NEWS
La version #23 vient de débarquer, toutes les nouveautés et les débat sont à venir découvrir ici !
BANQUE DE LIENS
Vous pouvez dès à présent poster un lien recherché dans la banque de liens !
NOËL A TOWN SQUARE
Vous l'attendiez, le marché de Noël vient d'ouvrir ses portes !
TOWN SQUARE HORROR STORY
L'intrigue d'Halloween est toujours là ! Venez y participer par ici !
LES DESSOUS DE TOWN SQUARE
Il vous observe, il vous juge, et expose le tout sur son blog. The Watcher vient de débarquer !
GUIDE DU NOUVEAU FOU DE CAFE
Vous êtes nouveaux ? Vous êtes perdus ? Venez lire le Guide du nouveau fou de café !
TOP SITES
N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour le forum sur les top-sites, merci !
CHALLENGE WEEK
Encore envie de défi ? Participez aux Challenge Weeks !
PUBLICITÉ
Aidez à promouvoir Morning Coffee en allant écrire un mot gentil sur nos fiches Bazzart et PRD !
NOUVELLE CATEGORIE
Les possibilités de rp s'agrandissent ! Le staff vous propose de découvrir la 3ème Dimension.
VENEZ GAGNER DES POINTS
Le système de point a été mis en place ! En savoir plus par ici !

Partagez | 
 

 GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] Empty
MessageSujet: GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]   GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] EmptyMer 6 Juin - 19:13

Un nouveau jour débutait. Le soleil se levant encore une fois dans le ciel se mit à caresser un à un les objets qui sillonaient sur son passage. Un à un, rideaux, verres, bouteilles, livres et miroirs furent frappés par les rayons de lumière générés par la bienveillante étoile. Petit à petit, les oiseaux à l'extérieur se réveillaient, se mettant éventuellement à chanter, telle une chorale d'écolier, un air qui rimait avec bon matin et comfort.
Le sol jonché de vêtements semblait - hormis ça - aussi propre que jamais ; il s'agissait d'un sol recouvert de moquette pour une raison que nombreux ignoraient. L'on pouvait voir dans une salle voisine une table entourée de chaises sur laquelle reposait un panier de fruits ; de l'autre côté se trouvait un balcon, offrant une splendide vue sur le reste du quartier. Cette scène idyllique et paradisiaque semblait presque irréelle tant elle semblait vrai. On avait d'ailleurs l'impression qu'un puissant enchantement avait mis au pouvoir le silence, empêchant au bruit de venir déranger ce hâvre de paix. Seuls les soupirs des deux amants collés l'un à l'autre sous les draps se faisaient entendre, ainsi que le vol d'une ou deux mouches, occupées à tenter de goûter au fond de brandy qui se trouvait encore dans l'un des verres.

Grognant de déception en sentant les rayons du soleil lui caresser les paupières, Griswold Harvey Ilsley n'avait pas envie, de se réveiller, ce matin là. Il avait passé une longue semaine fatiguante, et souhaitait profiter du weekend maintenant que celui-ci était arrivé. Et pourtant, quelque chose l'avait empêché de dormir plus longtemps qu'il ne l'avait déjà fait, malgré la fatigue accrue qu'il avait depuis la nuit qu'il avait passée avec Ariel. Il fallait avouer qu'ils étaient jeunes, amoureux fous l'un de l'autre, et ne s'étant pas vus de la semaine, n'avaient pas perdus de temps la veille. Et bien qu'alors, cela semblait être une bonne idée, les courbatures qu'il avait dans le dos semblaient à présent lui indiquer le contraire. Et pourtant, face au dos de son amant, il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire : il ne regretterait pas facilement cette nuit, ça, c'était certain.
Le bras autour du corps d'Ariel, il se rapprocha de lui avant de poser son menton sur son épaule et de lui chuchoter dans l'oreille :

- Wake up, sunshine.

