NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire et tellement accro à lui
Job : Cuisinière
Age : 23 ans
Célébrité : Demi Lovato

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !   Dim 1 Fév - 21:16

Toi, tu ne tiens pas à ta vie !
Grace
feat.
Flynn


 

 



 

 

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...  Δ N’oublie jamais.

Depuis notre dispute, je ne cesse de penser à Flynn et il peut être sûre d'une chose : je vais le tuer. Cela fait exactement 3 jours qu'il est parti en claquant la porte. Pourquoi ? Tout simplement parce que monsieur a perdu l'argent du loyer en jouant et qu'il n'a pas apprécié que je lui fasse la morale. Heureusement qu'il me restait un peu d'argent de côté afin d'assurer sa part du loyer, mais je ne préfère pas imaginer si ça n'avait pas été le cas, nous serions aujourd'hui sans toit au-dessus de notre tête c'est certain. Si seulement il m'avait envoyé un message pour me dire que tout va bien, mais non même pas et je crois bien que c'est ça qui me met hors de moi. Je suis à la fois en colère, mais également très inquiète. Qui sait ce qu'il lui est arrivé avec toutes ses activités aussi stupides les unes que les autres ? L'idée qu'il soit laissé pour mort dans une rue me vint à l'esprit, mais je la chasse immédiatement. Tout, mais pas ça. Il doit encore être fourré chez son cher ami Duke. Quel imbécile celui là aussi, toujours à l'embarquer n'importe où, n'importe quand. Je regarde l'écran de mon téléphone pour la millionième fois de la journée, mais toujours aucune nouvelle. Je vous jure qu'il va m'entendre. A force de me ronger les sangs et de devenir complètement dingue, je finis par me décider à faire un peu de nettoyage. Peut être que si l'appartement est plus propre ça le fera revenir. Je me lance donc dans un nettoyage complet du sol au plafond. Je tombe alors sur le courrier que j'ai complètement oublié d'ouvrir avec toute cette histoire. Je le tris, d'un côté ce qui m'est adressé et de l'autre ce qui lui est adressé. En voyant que son relevé de compte est arrivé je ne peux pas m'empêcher d'aussitôt l'ouvrir, la curiosité étant trop importante. En quelques secondes seulement mon visage est devenu rouge de colère. Il veut ma mort, je ne vois pas d'autre explication. Perdre l'argent du loyer ne lui a pas servi de leçon apparemment. Mais il avait la tête où pour dépenser autant d'argent dans un bar ? Il va nous conduire droit vers la catastrophe. Qu'il mette sa vie sans dessus dessous c'est son droit, mais qu'il ne m'entraîne pas là-dedans. Je ne tiendrais plus très longtemps comme ça. C'est déjà assez dur de vivre avec l'homme que j'aime le plus au monde sans pouvoir le toucher parce qu'il m'a trop déçu, mais là, il continue de déception en déception. Bravo Flynn continue comme ça et tu vas vraiment me perdre pour de bon.

Suite à tous ces événements, j'ai eu besoin de me défouler, c'est pourquoi je suis sortie faire un jogging. J'ai enfilé ma tenue de sport ainsi que mes baskets et je suis partie courir sur la plage qui était déserte en cette heure tardive. Je courts jusqu'à en être essoufflée, puis je me laisse tomber dans le sable et là j'hurle, je laisse sortir la rage enfoui au plus profond de moi. Si quelqu'un me voyait, il penserait que je suis dingue. Je reste là pendant un long moment, moment qui me semble une éternité. Je me décide finalement à rentrer, toujours avec cet espoir de retrouver Flynn assis devant la télé comme si rien ne s'était passé, mais en rentrant toujours aucune trace de lui. Je vais alors prendre une douche et tout le long de ma douche je ne pense qu'à lui : où est-il ? que fait-il ? avec qui est-il ? Après ma douche, j'enfile rapidement mon pyjama de ces derniers jours, cet-à-dire, une de ses chemises, cette chemise que je lui ai offerte juste comme ça, juste parce que je l'aime et que je voulais lui faire plaisir. Je me fais finalement à l'idée qu'il ne rentrera peut être pas ce soir. Je mange puis, je m'installe sur le canapé devant la télé avec quand même ce tout petit espoir qu'il va rentrer ce soir. Les heures passent et mon espoir s'envole peu à peu. Je garde mon téléphone près de moi dans l'éventualité qu'il m'appellerait pour me rassurer. Finalement, je m'assoupie sur le canapé, mon téléphone dans la main, me jurant de le tuer dès qu'il passera la porte.
© Gasmask



