NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 Mickrian || Say something ? Love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre → les grains de café
Job : un physicien passionné spécialisé dans l’astrophysique actuellement embauché comme présentateur météo voulant pour le moment, changer du tout au tout pour découvrir les bonnes choses de la vie dans tous les métiers.
Age : trente-deux années au compteur, les rides arriveront bientôt pour recouvrir ce visage qui sera auparavant bien plus lumineux.
Célébrité : Mouse est interprété par Chris Pine.
Age : 23
DC/TC : la folie va attaquer.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mickrian || Say something ? Love me.   Jeu 5 Fév - 0:07





Say something ? Love me.


On peut entendre à l'intérieur des maisons de nombreuses personnes parlant de quelques chocolats et fleurs en quelques bouquets pour la St. Valentin qui approche. Une simple fête commerciale qui doit donc forcément être citée à la télévision. Pour les personnes actuellement chez elle avec le sourire aux lèvres partageant des moments seuls ou en amoureux, un jeune homme présente bien sagement et en faisant un faux sourire la suite des éléments qu'allait s'amuser à faire monsieur le ciel. Bougeant de droite à gauche sur l'écran, Mickey affirma que les pluies neigeuses n'allaient pas s'arrêter maintenant, et que cette nuit de nombreuses plaques de verglas seront présentes donc la circulation ne devra pas avoir lieu pour des raisons évidentes.

... Et des plaques de verglas domineront nos routes...

On voyait sur ce visage que les jeunes femmes pouvaient apprécier comme les jeunes hommes bien sûr, qu'il n'était pas des plus heureux. Présent seulement depuis quelques jours ici, il doit se ramener tout beau tout propre sur un plateau télé juste pour montrer des petits nuages et des flocons de neige. Lui, s'il ne pouvait agir que par lui-même, ne ferait même pas cette émission. Non, il annoncerait complètement à son ... On ne sait pas comment le qualifier à ses yeux, qu'il est dans la même ville que lui, et rien que pour lui. Mais les choses ne sont pas comme il l'aimerait ce pauvre Mickey.

Nous vous souhaitons donc une bonne fin de soirée et surtout, que vous soyez tous vigilants par ces drôles de temps.

Et voilà, il eut enfin fini. Il avait enfin passé son premier live météorologique avec succès, car le petit cameraman roux ne quitta jamais ses yeux bleus tout en lui offrant un petit sourire en coin ; sourire que Mickey rendit avec plaisir pour montrer sa reconnaissance et surtout, sa satisfaction. Après les bises et les « à demain Mick ! N'oublie pas d'être en pleine forme et d'avoir une belle gueule ! » le voilà en direction de son chez lui dans la vieille ville. Des flocons tapèrent même le souquât sur ses deux épaules par-dessus sa veste longue et noire avant qu'il ne pénètre enfin à l'intérieur de chez-lui. Un chocolat chaud en train de chauffer peu à peu, une main rapide dans ses cheveux un peu trop longs, et le voilà bienheureux avec encore quelques cartons ici et là, dont un carton dans la cuisine où il est écrit Ne pas casser, barbecue Adrian et pendant quelques secondes, les yeux de Mickey ne quittèrent pas ce prénom qui résonnait dans sa tête comme une douce mélodie, qui soudainement, fut perturbée par de nombreux coups sur la porte. Agrippant donc sa tasse, le voilà en direction de la porte. Quand il ouvrit doucement celle-ci, il ne posa pas directement ses yeux sur la personne face à lui sous la neige, mais quand il le fera, il sera bien sur les deux fesses le Fitzmartin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Steward de l'air
Age : 32 ans
Célébrité : Zachary Quinto
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: WHOOOPAH! #Goodday
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mickrian || Say something ? Love me.   Jeu 5 Fév - 2:38

