi. Se replacer de façon un peu plus confortable serait une idée, mais cela voulait dire qu'il devait bouger un plusieurs membres de son corps en même temps, alors non. En ce moment, il avait l'air d'un mort et il s'était aussi comme ça qu'il se sentait. Couché sur le ventre, une jambe sur le lit, l'autre en dehors, toujours vêtu de ses vêtements de la veille, son jean se faisait maintenant inconfortable, mais encore une fois, il avait la flemme. Seulement bouger son bras pour le placer devant son visage, afin d'empêcher la lumière de l'aveugler, avait été pénible. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti ainsi et faut dire que ce n'était pas l'état qu'il préférait le plus. C'était le prix à payer pour avoir voulu s'amuser et le pire dans tout ça était qu'il ne se rappelait pas de sa soirée. Son casse-tête de la journée où les morceaux s'assemblent de temps en temps. Son seul souvenir était celui de Flynn qui voulait oublier ses problèmes. En espérant qu'il a eu ce qu'il voulait, parce que c'était le cas pour Duke. Tournant la tête très lentement, les yeux plissés afin d'ajuster sa vision pour mieux voir, de gauche à droite pour scruter la chambre à la recherche de son ami, il referma les yeux en ne voyant personne. De toute façon, ce dernier devait être encore couché. Il se laissa emporter dans les bras de morphée une nouvelle fois. C'était moins pénible pour lui dans son sommeil. Il aurait pensé dormir encore quelques heures, mais apparemment Flynn n'était pas du même avis. Ce dernier lâcha une de ces expressions dont Duke avait tant l'habitude d'entendre. Au moins, c'était bel et bien son meilleur ami qui était là. Qui sait ? Il aurait pu ramener un inconnu, un nouveau pote de la soirée trouvé sur le bord de la rue. Il ravala sa salive quelques fois, sa bouche était pâteuse. Boire de l'eau sera la première chose qu'il fera en quittant son lit. « Hmmm! » grommela-t-il, les yeux toujours fermés. Il n'avait pas envie de se lever et d'affronter sa journée, il s'attendait au pire, mais Flynn ne voulait pas flemmarder une minute de plus. Ce dernier éclattait de rire, ce qui fit en sorte que Duke ouvrit les yeux en restant la tête posée contre son bras. Pourquoi il se marrait lui ? Vaut mieux pas le savoir. « Le voisin. » lâcha-t-il sur un ton lâche pour répondre à sa question avant d'échapper un rire. Jamais il avait eu l'intention de faire ce genre de chose à son voisin, il était moche. Aussi, il n'était pas gay, mais meme s'il l'était, la réponse serait toujours non. Il se retourna sur le dos pour ensuite se redresser doucement contre sa tête de lit et s'étira le dos. « Putain Flynn, je comptais sur toi pour me border! J'ai un mal de chien dans le dos. » Son regard se posa sur son ami et à son tour, il ne put s'empêcher de rire devant les mots qui étaient dessinés sur le visage de ce dernier. « We flawless! » chantonna-t-il en citant la chanson. Oui, il connaissait les paroles de Beyonce, mais il était DJ, c'était normal. Il avait une bonne excuse - même si au fond, il aime bien Beyonce. Il comprenait maintenant pourquoi son ami lui avait demandé ce qu'ils avaient fait hier soir, mais apparemment, il s'était bien amusé. Assez bourré pour lui écrire du Beyonce dans le visage en tout cas. Il se félicitait même pour la citation qu'il avait choisie, ça représentait assez bien la situation.
electric bird.

_________________
life is like a box of chocolate
i took myself down to the cafe to find all the boys lost in books and crackling vinyl and carved out a poem above the urinal that read. don't you cry for the lost, smile for the living. get what you need and give what you're given. ✻ life's for the living so live it or you're better of dead.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire, mais c'est compliqué et j'veux pas en parler, lâchez-moi si non, nan ?
Job : pompier, adepte des jeux d'argent, combats clandestins et autres activités illicites que je tairais...
Age : 25 ans, déjà un adulte.
Célébrité : Nicholas Jerry Jonas, rien que ça, ouais.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: les couples adorent changer de statut facebook pour passer de ''en couple'' à ''célibataire'' après une dispute, comme-ci après une dispute avec tes parents t'allais passer en : ''orphelin'' #LOL
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE   Mer 28 Jan - 14:05