_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire, mais c'est compliqué et j'veux pas en parler, lâchez-moi si non, nan ?
Job : pompier, adepte des jeux d'argent, combats clandestins et autres activités illicites que je tairais...
Age : 25 ans, déjà un adulte.
Célébrité : Nicholas Jerry Jonas, rien que ça, ouais.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: les couples adorent changer de statut facebook pour passer de ''en couple'' à ''célibataire'' après une dispute, comme-ci après une dispute avec tes parents t'allais passer en : ''orphelin'' #LOL
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !   Jeu 5 Fév - 3:38




   

Gracie & Oz
love will remember, love will remember...
J'ai fuis et j'ai honte, parce que ça ne me ressemble pas de faire ça, c'est vraiment pas mon genre. Depuis cette foutue dispute je ne suis pas rentré à la maison et dieu sait qu'elle me manque ; pas la maison hein, Grace. Encore une putain d'embrouille qui aurait put être évitée, c'est bon, moi-même je reconnais que j'ai vraiment déconner sur ce coup-là et que cette dispute était justifiée. Pour éviter d'envenimer la situation j'me suis réfugié chez Duke pour un soir, et à la caserne pendant deux jours. J'ai horreur de m'éloigner d'elle en sachant qu'on s'est disputés, en sachant qu'elle m'en veut, je déteste ça, ça m'insupporte à un point innommable. J'ai ce putain de sentiment qui grandit un petit peu plus en mois chaque jour que dieu fait, j'me dis que demain elle sera partie, qu'elle ne m'aime peut-être déjà plus et ça me fait peur, non, ça me terrifie. J'crois pas qu'elle se rende compte de ce qu'elle représente pour moi, j'sais pas si elle a conscience de son importance à mes yeux, sait-elle seulement que sans elle je n'ai plus de raison de vivre. Je sais pourquoi j'suis pas rentré tout de suite, la capote, du moins, l'emballage vide qui traînait dans ma poche le lendemain de cette putain de soirée. Peut-être que j'ai couché avec quelqu'un ce soir-là, moi-même j'en sais rien et Duke ne m'a pas beaucoup aidé à résoudre le problème. J'me suis sentis sale et con, horriblement con, j'ai préféré ne pas rentrer, j'avais pas et j'aurais jamais eu le courage de la regarde dans les yeux après ça, je ne l'ai toujours pas maintenant, mais je ne puis demeurer loin d'elle plus longtemps. Je hausse les sourcils en me débarrassant de mon uniforme réglementaire avant de quitter la caserne, je salue les collègues, je sers quelques mains et en tape cinq dans certaines. J'ai prévu d'aller jouer pour gagner de l'argent ce soir, pas de combats prévus, pour l'instant en tout cas. Je m'y rends, c'est toujours dans l'arrière boutique d'un rade paumé, c'est à se demander si des gens normaux se rendent ici pour boire des coups, j'ai déjà vu quelques étudiants, c'est comme ça que je l'ai connu moi, à l'époque de l'université, mais des vrais habitants, non jamais. Je joue, j'ai une main chanceuse et avant que cette dernière ne m'échappe je m'arrache, il commence à se faire tard, j'ai pas envie de traîner trop longtemps ici. Dans la ruelle je croise un type qui aime parier de l'argent, Bernie, il me dit que quelques combats son prévus ce soir et avant que j'ai pu dire quoi que ce soit, enfin, avant que j'y ai vraiment réfléchit mon tee-shirt est moucheté de sang, le mien, ça j'en suis sure, mais pas que. Je défonce un mec sans vraiment m'essouffler, le deuxième c'est pas