Say something? Love me.
Mickey Mouse ∞ Adrian
Le réveil n’était pas terrible. Peut-être était-ce dû à la petite soirée au boulot hier, ou plutôt très tôt ce matin ? Surement. Mon premier réflexe était d’allumer la télé afin d’avoir un bruit de fond, et surtout, d’entendre les prochaines prévisions météorologiques de merde. J’avais toujours l’espoir qu’ils annoncent la fin du verglas, la fin des chutes de neiges, bref … la fin de l’hiver !
Je jetai un coup d’œil à l’heure pour savoir si je devais plutôt me servir un bol de céréales ou un reste de pizza. 19h04 ? M’en fous, j’ai quand même envie de céréales. Eh ouais, je suis un rebelle moi ! Non plus sérieusement, j’étais content de ne pas avoir de parents sur le dos genre « Des Coco Pops ? Maintenant ? T’as vu l’heure ? T'aurais pu te réveiller plus tôt! ».
Je remplissais mon bol de ces délicieux grains de riz soufflés au chocolat lorsque j’entendis une voix très familière. Je me retournai dans tous les sens afin de savoir d’où elle venait avant de me rendre compte que la télévision en était la source. Mes yeux s’écarquillèrent quand j’aperçus Mickey devant ses petits nuages. « L’enfoiré ! » lâchai-je après avoir repris mes esprits. Il était à Town Square, c’était évident puisque cette chaîne était locale. Des tonnes de questions se bousculaient dans ma tête mais il était hors de question que j’y prête attention en ce moment. Il fallait que je trouve son adresse pour pouvoir l’étriper. Il ne m’avait même pas prévenu de son intention de rejoindre Town Square. Je suppose qu’il ne devait pas être là depuis très longtemps, je ne l’avais pas encore vu présenter la météo.

J’empoignai mon téléphone presque violemment et fis rapidement une recherche sur le site internet de la ville. Ils y référaient les numéros de téléphone des grandes entreprises aux alentours. Je composai ensuite le numéro des studios où étaient enregistrées les émissions locales. « Bonsoir, je suis un vieil ami de votre nouveau Monsieur Météo. Est-ce qu’il serait possible d’avoir son adresse ?... je sais que vous ne pouvez pas la donner à tout le monde… Ecoutez, si vous ne voulez pas le retrouver amoché demain, je vous ordonne de me donner son adresse, car oui, je l’attendrai devant votre bâtiment et je lui ferai un bel oeil au beurre noir impossible à maquiller!... Merci. » Je raccrochai et me dirigeai vers ma chambre pour me vêtir correctement. En effet, je n’allais pas être très crédible en pyjama si je devais lui montrer que je lui en voulais pour cette « surprise ». Je sortis de mon appartement comme une rafale, d’ailleurs, j’étais toujours en train d’enfiler mes chaussures dans les escaliers de l’immeuble. Il n’allait pas s’en tirer comme ça le coco.

Je me perdis légèrement en route. J’avais été tellement pressé de débouler chez Mickey que je ne m’étais pas renseigné sur l’itinéraire à emprunter. Sous la neige, je demandai quelques fois mon chemin avant d’arriver devant sa porte d’entrée. J’inspirai une bonne fois et frappai sa porte avec mon poing à de nombreuses reprises. Les secondes me semblaient longues et la neige ne se faisait pas attendre pour recouvrir mes épaules, quelques flocons se hasardaient même dans ma chevelure. Lorsqu’il ouvrit, je le fixai droit dans les yeux même si son regard ne s’était pas encore arrêté sur mon visage. « Tu n’es qu’une grosse nouille ! Pas de nouvelles depuis des semaines, et puis, POUF ! Monsieur apparaît dans ma télévision, sans même me prévenir. Quel culot ! » Dis-je en croisant mes bras sur mon torse. « Un peu de pluies neigeuses par là, du verglas ici… » Ajoutai-je en imitant Mickey présenter la météo. J’avais tenté de reproduire sa voix mais sans trop de succès. « Bon, laisse-moi passer avant que tes plaques de verglas ne me gèlent le cul ! » J’entrai chez lui sans vraiment avoir sa permission, de toute façon, ce n’était pas trop le moment de me refuser l’accès. Malgré mon air ronchon, j’étais bien content de revoir son visage. Il m’avait beaucoup manqué, comme à chaque fois.