Je l'accompagne, avec ma voix enrouée et rauque, je chante les paroles de cette chanson avec un léger sourire sur les lèvres. Puis j'arque un sourcil et cet air supérieur et malin s'installe sur mon visage, l'entendre chantonner « Flawless » m'amuse au plus haut point. « Si j't'ai pas bordé, c'est sûrement parce que tu m'as écris sur la tronche. » je lance en passant mes mains sur mon visage, comme pour m'aider à me sortir ma tête de mon cul, je secoue la tête rapidement de droite à gauche. « En attendant, j'ai pas un énorme pénis sur la gueule, moi. » je souris, fier de ma connerie. Je ne sais pas pourquoi, mais à cet instant « T » je suis presque certain d'avoir dessiner cette bite sur son visage de tombeur californien. Dans le fond je sais que c'est Duke qui m'a écrit ces paroles sur la face, alors je suis un petit peu moins amusé par la situation, je suis même en train de me promettre d'arrêter de boire comme un trou afin d'éviter ce genre de situation, c'est drôle, parfois je tiens bien, parfois je sombre. J'ai des flash de la veille, ils sont courts et trop flou pour que ça donne quelque chose de concret. Je viens m'installer près du rebord du lit, pas très loin de lui, on s'est endormit comme deux merdes, on ne s'est même pas mit en sous-vêtements, mais je fronce les sourcils et secoue la tête une nouvelle fois quand je réalise que cette pensée est plutôt « gay ». J'entends quelque chose se craqueler dans la poche avant du côté droit de mon jeans, comme un emballage de bonbon que l'on chiffonne alors j'aventure ma main dans ma poche, à la recherche de ce truc si bruyant. J'en ressort un emballage de préservatif ouvert et vide. Je le regarde, je regarde Duke, et je répète l'opération deux ou trois fois avant de bondir du lit et de jeter l'emballage aux pieds de ce dernier. « Bordel ! » je m'exclame en posant brusquement mes deux mains sur mon crâne, je regarde Duke avec de grands yeux. « Ne me dis pas que j'ai... » j'ai pas besoin de terminer ma phrase, avant même que je le formule je sais qu'il s'est demandé la même chose, mais c'est loin d'être une prise de tête pour lui, il est content pour moi c't'abrutis. « Ok, ok... sors ton porte feuilles, et vide tes poches ! » je me met à retourner mes poches, je sens que je vais encore vomir à ce rythme-là, mais je me concentre, putain c'est pas facile. Je vide le contenu de mes poches sur la couette, j'en sors quelques billets, ma carte de crédits, des centimes, quelques reçus de carte bancaires. « T'as trouvé quelque chose dans tes poches toi ? » je lui demande en levant le nez dans sa direction. Je soupire, l'idée que je me sois laissé allé au point de coucher avec quelqu'un la nuit dernière me contrarie u plus au point, mais je prends sur moi et fait même de l'humour pour me détendre moi-même. « Si ça se trouve j'me suis fais ton voisin. » je hoche la tête de haut en bas. « Où alors j'me suis occupé de toi pendant ton sommeil... » je lui caresse le mollet avant de m'arrêter brusquement en éclatant de rire. « Ça c'est trop gay ! » je crache en me redressant un petit peu, quand même fier de ma connerie. Je m'en vais chercher mon portefeuille dans le salon et reviens lentement, je l'ai déjà éventré, je le retourne au dessus du lit de Duke pour faire tomber dessus tout son contenu. Un pochon en plastique transparent vide virevolte et se pose délicatement sur les couvertures, il y a des résidus de poudre dans le fond, et là je réalise, ce détail me reviens en tête comme une claque en pleine gueule. « Oh-oh... » je dis simplement, je me penche alors pour serrer le bout de plastique dans ma main.