le même délire, et je ne parle pas du troisième, je manque de perdre conscience et une fois encore je m'arrache. Il est tard, je le sais, mais je n'ai pas une bonne notion du temps, j'suis à demi-sonné, je me sens fatigué, j'ai du sang dans la bouche que je n'ai de cesse de cracher au sol et quand je monte dans ma caisse, c'est par la fenêtre que je crache. J'ai les poches pleines de billets verts. J'avais pour objectif ce soir de gagner au moins la moitié de ce que j'ai dépenser dans les bars durant ma soirée arrosée avec mon meilleur copain, le Dudu, comme j'aime l'appeler.
Je passe la porte sans faire de bruit, je sais qu'il est tard et que Grace doit certainement dormir, j'accroche ma veste dans l'entrée, je sors mon téléphone de la poche intérieure de mon blouson pour le déposer sur la table près de la pièce où je dors en ce moment, je laisse le lit à Gracie, j'dois admettre que ces temps-ci il est rare que je dorme avec elle, et ça me frustre pour tout un tas de raisons diverses et variées - oui ! Le sexe en fait partie, mais y'a pas que ça, je l'aime bordel ! Dans une grimace j'ôte mon  chandail anciennement blanc, je ne la vois pas tout de suite. C'est seulement quand je la crois au lit, à l'étage que je me dis qu'il est peut-être temps d'aller mettre mon tee-shirt à laver avant qu'elle n'ouvre un œil et je le fait, je me magne le cul d'me débarrasser des preuves.  Je la vois alors, là, allongée dans le canapé, téléphone à la main et j'm'en veux de ne pas l'avoir prévenue que je rentrerais tard. Je ne peux m'empêcher d'aller déposer un baiser sur sa tempe en caressant sa joue tendrement. « Bonsoir... » je murmure, mon pantalon, mon froc est lui aussi redécoré de jolies tâches, mais j'y pense pas. Je caresse son front doucement, c'est si bon d'être à la maison. « Va te mettre au lit ma puce, tu sera mieux... » je lui dis doucement, comme-ci ces trois jours d'absence n'allaient pas me revenir en pleine gueule, comme-ci elle allait laisser passer cette dispute et tout le reste, c'que j'suis con. Je me redresse alors, me retourne et vide le contenu de mes poches sur la table basse du salon, à l'aise, torse nu et sans pression. Mon regard se perds sur les papiers qui se trouvent sur la petit table qui fait face à la télévision : mon relevé de banque. Je sens la sueur couler le long d'ma raie et je fais un blocage sur la paperasse en soupirant. Maintenant, je sais qu'elle sait et que je ne vais pas être déçu de mon accueil. « Tu ne dormais pas vraiment, je me trompe ? » je lui demande d'un air mal assuré, j'me sens mal, et ça va faire mal. J'ai des contusions sur la tronche, sans doute un bleu ou deux sur le buste et encore un œil au beurre noir, et j'en oublie, j'sens pas la douleur physique, mais psychologiquement je sais quelle va me faire souffrir.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:AmyRossLedger (moi-même)

_________________

you are everything i see
Puisque tout est aléatoire, dans le chaos des univers, puisque insoluble est la réponse, et puisque déjà me manque l'air. Mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire et tellement accro à lui
Job : Cuisinière
Age : 23 ans
Célébrité : Demi Lovato

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !   Jeu 5 Fév - 11:19

Toi, tu ne tiens pas à ta vie !
Grace
feat.
Flynn


 

 



 

 

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...  Δ N’oublie jamais.