Code by Silver Lungs

_________________
Co-fondateur de la ligue prônant les scénarios. ON DIT NON A L'ABANDON!

THE MAP THAT LEADS TO YOU
I hear your voice in my sleep at night Hard to resist temptation 'Cause something strange has come over me And now I can't get over you No, I just can't get over you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Job : un physicien passionné spécialisé dans l’astrophysique actuellement embauché comme présentateur météo voulant pour le moment, changer du tout au tout pour découvrir les bonnes choses de la vie dans tous les métiers.
Age : trente-deux années au compteur, les rides arriveront bientôt pour recouvrir ce visage qui sera auparavant bien plus lumineux.
Célébrité : Mouse est interprété par Chris Pine.
Age : 23
DC/TC : la folie va attaquer.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mickrian || Say something ? Love me.   Jeu 5 Fév - 18:57





Say something ? Love me.


J’étais loin mais alors très loin de m’imaginer que mes yeux allaient plonger dans les siens dans quelques secondes. J’étais loin de m’imaginer que mon cœur pourrait battre à cette vitesse aussi rapide sans pour autant que je clamse. J’étais loin, simplement, de m’imaginer que je pourrais être heureux en quelques microsecondes. Ce n’est pas son visage qui me capta en premier, mais sa voix. Quand j’entendis ses mots, je n’ai pas pu m’empêcher de lâcher un petit rire rauque avant de bien sûr plonger mes yeux dans les siens avec un sourire aux lèvres. Il n’avait pas changé, je devais l’avouer. Toujours aussi élégant, craquant, toujours aussi Iago. Tu n’es qu’une grosse nouille ! Pas de nouvelles depuis des semaines, et puis, POUF ! Monsieur apparaît dans ma télévision, sans même me prévenir. Quel culot ! J’arque alors mon sourcil droit avant de secouer légèrement ma tête en souriant comme un crétin bienheureux. Il voulait s’énerver le petit bonhomme, sans vraiment avoir du succès. Un peu de pluies neigeuses par-là, du verglas ici… Je penche alors doucement ma tête en avant en roulant ensuite des yeux en voyant qu’il voulait bien faire son sérieux avant de murmurer doucement. Iago, attend laisse-moi par-… Bon, laisse-moi passer avant que tes plaques de verglas ne me gèlent le cul ! Mais j’ai rapidement pigé que tu voulais agir à ta façon. Je me recule donc légèrement en levant doucement ma main pour te prier d’entrer alors que tu es déjà à l’intérieur. Alors comme ça, grosse nouille ? Je sais, je sais, mais cette expression est vieille depuis des années, tu aurais pu faire mieux ! Et j’allais te prévenir, faut bien que je vide mes cartons un peu non ? Dis-je en rigolant en portant doucement ma tasse à mes lèvres. Je t’observe quelques secondes avant de poser la tasse sur la commode de l’entrée avant de m’avancer vers toi pour finir par me poser devant tes yeux.

Je croise ensuite doucement mes bras avant de faire passer mon muscle mi-chaud sur mes lèvres qu’est ma langue avant de reprendre. Et tu ne sais toujours pas bien imiter ma voix, qu’elle horrible chagrin pour un perroquet comme toi. Tu devrais plutôt être content de me voir non ? Si je suis là, ce n’est pas pour les sapins et les chocolats, mais pour toi gros crétin. Sourire aux lèvres, je secoue légèrement ma tête de gauche à droite pour appuyer mes mots tout en souriant en coin. Après tout, oui, je suis là pour lui. Pour nous, mais surtout pour lui avant tout. Je l’avais négligé en laissant passer mon travail, même si dans le fond il semblait tout aussi heureux ici.

Mes mains se posèrent ensuite sur ses épaules que je frotte alors doucement pour retirer les quelques flocons de neige tout en attendant ta réponse. Tu m’excuseras Olaf, mais ici les bonhommes de neige ne sont pas les bienvenus. Lâchais-je doucement avant de sourire en coin tout en faisant le tour de son corps tout entier pour faire tapoter mes mains afin de libérer ses petits trucs blancs.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Steward de l'air
Age : 32 ans
Célébrité : Zachary Quinto
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: WHOOOPAH! #Goodday
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mickrian || Say something ? Love me.   Jeu 5 Fév - 21:58

Say something? Love me.
Mickey Mouse ∞ Adrian
Je le voyant bien là, avec son petit sourire heureux. Je savais qu’il ne me prendrait pas au sérieux, pourtant, mon mécontentement était bien réel. Bon, d’accord, il m’était impossible de lui en vouloir à cent pourcents, j’étais bien trop content de sa venue dans notre petite ville américaine. Mais hors de question de le lui montrer, pour l’instant du moins.