_________________

you are everything i see
Puisque tout est aléatoire, dans le chaos des univers, puisque insoluble est la réponse, et puisque déjà me manque l'air. Mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire
Job : Je suis DJ au club et j'ai ma disco mobile pour ceux qui organisent des fêtes
Age : vingt-huit ans
Célébrité : Chace Crawford
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE   Jeu 29 Jan - 8:38

Don't want a hangover tomorrow,
so i'm gonna drink enough to still be drunk in the morning.
DUKE & FLYNN
Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas autant sentit mal un lendemain de veille. Même s'il fut un temps où c'était une habitude chez lui de se bourrer la gueule comme un alcoolique, mais en fait, on ne s'y habitue jamais. À chaque fois, c'est chiant. On a beau se préparer mentalement, on ne l'est jamais. Parfois, s'est à se demander où était le plaisir dans tout ça ? Avoir envie de vomir, la tête sur le point d'exploser et les souvenirs flous de la veille. Vu comme ça, cela a l'air amusant, vous ne trouvez pas ? Sûrement psychologique chez les gens. L'alcool fait oublier pour une soirée et ça fait du bien! Enfin... ça peut faire l'effet contraire et nous faire tomber en grosse dépression pendant tout une soirée, mais ce n'est qu'un détail. Pour l'instant, Duke ne se demandait qu'une chose : Flynn était-il au courant qu'il avait des paroles de Beyonce écrit sur le visage ? Le voir chanter à son tour donna un fou rire au DJ. Son ami répondit à la question qu'il se posait en lui disant la raison pour laquelle il ne l'avait pas bordé. Un large sourire arborait les lèvres de Duke, mais disparu aussitôt que le pompier lui mentionna qu'il avait un pénis comme dessin. « Tu dis quoi là ? » lâcha-t-il en venant porter sa main à son visage, les sourcils froncés. Ses mains se baladèrent sous ses couvertures à toute vitesse à la recherche de son portable. Une fois trouvé, il le tint dans sa main devant son visage afin de l'utiliser comme miroir et malheureusement, il put y voir ce qu'il ne voulait pas voir : le fameux pénis. « Connard ! J'espère pour toi que ce n'est pas du permanent » En effet, le crayon permanent était chiant à effacer, mais bon, fallait quand même voir le bon côté de la chose, il s'effaçait. Ce n'était pas des tatouages qu'ils se sont au visage. Il tentait de le faire disparaître en le frottant avec sa main, mais le résultat était pourris. Pour l'instant, il n'avait pas la force de passer dix minutes à se laver la figure. Ils étaient que deux de toute façon. Flynn avait déjà vu pire! Les dessins sur le visage étaient quand même une première pour les deux meilleurs amis. Qu'avaient-ils fait la veille pour avoir eu cette brillante (ou pas) idée ? Le début de la soirée était assez claire, mais la fin... Ça se complique un peu. De plus, avec son mal de tête, pas moyen de bien réfléchir. Son ami le sorti de ses pensées lorsqu'il sorti un emballage de préservatif de sa poche. Ce n'était pas ça qui était le plus choquant, c'était plutôt le fait qu'il était vide. Mais où