J'entendis la porte s'ouvrir ce qui me réveilla, j'avais le sommeil léger ces derniers jours et un rien me réveillait. Je savais que c'était lui, qu'il était enfin rentré, cela me rassurait, je n'avais qu'une envie me lever et lui sauter dans les bras, lui dire qu'il m'avait manqué, que je l'aimais, que j'étais folle d'inquiétude, mais je n'en fis rien. Je restais allongé, faisant mine de dormir et à la minute où j'en aurai l'occasion je lui tomberai dessus. Il n'a pas dû me voir étant donné le bruit qu'il fait. Une chose de sûre c'est qu'il va regretter d'être rentré aussi tard. Je me demande ce qu'il peut bien faire pour faire autant de boucan, en tout cas je n'ouvrirai pas les yeux pour l'observer.

Je sentis un baiser sur ma tempe, puis j'entendis le son de sa voix, ce qui me fit ouvrir les yeux. J'affichai alors un sourire, mais pas le sourire qui dit "Je suis contente que tu sois rentré", non le sourire qui dit "Tu vas comprendre ta douleur". Me mettre au lit ? Mais je suis loin d'avoir envie d'aller au lit, surtout maintenant qu'il était là. Je remarquai alors son oeil au beurre noir, ses bleus et ses contusions et là je sentis mon sang bouillir, mais je ne laissai rien paraître du moins pour le moment. Puis, quand il comprit enfin que je savais tout de sa petite soirée au bar, excepté le fait qu'il ait peut-être couché avec une fille, mais ça il valait mieux que je ne sois pas au courant, je le fusillai du regard. « Je dormais, jusqu'à ce que tu passes la porte. Tu comptes me dire où tu étais ou tu préfères que l'on parle de ton compte en banque, du sang sur ton pantalon et de ta tête affreuse ? » Si je pouvais lui en mettre une, je le ferai, mais il ne ressentirait même pas la douleur, ça ne servirait donc à rien.
© Gasmask



_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : célibataire, mais c'est compliqué et j'veux pas en parler, lâchez-moi si non, nan ?
Job : pompier, adepte des jeux d'argent, combats clandestins et autres activités illicites que je tairais...
Age : 25 ans, déjà un adulte.
Célébrité : Nicholas Jerry Jonas, rien que ça, ouais.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: les couples adorent changer de statut facebook pour passer de ''en couple'' à ''célibataire'' après une dispute, comme-ci après une dispute avec tes parents t'allais passer en : ''orphelin'' #LOL
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !   Jeu 5 Fév - 14:43




   
« Quel accueil. » je lance en passant ma langue sur mes dents, je la dévisage d'un air sévère en fronçant les sourcils, non je ne m'attendais pas à ce qu'elle me saute dessus. J'ai même pensé qu'elle serait passée au dessus de notre dispute histoire qu'on reparte sur de bonnes bases, parce que je sais qu'elle comme moi, déteste qu'on soit fâchés. Je passe mes mains sur mon visage en soupirant bruyamment et j'hausse les sourcils. « Grace s'il te plaît... » je commence d'une voix calme et dénuée de toute émotion, enfin si, mais je ne saurais pas la définir. Je me mords la lèvre avant de me diriger vers l'évier de la cuisine pour y cracher du sang et me rincer la bouche. Je sais, je le sais qu'elle ne va pas lâcher l'affaire, quand elle est sur quelque chose elle ne lâche pas prise. Elle est têtue la garce. « Tu pourrais pas au moins faire semblant d'être heureuse de me retrouver, t'es obligée de me sauter à la gorge et de me gueuler dessus ?! » je lui crie alors en pointant ma main en direction de la table basse, sur mon relevé de compte et les billets que j'y ai déposé. « J'me permets de te rappeler que si tu ne m'avais pas pris la tête la nuit dernière... » non j'ai pas une bonne notion du temps, j'l'ai jamais eu cette foutue notion. « J'serais pas parti me beurrer la gueule avec Duke. » c'est mon truc ça, de rejeter la faute sur elle, seulement dans les cas extrêmes, sans ça j'assume mes actes, je suis un adulte, mais ce soir j'ai pas la force, se disputer pour gueuler, moi aussi je sais le faire. Je secoue la tête en grimaçant amèrement, je pointe du doigt la paquet de billets posés sur la table basse « J'ai ramené assez d'argent pour rembourser ce que j'ai dépensé dans les bars, c'est bon, nan ? » question rhétorique, il n'y a pas de réponses à ça, du moins je n'en n'attends pas, je lui fais simplement remarquer ce qui est. « J'aurais pas dû rentrer, j'aurais pas dû, tu vois tu va me faire regretter d'être rentré ! » je lui crache en m'approchant d'elle, le son de ma voix augmente crescendo, tout comme ma colère d'ailleurs. Je sais déjà que je vais dormir dans le bureau ce soir, je le savais et ça me cassais les couilles, ça m'saoule déjà. « Tu veux qu'on parle de tout ça, vraiment, t'es sûre ?! » ça sonne comme une menace, s'en est une en quelques sorte, ouais, je me déteste, je m'énerve tout seul comme un grand, ce n'est pas elle, c'est moi, mais c'est Grace qui va trinquer, juste parce que j'suis un gros con.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:AmyRossLedger (moi-même)