Puis, comme s'il venait de faire un effort surhumain, il se laissa retomber sur le dos, contemplant le plafond, les yeux grands ouverts. L'on pouvait dire qu'il était vraiment réveillé. En entendant les gémissements de réticence qu'Ariel faisait à ses côtés, il se dit qu'il n'était donc pas le seul qui avait besoin d'avantage de repos. Et pourtant, il ne pouvait pas perdre une minute de plus. Il avait cette folle théorie que les choses n'arrivaient pas par hasard, et que tout avait un sens. Et si il avait été réveillé tôt, ce matin là, c'était sans doute pour une raison. Prenant la main d'Ariel dans la sienne et caressant ses articulations de ses doigts, il ajouta :

- How's my little merman ? , un gigantesque sourire aux lèvres.


Dernière édition par Griswold H. Ilsley le Lun 11 Juin - 5:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] Empty
MessageSujet: Re: GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]   GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] EmptyJeu 7 Juin - 4:15

Je sentais le soleil plomber dans la pièce. S’incruster contre l’air. Ce soleil m’appelait. Il me voulait. Il voulait que je laisse derrière moi le sommeil. Pourtant, je n’y arrivais pas. Ma tête était trop bien sur ces oreillers de plumes. Un orchestre symphonique d’oiseaux chantait mon réveil. Que n’avaient-ils pas compris? Je ne me réveillerais pas. Non. Tant que cette couverture me garderait au chaud, j’y resterais. Un doux soupir s’évapora de mes poumons. J’étais bien dans ce lit avec Griswold. Je collai mes pieds geler aux mollets brulants de mon chéri. Je ne comprenais toujours pas comment quelqu’un pouvait ne pas aimer être en couple. Se sentir important pour quelqu’un. Comme si notre existence changeait la vie de quelqu’un d’autre. J’entendis Griswold grogner doucement. Je ne savais pas si c’était à cause mes pieds froids ou du soleil qui entrait par chaque fenêtre dans la chambre immaculée de blanc. Je m’en souciai peu et je glissai un sourire entre mes lèvres. On ne s’était pratiquement pas vu cette semaine.

Monsieur Ilsley était bien trop occupé à son bureau et lorsqu’il rentrait je dormais déjà. Donc, lorsqu’il fut rentré hier, nous n’avions pas perdu une seconde de notre temps. Le nombre d’acrobaties que j’avais réussis à faire sous l’effet de l’adrénaline était incalculable. Je ressentais encore quelques pincements au bas de mon dos. Je n’y attachai pas trop de lamentations. J’avais adoré notre nuit et ça m’avait bien vidé d’énergie. J’aimais dormir en cuillère dans les bras de Griswold. Il avait cette manière à lui de me tenir qui me plaisait à un point fou. Doucement, je sentis son menton se poser sur mon épaule pour chuchoter à mon oreille. Je souris et j’ouvris peu à peu les yeux. La lumière de la pièce me faisait cligner des yeux. Je n’étais pas habitué à cette clarté ambiante. J’attrapai la main de Griswold et je frottai le dessus de sa main avec douceur. Ma peau douce roulait sur la sienne un peu plus graniteux. J’essayai de parler, mais ma voix était trop sèche. Je me raclai la gorge et finis par pouvoir parler.

« I'm so tired. I think I would sleep for eternity. I would do a very good sleeping beauty. »

Griswold se coucha alors sur le dos. Je me retournai et j’allai poser ma tête dans le creux de sa poitrine. J’entendais son cœur battre. Je gémis quelques coups en étirant mes jambes. Je voulais dormir encore. Je fermai les yeux. Encore cinq minutes. Je posai ma main sur le torse à Griswold et le lui flatta du bout des doigts. Je descendais ma main et la remontait le taquinant un peu. Il m’arrêta assez tôt et il la prit pour la caresser. Je souris et ouvris les yeux. Sa voix retentissait dans la pièce. Elle était un peu rauque. Je regardai dans le vide. J’avais envie d’un café. Oh oui, je pouvais sentir les graines de café se diluer dans de l’eau bien chaude.