a-t-il trouvé le temps de baiser lui ? Ils avaient passé la soirée ensemble, non ? « Bravo mec ! Et puis, tu t'es même protégé ! Tu me rends si fier. » ajouta-t-il en venant poser sa main contre son torse faisant mine d'être touché par la scène. Tel un père découvrant que son fils n'est plus puceau. Duke arqua les sourcils lorsque Flynn lui ordonna de vider ses poches. Honnêtement, le DJ ne comprenait pas trop la réaction de son ami. Ce n'était quand même pas la fin du monde, ce n'était qu'une baise et il ne s'en rappelait même pas. Il ne l'avait peut-être pas fait, qui sait ? « Roh, mais calme-toi. Ce n'est pas si grave, l'important est que tu t'es protégé. Pas de bébé surprise, pas de maladie. » Fallait au moins voir le positif dans tout ça. Duke ne se cassait pas trop la tête avec des histoires du genre. Ça arrive, ça arrive! On ne peut rien y faire, même si on a des regrets. Ça lui est arrivé quelques fois de baiser en étant bourré, mais il s'en rappelait. Du moins, à ce qu'il sache. Contrairement à lui, Flynn semblait le prendre un peu plus à coeur. Était-ce lui qui était trop con ou l'autre qui réagissait de façon trop excessive ? « Oh, oui, j'ai trouvé quelque chose! » s'exclama-t-il en sortant sa main de sa poche avec le doigt d'honneur bien haut en direction de son ami. Il cherchait quoi de toute façon ? Un deuxième emballage ? Comme si ça venait en paquet de deux et que si un l'a fait, l'autre aussi. Il éclata de rire lorsque l'hypothèse du voisin revint dans la discussion. Secouant la tête de façon amusée, il haussa les épaules. Qui sait ? La deuxième hypothèse était que Duke avait été sa victime. Ce dernier ne broncha pas lorsque son ami vint caresser son mollet. Non, ce n'était pas parce qu'il aimait ça, mais parce qu'il s'était habitué à ce genre de choses. Ils se lançaient des trucs du genre de temps en temps, de quoi s'amuser un peu. « Un peu, mais ça pourrait expliquer mon mal de dos. Je ne pratique pas ce genre de position à tous les soirs, t'sais! » À son tour, il se foutait un peu de sa gueule. Lorsque Flynn quitta la chambre pour aller je-ne-sais-où, Duke se redressa sur son lit pour finalement regarder son portable et n'y trouver aucun nouveau message. Ah bah, il manque à personne ! Tant pis. Maintenant assis sur le bord de son lit, il se passa une main dans le visage et avant qu'il puisse se lever, l'allemand revint dans la pièce pour vider le contenu de son porte-feuille. « Bah vas-y, gêne-toi pas. Ce n'est pas comme si je venais de laver mes draps. » souffla-t-il en rigolant, mais avec un peu de sérieux. Le regard de Duke devint plus sérieux lorsqu'il vit le mini-sac transparent tombé. Même sans les résidus de poudre, il aurait reconnu ce genre de sac et ce dont il était question. Un joint de temps en temps ne dérangeait pas vraiment Duke, mais la poudre, il préférait éviter. « Merde Flynn ! Je croyais qu'on s'était dit pas de coke. Une soirée sans drogue, ce n'est pas si dur! » Il lui mit donc une claque derrière la tête, peut-être qu'un jour, ça finira par le raisonner un peu.
electric bird.