_________________

you are everything i see
Puisque tout est aléatoire, dans le chaos des univers, puisque insoluble est la réponse, et puisque déjà me manque l'air. Mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire et tellement accro à lui
Job : Cuisinière
Age : 23 ans
Célébrité : Demi Lovato

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !   Jeu 5 Fév - 15:30

Toi, tu ne tiens pas à ta vie !
Grace
feat.
Flynn


 

 



 

 

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...  Δ N’oublie jamais.

« Attends, tu t'attendais à quoi comme accueil au juste ? Que je te saute dans les bras ? Tu préfères peut-être que je passe au-dessus de tout ça ? Que j'ignore le fait que tu sois défiguré à cause de tes conneries ? Désolé de te décevoir ça c'est pas possible tant qu'on vivra sous le même toit. Mais on peut régler les choses, je me casse et on en parle plus. » Je lui criais dessus folle de rage. J'allais lui faire payer mon inquiétude de ces trois derniers jours. Plus les mots sortaient, plus j'étais énervée, tellement énervée que j'en avais les larmes aux yeux car ça faisait mal de lui dire tout ça, mais il fallait qu'il réagisse. Tout ça devenait invivable. « La nuit dernière ? J'espère sincèrement que tu te fous de ma gueule. T'es partie trois jours Flynn ! Ça fait trois jours que je suis sans nouvelle de toi ! » Non mais là je rêve franchement. Mais quel con ! Il est tellement occupé à faire la fête, à jouer et à se battre qu'il en oublie que ça fait trois jours qu'il a claqué la porte. Pourquoi faut-il que je sois éperdument amoureuse de ce con ? Mais c'est pas vrai bon sang. « Je te rappelle que si on s'est pris la tête il y a trois jours, tu l'avais pas mal cherché à jouer l'argent de notre loyer. Puis si tu crois que ton fric va être suffisant pour me faire oublier tes conneries, je suis désolée de te dire que tu te fourres le doigt dans l’œil. » C'est vrai ça. J'en ai rien à foutre de son fric. Moi ce que je veux c'est qu'il soit en un seul morceau. Je tournais la tête, évitant à tout prix son regard. Il va me rendre dingue. Je faisais les cent pas dans le salon, essayant de retrouver mon calme, mais tout ce qui venait c'était les larmes en repensant à tout ce qu'il s'était passé dernièrement. Je relève alors la tête vers lui et me met à gueuler tout en sanglotant, si bien que les mots qui suivent ne sont pas complètement compréhensif. « Tu n'es qu'un égoïste ! Tu ne penses qu'à toi ! Ça me rend malade ! Alors oui Flynn je veux qu'on en parle. Si ça t'éclate de jouer avec ta vie, tant mieux, mais ce sera sans moi. »
© Gasmask



_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gracie&Oz ● Toi, tu ne tiens pas à ta vie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: QUARTIER DE LA VIEILLE VILLE-