« Your little mermen is going very well. He would have slept a little more, but it doesn't matter. And you my beautiful grizzly, you slept well? Do you want me to do some coffee? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] Empty
MessageSujet: Re: GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]   GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] EmptyLun 11 Juin - 6:44

- Again ! Harder !

Des lèvres. Un cou. Une passion. Une sensation. Un lit. Deux amants. Des draps. Des oreillers. De la fraicheur. De la chaleur. De la liberté. Encore, et toujours, de la liberté. Lui. Lui même. Eux. Une passion. Un amour. Une nuit. La perfection. Le but ultime. L'euphorie. Des gouttes de sueur. De l'effort. De la facilité. Mis à nu. Aucune barrière. Aucun secret. Deux corps, unis. Deux vies, entremêlées. Deux âmes, sur la même longueur d'onde. Il gémissait. Il soupirait. Ses doigts se resserrèrent, emprisonnant ceux d'Ariel à l'intérieur de sa main.

Amour. Nom masculin. Définition : quelque chose que l'on ne pense pas trouver un jour, et qui nous tombe dessus au moment le plus innatendu, sans prévenir.

Identiques. Opposés. Attirés. Repoussés. Similaires. Différents.


Tels étaient Griswold Ilsley et Ariel Thompson. Parfaites antithèses de l'autre, ils ne s'en aimaient pas moins pour autant ; c'était d'ailleurs, plutôt, l'inverse. Il aimait comment son fiancé avait les pieds froids, et comment lui était capable de les réchauffer avec son corps généralement chaud. (Sauf lorsque le pied d'Ariel montait trop haut. Là, c'était nettement moins agréable pour son pauvre imprésario).

Que ce soit après une "nuit de follie", ou une simple nuit innocente, la sensation de se réveiller aux côtés d'une belle frimousse blonde n'était même pas comporable avec celle éprouvée lorsque l'on se réveillait seul.

Ariel n'était pas son premier ; il n'avait pas été sa première fois. Et pourtant, les choses étaient différentes, avec lui. Jusqu'à la manière de laquelle il le tenait dans ses bras, une fois le fait accompli. Jusqu'aux caresses qu'il déposait sur son corps, aux mots doux qu'ils chuchottaient à ses oreilles et à la manière avec laquelle il l'embrassait. Avec les autres, ça n'avait été qu'une passion physique enflammée. Avec Ariel, c'était une passion de l'âme. Vulnérabilisé, il effectuait une mise à nu en présence de celui-ci. Lorsqu'il lui faisait l'amour, il lui montrait son âme. Et c'était sans doute ça, le plus important. C'était sans doute pour cela que c'était tellement mieux avec lui.
Il sourit, lorsqu'Ariel se mit à parler, avant de rouler ses yeux vers le plafond : s'il ne le connaissait pas comme le dos de sa main, il n'aurait pas autant de facilités avec son humour. Mais c'était Ariel, et il le connaissait. Et surtout, il l'aimait.

- Don't push you luck, kid. You're already playing a Disney Princess full time.

Au départ, Griswold avait eu du mal, avec ces connotations féminines : s'il était homosexuel, ce n'était pas pour traiter son petit ami comme une princesse ! Mais avec le temps, il a fini par s'y faire. Les cheveux bouclés d'Ariel contre son torse eurent droit à un petit soupir de sa part. Il aimait ces doux cheveux, tellement qu'il posa sa main dedans et se mit à les caresser. Lorsqu'Ariel se mit à jouer son vicieux petit jeu, il se mit à rire aussi :

- Jesus Christ ! How often do you think I'm going to fall for that one, Ariel ? Seriously ?

Il l'embrassa alors sur le front avant de dire :

- Actually, I think I'm more in the mood for tea.