_________________
life is like a box of chocolate
i took myself down to the cafe to find all the boys lost in books and crackling vinyl and carved out a poem above the urinal that read. don't you cry for the lost, smile for the living. get what you need and give what you're given. ✻ life's for the living so live it or you're better of dead.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire, mais c'est compliqué et j'veux pas en parler, lâchez-moi si non, nan ?
Job : pompier, adepte des jeux d'argent, combats clandestins et autres activités illicites que je tairais...
Age : 25 ans, déjà un adulte.
Célébrité : Nicholas Jerry Jonas, rien que ça, ouais.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: les couples adorent changer de statut facebook pour passer de ''en couple'' à ''célibataire'' après une dispute, comme-ci après une dispute avec tes parents t'allais passer en : ''orphelin'' #LOL
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE   Dim 1 Fév - 15:15

Un sursaut me prend, réflexe je crois, ça ne me fais pas mal, sa tape me surprend en fait. « Pas de coke Duke... » je lève les yeux vers lui, très sérieux dans un premier temps avant que je n'explose de rire, c'est nerveux sans l'être. Dans ce sachet se trouvaient des roofies que j'étais sensé revendre à des paumés qui aiment faire la fête, le hic, c'est qu'avec quelques coups dans l'pif, j'avais eu envie de mettre les deux cachetons dans nos verres histoire qu'on s'amuse un peu. Un substitut de lsd, la drogue du viol, j'avais pas pensé aux effets secondaires du genre : les pertes de mémoires. Je savais parfaitement que le bête n'adhérerait pas à l'idée qu'on prenne de la drogue, alors j'ai dû les écraser avant de les foutre dans nos bières. J'pensais pas que j'irais pécho la première nana venue, mais quand j'y pense, à tous les coups j'avais ça dans ma poche et on en a fait un ballon remplis d'eau et on se l'est lancés, oui, nous sommes de gros gamins quand on s'y met, mais impossible de savoir si oui, ou non, j'ai couché avec une autre fille... Je me gratte la tête, je ne sais pas comment dire au beau blond que je lui ai fait prendre de la drogue à son insu, je me sens comme Allan dans le film « Very Bad Trip » Après sa réflexion, je décide de chasser les miettes de tabac et utres résidus qui auraient pu se déposer sur la couverture « propre » du Dudu, je le regarde droit dans les yeux n souriant niaisement, balayant tout ça de ma main. « C'est un genre de L.S.D, je savais que tu voudrais pas en prendre et je voulais qu'on s'amuse, alors j'sais pas... » je soupire en faisan un tour sur moi-même, les mains sur la tête. « J'crois que j'les ai mit dans nos binouzes sans que tu captes quoi que ce soit et... Et maintenant on en est là. » j'esquisse un léger sourire, la drogue j'en suis pas fan, il nous arrive d'en prendre à l'occasion, ce qui signifie pas si souvent que ça, j'peux pas me le permettre et lui c'est pas son truc. Pendant un bref instant j'oublie cette histoire de capote, mais ça revient assez rapidement hanter mes pensées, je soupire de nouveau, en plus, Elle m'a envoyer pas mal de messages textes hier auxquels je n'ai pas répondu. Je sais que Duke il s'prend pas la tête, il me dirait un truc du genre : « Question d'sexe, c'est l'cul qu'on s'prend chéri, pas la tête. » et ça m'arrache un sourire, d'ailleurs le fait qu'il entre dans mon jeu ça me remonte un peu le moral. J'aurais mille fois préféré coucher avec lui et m'en souvenir plutôt qu'avec je ne sais qui sans que ça ne me marque, enfin, surtout sous lsd. De toute façon, je sais pas à quoi je m'attendais, je savais parfaitement, je sais et je l'ai toujours su, que, quand Duke et moi on fait la fête, on ne fait jamais semblant. « Pas d'bébé, pas de m.s.t... Putain Duke ça craint à mort ! » je lâche dans un soupire en posant lourdement mon derrière sur le lit, le matelas se soulève un petit peu, j'crois même avoir entendu une latte craquer sous mon poids. « Mais à quel moment j'peux avoir eu le temps de serrer quelqu'un ? » je soulève les quelques tickets de caisses qui sont sortis de mon portefeuille et je les épluche attentivement, un moment je me tais et je lis. J'crois bien qu'on a fait la tournée des bars de tout Town Square, les sommes d'argent dépensées me donnent le tournis, j'ai déjà du mal à payer mes factures, et j'ai offert des coups au tout Town Square, je me déteste, je ne m'aime pas quand je bois. J'ai dû oublier que quand on est ivre on devient riche et invincible. « T'aurais pu m'empêcher de payer des coups à tout l'monde Duke, tu chies carrément sur ce coup-là frangin ! » je lui donne un léger coup de poing sur l'épaule, ça reste amical, rien de méchant. Puis un sourire se dessine sur mes lèvres, j'échappe un instant à ces pensées si dérangeantes qui me font penser que quand mon relevé de compte va arriver à la maison Grace va faire un bond et s'arracher les cheveux avant de me mettre verbalement en pièce avant de m'envoyer manger les pissenlits par la racine. Un regard malicieux s'installe alors et je dis d'une petite voix mielleuse. « T'as changé tes draps, tu vois quelqu'un en ce moment ? » je joint mes deux mains, tel le diable qui serait sur le point d'accomplir quelque chose de mauvais, je me sens fier de cet air diabolique.

_________________

you are everything i see
Puisque tout est aléatoire, dans le chaos des univers, puisque insoluble est la réponse, et puisque déjà me manque l'air. Mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE   

Revenir en haut Aller en bas
 

(FUKE) I'VE GOT A HANGOVER, WHOAA I'VE BEEN DRINKIN' TOO MUCH FOR SURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. [Freeman's] Cure for Hangover...
» underground hangover ✗ 26/09 - 00h05
» #0326 ~ hangover (les deux poupées)
» The Hangover [FB 1622]
» Linegrip + (Hang Over) Rollerbiner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: QUARTIER DE LA VIEILLE VILLE-