J’étais bien content d’être au chaud, chez lui. L’extérieur n’était pas mon domaine de prédilection.
« Alors comme ça, grosse nouille ? Je sais, je sais, mais cette expression est vieille depuis des années, tu aurais pu faire mieux ! Et j’allais te prévenir, faut bien que je vide mes cartons un peu non ? » Je le regardai rire, j’avoue que je n’avais pas trouvé la meilleure expression. Je lui lançai un petit regard noir méprisant. « Quoi, tu préfères peut-être Sale pingouin menteur et décérébré ? » dis-je tout en le regardant des pieds à la tête pour qu’il comprenne que je faisais référence à son costard de présentateur météo. Evidemment, il s’était mis plus à l’aise et je pouvais même remarquer qu’il avait déboutonné les premier boutons de sa chemise qui lui allait plutôt bien. Stop Iago ! Bah de séances de matage maintenant, je me devais de garder mes yeux baladeurs dans les siens. Ses yeux qui me faisaient, comme toujours, battre mon cœur un peu plus rapidement. Tout ce temps passé ensemble, il me faisait toujours le même effet. Bref, « Tu allais me prévenir ? J’en suis soulagé ! » Ajoutai-je d’un air moqueur, un sourire ironique aux lèvres. « Donc tu insinues que tes cartons sont plus intéressants que de me donner un coup de fil ? » poursuivi-je en prenant mon air outré. C’était une bonne chose si il n’avait pas encore eu le temps de déballer ses affaires, c’est qu’il n’était pas là depuis très longtemps. Pas comme ma sœur qui avait mis trois mois à signaler sa présence, ici. Mais c’est une autre histoire.

« Et tu ne sais toujours pas bien imiter ma voix, qu’elle horrible chagrin pour un perroquet comme toi. Tu devrais plutôt être content de me voir non ? Si je suis là, ce n’est pas pour les sapins et les chocolats, mais pour toi gros crétin. » Non mais, pour qui il se prenait ? « Va te faire foutre Mouse ! Et puis, je ne te ferai pas le plaisir de te sauter au coup, tout transit d’amour. T’es une souris, pas Superman qui surgit des ténèbres. » lui répondis-je avec un sourire en coin. Même si il n’était pas un héros, je lui enfilerai bien un de ces collants qui lui moulerait le derrière à la perfection. Hum. Je restai néanmoins silencieux sur la dernière partie de sa phrase. Venu pour moi ? Là, je devais avouer qu’il me laissait sans mots. Il était évident que ça me faisait énormément plaisir. Je ne pus lui adresser qu’un large sourire, pas n’importe lequel. Le genre de sourire qui veut tout dire. Il était à peine arrivé qu’il me faisait déjà fondre. Je le regardais intensément alors qu’il me débarrassait des flocons de neige qui avaient élu domicile sur mes épaules et un peu partout. Ses mains qui s’activaient à cette tâche me donnaient juste l’envie de le plaquer contre le mur et de le dévorer. Je souris lorsqu’il évoqua Olaf, je vois qu’il n’avait pas échappé à ce phénomène, c’est vrai que nous donnions dans les Disney ! Une fois débarrassé de la neige, je m’avançai un peu plus loin dans son habitation « Je suis sûr qu’il y a des choses à moi dans tes cartons… »

Code by Silver Lungs

_________________
Co-fondateur de la ligue prônant les scénarios. ON DIT NON A L'ABANDON!

THE MAP THAT LEADS TO YOU
I hear your voice in my sleep at night Hard to resist temptation 'Cause something strange has come over me And now I can't get over you No, I just can't get over you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Job : un physicien passionné spécialisé dans l’astrophysique actuellement embauché comme présentateur météo voulant pour le moment, changer du tout au tout pour découvrir les bonnes choses de la vie dans tous les métiers.
Age : trente-deux années au compteur, les rides arriveront bientôt pour recouvrir ce visage qui sera auparavant bien plus lumineux.
Célébrité : Mouse est interprété par Chris Pine.
Age : 23
DC/TC : la folie va attaquer.