Puis, attendant qu'Ariel commence à se lever un peu, il fit de même, avant de se diriger vers l'armoire et d'en sortir deux peignoirs en soie ; il enfila l'un, et jeta l'autre à Ariel. Des peignoirs assortis, en soie bleu foncée ... L'on pouvait dire qu'ils allaient bien ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] Empty
MessageSujet: Re: GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]   GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] EmptyMar 19 Juin - 20:09

J’écoutais la voix de Griswold s’entrelacer avec le chant des oiseaux. Une mélodie sans égale. Les muscles endoloris, j’étirai mes jambes une seconde fois pour les recroquevillées par la suite. Je me sentais si bien. Tout en ce moment était parfait. J’étais le lit, nue, avec le seul homme que j’avais véritablement aimé. « Yeah, but it's not easy when you play a redhead and you are actually a beautiful blond. My parents could have called me Cinderella or Aurora for my beautiful blonde hair. No, the glass slipper is for another one. I was given a big slimy fish tail as gift. » Je poussai un petit rire coquet. J’avais les joues légèrement rosées et un morceau d’oreiller étamper sur le côté gauche de mon visage. Mes yeux bleus scintillants battaient aux lumières projeter dans la pièce cherchant refuge dans le creux des bras de Gris. Certes, j’avais pris l’habitude depuis mon enfance de faire référence aux princesses de Disney, mais je n’y pouvais rien. Je n’avais pas choisi mon nom et les jeux de mots avec ce dernier étaient, disons… trop faciles. Les caresses de Gris me firent sourire. Je l’aimais tellement.

« Better try his luck than have nothing. » Je gémis un peu et lorsque Griswold m’embrassa sur le front je me retournai à coter de lui sur le ventre. La tête enfouit, dans l’oreiller de duvet j’exagérai, un long soupir sonore. Un simple drap blanc cachait ma fesse gauche. Je finis par m’asseoir sur le lit, couvert du drap. Il me lança un peignoir. Je souris. Griswold n’était pas très matinal si l’on pouvait le dire. « I understand that you don't want to see me naked, but you are not forced to throw the bathrobe like that. » J’enfilai la robe de chambre en soie bleu barbeau en vitesse. Je me levai du lit et alla embrasser Griswold. Puis, je me dirigeai vers la cuisine. J’attrapai la bouilloire, j’insérai quelques litres d’eau et je la mis au feu. Par la suite, je cherchai dans les armoires deux tasses. Elles avaient toutes les deux la même taille. Une était rose corail et l’autre un genre de bleu marin. Je mis une cuillère de café instantané dans la tasse corail avec trois sucres. Je vis mon reflet dans le miroir pendant que je mettais la poche de thé dans la tasse bleu marin.

Je faisais dur. Mes joues devinrent roses. « Can you put water in the cups? Mine is half water, half milk. » Je ponctuai ma phrase d’un doux baiser. Puis j’allai rapidement vers la salle de bain. Rendu, je fermai la porte sans prendre la peine de la barrer. Mon reflet dans le miroir était horrible. J’avais les yeux pochés d’une couleur violette, mes cheveux étaient frisés d’une manière qu’on aurait pu croire que j’avais un afro blond et mon œil gauche avait des petits spasmes. Je posai donc le peignoir sur le comptoir et vis une ecchymose sur mon épaule que Gris m’avait gentiment faite hier soir avec sa bouche. Je soupirai et ouvris le réservoir d’eau de la douche. J’y entras et me laissa dans mes pensées alors que les goutes perçante caressait ma peau. Je humais un air de Schubert et ne me rendais pas compte que cela devait faire près de dix minutes que j’étais sous la douche. J’entendis le sifflement de la bouilloire indiquer qu’il était temps de l’enlever du feu. J’arrêtai l’eau de la douche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] Empty
MessageSujet: Re: GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]   GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GRISWOLD&ARIEL ♚ wake up, sunshine. [+16]
» Ains't no sunshine when she's gone (31/05, 17h29)
» Little Miss Sunshine ~ Ana & Chris
» Une toute petite engueulade~[Prio Sunshine]
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MORNING COFFEE ™ :: Rps abandonnés-