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet:
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mickrian || Say something ? Love me.   Jeu 5 Fév - 22:29





Say something ? Love me.


Je ne pouvais pas le prendre au sérieux ce perroquet. Je connais tout de même son caractère grand gamin, après tout, j’ai supporté les crises du regarde avec moi des dessins animés et quelques scènes semblables. Après tout, il est un véritable mystère dans le fond. Côté grand gamin, mais tellement mature quand les choses s’enflamment à mon plus grand plaisir. D’ailleurs… Non, arrête avec ses pensées Mickey. Pas maintenant. Il est encore trop froid, enfin, tais-toi.

Je l’observe en silence, il n’avait pas à faire ce chemin dans la neige. Surtout habillé si peu chaudement. Un vrai taré, un véritable taré. Même avec ce regard, il ne fait pas peur. On dirait une peluche en manque de quelques câlins. Mais monsieur n’aime jamais les critiques même quand celles-ci ne sont pas méchantes ; surtout avec mon côté taquin, il doit avoir l’habitude c’est donc froidement qu’il me lança Quoi, tu préfères peut-être Sale pingouin menteur et décérébré ? Qu’il est bête. Mes sourcils s’étaient tous les deux arqués avant que je ne murmure doucement quelques mots qu’il aurait dû entendre ou pas ; Pingouin qui fait craquer le caméraman en tout cas... Je voyais ensuite bien sûr ses yeux qui allaient tous les deux parfois légèrement plus bas que mes iris et je ne pouvais qu’en sourire en coin. Je ne répondis rien à ses paroles ironiques, je ne comptais pas rentrer dans son petit jeu sinon il allait rapidement perdre car je pourrais sortir qu’en appelant, j’aurais pu gêner sa parfaite relation avec sa sœur ou gêner une partie de jambes en l’air avec je ne sais qui. Ne t’énerve pas, essaye de contenir ta jalousie Mickey. Essaye. Je relève ensuite mon visage légèrement plus fermé vers le sien quand celui-ci prononça des paroles fausses mais plutôt drôles.

Au moins mes cartons ne foutent pas de l’eau partout, lançais-je de manière taquine le sourire aux lèvres. Je m’arrête ensuite de tapoter ses vêtements et mes yeux roulent doucement sur les deux côtés opposés à ses paroles débiles, mais après tout, je rentre dans ses yeux. Je suis superman, en plus, les collants me vont trop bien. Et puis… Mon regard devient légèrement plus taquin et je reprends la parole bien sagement. Ton sourire est suffisamment transit d’amour pour me faire plaisir, Adrian, murmurais-je presque avant de lui offrir un petit clin d’œil avant de reculer et d’attraper ma tasse pendant que celui-ci s’avance chez-moi.

J’ai quelques vêtements à toi dans mon armoire, et des trucs pour tes barbecues party dans la cuisine. Des photos aussi, et je crois que j’ai fait le tour. Tu veux un café peut-être ? Un chocolat ? J’ai essayé de faire des crêpes, elles ne sont pas top mais je pense qu’elles sont comestibles aussi. Je m’arrête un moment dans l’encadrement de la porte du salon alors que tu marches dans tout celui-ci. Je te regarde, laissant mes yeux dérivés sur tes courbes et tes formes plutôt déstabilisantes de ton dos à tes cuisses. Et je relève mes yeux vers les tiens en souriant. Oh, et… Mon sourire taquin revient, et je m’avance vers toi. Tu as oublié un boxer aussi, même plusieurs. Même un tout arraché, je me demande comment il en est arrivé là, Monsieur j’oublie mes affaires pour faire des souvenirs. Je peux presque avoir une armoire rien que pour toi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre → les grains de café
Côté coeur : Célibataire
Job : Steward de l'air
Age : 32 ans
Célébrité : Zachary Quinto
Age : 25

EN SAVOIR UN PEU PLUS...
Last tweet: WHOOOPAH! #Goodday
To do list:
Address book:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mickrian || Say something ? Love me.   Dim 8 Fév - 18:30

Say something? Love me.
Mickey Mouse ∞ Adrian

Lorsqu’il me rétorqua que le caméraman craquait sur lui, je lui adressai mon regard qui traduisait un Ah oui ? Vraiment ?. J’en n’en doutais pas une seconde que son charme opérait sur d’autres mecs, ou femmes d’ailleurs. Il devait sûrement en jouer ! Tant que j’avais toujours droit à son striptease, pas de quoi être jaloux. Quoique, c’était tout de même assez irritant de le voir en autre compagnie. « Je parie qu’il est moins sexy que moi !... mais au moins, tu as déjà un fan. » dis-je avec un petit sourire narquois. J’avais beau être ironique et tout le traintrain, je savais très bien que je serai le premier à me mettre devant la télévision afin de me délecter de ses paroles météorologiques. Rien de plus sexy que de le voir adresser son beau regard aux téléspectateurs.  
« Au moins mes cartons ne foutent pas de l’eau partout » remarqua-t-il. Je levai les yeux au ciel avec un petit sourire amusé. « Bon, ben je vais te laisser en tête-à-tête avec tes cartons alors. »

« Je suis superman, en plus, les collants me vont trop bien. Et puis… Ton sourire est suffisamment transit d’amour pour me faire plaisir, Adrian. » Un sourire coquin aux lèvres, j’approuvai son affirmation à propos des collants en hochant la tête de bas en haut avec vigueur. « Je crois savoir quoi t’acheter comme costume pour le Carnaval ! » Ajoutai-je avec un mouvement de sourcils légèrement provocateur. Par contre, je ne répondis rien à la seconde partie de sa phrase. Mon sourire m’avait grillé, au moins j’avais satisfait Monsieur. Même si j’aurais aimé le faire un peu mariner plus longtemps. Et son petit clin d’œil n’était pas de refus, tout ceci m’avait manqué. J’avais été bête de partir sans lui pour l’Amérique, mais le dénouement était digne d’un dessin animé Disney dans lequel tout rentre dans l’ordre. J’avais la vie que je souhaitais et Mickey !

Je commençais à me promener dans son salon pour m'y réchauffer tout doucement et inspectais du regard ce que j’y trouvais. Je me retournai vers Mickey lorsqu’il énuméra tout ce qui m’appartenait dans ses affaires. Je fis des gros yeux car je n’avais pas souvenir d’avoir laissé trainer autant de choses chez-lui, enfin, son ancien chez-lui. « Oh mes affaires pour mes barbec’ ! On va pouvoir remettre ça en été. Je veux bien un café s’te plaît. Bien fort… Car je n’en ai pas encore fini avec toi aujourd’hui ! » lui répondis-je à son invitation à boire quelque chose, mon sourire était tout innocent. « Aller, je me risque à goûter une de tes crêpes. Peut-être que l’air américain d’apportera plus de chance et qu’elle ne me tueront pas! » Je ne pouvais pas m’empêcher de rire. Faudrait que je lui offre des cours de cuisine avec un pro pour qu’il gère à la prochaine Chandeleur. Je continuais mon petit tour de la pièce principale avant de le regarder avancer vers moi après m’avoir apostrophé avec son Oh, et…. « Arraché ? » m’étonnai-je en riant. « Je te poserais bien la question de savoir comment il en est arrivé là Monsieur je ne sais pas me contrôler, j’espère que ce n’est pas mon boxer avec les mickeys qui est dans cet état… Et puis, j’y peux rien si tu voles toutes mes affaires. » Un sourire taquin accroché à mes lèvres, mon regard accusateur le défiait. Je m’adoucis ensuite tout en continuant « Mais pour la peine, je te ferai de la place dans mon armoire, on sera à égalité ainsi. » A mon tour de lui faire un clin d’œil.


Code by Silver Lungs

_________________
Co-fondateur de la ligue prônant les scénarios. ON DIT NON A L'ABANDON!

THE MAP THAT LEADS TO YOU
I hear your voice in my sleep at night Hard to resist temptation 'Cause something strange has come over me And now I can't get over you No, I just can't get over you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mickrian || Say something ? Love me.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mickrian || Say something ? Love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: QUARTIER DE LA VIEILLE VILLE-